Championnat du monde, partie 11: Caruana bien préparé dans la défense russe.
C'est le challenger 2016 Sergey Karjakin qui a joué le premier coup du jour. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Championnat du monde, partie 11: Caruana bien préparé dans la défense russe.

Grâce à son excellente préparation, Fabiano Caruana a facilement neutralisé le coup 5.Cc3 de Magnus Carlsen dans la défense russe. La plus courte partie du championnat du monde 2018 (en temps) s'est terminée par la nulle, et il ne reste désormais plus qu'une ronde pour départager les deux hommes en cadence classique. Le départage de mercredi est plus que jamais envisageable.

"Lorsqu'il répond vite à mon ouverture, que je réfléchis longtemps, et que nous faisons nulle, c'est que c'était loin d'être parfait." a reconnu Carlsen. "Fabiano est très bien préparé jusqu'à présent, et je n'ai pas obtenu grand chose. C'est la dure vérité."

Le champion du monde en titre est connu pour être très honnête sur son jeu. Il a reconnu qu'une fois encore, il n'avait rien obtenu avec les blancs. C'était sa dernière chance de mettre la pression en classique, tandis que son adversaire aura à son tour cette occasion lundi.

The handshake before game 11 World Chess Championship 2018

La traditionnelle poignée de main. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

La ronde du jour nous a également rappelé la dernière partie à New York, il y a deux ans. Carlsen, confiant dans ses capacités en rapide et en blitz, avait surpris son monde en fonçant vers la nulle. La différence, c'est que cette fois, c'est surtout son adversaire qui l'a empêché de jouer pour le gain.

Son challenger de 2016, Sergey Karjakin, était d'ailleurs présent. En villégiature à Londres avec sa femme, il a accepté l'invitation de World Chess pour jouer le premier coup du jour. Taquin, il a pris tout le monde de court, ne demandant rien à Carlsen et jouant rapidement 1.b4

1.b4 Karjakin World Chess Championship 2018

Karjakin de retour au championnat du monde... | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Carlsen World Chess Championship 2018

...pour jouer 1.b4! | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Il s'agissait bien sûr d'une boutade, et celle-ci a bien fonctionné. L'opérateur de l'échiquier DGT, Sotiris Logothetis, ayant déjà lancé la diffusion, (un peu plus tôt que d'habitude, cela ne s'invente pas), le coup était visible sur internet et sur les écrans de la salle de jeu, déclenchant l'hilarité des spectateurs et des journalistes.

Si Karjakin avait joué 1.f4, il aurait réfuté le commentaire d'Anish Giri, qui s'est fendu d'un tweet à destination du champion lors de la journée de repos :

Ne joue pas la Bird.

Pourquoi Karjakin a-t-il choisi le coup 1.b4 ? A cause de deux personnes, dont un ancien champion du monde ! Retrouvez son interview ci-dessous (en anglais) :

Caruana était ravi de voir l'orang-outan sur l'échiquier, mais "surtout de voir Sergey. C'était une surprise géniale, je ne savais même pas qu'il allait venir." a-t-il ajouté.

Carlsen Karjakin Caruana 1.b4 World Chess Championship 2018

Ce petit moment a détendu l’atmosphère. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

"Peut-être que j'aurais vraiment du le jouer" a suggéré Carlsen après la partie. Car, après le départ de Karjakin, il a sagement rangé le pion b, et une fois la pendule démarrée, il a choisi 1.e4, comme dans la sixième partie. Avec les blancs, il aura suivi un ordre bien défini : 1.d4, 1.c4, 1.e4, 1.d4, 1.c4 et enfin 1.e4 à nouveau.

Caruana est resté fidèle à sa défense russe, et Carlsen a choisi une variante beaucoup plus critique que le timide 4.Cd3 joué précédemment. Il a proposé la grande ligne 5.Cc3, déclenchant un grand soupir de soulagement dans la salle de presse. Nous avions une partie ! Pas pour longtemps...

Carlsen game 11 World Chess Championship 2018

Retour aux choses sérieuses : Comment battre la défense russe de Caruana ? | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Caruana a joué la ligne 5...Cxc3 6.dxc3 Fe7 7.Fe3 0-0 (7...Cc6 l'avait mis en difficulté contre le même Carlsen lors de la Sinquefield Cup 2018) 8.Dd2 Cd7 9.0-0-0 comme il l'avait déjà fait deux fois auparavant. Mais cette fois, au lieu de jouer 9...c6, il a choisi 9...Cf6. Pas une surprise pour son adversaire, car on a notamment vu ce coup sur la vidéo du Club de Saint Louis qui avait fait fuiter une partie de la préparation du challenger la semaine passée.

Et c'est exactement ce que Carlsen a reconnu en conférence de presse : 'Le coup 9...Cd7-f6 était là, bien sûr, mais il a réussi à me surprendre quand même. C'était une sortie de gambit qui a plutôt bien marché."

C'est le coup suivant de l'américain qui a pris Magnus par surprise : 10...c5. Le champion du monde a du réfléchir 10 minutes pour trouver 11.The1, puis, après l'échange des dames, encore 12 minutes pour jour 15.Ch4. "J'ai égalisé sans réels problèmes, je ne vois pas pourquoi il a choisi cette ligne." a commenté le challenger.

Game 11 World Chess Championship 2018

Caruana a encore une fois prouvé qu'il était largement au niveau en préparation. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Fabiano prenait alors son premier temps de réflexion pour décider du coup le plus précis entre 15...Cg4 et 15...Tfe8. Les GMI Sam Shankland (en direct sur le Twitch de Chess.com) et Ian Rogers (en salle de presse) ont tous les deux salué son choix du coup de tour, ajoutant qu'il n'existait plus de moyens pour les blancs d'éviter la nulle.

Sergey Karjakin sur le match Carlsen-Caruana à Londres : "J'ai déjà regardé les lignes avec 12.Rb1 et 13.c4, mais il me semble que les blancs n'obtiennent rien. 12.Fg5 fait sans doute également nul, mais mène à une partie beaucoup plus amusante.

Les dernières tours furent échangées, et une finale de fous de couleurs opposées s'engagea. Quelques photographes se ruèrent déjà vers la salle de jeu pour avoir la meilleure place pour la poignée de main finale, mais la partie allait encore durer plus d'une heure !

Caruana a trouvé le bon plan, consistant à donner un pion pour obtenir la formation idéale. "Tant que le fou défend l'aile roi, les noirs n'ont aucun problème." a commenté le GMI Jon Speelman.

null

L'analyse du jour par le GMI Sam Shankland

Et voici la vidéo d'Alex Yermolinsky sur cette onzième partie :

“Il n'y a pas grand chose à dire," a reconnu Carlsen lors de la conférence de presse. "J'espérais pouvoir mettre un peu plus de pression. Tous les joueurs d'échecs connaissent la partie Ljubojevic-Karpov. Karpov avait gagné une position de ce type, mais la marge de nulle est évidemment très grande."

(Entraînez vous en jouant cette célèbre finale avec les exercices Chess.com.)

Magnus Carlsen World Chess Championship 2018

Carlsen a évoqué un classique karpovien. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

"Il ne s'est pas passé grand chose," a ajouté Caruana. "J'ai juste été un peu surpris par 15.Ch4."

Lorsque l'on a demandé au GMI américain s'il aurait préféré jouer le titre mondial sur une seule partie avec les blancs, il a répondu non. "Je préfère profiter de tout le match, c'est un grand moment. Cela n'aurait aucun intérêt de rater les onze premières parties. Je préfère être dans ma situation actuelle, qui n'est pas mauvaise du tout."

Fabiano Caruana Game 11 World Chess Championship 2018

Caruana est plutôt content de sa situation. Pourtant, il n'est pas scribe ! | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Et la douzième ronde ? "Que dire ? Ca va être une grosse partie. La tension est à son comble. Si je savais ce qui allait se passer, je vous le dirais."

Carlsen, lui, sent bien la différence avec la douzième partie à New York, dans laquelle il avait les blancs : "Psychologiquement, c'est plus compliqué, évidemment. Je préférerais avoir les blancs, mais on verra bien ce qu'il se passe."

Magnus Carlsen World Chess Championship 2018

Carlsen doit encore défendre une fois avec les noirs avant d'être considéré à nouveau comme le favori légitime. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Pour Shankland, le norvégien est toujours favori malgré la nulle du jour, et même si'il aura les noirs dans la douzième. "Il est clair qu'il veut prendre sa chance avec les noirs, mais sa préparation dans la Sveshnikov est vacillante."

De nombreux amateurs d'échecs du monde entier se languissent d'une partie décisive, mais il y a un joueur de l'élite qui, lui, n'a que de bonnes choses à dire sur match. Il s'agit de Wesley So, qui a rejoint ce samedi l'émission de Chess.com.

"Je sais que je vais choquer pas mal de monde en disant ça, mais je pense que c'est l'un des meilleurs matchs pour le titre depuis bien longtemps. Je vois énormément d'idées intéressantes." a déclaré l'américain. 

Il ne reste désormais plus qu'une seule partie classique, et les chances de départages sont grandes. En voici le règlement :

Règlement des départages

En cas d'égalité au score après les douze parties régulières, quatre parties de départages seront jouées. Ces parties rapides verront chaque joueur disposer de 25 minutes et d'un incrément de 10 secondes par coup.

Si l'égalité persiste au terme de ces quatre parties, deux blitz seront joués (cadence 5/3). Puis, deux autres en cas d'égalité, et ainsi de suite. Si, après cinq mini-matchs de blitz, il n'y a toujours pas de vainqueur, un partie en mort subite sera jouée. Un joueur tiré au sort choisira sa couleur. Les blancs disposeront de cinq minutes, tandis que les noirs auront quatre minutes. A partir du 61ème coup, les deux joueurs reçoivent un incrément de 3 secondes par coups. En cas de nulle, le conducteur des noirs est déclaré vainqueur.

Article écrit en collaboration avec Mike Klein.


Précédemment :

Mieux connaître PeterDoggers
Carlsen conserve sa couronne de champion du monde

Carlsen conserve sa couronne de champion du monde

Championnat du monde, partie 9 : Une nouvelle nulle et un record

Championnat du monde, partie 9 : Une nouvelle nulle et un record