Un nouveau Magnus, impérial en Croatie, retrouve les 2882
Vainqueur à Zagreb, Carlsen -la tête dans les étoiles- est sur le toit du monde | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Un nouveau Magnus, impérial en Croatie, retrouve les 2882

PeterDoggers
PeterDoggers
|
1 | Couverture d’événements d’échecs

Magnus Carlsen a battu Maxime Vachier-Lagrave dimanche et signé ainsi le score de 8/11 pour triompher au Croatia Grand Chess Tour.

Le champion du monde a remporté son huitième tournoi d'affilée et empoché la somme de 90,000 $ bonifiée de 20 points GCT. Auteur d'une performance à 2943, il est de retour à son top élo de 2882.

Carlsen a terminé avec un point d'avance sur Wesley So, dont le 7/11 lui vaut une performance à 2881, assortie de 60,000 $ et 15 points GCT. Le grand-maître américain a déclaré à propos de Carlsen:

"Quelque part, la seconde place est déjà une sorte de victoire quand il participe à un tournoi ces derniers temps, à l'image de Bobby Fischer dans les années 60 ou 70 lorsqu'il prenait part au championnat des Etats-Unis, les autres se battaient seulement pour finir deuxième."

Anish Giri, fidèle à lui-même n'a pas manqué d'humour en décrivant l'invincibilité actuelle de Magnus, arguant que les autres joueurs devaient attendre la fin de l'ouragan Carlsen, "Toutes les tempêtes finissent par cesser. Je suis sûr qu'un jour il finira bien par devenir très vieux et très fatigué !"

Fabiano Caruana : "Il gagne des parties avec une facilité déconcertante. Normalement ce n'est pas censé arriver, prenez aujourd'hui, il a fini la partie avec une heure à la pendule... Je pense que tout s'est passé exactement comme il l'espérait, du début à la fin."

Ces propos illustrant le ressenti autour de Magnus de ces derniers mois ont trouvé un allié de poids : les chiffres ne mentent pas. Sur la prochaine parution de la FIDE, la classement élo de Carlsen sera exactement le même que son plus haut jamais publié en mai 2014, à savoir 2882. Le fossé avec le numéro deux mondial Caruana sera alors de 64 points.

Magnus Carlsen Maurice Ashley Croatia
Maurice Ashley n'a pas hésité à qualifier de "smooth" (≈sans bavure) les dernières victoires de Carlsen en tournois malgré la tension née de ce terme lors d'une interview passée | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Le grand-maître norvégien de 28 ans était lui-même aux anges après avoir réalisé 6 nulles et 5 victoires à Zagreb, un résultat d'autant plus significatif pour lui en raison des 2 rondes supplémentaires par rapport au Norway Chess et surtout du niveau d'adversité.

Carlsen a fait remarquer "qu'il n'avait jamais réalisé un score de +5 face à une telle opposition auparavant", et plus tard, a ajouté : " Pour moi c'est exceptionnel, en gros, c'était la première fois que je participais à un tel événement, j'ai beaucoup joué dernièrement et je me sentais un peu épuisé durant la fin du Norway Chess. Mais tout s'est passé comme dans un rêve, en particulier la seconde partie du tournoi."

Les 8 tournois d'affilée remportés par Magnus :

Magnus Carlsen Croatia Grand Chess Tour trophy
Carlsen avec son trophée du Croatia Grand Chess. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Comparer le vainqueur à Fischer a trouvé tout son sens quand après avoir reçu le trophée, Carlsen a remercié les fans croates : "J'ai toujours entendu parler de la culture échiquéenne (en ancienne Yougoslavie) et je dois admettre que vous n'avez fait que renforcer l'image que j'en avais." 

Il y a presque un demi-siècle, dans la même ville, les amateurs d'échecs yougoslaves ont été témoins d'un autre acte de domination provenant de l'Est. C'était à Rovinj (pour la première moitié) puis à Zagreb (pour la seconde) où Fischer a réalisé l'une de ses performances  les plus incroyables en 1970 lors de sa victoire au Tournoi de la Paix, disputé au format aller-retour et comptant 18 joueurs. Avec 13 sur 18,  il l'emporta avec deux points d'avance sur ses poursuivants.

