Championnat d'Europe : Les tricolores se replacent, la Croatie prend la tête
Sébastien Mazé est venu à bout de la Najdorf d'Indjic

Championnat d'Europe : Les tricolores se replacent, la Croatie prend la tête

Belle ronde pour nos petits bleus qui viennent à bout d'une forte équipe de Serbie. L'écart minimal de 2,5-1,5 témoigne de l'intensité du match. Au premier échiquier, Christian Bauer a malheureusement du s'incliner, tandis qu'avec les blancs, Tigran Gharamian et Sébastien Mazé sont parvenus à renverser la balance. Un bon résultat qui permet aux français de se replacer dans la course au podium !

Ech. 17 Serbie Elo - 12 France Elo 1½-2½
6/1 GMI Markus, Robert (b) 2644 - GMI Bauer, Christian (n) 2647 1 - 0
6/2 GMI Ivanisevic, Ivan (n) 2593 - GMI Gharamian, Tigran (b) 2626 0 - 1
6/3 GMI Perunovic, Milos (b) 2608 - GMI Fressinet, Laurent (n) 2657 ½ - ½
6/4 GMI Indjic, Aleksandar (n) 2591 - GMI Maze, Sebastien (b) 2614 0 - 1

Était-ce un coup de pouce du destin ? Toujours est-il qu'on a du mal à comprendre comment Ivan Ivanisevic a perdu un pion. A-t-il tout simplement oublié qu'il fallait commencer par échanger en g3 ?

null

Tigran Gharamian a pris le pion, et l'a converti. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com

En Crète, avant la journée de repos, le leader surprise de ce Championnat d'Europe par équipes est la Croatie. Les croates sont venus à bout de l'Allemagne, tandis que les arméniens et les hongrois se neutralisaient (2-2) au premier échiquier.

Ce n'est pas vraiment le pays que les observateurs s'attendaient à voir en tête après cinq rondes, et pourtant... En cinq matchs, ils n'ont perdu qu'une partie sur vingt, et leur second échiquier Marin Bosiocic réalise pour l'instant un tournoi de rêve avec 3.5/4.

Ech. 14 Croatie Elo - 9 Allemagne Elo 2½-1½
2/1 GMI Saric, Ivan (b) 2662 - GMI Nisipeanu, Liviu-Dieter (n) 2672 ½ - ½
2/2 GMI Bosiocic, Marin (n) 2619 - GMI Bluebaum, Matthias (b) 2643 1 - 0
2/3 GMI Stevic, Hrvoje (b) 2616 - GMI Fridman, Daniel (n) 2626 ½ - ½
2/4 GMI Jankovic, Alojzije (n) 2575 - GMI Svane, Rasmus (b) 2595 ½ - ½

Ce joueur de 29 ans (né le 08/08/88 !), originaire de Rijeka, a encore une fois fait la différence aujourd'hui. La partie (et le match) connu un tournant dramatique lorsque Matthias Bluebaum, dans une excellente position à la sortie de l'ouverture, perdit le fil malgré sa qualité de plus, et laissa le croate prendre le contrôle de l'échiquier.

Juste avant le 40ème coup, l'allemand choisit la mauvaise case pour son roi et soudain, pour éviter le mat, il lui fallait donner une tour. Catastrophe ! Avec deux pions pour la pièce, il restait un petit espoir de nulle, mais encore une fois, Bluebaum allait rater la ressource. Dure journée.

null

Marin Bosiocic, l'homme providentiel de la Croatie, aux côtés d'Ivan Saric. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com

Ech. 7 Hongrie Elo - 6 Arménie Elo 2-2
1/1 GMI Leko, Peter (b) 2679 - GMI Aronian, Levon (n) 2801 ½ - ½
1/2 GMI Erdos, Viktor (n) 2624 - GMI Movsesian, Sergei (b) 2671 ½ - ½
1/3 GMI Rapport, Richard (b) 2686 - GMI Sargissian, Gabriel (n) 2657 ½ - ½
1/4 GMI Berkes, Ferenc (n) 2661 - GMI Melkumyan, Hrant (b) 2642 ½ - ½

Les deux autres équipes à sept points, l'Arménie et la Hongrie, ont fait match nul, avec peu de fantaisie dans chacune des parties. La nulle entre Peter Leko et Levon Aronian fut particulièrement calme. Il est de notoriété publique que le capitaine de l'Arménie, le GMI Arshak Petrosian, n'est autre que le beau-père de Peter Leko. Peut-être a-t-il principalement souhaité ménager son couple...

null

Les capitaines des deux équipes, les GMI Csaba Balogh et Arshak Petrosian, se serrent la main après avoir fait match nul. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com

Ech. 8 Pologne Elo - 16 Biélorussie Elo 3-1
3/1 GMI Wojtaszek, Radoslaw (b) 2737 - GMI Zhigalko, Sergei (n) 2638 ½ - ½
3/2 GMI Duda, Jan-Krzysztof (n) 2706 - GMI Kovalev, Vladislav (b) 2636 ½ - ½
3/3 GMI Piorun, Kacper (b) 2640 - GMI Stupak, Kirill (n) 2578 1 - 0
3/4 GMI Tomczak, Jacek (n) 2583 - GMI Aleksandrov, Aleksej (b) 2588 1 - 0

Sans trop de surprise, la Pologne a battu la Biélorussie. Au troisième échiquier, une française Winaver avec 6...Da5 a à nouveau été massacrée, comme dans la partie de Saric il y a quelques jours. Cette fois-ci, c'est le cinq fois champion du monde de résolution de problèmes Kacper Piorun qui s'en est chargé.

