Quarts de finale : Ivanchuk explose en plein vol

Quarts de finale : Ivanchuk explose en plein vol

Il aura passé 42 minutes sur son 10ème coup, avant d'abandonner au 24ème. Une véritable dégringolade pour Vassily Ivanchuk, après une ouverture ratée contre Levon Aronian dans ces quarts de finale de la Coupe du monde à Tbilissi.

Plus que quatre échiquiers dans la salle de jeu. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Les quarts de finale ont commencé aujourd'hui. Huit joueurs représentant sept pays sont encore en lice. Deux joueurs ont la quarantaine (Svidler a 41 ans, Ivanchuk 48). Aronian est le seul trentenaire, et tous les autres sont dans la vingtaine. 

Le calendrier est particulièrement épuisant, et même les plus jeunes auraient sans doute besoin d'un jour de repos. Mais seuls deux ont été prévus dans toute la compétition : le 18 septembre, avant les demi-finales, et le 22 septembre, avant la finale. Baadur Jobava, éliminé au tour précédent, a déclaré qu'il aurait volontiers payé une nuit d'hôtel supplémentaire pour bénéficier d'un jour de repos pendant le tournoi.

Coupe du monde 2017 | Quarts de finale, Premier jour

Fed Joueur Fed Joueur Classique Rapide Blitz Score
Svidler (2756) Vachier-Lagrave (2804) ½-½
Aronian (2802) Ivanchuk (2727) 1-0
Fedoseev (2731) So (2792) ½-½
Rapport (2675) Ding Liren (2771) ½-½

Vassily Ivanchuk a toujours été imprévisible, et il le sera sans doute à vie. Dans un bon jour, il peut battre absolument n'importe qui, et le lendemain, il est capable de perdre comme un débutant.

Contre Levon Aronian, tout s'est mal passé, et la défaite fut rapide et douloureuse. Notre rédacteur en chef Sam Copeland a comparé cette partie à la finale du championnat du monde 2002 entre Ponomariov et Ivanchuk, où ce dernier avait abandonné au 23ème coup, complètement perdant positionnellement. Chuky avait alors déjoué tous les pronostics en réussissant à perdre (!) un match dans lequel il était archi-favori.

D'après le commentateur officiel Ivan Sokolov, l'abandon d'Ivanchuk s'apparente à "une sorte de nervous breakdown". Mais pour notre analyste Deja Bojkov, la position était effectivement sans espoir.

Ivanchuk a-t-il tout calculé pendant cette immense réflexion ? J'ai l'impression que sa pendule va causer sa perte.

************************************

Oh, Chucky... Un grand talent, un vrai génie... Mais surtout le plus grand lâcheur de l'histoire des échecs !null

C'était un jour sans pour Vassily Ivanchuk. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Aronian s'est rendu hier à l'ambassade arménienne lors de son "jour de repos" pour rencontrer le célèbre haltérophile devenu diplomate Yuri Vardanyan. 

Il a tenté de nous expliquer ce qui s'était passé aujourd'hui. Tout commence dans la position ci-dessous : Ivanchuk réfléchit 42 minutes avant de jouer 10... c5. 

"Je pense qu'à ce moment, il a réalisé qu'il avait mal traité l'ouverture car les noirs ne peuvent tout simplement pas jouer ...c5. Il est plus ou moins obligé de jouer Ce5, sans quoi sa position va vite se dégrader. Bien sûr, les noirs peuvent aussi jouer passivement avec Cf6 et Fe7, c'est un choix plus pratique, mais les blancs ont alors une excellente position. Ils vont mettre une tour sur d1, et jouer Fg5, par exemple. Je ne pense pas que les noirs ont le temps de jouer...c5, ils vont donc avoir une position très passive. Je pensais que Vassily allait le comprendre. Son coup 10...c5 était un peu suicidaire.