Grâce à sa victoire dans la dernière ronde contre MVL, Carlsen a remporté son sixième tournoi classique d'affilée et étendu sa série d'invincibilité à 79 parties classiques. Pour y parvenir, il a utilisé la ligne 8.Fe3 de la Grünfeld contre un expert de cette ouverture.

Vachier-Lagrave perd rarement avec cette défense et ne s'était jamais incliné dans cette variante en particulier. 

Maxime Vachier-Lagrave Croatia Grand Chess Tour
Vachier-Lagrave n'avait encore jamais perdu contre 8.Fe3. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Cette finale, que le dorénavant retraité 14é champion du monde Vladimir Kramnik aimait jouer avec les blancs, incarne le combat classique de la Grunfeld, d'un côté la majorité de pions noirs à l'aile dame et de l'autre, le pion passé -d des blancs (baptisé 'Delroy' par Jonathan Rowson il y a 20 ans dans son ouvrage : Comprenons la Grünfeld). 

"J'étais assurément content d'obtenir cette position. Ce n'était pas grand chose pour les blancs mais je n'encourais aucun risque, ce qui compte-tenu de la situation du tournoi était important et peut-être que je pouvais obtenir quelques chances de presser" expliqua Carlsen. 

Dans cette partie, Delroy a fait la différence, MVL s'étant trompé au 28é coup. La finale est déplaisante mais ne devient perdante à priori qu'après l'échange des tours.

Carlsen Vachier-Lagrave Croatia Grand Chess Tour
Vachier-Lagrave abandonne, scellant la victoire de Carlsen au Croatia Grand Chess Tour. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Aronian a déclaré à propos de Carlsen :

"Il a commencé par se mettre à rentrer dans les lignes principales, ce qu'il ne faisait habituellement pas les années précédentes. Je pense qu'il s'est bien entraîné pour son match contre Fabiano. A présent, il fait quelque chose de nouveau pour lui : il joue du début des lignes extrêmement critiques. Il "joue des échecs centraux" ("central chess" dans le texte), quelque chose qu'il ne faisait pas. Et cela fonctionne bien. Par exemple aujourd'hui, c'était une partie très directe et de très bonne facture. C'est bien de le voir travailler son jeu et je pense qu'il est un bon exemple à suivre.

Levon Aronian Croatia Grand Chess Tour
Aronian était un des joueurs prompts à souligner que Carlsen optait pour des variantes critiques dans les ouvertures ces derniers temps| Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Giri a également livré son point de vue sur les ouvertures de Carlsen :

"Je pense que ce qui a changé est qu'il a gagné quelques parties en répétant des lignes travaillées à la maison. Une telle préparation demande beaucoup d'efforts et d'énergie. Vous devez analyser et après cela vous devez regarder ces lignes et être certain de les mémoriser. Cela demande de gros efforts et je pense qu'avant il se disait que cela n'en valait pas la peine. Puis il a gagné quelques parties grâces à ça, et tout d'un coup, il s'est dit, attendez, en fait ça vaut le coup ! Donc dorénavant il ne se contente pas de faire des balades sous la pluie comme aujourd'hui mais à un certain moment il s'assoit devant son ordinateur portable dans son bureau, branche ses écouteurs, se concentre sur l'écran pendant quelques heures et fait son travail. Cela fait de lui un joueur différent et les gens vont devoir s'y habituer mais je crois qu'ils commencent à s'en rendre compte. Il est tout simplement devenu l'un des joueurs les mieux préparés au monde".

Carlsen Aronian So Croatia Grand Chess Tour
Carlsen aux premières loges d'Aronian vs. So. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Le deuxième au classement, Wesley So a terminé par une nulle avec Levon Aronian. 7/11 est un excellent score pour So, qui s'en serait déjà tiré correctement avec 50%, son élo étant inférieur à la monstrueuse moyenne de Zagreb culminant à 2781, comme il n'a pas manqué de le faire remarquer.

"C'est assurément l'un de mes meilleurs tournois étant donné qu'il comporte tous les meilleurs joueurs", a-t-il dit.

So était satisfait de son jeu et a donné une explication intéressante quant à sa bonne forme : "J'essaie de bien jouer aux échecs, parfois je ne me soucie même pas du résultat, je veux simplement trouver quelques bons coups."

