Tout savoir sur la tricherie sur internet
Vous avez des questions à propos de la triche sur internet ? Nous avons les réponses !

Tout savoir sur la tricherie sur internet‎

CHESScom
CHESScom
|
259 | Aide de Chess.com

Parler de tricherie aux échecs revient à ouvrir la boite de Pandore. Cette triste pratique fait des ravages en ligne et Chess.com n'est évidemment pas épargné. 

Bien que les comportements allant à l'encontre de notre politique de fair-play - comme le don de points élos ou l'utilisation de plusieurs comptes - peuvent prendre différentes formes, cet article traite principalement de la tricherie la plus courante, à savoir l'utilisation d'un moteur d'analyse en jouant.

Chess.com ferme plus de 500 comptes chaque jour pour tricherie. 6 % des tickets d'assistance de Chess.com sont liés à la tricherie. Combattre ce fléau est une nécessité coûteuse et sans fin afin de rendre l'expérience des échecs en ligne la plus agréable possible pour tout un chacun. En tant qu'entreprise, Chess.com est déterminé à gagner cette bataille, mais nous avons besoin de votre aide ! Nous pensons qu'une communauté mieux informée est capable de lutter plus efficacement contre la tricherie aux échecs, et cet article répond à cette fin à un grand nombre de vos questions les plus courantes sur le sujet. Pour plus d'informations sur notre politique de fair-play, vous pouvez cliquez ici.

Chess.com a fermé plus de 400,000 comptes.

Dans l'histoire de Chess.com (au 18 août 2020), nous avons fermé près d'un demi-million de comptes pour tricherie ! Nos projections prévoient que nous atteindrons les 500 000 comptes clôturés d'ici février 2021 et le million de comptes d'ici mi-2023.

Actuellement, nous enregistrons en moyenne plus de 500 fermetures par jour pour la seule utilisation d'un moteur d'analyse et 120 fermetures supplémentaires par jour pour les dons de points volontaires, les manipulations élo et les autres types de violations du fair-play.

Le taux de clôture de comptes a doublé depuis le début du confinement dû au Covid-19. La projection pour août 2020 est de 18 000 fermetures.

Nous pensons qu'il existe deux points essentiels à retenir de ces chiffres :

       1. La tricherie est très courante au quotidien.
       2. Chess.com prend des mesures contre cela !

Parmi eux, près de 400 appartenaient à des joueurs titrés.

Si les joueurs titrés semblent n'avoir aucun besoin de tricher, de nombreuses preuves démontrent que certains le font quand même !

Parmi les tricheurs que nous avons détectés à ce jour, 46 (12,6 %) sont des Grands Maîtres, dont huit (17,4 %) ayant été classés plus de 2600. 80 (22 %) sont des Maîtres Internationaux, et 118 (32,4 %) sont des Maîtres FIDE. 95,43 % sont des hommes et seulement 4,57 % des femmes.

Bans per Title

Nous possédons des confessions écrites de nombreux joueurs dont nous avons fermé le compte, y compris celles de certains membres du top 100 mondial.

La plupart des fermetures de comptes sont à présent automatisées.

Afin de répondre aux besoins de notre communauté, nous avons fait en sorte que la majorité des fermetures (72,6 % le mois dernier) se fassent sans qu'il soit nécessaire de faire appel à une personne pour examiner le dossier. L'examen humain prend du temps, ce qui est regrettable pour nos membres car les tricheurs flagrants peuvent alors sévir plus longtemps.

Nous avons créé un système qui détecte les cas suspects en fonction d'un certain nombre de facteurs et les clôturent en interprétant ce que disent nos critères. Nous ne pouvons pas aller plus loin dans les détails car malheureusement, les tricheurs sont aussi susceptibles de lire ces lignes !

Les fermetures automatiques sont multipliées ces derniers mois en réponse à l'afflux de nouveaux membres sur le site.

Les 3/4 des fermetures sont maintenant automatisées. 

