Aronian et Jakovenko gagnent à Palma, MVL ne sera pas candidat
Dmitry Jakovenko et Levon Aronian au sommet

Aronian et Jakovenko gagnent à Palma, MVL ne sera pas candidat

La chasse à la qualification pour le tournoi des candidats est terminée, et à Palma, les absents n'avaient pas toujours tord.

Au début de la dernière ronde, plus de la moitié du plateau de ce dernier Grand Prix FIDE pouvait encore prétendre à la victoire finale. Des dix joueurs en course, seuls deux sont parvenus à atteindre le tant convoité score de +2.

Ce sont les GMI Levon Aronian et Dmitry Jakovenko qui ont su le mieux tirer leur épingle du jeu, et qui avec 5,5/9, remportent conjointement le GP de Palma de Majorque. Ils empochent tous deux 17500€ pour leur performance (Jakovenko s'adjugeant la première place au départage). Mais dans la vie d'un professionnel des échecs, il y a des choses plus importantes que l'argent. Comme par exemple cet événement mythique, après lequel tous ces joueurs courent : le Tournoi des Candidats. C'est même la raison originale de l'existence de ce cycle de Grand Prix.

null

La partie vient de se terminer. Aronian vérifie son analyse. | Photo : Mike Klein/Chess.com.

Malgré la multitude de scénarios de qualifications possibles, les GMI Teimour Radjabov et Maxime Vachier-Lagrave sont tous deux restés à quai. Maxime a loupé un détail important, avant de tenter de forcer le gain dans une finale nulle et de perdre ce qui allait s'avérer l'unique partie décisive du jour. Peu après, Radjabov, en quête d'une troisième victoire consécutive, ne trouvait pas l'ouverture face à Rapport et concédait la nulle.

null

Hikaru Nakamura observe d'un oeil attentif la fin de la cruciale partie MVL-Jakovenko | Photo : Lennart Ootes.

 Shakhriyar Mamedyarov et Alexander Grischuk n'étaient pas du voyage en Espagne, ayant déjà joué trois GP cette année, et ils durent donc attendre leur sort, impuissants. Ils peuvent tous les deux pousser un grand ouf de soulagement : Ils seront bien au Tournoi des Candidats 2018 à Berlin.

C'est également la première fois que l'on connait l'intégralité du panel de candidats : Mamedyarov (Grand Prix), Grischuk (Grand Prix), Aronian (Coupe du Monde), Ding Liren (Coupe du Monde) Sergey Karjakin (Challenger en titre), Fabiano Caruana (moyenne Elo, non-officiel mais mathématiquement garanti), Wesley So (moyenne Elo, non-officiel mais mathématiquement garanti), et Vladimir Kramnik (invité).

Grand Prix de Palma  | Résultats de la ronde 9/9

Ech. Cl. Nom Elo Pts. Résultat Pts. Nom Elo Cl.
1 3 GMI Nakamura Hikaru 2780 ½ - ½ 5 GMI Aronian Levon 2801 1
2 2 GMI Vachier-Lagrave Maxime 2796 0 - 1 GMI Jakovenko Dmitry 2721 10
3 14 GMI Tomashevsky Evgeny 2702 ½ - ½ GMI Ding Liren 2774 4
4 9 GMI Harikrishna P. 2738 ½ - ½ GMI Svidler Peter 2763 5
5 8 GMI Radjabov Teimour 2741 ½ - ½ GMI Rapport Richard 2692 15
6 12 GMI Eljanov Pavel 2707 4 ½ - ½ GMI Gelfand Boris 2719 11
7 18 GMI Hammer Jon Ludvig 2629 ½ - ½ 4 GMI Inarkiev Ernesto 2683 16
8 6 GMI Giri Anish 2762 ½ - ½ GMI Vallejo Pons Francisco 2705 13
9 17 GMI Riazantsev Alexander 2651 3 ½ - ½ GMI Li Chao B 2741 7

Pour Radjabov, une victoire garantissait la qualification pour les Candidats. Pour le français, qui n'avait pas entièrement son destin entre les mains, la tâche était plus ardue. Pourtant, tout se passa à merveille, et après quelques heures de jeu Maxime avait l'avantage et un pied dans la Kühlhaus de Berlin.

Comme si Caïssa elle-même avait écrit le scénario, après des nulles sur presque tous les échiquiers, il ne restait que les trois plus importants. Mais le français ne parvint pas à tirer le maximum de l'opportunité, laissant son pion a, puis la partie, dans une tentative désespérée de complication.  Il devra attendre deux longues années pour peut-être devenir à son tour candidat.

null

Haute tension : les trois dernières parties étaient les plus importantes dans l'optique de la qualification | Photo : Mike Klein/Chess.com.

