Nakamura balaye Caruana sur son passage

Nakamura balaye Caruana sur son passage

Hikaru Nakamura était le favori de ce quart de finale, et il n'a pas déçu en s'imposant face à un Fabiano Caruana qui s'est rendu coupable de plusieurs grosses gaffes. 17-10 était à peu de choses près le score prévu par le nouveau système de statistiques (en anglais) développé par une de nos membres, en partenariat avec Chess.com.

Ce match était le troisième quart de finale du Chess.com Speed Chess Championship 2017. Hikaru jouait depuis la Floride, où il réside, tandis que Caruana était à Saint Louis.

Le vainqueur s'est montré plein de ressources, même dans des positions difficiles. Caruana a parfois réussi à dominer son adversaire, mais c'est aussi souvent lui qui a commis les plus grosses erreurs.

En demi-finale, l'américain rencontrera Sergey Karjakin. La date de ce match sera annoncée très prochainement. Quant au dernier quart de finale, qui opposera Magnus Carlsen et Wesley So, il aura lieu le 18 Novembre.

Retrouvez toutes les informations sur le Speed Chess Championship.

null

Aucun GMI n'a autant d'expérience en ligne que Nakamura. C'est ce qui le rend aussi dangereux, face à tous types d'adversaires. Les chiffres corroborent cette assertion : Avec un Elo à 3051, Naka domine le classement de Chess.com depuis des années, tandis que Caruana, avec un classement à 2677 avant le match, était 100ème sur la liste des meilleurs joueurs du site. Bien entendu, Caruana avait plus de 1% de chances de l'emporter, mais il est vrai que les statistiques jouaient clairement contre lui !

Pourtant, le match commence de manière assez serré, Caruana remportant même la première victoire.

Nakamura contre-attaque immédiatement avec l'un de ses coups favoris : 1.b3. Il utilisera cette ouverture imaginée par Bent Larsen et Aaron Nimzowitsch (1.Cf3, 2.b3) durant tout le match, reconnaissant lors de l'interview finale qu'elle constituait un bon moyen de jouer vite dans l'ouverture. "C'est un très bon début de blitz." a-t-il confirmé.

Précisons néanmoins que les noirs ont obtenu une très bonne position dans l'ouverture, ne commençant à faire des erreurs que dans la finale de tours.

Troisième partie, deuxième anti-berlinoise et troisième longue finale, avec cette fois un résultat nul. Nakamura prend ensuite le commandement du match dans la quatrième, pour ne plus jamais le laisser filer. Cette courte partie est alors la plus intéressante de la soirée :

La partie suivante est une nulle, mais quelle nulle ! "L'une des plus incroyable partie de blitz que nous ayons jamais vu" a exulté le MI Danny Rensch, qui officiait aux commentaires anglais aux côtés du GMI Simon Williams.

Mais les deux hommes n'avaient pas encore analysé la partie.

Avant d'aborder la partie en question, je vous propose un exercice. Dans cette position, joueriez-vous 44.Td7 ou 44.e6+ ? La réponse est dans les annotations ci-dessous.

Les coups ...f5 et ...g5 sont assez communs dans ce type de catalane fermées, mais quand les noirs commencent à pousser Harry le pion h, la folie furieuse s'empare bien vite de l'échiquier. Les points d'interrogations sont des notes objectives sur la valeur des coups, mais n'y voyez aucune critique des joueurs : la position est incroyablement complexe et l'ordinateur est un compagnon fidèle lorsqu'il s'agit de trouver les pépites cachées !

Après une nulle dans la sixième, le match atteint un tournant critique. Nakamura gagne deux parties de suite, privant Caruana de 1,5 points assez facile. Le premier, en particulier, n'aurait pas du lui échapper, mais là encore, on ne peut que saluer la capacité diabolique de Nakamura à compliquer toutes les positions inférieures.

null

Après huit parties, la portion 5/2 était terminée, et la partie d'échecs 960 pouvait commencer. Cependant, les joueurs ont cliqué tellement vite sur "revanche" que le responsable du match n'a pas eu le temps d'écrire la commande informatique. Une autre partie normale en 5/2 a alors commencée !

Caruana a d'ailleurs remporté sa plus belle partie du match, mais ironiquement, elle ne compta pas !

Caruana avait toutes les raisons d'être furieux : "J'étais très frustré que cette partie gagnée ne compte pas."

null

"L'équipe de Chess.com va travailler d'arrache-pied pour qu'une telle situation ne se reproduise pas. Nous allons trouver une solution pour les matchs à venir." a commenté Danny Rensch.

Nakamura termine donc la portion 5/2 en tête, 6,5 à 2,5. Ce sera l'écart le plus important des trois portions.

Score : Cadence 5/2

Fed Joueur Elo 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Score
Hikaru Nakamura 2857 0 1 ½ 1 ½ ½ 1 1 1 6.5
Fabiano Caruana 2728 1 0 ½ 0 ½ ½ 0 0 0 2.5

Nakamura continue ensuite à augmenter son avance en remportant les deux premières parties en 3/2. A chaque fois, le modus operandi est le même : finale de tours, Caruana s'en sort très bien, puis il gaffe, et perd la partie en un coup.

La suivante se déroule encore moins bien. Les spectateurs assistent en direct au choc et au désespoir de Fabiano via sa webcam. Il lui faudra 15 secondes avant de rassembler les forces pour cliquer sur le bouton "abandonner".

Il est forcément difficile d'être mené 2,5 à 8,5 et de louper des tactiques basiques. A ce moment du match, personne n'aurait misé un kopeck sur Fabiano, y compris lui-même. Pourtant, il va réussir à éviter le naufrage et réaliser une très jolie fin de match.

Après avoir annulé dans la douzième, Caruana remporte une jolie partie dans laquelle Nakamura trouve à nouveau d'incroyables tactiques, mais cette fois-ci, ce n'est pas suffisant :

Les joueurs font ensuite deux autres nulles, dont une de 105 coups. Nakamura joue en fait une position complètement nulle jusqu'à la fin, et passe même 48 secondes avant de laisser son adversaire prendre le dernier pion.

Quelques parties plus tard, Hikaru va répéter cette stratégie en jouant une finale roi + pion basique jusqu'à la fin.

Le but ? Simplement de "jouer la montre", comme au football lorsque l'on mène au score. Alexander Grischuk a notamment utilisé cette technique contre Maxime Vachier-Lagrave le mois dernier, arguant que Magnus Carlsen l'avait également fait contre lui en 2016.

null

Bien que ce soit parfaitement légal, la procédé n'a pas plu aux spectateurs. Comme l'a justement remarqué dans le chat le GMI Georg Meier :  "Au foot, on prend un carton pour ça"

Nakamura gagne la partie suivante avec maîtrise, tandis que Caruana empoche le 960. Après le match, il considérera la portion 3/2 comme la pire du match. Pourtant, c'est celle qui produira le score le plus serré des trois :

Score : Cadence 3/2

Fed Joueur Elo 1 2 3 4 5 6 7 8 Score
Hikaru Nakamura 2857 1 1 ½ 0 ½ ½ 1 0 4.5
Fabiano Caruana 2728 0 0 ½ 1 ½ ½ 0 1 3.5

Il y eut dix parties en portion bullet, dont deux nulles seulement. Un score plutôt normal à une cadence aussi rapide.

Nakamura gagne les deux premières, portant le score à 13-6 et tuant complètement le suspense. Pourtant, les parties reste très intéressantes. Comme par exemple cette formation, fréquemment utilisée par Naka en bullet, qui mène à une idée tactique qu'on imagine bien qu'il n'utilisait pas pour la première fois :

Nakamura remporte donc également le bullet, mais avec une plus petite marge que prévu. Sans pression, Hikaru adressera même un regard complice aux fans via la webcam en jouant le dernier coup de la 21ème partie :

Score : Cadence 1/1

Fed Joueur Elo 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Score
Hikaru Nakamura 2857 1 1 0 1 1 ½ 0 ½ 0 1 6
Fabiano Caruana 2728 0 0 1 0 0 ½ 1 ½ 1 0 4

"Je n'ai pas vraiment réfléchi aux ouvertures avant le match, mais j'ai eu des positions tout à fait jouables." a déclaré Caruana lors de l'interview d'après-match. "Parfois, j'ai perdu non pas à cause de l'ouverture ou de ma position, mais juste à cause d'une gaffe. J'ai fait beaucoup de très grosses gaffes."

null

Nakamura, qui a dodeliné de la tête pendant la majeure partie du match, a révélé qu'il avait écouté AFI et The Offspring. "Une fois que j'ai trouvé la bonne musique, c'était... c'était plutôt sympa."

Il a ensuite ajouté dans le chat : "You're gonna go far, kid" était la meilleure chanson de la soirée. J'ai marqué 3/3 en la jouant en boucle !"

Nakamura, qui a récemment commencé à streamer sur Twitch, a suggéré à Caruana d'en faire de même. "Fabiano est très fort pour expliquer son raisonnement, il est très clair."

A propos de son prochain adversaire, Sergey Karjakin, il a ajouté : "Quand il joue à son meilleur niveau, il est bien entendu très très dangereux. Mais j'ai toutes mes chances, surtout en bullet."

Le replay de la diffusion en direct en français commentée par Blitzstream et le youtuber Absol est disponible ci-dessous : 

Regardez Jeudi 2 novembre 18h00 : Caruana contre Nakamura de chesscom_echecs sur www.twitch.tv


Plus d'infos :

Mieux connaître PeterDoggers
Carlsen conserve sa couronne de champion du monde

Carlsen conserve sa couronne de champion du monde

Championnat du monde, partie 11: Caruana bien préparé dans la défense russe.

Championnat du monde, partie 11: Caruana bien préparé dans la défense russe.