Nous avons également mis en place une détection automatique des livraisons de points élo, qui avertit d'abord et ferme ensuite le membre pour les violations détectées. Ainsi, en moyenne 120 comptes par jour sont fermés et 250 avertis pour ces pratiques.

Chess.com emploie 16 personnes pour s'occuper du pôle Fair Play.

Chess.com est dédié à la préservation de l'intégrité du jeu. À cette fin, nous investissons chaque année des centaines de milliers de dollars dans la lutte contre la tricherie.

Ce chiffre comprend six analystes, cinq membres de l'équipe technique, deux Grands Maîtres et trois Maîtres Internationaux qui aident à la confirmation et à la révision des cas. De nombreux autres membres du personnel contribuent également à la protection du jeu, notamment ceux en charge des événements et ceux de l'équipe de support. 

Vous connaissez probablement (ou êtes...) un joueur d'échecs qui a déjà triché.

De nombreux joueurs pensent que les tricheurs ne sont pas représentatifs de la communauté des échecs. La triste vérité est que, en tant que membres de cette communauté, nous pouvons dire que plusieurs de nos camarades de club et amis ont vu leur compte fermer pour tricherie. Le staff de Chess.com connaît personnellement et même apprécie des joueurs dont le compte a dû être clôturé. Si vous faites partie d'un club, il est statistiquement probable que vous ayez côtoyé un joueur dont le compte a été fermé, que l'affaire fut publique ou privée.

Tout le monde peut "dénoncer" les tricheurs, tous les reports sont pris en compte.

Chaque membre de Chess.com peut dénoncer un autre membre pour tricherie présumée. Tout signalement garantit que les parties les plus récentes du joueur en question seront examinées (ce qui peut entraîner une fermeture automatique dans les cas évidents) et (si le cas est complexe) l'intervention d'un membre de l'équipe du Fair-Play.

Si vous détenez des informations supplémentaires sur un tricheur présumé (par exemple, si vous soupçonnez que le membre n'a triché que lors d'un événement particulier), veuillez les inclure. Cela peut améliorer notre capacité à monter un dossier clair.

Nous recevons souvent des plaintes concernant des membres considérés comme des tricheurs mais dont le compte n'a pas été officiellement fermé. Pour de nombreuses raisons (notamment envers les jeunes), Chess.com peut choisir de clôturer les comptes des membres de manière privée.

Le CAPS (taux de précision dans une partie) n'est pas un détecteur de tricherie.

Chess.com reçoit régulièrement des plaintes concernant des membres qui ont un excellent score de précision dans une partie. Nous sommes ravis de voir nos membres utiliser les rapports de parties, mais cet outil n'est en rien un détecteur automatique de tricherie, et un score élevé sur une partie ne doit pas être considéré comme une preuve accablante. Même les joueurs débutants peuvent obtenir des scores de précision très élevés si leur adversaire commet des erreurs tôt dans la partie et qu'ils capitalisent dessus.

Nous vous accordons que si un débutant obtient une précision de 99% contre un Grand Maître, nous serons très méfiants... Cependant, en général, le CAPS ne constitue PAS une preuve.

Les méthodes de Chess.com sont solides.

Nous avons fait vérifier nos algorithmes par un statisticien de Harvard, Natesh S. Pillai, en 2016, qui a confirmé que nos systèmes fonctionnaient comme nous l'avions prévu. Nous avons également exposé nos systèmes à des dizaines de joueurs titrés (plusieurs membres du top 20) et à différents organisateurs de tournois. Le 3 juin 2020, nous avons reçu l'aval complet d'USChess après un examen approfondi de leurs experts en statistiques.

Chess.com utilise une grande variété de preuves pour prouver les cas de tricherie. Nous examinons de près le niveau de jeu, mais nous prenons également en compte de multiples facteurs comportementaux et des données supplémentaires concernant les comptes des membres. Naturellement, nos méthodes sont hautement confidentielles car leur révélation ne ferait qu'aider les tricheurs à éviter la détection. Cependant, nous pouvons dire que nos méthodes prennent en compte de nombreuses variables supplémentaires et sont très sophistiquées. 