Avant d'aborder cette dernière ronde plus en détails, penchons nous sur le classement final du cycle de Grand Prix :

Classement final (Top Six):

1er : Mamedyarov, 340, qualifié.

2ème : Grischuk, 336 3/7, qualifié.

3ème : Radjabov, 241 3/7 + 71 3/7 = 312 6/7, non qualifié.

4ème : Ding, 240 + 71 3/7 = 311 3/7, déjà qualifié via la Coupe du Monde.

5ème : Jakovenko, 81 + 155 = 236, non qualifié

6ème : Vachier-Lagrave: 211 3/7 + 20 = 231 3/7, non qualifié

Plus d'infos (en anglais) dans notre premier article sur le GP

Revenons à la neuvième ronde. Les 18 joueurs étaient bien présents, mais ceux qui ne jouaient pas pour la victoire s'effacèrent rapidement. La série de nulles continua lorsque plusieurs joueurs à 4,5/8 (comme Maxime et Radjabov) en finirent également.

Evgeny Tomashevsky et Ding Liren signèrent la feuille les premiers, avant que Peter Svidler et Pentala Harikrishna ne fassent de même. Des résultats qui n'arrangeaient pas Mamedyarov et Grischuk, pour qui il aurait été préférable qu'un maximum de joueurs terminent à +2 pour réduire les points accordés aux futurs vainqueurs.

Ressentez au plus près l'ambiance de la dernière ronde avec cette petite vidéo 3D de Lennart Ootes. Vous pouvez changer l'angle de vue avec votre souris !

Tout se déroulait donc à merveille pour le numéro un français : Aronian était loin d'être mieux sur le premier échiquier, ce qui signifiait que la plupart des pires scénarios (détaillés en anglais dans cet article) étaient évités.

Alors que Maxime continuait à mettre la pression (le cavalier de son adversaire était en h8 !), il laissa au russe trop de contre-jeu en sacrifiant son pion. A partir de là, il était objectivement mieux de s'emparer du pion a adverse, mais en relâchant la pression à l'aile roi, c'en était fini des espoirs de jeu dynamique. MVL choisit donc de pointer toutes ses pièces vers le roi noir, en espérant conserver des chances de gain.

null

Jakovenko ou Rascar Capac ? Toujours est-il qu'il semble apprécier les boules de cristal ! | Photo: Mike Klein/Chess.com.

Maxime a ensuite reconnu à notre micro qu'il n'était déjà plus très lucide à cet instant. De toutes façons, une nulle équivalant à une défaite dans la course aux candidats, il fallait tout tenter, ce qu'il fit. 

null

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

Blitzstream et le GMI Fabien Libiszewski se sont également penchés sur cette partie cruciale : 

Maxime est ensuite venu évoquer sa partie du jour et sa non-qualification à notre micro (interview en anglais) :

Quelques instants après la défaite de Maxime, la quête de Radjabov touchait également à sa fin. On pourra s'étonner de son peu d'insistance. Pour le français, il n'y avait effectivement plus rien à sauver, mais l'azéri avait plus d'espace et un matériel équivalent à son adversaire Richard Rapport.

null

Teimour Radjabov (à gauche) n'aura pas réussi le coup du chapeau qui lui aurait assuré la qualification. | Photo: Mike Klein/Chess.com.

Objectivement, la position semble très sèche, mais on avait vu la veille deux joueurs n'ayant aucun espoir de qualification jouer une partie de huit heures et 140 coups ! Vu l'enjeu, on s'attendait donc à un véritable acharnement de la part de l'azéri. Pourtant, sans doute émoussé par ses victoires héroïques des deux rondes précédentes, il n'eut pas les ressources pour continuer à jouer des heures durant. Avec trois victoires, il reste néanmoins le joueur le plus décisif de ce GP de Palma.

nullDos au mur, Teimour Radjabov est passé tout près de l'exploit, mais l'incroyable scénario ne s'est pas produit. | Photo : Mike Klein/Chess.com.

C'est à peu près au même moment qu'Hikaru Nakamura stoppait également son effort contre Aronian. L'américain n'était déjà plus dans la course aux Candidats, mais il pouvait encore remporter le tournoi. Son avantage de deux pions dans un gambit Marshall ne fut pourtant pas suffisant. Juste après la partie, il était pourtant persuadé qu'il avait raté un gain quelque part.

null

De nombreux joueurs se sont intéressés au traitement du gambit Marshall par un de ses principaux spécialistes. | Photo : Mike Klein/Chess.com.

Aronian a joué le gambit Marshall près de 40 fois dans sa carrière. Cette ouverture a été si analysé que la première nouveauté n'est apparue qu'au 16ème coup. Statistiquement, l'arménien a obtenu 78% de nulles avec cette ouverture, mais aujourd'hui, un demi-point lui assurait de toutes façons les honneurs.


