Championnat d'Europe : Les bleus s'inclinent face à Israël
Dure journée pour le contingent français / Photo : Maria Emelianova/Chess.com

Championnat d'Europe : Les bleus s'inclinent face à Israël

La Russie est en tête, en remportant seulement trois parties sur douze lors des trois premières rondes du Championnat d'Europe par équipes en Grèce. La Hongrie et les Pays-Bas ont fait match nul, tout comme la Croatie et l'Arménie, tandis que l'Italie a chuté contre l'Allemagne.

C'est une statistique unique dans un tournoi par équipes ; avec neuf nulles et trois victoires, la Russie caracole seule en tête avec six points sur six possibles. Bien entendu, cela est dû aux performances en dents de scie des autres équipes, mais cette troisième victoire sur le score de 2,5-1,5 reste une étrange anomalie.

Ech. 11 République Tchèque Elo - 1 Russie Elo 1½-2½
2/1 GMI Navara, David (b) 2726 - GMI Grischuk, Alexander (n) 2785 ½ - ½
2/2 GMI Laznicka, Viktor (n) 2654 - GMI Nepomniachtchi, Ian (b) 2733 0 - 1
2/3 GMI Hracek, Zbynek (b) 2610 - GMI Vitiugov, Nikita (n) 2728 ½ - ½
2/4 GMI Plat, Vojtech (n) 2551 - GMI Matlakov, Maxim (b) 2730 ½ - ½

Leur victoire du jour est l'oeuvre de Ian Nepomniachtchi, qui, au second échiquier, a surpris Viktor Laznicka dès l'ouverture. Il est en effet rapidement parvenu à percer les défenses de la Caro-Kann du tchèque. On ignore jusqu'où il était effectivement dans sa préparation, mais si l'on prend en compte le fait qu'il n'a réfléchi qu'aux 17ème, 19ème, 22ème et 23ème coup, on peut supposer que celle-ci était très profonde.

Une partie à sens unique qui rappelle le style du Garry Kasparov d'il y a vingt ans.

null

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

Ech. 7 Hongrie Elo - 10 Pays-Bas Elo 2-2
1/1 GMI Leko, Peter (b) 2679 - GMI Giri, Anish (n) 2762 ½ - ½
1/2 GMI Erdos, Viktor (n) 2624 - GMI L'ami, Erwin (b) 2611 ½ - ½
1/3 GMI Rapport, Richard (b) 2686 - GMI Bok, Benjamin (n) 2611 ½ - ½
1/4 GMI Almasi, Zoltan (n) 2707 - GMI Van Foreest, Jorden (b) 2609 ½ - ½
Ech. 14 Croatie Elo - 6 Arménie Elo 2-2
3/1 GMI Saric, Ivan (b) 2662 - GMI Aronian, Levon (n) 2801 ½ - ½
3/2 GMI Stevic, Hrvoje (n) 2616 - GMI Movsesian, Sergei (b) 2671 ½ - ½
3/3 GMI Jankovic, Alojzije (b) 2575 - GMI Sargissian, Gabriel (n) 2657 ½ - ½
3/4 GMI Martinovic, Sasa (n) 2565 - GMI Melkumyan, Hrant (b) 2642 ½ - ½

Nulles à tous les échiquiers entre la Hongrie et les Pays-Bas. Les bataves furent soulagés de voir Benjamin Bok tenir une finale compliquée contre Richard Rapport. La Croatie s'en sort très bien en annulant toutes les parties contre une équipe à la moyenne Elo supérieur de 88 points.

null

Ivan Saric fait nulle contre Levon Aronian dans une espagnole classique. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Ech. 22 Italie Elo - 9 Allemagne Elo ½-3½
4/1 GMI Vocaturo, Daniele (b) 2607 - GMI Nisipeanu, Liviu-Dieter (n) 2672 ½ - ½
4/2 GMI Brunello, Sabino (n) 2555 - GMI Meier, Georg (b) 2655 0 - 1
4/3 GMI Dvirnyy, Danyyil (b) 2542 - GMI Bluebaum, Matthias (n) 2643 0 - 1
4/4 GMI Godena, Michele (n) 2489 - GMI Svane, Rasmus (b) 2595 0 - 1

Le beau parcours de l'Italie a connu une halte brutale contre l'Allemagne. Les allemands, sur leurs gardes, ont sorti un gros match. A l'arrivée, le score est sans appel : 3,5 à 0,5.

Sabino Brunello, qui était jusque là à 2/2, a cette fois du jeter l'éponge lorsque Georg Meier est parvenu à clouer ses deux cavaliers !

null

L'équipe d'Allemagne a renvoyé sans pitié les italiens à leurs chères études. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Ech. 5 Israël Elo - 12 France Elo 3-1
5/1 GMI Gelfand, Boris (b) 2737 - GMI Edouard, Romain (n) 2607 1 - 0
5/2 GMI Rodshtein, Maxim (n) 2699 - GMI Bauer, Christian (b) 2647 1 - 0
5/3 GMI Smirin, Ilia (b) 2635 - GMI Fressinet, Laurent (n) 2657 ½ - ½
5/4 GMI Nabaty, Tamir (n) 2661 - GMI Maze, Sebastien (b) 2614 ½ - ½

La France, après avoir battu la Finlande et annulé contre l'Espagne, était opposée à une forte équipe d'Israël, ayant annulé contre la Norvège et battu la Moldavie. Sans Maxime Vachier-Lagrave et Etienne Bacrot, occupés par la préparation du Grand Prix de Palma, les français ont souffert. Au premier échiquier, Boris Gelfand a joué une très belle partie avec les blancs, venant à bout de Romain Edouard après avoir trouvé une jolie nouveauté dans l'anglaise des quatre cavaliers : 

Gelfand a ensuite rejoint le GMI Jan Gustafsson dans la cabine de commentateurs, et remarqué qu'Israël était une des plus vieilles équipes du tournoi : "Trois d'entre nous ont joué 15 à 20 grands événements internationaux." Boris a notamment joué sa première olympiade en 1990, et Smirin en 1992. Les deux hommes ont ensuite évoqué une partie ayant opposé Kasparov à Smirin dans la défense est-indienne, que Gelfand connaissait, bien entendu. "Une très belle partie des deux joueurs. L'ordinateur a récemment trouvé un moyen de tenir la nulle pour les noirs."