De plus, Chess.com agit pour dissuader les tricheurs chaque fois que cela est possible. Les joueurs qui participent à des compétitions officielles sont tenus d'être filmés, de partager leur écran d'ordinateur et de fournir une vue à 360 degrés de leur environnement. Des surveillants sur place peuvent également être requis.

Chess.com ne discutera jamais des cas publiquement.

Cela n'arrivera pas, cessez de demander .

Les "bans" définitifs sont parfois impossibles.

Outre la fermeture des comptes des tricheurs, Chess.com peut mettre en œuvre le "ban" d'adresses IP afin d'empêcher la création de nouveaux comptes, mais ces méthodes sont limitées sur le plan technologique. La plupart des joueurs que nous bloquons ne reviennent pas, mais certains tricheurs (et spammeurs) bien informés sont capables de contourner ces méthodes sur notre site ou n'importe quel autre.

Nous ne bannissons jamais un compte sur les seuls "on-dit" de forts joueurs.

Si le fantôme de Bobby Fischer lui-même redescend sur terre et déclare qu'un membre de Chess.com triche, nous ne fermerons pas ce compte à moins que notre équipe de fair-play ne confirme que cela est vrai.

Les "faux tricheurs".

Il n'y a rien de pire que lorsqu'un joueur innocent voit son compte indûment fermé. Dans le même temps, la communauté des échecs exige une action concrète et des réponses fortes à la tricherie. C'est là que notre tâche devient vraiment difficile. Le premier point à souligner est que le taux de "faux tricheurs" détectés par notre algorithme dépend du niveau de sévérité des preuves que nous fixons. Si nous déterminons un seuil extrêmement élevé pour passer à l'action, nous n'effectuerons presque jamais de fermeture incorrecte, mais nous permettrons aussi à des dizaines de milliers de tricheurs de continuer à tricher. Par ailleurs, si nous fixons un seuil de preuve peu élevé, nous attraperons presque tous les tricheurs, mais nous fermerons également à tort le compte de nombreux joueurs innocents. Nous pensons que nous équilibrons ces facteurs de manière optimale, en fermant le compte des tricheurs rapidement et en toute confiance avec un très petit nombre de cas de "faux positifs".

En réponse à des recours valables, nous annulons environ 0,03 % des fermetures de compte. Cela signifie qu'en août, nous prévoyons qu'environ 5 à 6 cas sur 18 000 clôtures pourraient être revus à la lumière d'un appel convaincant appuyé par des preuves solides d'un jeu propre, bien qu'exceptionnel.

Chess.com est toujours prêt à défendre ses décisions devant les tribunaux et auprès de ses membres. Nous recevons chaque mois de nombreuses menaces de poursuites judiciaires, ces menaces ne nous intimident pas.

Que pouvez-vous faire ?

Chess.com a besoin de votre soutien pour combattre la tricherie aux échecs. Même si Chess.com attrapait tous les tricheurs dans les 24 heures, la tricherie resterait un problème majeur. Nous voulons PRÉVENIR la tricherie, et non la punir.

En tant que parent, entraîneur, organisateur ou membre de la communauté, vous pouvez nous aider en communiquant ouvertement et honnêtement sur le problème de la tricherie. En particulier, dans le cas de la tricherie aux échecs scolaires, notre expérience montre que le soutien des parents et des entraîneurs peut faire beaucoup pour décourager nos plus jeunes membres de s'égarer.

En outre, ne perdez pas espoir ! Nous améliorons sans cesse nos méthodes pour attraper les tricheurs tandis que ces derniers ne s'améliorent pas en matière de tricherie .


Questions&Réponses passées

Mieux connaître CHESScom
Arena Kings, saison 6

Arena Kings, saison 6

Speed Chess Championship 2020

Speed Chess Championship 2020