Voilà Pourquoi Vous Perdez Contre Des Joueurs Plus Faibles

Voilà Pourquoi Vous Perdez Contre Des Joueurs Plus Faibles

Silman
IM Silman
22 déc. 2016 à 00:00 |
65 | Autres

Asmara the Cat écrit:

J'ai un problème et j'espère que vous pouvez m'aider. Mon problème est que je ne sais pas comment gagner contre des joueurs moins bons (je ne suis pas très bonne, mais je parle des joueurs qui jouent moins bien que moi). Dans la vraie vie, j'ai obtenu un classement FIDE entre 1500 et 1580 dans les dernières années. Dans les tournois d'échecs, je peux régulièrement battre des joueurs dans la catégorie 1700-1800 (j'ai battu un joueur classé 1822 FIDE hier), et ma meilleure nulle a été contre un joueur classé 2001. Mais sur Chess.com, mon classement n'a jamais dépassé 1400 en Blitz 10 minutes. Le fait est que je perds contre les joueurs qui jouent de manière très agressive et qui ne connaissent pas le style des "Principes fondamentaux de Capablanca". Des joueurs qui attaquent sans roquer ou qui ont des ouvertures étranges qui n'apparaissent dans aucun livre. 

Bien sûr, je joue beaucoup sur Chess.com à des moments où je devrais mieux aller au lit, et je ne suis pas aussi sérieuse sur internet, mais dans des tournois, des débutants avec un "style internet" peuvent me battre facilement (l'un d'eux m'a battu dans le même tournois que celui dans lequel j'ai battu un 1822). Je pense que je devrais les battre parce que travaille mes échecs et je lis des livres d'échecs (un de mes préférés est Simple Chess de Michael Stean. Il m'a permis de vaincre des joueurs très bien classés), mais les livres n'expliquent que comment se battre contre des bons joueurs, pas contre ceux qui ne jouent pas de coups logiques. 

Un joueur plus âgé (93 ans) m'a dit une fois "un mauvais coup peut devenir bon quand on ne trouve pas de contre-attaque." La solution est-elle de prendre plus de temps pour analyser la position? Penser "Oh, c'est mauvais, je vais le battre facilement!" n'est certainement pas une solution. 

Parce que ces joueurs faibles me battent, ils connaissent clairement quelque chose que je ne sais pas. Mais alors que j'essaie d'appliquer ce que j'apprends de mes études des échecs, j'imagine que je devrais avoir de meilleurs résultats face à ces joueurs et je ne comprends pas pourquoi je ne peux pas. 

J'ai envoyé une photo de moi en Asmara the Cat.

JS: Asmara the Cat est une française qui habite à Paris. Son vrai nom est Sonia. Parce que j'adore les chats (les meilleures créatures de cette planète...bien supérieures aux humains), je vais utiliser son nom Chess.com la plupart du temps. 

Passons à ses jeux et regardons ce qui se passe!

Voilà ce qu'elle a écrit sur son premier jeu:

Cette partie-là, contre Chakir Amine, m'a motivée à vous écrire. Je me sentais en confiance parce que le roi blanc était resté au centre. 

Même quand j'ai vu que j'allais perdre mon cavalier je pensais que j'avais une bonne compensation. Mais après j'ai fait une gaffe et ai permis à son cavalier de gagner le jeu.

Dans cette partie, Sonia a joué 7...Nh5, mais pourquoi? Si c'était joué pour suivre avec ...e7-e5 (quand le cavalier pourrait bondir sur la case f4), alors ok. Mais après 7...Nh5 8.Bh2 elle est passé à 8...c5, qui n'avait rien à voir avec 7...Nh5.

Cela me fait penser que son 7...Nh5 était fait pour attaquer le fou sur f4, mais ces attaques aléatoires sont souvent inutiles sans raisons derrière. 

En regardant ses autres parties, j'ai remarqué qu'elle faisait des attaques similaires. Elles n'amélioraient pas vraiment sa position, elle déplaçait juste les pièces ennemies sans raisons. La joie de l'attaque des pièces ennemies est assez commune dans les échecs amateurs, mais une fois de plus - si il n'y a rien derrière ce "je vais prendre cette pièce si tu me laisses," alors c'est probablement un mauvais coup.