Les deux hommes avaient déjà joué un Marshall en 2005. Là aussi, la partie s'était terminée par une nulle.

Chess.com a discuté avec Aronian après la partie. Nous avons évoqué (en anglais) sa forme actuelle et sa préparation pour les candidats.

Grand Prix de Palma 2017 | Classement final

Cl. TNo Fed Titre Nom Elo Pts. TB1 TB2 TB3 Perf. Elo+/-
1 10 GMI Jakovenko Dmitry 2721 5,5 0,5 2 2748 2823 12,7
2 1 GMI Aronian Levon 2801 5,5 0,5 2 2742 2821 2,6
3 8 GMI Radjabov Teimour 2741 5 0 3 2723 2764 2,6
4 15 GMI Rapport Richard 2692 5 0 2 2720 2762 8,3
5 14 GMI Tomashevsky Evgeny 2702 5 0 1 2755 2791 10,8
6 3 GMI Nakamura Hikaru 2780 5 0 1 2749 2792 1,2
7 5 GMI Svidler Peter 2763 5 0 1 2745 2782 2,1
8 4 GMI Ding Liren 2774 5 0 1 2729 2771 -0,7
9 9 GMI Harikrishna P. 2738 5 0 1 2728 2767 3,2
10 16 GMI Inarkiev Ernesto 2683 4,5 0 2 2740 2734 6,2
11 2 GMI Vachier-Lagrave Maxime 2796 4,5 0 1 2741 2741 -6,8
12 12 GMI Eljanov Pavel 2707 4,5 0 1 2729 2724 2,2
13 7 GMI Li Chao B 2741 4 1,5 1 2700 2656 -10,2
14 13 GMI Vallejo Pons Francisco 2705 4 1 1 2727 2679 -2,8
15 6 GMI Giri Anish 2762 4 0,5 1 2739 2693 -8,3
16 17 GMI Riazantsev Alexander 2651 3,5 0 0 2725 2640 -1,5
17 11 GMI Gelfand Boris 2719 3 0,5 1 2703 2580 -16,7
18 18 GMI Hammer Jon Ludvig 2629 3 0,5 0 2712 2586 -4,9

null

Le coup passa si près pour Maxime Vachier-Lagrave, ici en compagnie de Romain Edouard après la partie. | Photo : Mike Klein/Chess.com.

Grand Prix FIDE 2017  | Classement final

Cl. Fed Nom Sharjah Moscou Genève Palma Total
1 Mamedyarov Shakhriyar 140 140 60 x 340
2 Grischuk Alexander 140 71,4 125 x 336,4
3 Radjabov,Teimour x 71,4 170 71,4 312,8
4 Ding Liren 70 170 x 71,4 311,4
5 Jakovenko Dmitry 70 x 11 155 236
6 Vachier-Lagrave Maxime 140 71,4 x 20 231,4
7 Nakamura Hikaru 70 71,4 x 71,4 212,8
8 Svidler,Peter x 71,4 60 71,4 202,8
9 Nepomniachtchi Ian 70 3 125 x 198
10 Aronian Levon 7 x 11 155 173
11 Harikrishna,Pentala x 20 60 71,4 151,4
12 Giri, Anish x 71,4 60 6 137,4
13 Adams Michael 70 3 60 x 133
14 Rapport Richard 25 x 2,5 71,4 98,9
15 Tomashevsky Evgeny 3 20 x 71,4 94,4
16 Li Chao 25 x 60 6 91
17 Hou Yifan 7 71,4 2,5 x 80,9
18 Riazantsev Alexander 1 x 60 3 64
19 Eljanov Pavel 25 x 11 20 56
20 Vallejo Pons Francisco 25 7 x 6 38
21 Gelfand,Boris x 20 11 1,5 32,5
22 Inarkiev,Ernesto x 1 4 20 25
23 Hammer Jon Ludvig 3 7 x 1,5 11,5
24 Salem A.R. Saleh 3 3 1 x 7

Le GP de Palma de Majorque avait lieu du 16 au 25 novembre (avec une journée de repos le 21) à l'hôtel Iberostar Cristina de Palma. Il s'agissait d'un tournoi suisse à neuf rondes avec 18 joueurs engagés. L'enveloppe des prix était de 130 000€. La cadence était de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 suivants, et 15 minutes pour finir la partie, avec un incrément de 30 secondes par coup dès le premier coup.

Mieux connaître FM MikeKlein
Championnat du monde, partie 12 : Carlsen offre la nulle dans une bonne position et file vers les départages

Championnat du monde, partie 12 : Carlsen offre la nulle dans une bonne position et file vers les départages

Championnat du monde, partie 10 : À couteaux tirés

Championnat du monde, partie 10 : À couteaux tirés