L'auteur de ces lignes, joueur d'est-indienne invétéré, ne peut s'empêcher de vous proposer la partie en question :

Voici une photo de la partie (Credit : B. Dolmatovsky)

Pas plus de chance pour Christian Bauer, qui a du s'incliner face au redoutable Maxime Rodshtein. Saurez-vous trouver comment l’israélien l'a emporté ?

Ech. 8 Pologne Elo - 4 Angleterre Elo 2½-1½
6/1 GMI Wojtaszek, Radoslaw (b) 2737 - GMI Adams, Michael (n) 2727 1 - 0
6/2 GMI Duda, Jan-Krzysztof (n) 2706 - GMI Short, Nigel D (b) 2698 ½ - ½
6/3 GMI Piorun, Kacper (b) 2640 - GMI Howell, David W L (n) 2698 ½ - ½
6/4 GMI Bartel, Mateusz (n) 2613 - GMI Jones, Gawain C B (b) 2662 ½ - ½

Radek Wojtaszek a fait la différence entre la Pologne et l'Angleterre en venant à bout de Michael Adams. Au 29ème coup, l'anglais gaffait un pion. Le GMI polonais allait alors montrer toute l'étendue de sa technique et ramener la victoire aux siens. C'est la raison pour laquelle ces joueurs à 2700 sont si forts : ils savent gagner les positions gagnantes !

null

Radek Wojtaszek (assis à gauche) et Jan-Krzysztof Duda en action. Mateusz Bartel surveille leurs parties de près. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Ech. 15 Espagne Elo - 2 Azerbaïdjan Elo 2-2
7/1 GMI Anton Guijarro, David (b) 2651 - GMI Mamedyarov, Shakhriyar (n) 2791 1 - 0
7/2 GMI Salgado Lopez, Ivan (n) 2629 - GMI Radjabov, Teimour (b) 2741 ½ - ½
7/3 GMI Korneev, Oleg (b) 2557 - GMI Naiditsch, Arkadij (n) 2702 0 - 1
7/4 GMI Ibarra Jerez, Jose Carlos (n) 2561 - GMI Mamedov, Rauf (b) 2678 ½ - ½

L'Azerbaïdjan est la seule équipe, outre la Russie, à la moyenne Elo supérieure à 2700. Pourtant, après une défaite surprise lors de la première ronde, les azéris ont encore échoué aujourd'hui, et devront se contenter de la nulle. Au premier échiquier, David Anton a joué une superbe partie dans un style tout à fait karpovien (merci à David Llada) contre Shakhriyar Mamedyarov. La finale de fous fut décisive :

null

Tel un Karpov des temps modernes, David Anton est venu à bout de Shakhriyar Mamedyarov ! | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Arkadij Naiditsch a sauvé les caucasiens en battant Oleg Korneev avec les noirs. Le milieu de partie semblait un peu verrouillé, mais Naiditsch est parvenu à bluffer son adversaire, qui, en prenant le pion d4, lui a permis d'échanger sa dame contre deux tours. Combinées à la paire de fous, les tours ont fait un malheur...

null

Arkadij Naiditsch (à droite) sauve l’Azerbaïdjan. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Pour terminer ce petit tour d'horizon, je vous propose un très joli sacrifice de dame issue du match Danemark - Finlande. Bien que les danois durent s'incliner, on imagine que leur premier échiquier, Allan Stig Rasmussen, n'aura pas le moindre regret :

Le Championnat d'Europe par équipes a lieu du 28 octobre au 6 novembre au Creta Maris Resort d'Hersonissos, en Crète. La section Open voit s'affronter 40 équipes pour un total de 199 joueurs, dont 138 grand-maîtres.

Les équipes sont constitués de quatre joueurs, avec un remplaçant possible. Le tournoi utilise le système suisse et comporte neuf rondes. La cadence et de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour la reste de la partie, avec un incrément de 30 secondes par coup dès le premier coup. Il est interdit de proposer la nulle avant le 30ème coup.

Championnat d'Europe 2017 | Appariements de la ronde 4

Ech. Tno Equipe Pts Rés. : Rés. Pts Equipe Tno
1 1 Russie 6 : 5 Hongrie 7
2 9 Allemagne 5 : 5 Pologne 8
3 5 Israël 5 : 5 Croatie 14
4 6 Arménie 5 : 5 Pays-Bas 10
5 18 Turquie 4 : 4 Ukraine 3
6 11 Rép. Tchèque 4 : 4 Serbie 17
7 4 Angleterre 3 : 4 Italie 22
8 20 Roumanie 4 : 4 Géorgie 13
9 16 Biélorussie 4 : 4 Espagne 15
10 2 Azerbaïdjan 3 : 3 Moldavie 24
La france, au 11ème échiquier, affrontera la Norvège.

Parties fournies par TWIC.

 

Mieux connaître PeterDoggers
Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic