Caruana écarte Hou Yifan avec la manière au Speed Chess Championship

Caruana écarte Hou Yifan avec la manière au Speed Chess Championship

Dans un des derniers épisodes de la série Seinfeld, Cosomo Kramer, le voisin farfelu, se perd dans Manhattan à l'intersection de la première avenue et de la... première avenue.

C'est la théorie du "centre de l'univers", et elle a failli se répéter jeudi soir dans le Speed Chess Championship sur Ches.com. En effet, le GMI Fabiano Caruana, auteur d'une des plus belles séries de l'histoire des échecs lorsqu'il a remporté sept victoires de suite à la Sinquefield Cup 2014, était tout proche de rééditer l'exploit contre la GMI Hou Yifan. Bref, Fabiano a failli nous faire une "Caruana".

En plus, Caruana jouait à Manhattan. Mais il n'était pas perdu, lui !

Mais cette fois-ci, Caruana n'a gagné "que" six parties de suite. Ce fut néanmoins suffisant pour créer un écart insurmontable. L'américain, tête de série numéro 6, a dominé la chinoise, 11ème meilleure engagée, sur le score de 19 à 8, avec notamment une série de 9,5/10.

Avant que Caruana amorce son échappée, le match de trois heures était resté plutôt serré, tout du moins dans sa première phase.

null

Les GMI Fabiano Caruana et Hou Yifan (tous deux à gauche), on cette fois dû s'asseoir l'un en face de l'autre. Enfin, à 11 000km d'écart !

Les deux joueurs commencent par des systèmes avec d3 contre la berlinoise, mais Caruana s'en sort le mieux en remportant la première partie avec les blancs avant de mater Hou au finish dans la deuxième. 

Caruana commence à avoir des problèmes de pendule dans la troisième, permettant à Hou de convertir une position à roques opposés en victoire. Yifan avait surement besoin de ces deux premières parties pour se mettre en jambe. Il faut préciser que pour elle, à Pékin, le match commençait à 6 heures du matin le vendredi !

Comme l'a fait justement remarqué la GMF Jen Shahade, qui officiait aux commentaires, ce match avait lieu à la fois le matin et le soir. Pour Caruana, résidant sur la côte est des Etats-Unis, l'horaire 18h-21h était également compliqué à gérer. Sans dîner, il expliquera à la fin du match avoir du se contenter d'un morceau de pastèque en fin de match pour éviter l’hypoglycémie. 

null

Caruana gagne ensuite les deux suivantes, portant le score à 4-1. On pense que la débâcle se profile pour la championne chinoise.

C'est le moment qu'elle choisit pour faire sa meilleure série du match, remportant trois victoires de suite pour revenir au score.

La sixième partie est emblématique de ce sursaut d’orgueil. Caruana double volontairement ses pions très tôt dans la partie, obtient un centre solide et la paire de fous, mais ses pions restent immobiles, et après quelques imprécisions, Hou fait un carnage dans les lignes ennemies.

Avec deux pions de moins, le numéro cinq mondial parvient pourtant presque à s'en sortir, grâce à une idée de zugzwang.

Hou gagne également la partie suivante en trouvant une tactique, magnifique prouvant si il le fallait encore sa creativité. Caruana doit alors choisir son poison : perdre un pion, une qualité, ou une pièce sèche ? Rien de tout cela ! Comme nous l'avions mentionné dans notre avant-gout du match, ces deux joueurs ne craignent pas de sacrifier leur dame si il le faut. Cette fois-ci pourtant, il s'agit plutôt d'une manœuvre désespérée.

Caruana gaffe ensuite une tour dans la partie d'échecs 960 clôturant la portion, et nos deux protagonistes sont au coude-à-coude 4-4 avant la portion 3/2. 

Comme dans le match de la veille entre Nepomniachtchi et Aronian, le moment charnière est le début de la seconde portion. Mais contrairement à mercredi, où le GMI Ian Nepomniachtchi avait continué à combler son déficit pour doubler le GMI Levon Aronian, c'est le moment que choisit Caruana pour prendre le contrôle du match.

Dans la neuvième partie, il joue une version en miroir d'une pépite de Bobby Fischer. L'ancien champion américain avait joué l'immortel ...Ch5 dans son match contre Spassky, laissant ce dernier doubler ses pions devant son roi. Le jeune américain fait la même chose, mais sur la colonne a.

null

Le coup 11.Ca4 inspirera-t-il des t-shirts ? Peu probable. Quoiqu'on ne sait jamais ce qui peut inspirer les Chessbrahs...

null

Qui es-tu ?

D'où viens-tu ?

Es-tu une groupie des échecs ??

