Faites de vos noces un événement joyeux et digne

EETech
EETech
Feb 12, 2012, 2:59 AM |
0

“ LE JOUR de mon mariage a été l’un des plus marquants et des plus joyeux de ma vie ”, déclare Gordon, marié depuis près de 60 ans. Pourquoi le jour des noces est-il si important pour les vrais chrétiens ? Parce que, ce jour-là, ils font une promesse sacrée à deux êtres qu’ils aiment profondément : leur conjoint et Jéhovah Dieu (Matthieu 22:37 ; Éphésiens 5:22-29). Ceux qui envisagent de se marier désirent certainement passer une journée agréable, mais ils désirent aussi honorer celui qui est l’Auteur du mariage. — Genèse 2:18-24 ; Matthieu 19:5, 6.

Comment le futur marié peut-il favoriser la dignité de cet événement heureux ? Que peut faire la future mariée pour manifester de l’honneur à son mari et à Jéhovah ? Comment les invités peuvent-ils contribuer à la joie des noces ? Considérons quelques principes bibliques qui nous aideront à répondre à ces questions, et voyons comment la mise en application de ces principes permettra de limiter les problèmes qui risqueraient de nuire à cette occasion particulière.

Qui est responsable ?

Dans de nombreux pays, des ministres Témoins de Jéhovah sont habilités à célébrer des mariages. Même là où la loi impose de se marier devant un officier de l’état civil, un couple peut souhaiter avoir un discours basé sur la Bible. Lors de ce discours, le marié est invité à réfléchir sur le rôle que Dieu lui attribue : celui de chef de famille (1 Corinthiens 11:3). En tant que tel, c’est lui qui est avant tout responsable de ce qui se passe à son mariage. Naturellement, la cérémonie et la réception qui suit éventuellement se préparent longtemps à l’avance. Quelles difficultés peuvent se présenter ?

Par exemple, il se peut que d’un côté comme de l’autre, des proches veuillent imposer leurs idées. Rodolfo, qui a déjà célébré de nombreux mariages, fait cette remarque : “ Parfois, le futur marié est soumis à une pression considérable de la part de ses proches, surtout s’ils participent financièrement au projet. Ils peuvent avoir des idées bien arrêtées quant à la façon dont la cérémonie et la fête doivent se dérouler. Cela risque de saper l’autorité que la Bible confère au mari dans ce domaine. ”

Max, qui célèbre des mariages depuis plus de 35 ans, déclare : “ J’ai remarqué que la mariée a tendance à décider de tout et que le marié, lui, n’a pas grand-chose à dire. ” David, qui a lui aussi procédé à un grand nombre de mariages, ajoute : “ Les futurs maris n’ont pas toujours l’habitude de prendre l’initiative dans ce domaine. Souvent, ils ne s’impliquent pas suffisamment dans les préparatifs. ” Comment le futur marié peut-il s’acquitter correctement de ses responsabilités ?

Une bonne communication favorise la joie

S’il veut assumer correctement son rôle dans les préparatifs, le futur marié doit savoir bien communiquer. La Bible déclare sans détour : “ Les plans échouent là où il n’y a pas d’entretiens confidentiels. ” (Proverbes 15:22). Le marié s’épargnera bien des tracas s’il discute des préparatifs avec sa fiancée, avec les membres de la famille et avec des personnes qui pourront lui donner de sages conseils basés sur la Bible.

Un couple prépare son mariage

Durant les préparatifs, le futur couple devrait communiquer avec franchise, mais aussi avec respect.

Il est capital que le futur couple parle des diverses possibilités qui s’offrent à lui. Pourquoi ? Voyez ce qu’expliquent Ivan et sa femme Delwyn qui, bien qu’issus de milieux culturels différents, sont heureux en mariage depuis de nombreuses années. À propos des préparatifs de leur mariage, Ivan se souvient : “ J’avais une idée bien précise de ce que je voulais pour mon mariage : une fête avec tous mes amis, une pièce montée, et ma fiancée dans une belle robe blanche. Delwyn, elle, souhaitait un mariage simple, avec peu de monde et sans pièce montée. Elle envisageait même de ne pas porter de robe de mariée. ”