Nul doute que ses compétences tactiques exceptionnelles l'ont bien aidé à manœuvrer dans une partie complexe. Admirez ce joli sacrifice de pion en e6 !

null

Kacper Piorun (à droite) a fait du beau travail. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com

Ech. 1 Russie Elo - 18 Turquie Elo 3½-½
4/1 GMI Grischuk, Alexander (b) 2785 - GMI Solak, Dragan (n) 2626 1 - 0
4/2 GMI Nepomniachtchi, Ian (n) 2733 - GMI Yilmaz, Mustafa (b) 2633 ½ - ½
4/3 GMI Matlakov, Maxim (b) 2730 - GMI Can, Emre (n) 2604 1 - 0
4/4 GMI Dubov, Daniil (n) 2677 - GMI Sanal, Vahap (b) 2549 1 - 0

Les têtes de série russes sont à nouveau en route vers le podium, à un point seulement des leaders croates. Ils ont facilement disposé de la Turquie en remportant leur plus large victoire depuis le début de la compétition. Après trois nulles, c'était aussi une bonne manière pour leur premier échiquier, Alexander Grischuk, de remporter sa première victoire du tournoi et ainsi de fêter dignement son 34ème anniversaire ! Difficile à croire, mais c'est pourtant vrai : cet homme, qui n'a pas quitté le top 20 mondial depuis avril 2002, n'a que 34 ans.

La manière dont il a maîtrisé Dragan Solak dans une finale assez égale et seulement à l'aide de pièces légèrement plus actives était tout à fait impressionnante :

null

Grischuk a fait preuve d'une technique sans failles. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com

Ech. 2 Azerbaïdjan Elo - 11 République Tchèque Elo 3-1
5/1 GMI Mamedyarov, Shakhriyar (b) 2791 - GMI Navara, David (n) 2726 1 - 0
5/2 GMI Radjabov, Teimour (n) 2741 - GMI Laznicka, Viktor (b) 2654 ½ - ½
5/3 GMI Naiditsch, Arkadij (b) 2702 - GMI Stocek, Jiri (n) 2581 ½ - ½
5/4 GMI Mamedov, Rauf (n) 2678 - GMI Plat, Vojtech (b) 2551 1 - 0

L'Azerbaïdjan, deuxième plus forte équipe sur le papier derrière la Russie, est toujours dans le coup également. Ils ont aujourd'hui battu la République Tchèque avec la manière sur le score de 3 à 1. Shakhriyar Mamedyarov a remporté sa troisième victoire du tournoi, et n'a joué que des parties décisives en Crète (+3 -1). Grâce à une préparation sans failles et un jeu agressif et tactique, il est parvenu à battre David Navara dans son style si particulier :

null

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

null

Shakhriyar Mamedyarov, la puissance. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com 

Superbe partie de Mamedyarov face à un Navara en forme. Il y avait trop de tactiques pour le tchèque.

Ech. 13 Géorgie Elo - 5 Israël Elo 1½-2½
7/1 GMI Jobava, Baadur (b) 2705 - GMI Gelfand, Boris (n) 2737 ½ - ½
7/2 GMI Mchedlishvili, Mikheil (n) 2604 - GMI Rodshtein, Maxim (b) 2699 0 - 1
7/3 GMI Pantsulaia, Levan (b) 2586 - GMI Sutovsky, Emil (n) 2683 ½ - ½
7/4 GMI Paichadze, Luka (n) 2580 - GMI Nabaty, Tamir (b) 2661 ½ - ½

Les israéliens se sont bien remis de leur défaite contre la Croatie, et tout particulièrement Maxim Rodshteinqui avait souffert dans la première partie du tournoi. Après avoir joué le très rare 4.Ff4 contre la Pirc, il s'est imposé dans une finale de fous.

null

Maxim Rodshtein, de retour en grâce. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Ech. 10 Pays-Bas Elo - 20 Roumanie Elo 1½-2½
8/1 GMI Giri, Anish (b) 2762 - GMI Lupulescu, Constantin (n) 2620 1 - 0
8/2 GMI l'Ami, Erwin (n) 2611 - GMI Parligras, Mircea-Emilian (b) 2616 0 - 1
8/3 GMI Sokolov, Ivan (b) 2603 - GMI Deac, Bogdan-Daniel (n) 2560 ½ - ½
8/4 GMI Van Foreest, Jorden (n) 2609 - GMI Nevednichy, Vladislav (b) 2524 0 - 1

Au terme d'un match très indécis, la Roumanie s'est offert le scalp des Pays-Bas malgré une belle victoire d'Anish Giri au premier échiquier, avec notamment un superbe sacrifice de dame pour des compensations à long terme. Comme contre Eljanov, le numéro un hollandais a obtenu une sorte de position de zugzwang, avant de commenter : "Oui, c'est mon thème favori. Tout mon jeu est basé sur l'idée de zugzwang."