Aronian a décrit son propre tournoi comme "décent", estimant qu'il lui avait manqué une victoire supplémentaire pour mériter le qualificatif de "bon".

La partie est disponible ci-dessous avec celle de Shakhriyar Mamedyarov vs. Ding Liren et Hikaru Nakamura vs. Vishy Anand:

Wesley So Croatia Grand Chess Tour
+3 est un excellent score pour Wesley So à Zagreb. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Anish Giri a rejoint le groupe de joueurs à 50%, fort de sa victoire finale contre Ian Nepomniachtchi. Ce dernier a tenté le tout pour le tout avec une attaque lancée dès la sortie de l'ouverture, qui bien que préparée à la maison, ne marchait simplement pas.

Giri : "Avant tout, j'aimerais remercier pour cette partie, quelqu'un que je ne remercie jamais vraiment bien que je devrais. Mon secondant qui est toujours là, à m'aider jour et nuit, à travailler dans les conditions les plus inhumaines qui soient, qui ne réclame jamais rien et ne s'arrête jamais : mon fidèle ordinateur. Je pense qu'il a fait du bon travail aujourd'hui.

Bien que le coup 9.e5 de Nepo était une nouveauté, Giri avait déjà tout étudié en amont, "Mon secondant avait vérifié ça il y a longtemps et je savais que ce truc ne marchait pas. A l'époque, un ordinateur d'un faible niveau prétendait que les blancs étaient écrasants ici et de fait c'est juste un bon exemple de lui étant mal préparé." 

Anish Giri Croatia Grand Chess Tour
Giri a remercié son ordinateur pour sa victoire. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Fabiano Caruana s'est retrouvé en danger contre Sergey Karjakin, mais il est parvenu à éviter la défaite. Le joueur américain a résumé les choses ainsi :

"J'ai joué la Benoni. J'imagine que cela explique en grande partie ce qui s'est passé ensuite. C'est une ouverture tellement mauvaise !

Pourtant son début n'est pas réellement en cause, les noirs n'étant que légèrement moins bien après 22 coups mais 23...Nb5 fut une grosse erreur.

Dans une position que Caruana a considéré "borderline lost" (à la limite d'être perdant) Karjakin s'est lui senti“nettement mieux” après avoir joué 26.b4. "Le problème est que la position demeurait compliquée et qu'il jouait vite. J'étais un peu sous pression au temps. J'essayais de jouer très précisément mais ce n'était pas évident."

Une autre opportunité de gâchée pour Karjakin après avoir été bien mieux contre Carlsen et gagnant contre So

"C'est positif d'avoir pu dominer ces joueurs, j'espère donc qu'en bossant ma technique je marquerais plus de points." a conclu le GM russe.

Croatia Grand Chess Tour Final Standings
Carlsen domine nettement le Grand Chess Tour après cet événement et risque de mettre fin au suspens plus tôt que prévu s'il continue sur sa lancée les prochains mois. 

2019 Grand Chess Tour Standings

De plus, dimanche, la fédération d'échecs norvégienne a rejeté contre la volonté de Carlsen (plus d'infos à ce sujet ici) une offre de 5.8 millions de dollars provenant du groupe géant Kindred basé à Malte. Selon le journaliste norvégien Tarjei Svensen, Carlsen a trouvé de nouveaux partisans durant le tournoi à Zagreb mais cela n'a pas suffit à changer l'issue du vote.

 

Le Croatia Grand Chess Tour 2019 a lieu du 26 juin au 8 juillet au Novinarski Dom à Zagreb en Croatie. Il constituait l'un des deux tournois classiques du tour de cette année. La cadence était nouvelle avec 130 minutes pour chaque joueur et un délai de 30 secondes à chaque coup. La prochaine étape du tour prendra place à Paris où seront organisés des rapides et blitz à partir du 27 juillet. Les prochaines participations de Carlsen au GCT seront au rapide et blitz de Saint-Louis le mois prochain suivis de la coupe de Sinquefield.


Previous reports:

Mieux connaître PeterDoggers
Aronian remporte le Saint Louis Rapid & Blitz

Aronian remporte le Saint Louis Rapid & Blitz

Nepomniachtchi remporte la semaine des échecs de Levitov

Nepomniachtchi remporte la semaine des échecs de Levitov