Comment Ivan et Delwyn ont-ils accordé leurs préférences ? En communiquant avec franchise et gentillesse (Proverbes 12:18). Ivan ajoute : “ Nous avons étudié des articles bibliques sur le sujet, comme ceux parus dans La Tour de Garde du 15 juillet 1984*. Grâce à ces articles, nous avons envisagé l’événement sous un angle spirituel. Étant donné notre vécu différent, nous avons dû faire des concessions dans plusieurs domaines, mais nous avons trouvé un juste milieu. ”

Aret et Penny ont agi de la même façon. À propos de leurs noces, Aret déclare : “ Penny et moi avons parlé de ce que nous désirions l’un et l’autre pour notre mariage et nous sommes parvenus à nous mettre d’accord. Nous avons prié Jéhovah de bénir ce jour particulier. Nous avons également demandé conseil à nos parents et à d’autres couples mûrs de la congrégation. Leurs suggestions ont été très utiles. Notre mariage a été une véritable réussite. ”

De la dignité dans l’habillement et la coiffure

Il est normal que les futurs mariés veuillent être bien habillés le jour de leur mariage (Psaume 45:8-15). Ils y consacrent souvent du temps, des efforts et de l’argent. Quels principes bibliques peuvent les aider à choisir une tenue à la fois digne et attrayante ?

Parlons d’abord de ce que portera la mariée. Même si les goûts varient selon les personnes et selon les pays, les conseils de la Bible demeurent toujours valables. Les femmes sont exhortées à ‘ se parer dans une tenue bien arrangée, avec modestie et bon sens ’. Ce principe s’applique aux chrétiennes en toutes circonstances, et cela vaut pour le jour des noces. Un beau mariage n’exige pas forcément “ des vêtements coûteux ”. (1 Timothée 2:9 ; 1 Pierre 3:3, 4.) On ne regrette jamais d’appliquer ce conseil !

David, cité plus haut, déclare : “ La plupart des couples s’efforcent de suivre les principes bibliques, et ils sont à féliciter pour cela. Mais il arrive que des mariées et des demoiselles d’honneur portent des robes indécentes, décolletées ou transparentes. ” L’ancien qui s’entretient au préalable avec les futurs mariés devrait les aider à garder une vision spirituelle des choses. Comment ? En leur demandant si la tenue qu’ils envisagent de porter conviendrait pour une réunion chrétienne. Évidemment, le style sera peut-être différent et reflétera parfois des coutumes locales, mais, par respect des normes chrétiennes en matière de dignité, on ne dépassera pas les limites qu’impose la modestie. Même si certains de nos contemporains jugent trop stricte la moralité de la Bible, les vrais chrétiens, eux, désirent résister à la tentation de se couler dans le moule du monde. — Romains 12:2 ; 1 Pierre 4:4.

“ Plutôt que d’accorder la priorité à la tenue ou à la réception, explique Penny, Aret et moi avons porté toute notre attention sur la cérémonie, c’est-à-dire sur le côté spirituel de l’événement. Il s’agissait du moment le plus important de la journée. Ce dont je me rappelle, ce n’est pas ce que je portais ni ce que j’ai mangé, mais les gens avec qui j’étais et le bonheur que je ressentais à avoir épousé l’homme que j’aime. ” Des futurs mariés feraient bien de garder ces pensées à l’esprit lorsqu’ils préparent leur mariage.

La Salle du Royaume : un lieu digne

Beaucoup de chrétiens désirent, quand cela est possible, célébrer leur mariage dans une Salle du Royaume. Pourquoi ? Un couple explique : “ Nous avons pris conscience que le mariage est une institution sacrée de Jéhovah. Le fait de nous être mariés à la Salle du Royaume, notre lieu de culte, nous a permis de bien comprendre dès le départ que Jéhovah devait faire partie de notre union. Cela a également montré à nos proches non Témoins à quel point notre culte pour Jéhovah est important à nos yeux. ”

Si les anciens qui sont responsables de la Salle du Royaume donnent leur accord pour utiliser ce lieu, les fiancés devraient les avertir à l’avance de ce qu’ils ont prévu. En outre, les futurs mariés témoigneront du respect à leurs invités en s’efforçant d’arriver à l’heure à la cérémonie. Et ils voudront certainement s’assurer que tout se fasse dans la dignité# (1 Corinthiens 14:40). Ils rejetteront ainsi l’extravagance qui caractérise bon nombre de mariages dans le monde. — 1 Jean 2:15, 16.

Ceux qui assistent à la cérémonie peuvent eux aussi montrer qu’ils ont le point de vue de Jéhovah sur le mariage. Par exemple, ils ne s’attendront pas à ce que les noces auxquelles ils sont invités surpassent d’autres mariages chrétiens, comme s’il s’agissait d’organiser le mariage le plus somptueux. Les chrétiens mûrs ont également conscience que le discours biblique prononcé à la Salle du Royaume est plus important et plus bénéfique que la fête qui s’ensuit. Si le temps ou les circonstances ne permettent que d’assister à l’un des deux, il est de loin préférable d’être présent à la Salle du Royaume. William, qui est ancien, déclare : “ Des invités qui, sans raison, ne viennent pas à la Salle du Royaume, mais qui se rendent à la fête, montrent qu’ils accordent peu de valeur au caractère sacré de l’événement. Même si nous ne sommes pas invités à la réception, nous pouvons montrer notre soutien aux mariés et donner un excellent témoignage aux membres de la famille non Témoins en assistant à la cérémonie à la Salle du Royaume. ”

Heureux bien au-delà du jour des noces

Le mariage représente aujourd’hui pour les commerçants un vaste marché. D’après un sondage récent, aux États-Unis, un mariage “ coûte [en moyenne] 22 000 dollars [18 000 euros], soit la moitié du revenu [annuel] moyen d’un foyer ”. Influencés par la publicité, beaucoup de jeunes mariés, ou leurs familles, contractent pour un seul jour des dettes qu’ils mettront des années à rembourser. Serait-il sage de commencer sa vie de couple ainsi ? Ceux qui ne connaissent pas les principes de la Bible, ou qui ne s’en soucient pas, choisiront peut-être de faire cette folie, mais pas les vrais chrétiens !

En se limitant à ce qu’ils pouvaient raisonnablement se permettre et en accordant la priorité à l’aspect spirituel de l’événement, de nombreux couples chrétiens ont su utiliser leur temps et leurs ressources conformément à l’engagement qu’ils ont pris envers Dieu (Matthieu 6:33). Voyez l’exemple de Lloyd et d’Alexandra, qui ont poursuivi le service à plein temps après leur mariage, il y a déjà 17 ans de cela. Llyod déclare : “ Pour certains, notre mariage a pu sembler trop simple, mais Alexandra et moi étions ravis. Nous voulions que notre mariage ne soit pas un fardeau financier, mais une louange à cette institution divine qui comble de bonheur deux personnes. ”

Alexandra ajoute : “ J’étais pionnière avant de me marier, et je ne voulais pas abandonner ce privilège juste pour avoir un grand mariage. Le jour de nos noces a été un jour particulier, mais ce n’était que le premier de notre vie à deux. Nous avons mis en pratique le conseil selon lequel il ne faut pas penser qu’au jour des noces. Nous avons recherché la direction de Jéhovah et songé que notre mariage durerait la vie entière. De cette façon, nous avons vraiment ressenti la bénédiction de Jéhovah%. ”

Mariage d’un couple

Gardez bien à l’esprit la signification divine de ce jour.

Le jour des noces n’est pas un événement comme les autres. La façon dont il se déroule et l’état d’esprit qui prédomine peuvent être le reflet de ce que sera la vie du couple dans les années à venir. Par conséquent, recherchez la direction de Jéhovah (Proverbes 3:5, 6). Gardez bien à l’esprit le caractère spirituel de ce jour. Soutenez-vous mutuellement dans les rôles que Dieu vous a attribués. Vous bâtirez ainsi votre union sur un fondement solide et, avec la bénédiction de Jéhovah, vous serez heureux non seulement le jour de vos noces, mais aussi pour longtemps. — Proverbes 18:22.


*  Vous trouverez d’autres renseignements dans le numéro de Réveillez-vous! du 8 février 2002, publié par les Témoins de Jéhovah.

#  Si les mariés désirent que la cérémonie à la Salle du Royaume soit photographiée ou filmée, ils devraient au préalable s’assurer que rien ne viendra nuire à la dignité du mariage.

%  Voir la page 26 du livre Le secret du bonheur familial, publié par les Témoins de Jéhovah.