Le GMI batave a ensuite déclaré que selon lui, des joueurs dynamiques comme Bent Larsen et Mark Taimanov étaient en avance sur leur temps, car moins dogmatiques que leurs contemporains.

null

Le redoutable Anish Giri. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

Malheureusement pour l'autre pays du fromage, le très solide Erwin L'ami a perdu sa première partie du tournoi, tandis que Jorden van Foreest ne parvenait pas à sauver une position compromise contre Vladislav Nevednichy.

null

Van Foreest, pas au mieux face à l'expérimenté roumain. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

Le tournoi féminin sera couvert dans un autre article par la MI Jovanka Houska. 

Le Championnat d'Europe par équipes a lieu du 28 octobre au 6 novembre au Creta Maris Resort d'Hersonissos, en Crète. La section Open voit s'affronter 40 équipes pour un total de 199 joueurs, dont 138 grand-maîtres.

Les équipes sont constitués de quatre joueurs, avec un remplaçant possible. Le tournoi utilise le système suisse et comporte neuf rondes. La cadence et de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour la reste de la partie, avec un incrément de 30 secondes par coup dès le premier coup. Il est interdit de proposer la nulle avant le 30ème coup.

Championnat d'Europe 2017 | Classement après la Ronde 5

Cl. Tno Fed Equipe + = - TB1 TB2 TB3 TB4 TB5
1 14 Croatie 4 1 0 9 61 12 57,5 137,8
2 7 Hongrie 3 2 0 8 70,5 13 55,5 143,8
3 1 Russie 4 0 1 8 63 12,5 57,5 141,8
4 6 Arménie 3 2 0 8 58,5 12 56,5 133,8
5 8 Pologne 3 2 0 8 57 12,5 53 132,5
6 5 Israël 3 1 1 7 56 12 51,5 122,3
7 2 Azerbaïdjan 3 1 1 7 54,5 14,5 44,5 126,5
8 12 France 3 1 1 7 52,5 12 52 120
9 20 Roumanie 3 1 1 7 38,5 12 52,5 114,8
10 9 Allemagne 2 2 1 6 61 12,5 50 118,8
11 16 Biélorussie 3 0 2 6 56 12 52,5 116,8
12 3 Ukraine 3 0 2 6 51,5 13,5 46,5 119,8
13 15 Espagne 2 2 1 6 44 10,5 57 115
14 4 Angleterre 2 2 1 6 41 11 45,5 97,8
15 18 Turquie 3 0 2 6 38,5 11 50,5 104,8
16 21 Slovénie 3 0 2 6 38 11 49,5 99,8
17 32 Finlande 3 0 2 6 27,5 9 49,5 86,3
18 10 Pays-Bas 2 1 2 5 53,5 10,5 57 115,3
19 22 Italie 2 1 2 5 47,5 8 62,5 98,8
20 13 Géorgie 2 1 2 5 46 11,5 52,5 116
21 11 Rep. Tchèque 2 1 2 5 41,5 10,5 60,5 121
22 17 Serbie 2 1 2 5 41 12 47 100,8
23 23 Autriche 2 1 2 5 18,5 8 50 60,5
24 19 Grèce 1 2 0 3 4 40 11 47 89,3
25 34 Portugal 2 0 3 4 38,5 9 49,5 79,8
26 29 Grèce 2 1 2 2 4 37 9 50,5 86
27 28 Slovaquie 0 4 1 4 37 8,5 51,5 84,3
28 27 Islande 2 0 3 4 31,5 8,5 50,5 77,3
29 26 Suisse 2 0 3 4 31 10 44 75,5
30 31 Danemark 2 0 3 4 31 10 43 75,8
31 33 Macédoine 1 2 2 4 28 9,5 40 72,8
32 25 Norvège 1 1 3 3 36 8,5 51,5 83
33 24 Moldavie 1 1 3 3 26,5 7,5 51,5 64
34 35 Iles Féroé 1 1 3 3 19 7,5 41,5 57,8
35 40 null Ecosse 1 1 3 3 18 6,5 50 59,8
36 39 Crète 1 1 3 3 13 6 44 46,5
37 30 Monténégro 1 0 4 2 15 6,5 47,5 52,8
38 37 Albanie 1 0 4 2 14,5 6 46 48,5
39 38 Kosovo* 1 0 4 2 12 6,5 38,5 45
40 36 Belgique 0 0 5 0 18,5 6 42,5 47,8

Les appariements clefs de la sixième ronde, vendredi, seront : Hongrie-Croatie, Pologne-Russie, Arménie-Azerbaïdjan, Roumanie-Israël, Ukraine-France.

Parties fournies par TWIC.

 


Mieux connaître PeterDoggers
Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Karjakin et Kramnik à Nice ce week-end !

Karjakin et Kramnik à Nice ce week-end !