Il n'y avait aucun besoin de jouer ...Nh5 si le but était ...e7-e5 (qui apparemment ne l'était pas):

LEÇONS

  • Soyez heureux si vous avez roqué et que le roi adverse est au centre. Ces situations appellent souvent une réponse dynamique.
  • Les attaques en un coup sont communes mais inutiles (et peuvent même mettre en danger). 

Un peu plus tard dans le jeu, on obtient la position suivante:

LEÇONS

  • Mettez votre roi en sûreté!
  • Vous devez toujours connaître le meilleur coup de votre adversaire. Cela ne veut pas dire que vous pensez qu'il va faire une gaffe et vous offrir la partie; cela veut dire que vous saurez, le mieux possible, ce que votre adversaire devrait faire. Si elle avait suivi ce consieil au coup 19, elle aurait vu Nc4, et, aurait sûrement gagné le jeu. 

Prenons deux minutes et laissons Amara the Cat partager son ressenti sur ces trois défaites (la partie contre Shakir Amine étant une d'elles), elle m'a dit:

C'est ces trois parties que j'ai perdues. Voici, les impressions générales que j'ai eues:

1) Cela devrait être facile; la position de mon adversaire ne fait aucun sens. 

2) Oh, je n'avais pas vu ça! Mais je peux toujours trouver un moyen.

3) Oh mon dieu, que se passe-t-il, je ne peux plus rien contrôler, je suis perdue!

LEÇONS

  • Quand vous jouez un coup comme ...Bg4, c'est clair que h2-h3 suivra. Donc, si vous devez battre en retraite quand h3 est joué, ne jouez pas ...Bg4 pour commencer (bien sûr il y a toujours des exceptions)!
  • Si vous avez roqué et que le roi adverse est toujours au centre, vous pouvez souvent prendre l'initiative. Mais cela veut dire que vous devez jouer de manière dynamique. 
  • Si vous avez roqué et que le roi adverse est toujours au centre, entraînez vous à rechercher des possibilités tactiques. L'adversaire pourrait roquer n'importe quand, donc c'est souvent "maintenant ou jamais" pour exploiter cette faille. 
  • N'importe qui peut vous battre si vous jouez passivement. Mais beaucoup d'adversaire fonderont de panique si vous jouez de manière dynamique. 

LEÇONS

  • Un des éléments clés du jeu tactique est les "pièces non-protégées". Tout le monde devrait s'entraîner à remarquer les pièces ennemies qui ne sont pas protégées. Vous gagnerez beaucoup de parties si vous le faites! Dans notre dernier exemple, nous avons vu deux cas de pièces non-protégées. La première pièce non protégée était le cavalier noir sur e5, et la deuxième était le cavalier non défendu sur b4!

LEÇONS

    • Si vous pensez que vous êtes fini, vous ETES fini (parce que vous ne serez pas dans l'état d'esprit de trouver des idées salvatrices). Peut-être que vous avez une victoire forcée, mais si vous vous dites que votre position est sans espoir, alors, ce que vous verrez, sera sans espoir. 

Amara the Cat, je voudrais vous remercier pour vos jeux et pour votre prose très agréable. Il me semble que vos plus grandes faiblesses soient: 

  • TACTIQUES: vous devez faire un maximum de problèmes tactiques possibles. Chess.com a des outils tactiques et il y a un grand nombre de livres sur le sujet.
  • DYNAMIQUES: vos parties ont tendance à être passives. Vous devez réparer ça. Étudiez les parties de monstres dynamiques comme Alekhine, Tal, et d'autres maîtres en la matière. 

Si vous vous améliorez sérieusement dans ces deux domaines, vous verrez que les gens qui vous ont battue dans le passé seront écrasés par vos nouvelles aptitudes tactiques et dynamiques.

Bien sûr, tous les joueurs d'échecs doivent travailler sur tout leur jeu, mais si il y a une partie en particulier qui vous tire vers le bas, mettez autant d'énergie que possible pour soigner cette "maladie".

Mieux connaître IM Silman
Frank Marshall, troisième partie : Capablanca entre en scène

Frank Marshall, troisième partie : Capablanca entre en scène

Frank Marshall, deuxième partie : A la conquête du titre mondial

Frank Marshall, deuxième partie : A la conquête du titre mondial