Comme dans la partie de Fischer, les pions doublés ne mettent pas en danger leur monarque (à part un bref instant !). Après le coup 20. g6, c'est même le roi noir qui se retrouve en péril. Hou loupe alors un gain, et Caruana rate un mat en cinq. Mais au bout du compte, "le plus important, c'est de gagner", comme nous le rappelle Kasparov dans la vidéo de présentation de ses MasterClass.

Les amateurs de combat échiquéen en ont eu pour leur argent, et en plus, le spectacle était gratuit ! Après neuf parties, toujours pas de nulles. La dixième partie semble alors se diriger vers cette direction, avant que Caruana ne trouve une tactique tardive et double son avance.

La variante Rubinstein de la défense française (une défense jouée à plusieurs reprises ce jeudi) amène une finale de tours égale. Mais Hou place son roi sur la mauvaise case, permettant à Caruana de se créer un pion passé victorieux.

"Je me suis très mal débrouillée dans ces deux finales de tours." déclarera plus tard Hou. "J'étais en colère." Pourtant, comme on pouvait le voir sur sa caméra, elle est restée de marbre pendant presque tout le match.

Elle parvient à se rattraper un peu en gagnant la 11ème partie. Dans la suivante, petite nouveauté : une nulle en 72 coups. Les deux joueurs n'ont joué que 4 parties nulles sur un total de 27, ce qui ne constitue néanmoins pas un record. L'année dernière, Carlsen et Petrossian n'avaient en effet fait que deux nulles en 25 parties.

Terreur pour les triskaïdekaphobes : la 13ème partie fut celle des faiblesses sur cases noires. Dans une position digne d'une partie d'échecs 960, Caruana manque de mater avec fou et cavalier au 15ème coup ! 

Cette partie à sens unique marque le début d'un long calvaire pour Yifan. Caruana réussit un 5/5, remportant six victoires de suite, avant de voir sa série se terminer par une nulle. Même pour Fabiano lui-même, "faire une Caruana" semble être un exploit difficile à réitérer. (Mais le GMI Sergey Karjakin, lui, a bien gagné sept blitzs de suite la semaine dernière à St. Louis !)

La 16ème partie est particulièrement brutale pour la pauvre Hou Yifan.

La portion bullet est également dominée par Caruana. Il s'impose 7,5 -2,5.

Dans la première partie de 1/1, Hou a un pion de plus, mais sa dame se retrouve enfermée au milieu de l'échiquier !

Après avoir fait l'écart, Caruana semble très inspiré. Dans la 21ème, son sacrifice spéculatif s'avère être une décision pratique intéressante en bullet.

Mais ce n'est pas la fin de l'attaque : Caruana continue son aggression dans la 22ème. C'est encore une fois ses tours qui délivrent le coup de grâce :

Et l'on termine sur une nulle. Pourtant, Hou sacrifie sa dame dans le style de sa superbe victoire contre le MI Borya Ider plus tôt dans l'année.

"J'avais envie d'essayer quelque chose de plus intéressant" a-t-elle reconnu après le match.

Les plus érudits de nos lecteurs auront reconnus les similitudes avec la partie Nezhmetdinov-Chernikov, 1962.

Observons d'abord la version de Hou :

Puis celle de Nezhmetdinov :

Malgré sa domination en bullet, Caruana a reconnu ne pas s'être entraîné.

"J'ai beaucoup joué en bullet par le passé, mais pas avec l'incrément d'une seconde. C'est très différent, on doit vraiment jouer aux échecs." a-t-il observé.

Il a également reconnu ne pas s'être senti assez bien préparé  et aussi confiant que lorsque qu'il joue en réel. 

null

Malgré ces quelques doutes, ce victoire sans appel l'aidera sans doute à oublier sa terrible contre-performance en blitz lors du récent St. Louis Rapid and Blitz.

Le prochain adversaire à se dresser sur son chemin sera le GMI Hikaru Nakamura, qu'il affrontera en quarts de finale. "Je vais surement souffrir dans la portion bullet. Naka a une longueur d'avance sur le reste du monde." a déclaré Fabiano.

null

Les trois têtes de série américains ont passé le premier tour. Ces deux-là s'affronteront en quarts de finale.

Avec ce match, qui aura lieu en octobre ou novembre, deux rencontres de premier tour restent à jouer. Maxime Vachier-Lagrave contre Jeffery Xiong le 30 août à 18 heures (heure de Paris) et Magnus Carlsen contre Gadir Guseinov le Octobre à 19 heures (heure de Paris).

Ne manquez aucun match du Speed Chess Championship grâce à Chess.com/TV.

Mieux connaître FM MikeKlein
Les Armenia Eagles remportent la PRO Chess League au bout du suspense

Les Armenia Eagles remportent la PRO Chess League au bout du suspense

Aronian bat MVL au départage et remporte l'Open de Gibraltar

Aronian bat MVL au départage et remporte l'Open de Gibraltar