null

1.c4 e6 pour commencer. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

"C'est une ligne démodée. Aujourd'hui ...Cbd7 est beaucoup plus joué que ...Cc6. Mais je pense que dans certaines parties, les blancs jouent Cc3. En fait, j'ai envie de jouer e4 un jour, puis de faire Ce5. C'est pour cela que les noirs ne devraient pas jouer ...a6 ou ...Tc8, mais plutôt développer ses pièces. Je pense que c'était plus ou moins une décision de principe. Les noirs ont tout fait pour préparer c5, et ils se retrouvent dans une position où si ils ne le jouent pas, ils ont quand même de gros problèmes."

null

Eliminé hier, Alexander Grischuk est dorénavant spectateur. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

10...c5 a donc permis à Aronian de jouer 11.d5! Lorsque cette poussée est possible, c'est généralement une mauvaise nouvelle pour les noirs. Les blancs se retrouvent avec un pion d passé et empêche les noirs de roquer. La dame est une très mauvaise pièce pour bloquer, elle sera facilement chassée de c6. Au 24ème coup, Ivanchuk jetait déjà l'éponge. Une défaite qui ressemble à une partie d'amateur.

Quel Ivanchuk verront nous demain ? A vos pronostics...

Dejan Bojkov's Game of the Day

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

null

Aronian porte la même chemise qu'il y a deux jours, sans doute plus une affaire de lessive que de superstition. En tout cas, cela n'enfreint pas le code vestimentaire... | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Les trois autres parties furent nulles. Deux d'entre elles très rapidement. Celle entre Richard Rapport et Ding Liren fut la plus brève, sans doute à cause du calendrier très difficile de cette coupe du monde. On sait que Rapport n'est pas du genre à offrir des nulles rapides quand il a les blancs. Il devra s'attendre à un gros combat demain avec les noirs.

Cette nulle garde leur score particulier à l'équilibre : 4 nulles et une victoire chacun.

null

Cette nulle rapide est une bonne nouvelle pour Ding Liren. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Vladimir Fedoseev et Wesley So ont joué huit coups de plus. La défense russe fait son grand retour dans cette Coupe du monde, et entre les mains de So, elle remplit son rôle. Il a en effet annulé aisément. Après avoir joué cette ouverture cinq fois entre 2010 et 2014, il l'a jouée par deux fois en rapide contre Anand à León en juillet. Fedoseev et son coach Khalifman n'ont donc pas du être trop surpris.

null

Selon vous, est-ce mieux que le style short - t-shirt ? | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Pendant ce temps-là, Martin Bennedik continue de mettre à jour sa feuille de calcul pour déterminer qui seront les deux qualifiés à la moyenne ELO pour le tournoi des Candidats. C'est toujours très serré, mais nous ne connaîtrons le résultat final qu'à la publication des classement FIDE de décembre.

La course pour les candidats est plus serrée que jamais. Si So annule demain, il repasse derrière Kramnik.

****************

La bataille à trois pour les deux places à la moyenne ELO est très intense ! J'espère que So ne va pas se qualifier pour la finale, juste pour garder le suspense !

*******************

Les spectateurs sont des sadiques.

******************

La préparation de Maxime Vachier-Lagrave était excellente. Si vous parvenez à faire réfléchir votre adversaire dès le deuxième coup, vous avez surement eu une bonne idée, pas vrai ? Mais tout de même, à quoi pouvait bien penser Peter Svidler 

Un commentateur va-t-il nous expliquer pourquoi Svidler a commencé à réfléchir dès le deuxième coup ?

La base données nous fournit un petit indice. Dans celle utilisée par l'auteur, il apparaît que MVL n'a jamais joué l'anglaise symétrique ! Svidler n'avait sans doute même pas envisagé la réponse 1...c5, et a donc du creuser dans les tréfonds de sa mémoire.

"En fait, je l'ai déjà jouée, mais il y a très longtemps." nous a expliqué Maxime. "J'ai juste changé l'ordre de coups." En effet, la position au quatrième coup est celle qu'il avait contre Aleksandr Lenderman dans ce même tournoi. Le GMI américain avait alors proposé le coup 5.e3. 

null

"1...c5! A toi de jouer !" | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

La ligne choisie par les joueurs est plutôt sympathique, surtout si vous ne l'avez jamais vue. Les blancs renoncent à roquer en échange de quelques tempi et d'un meilleur développement.

Les blancs ont alors dirigé toutes leurs pièces vers la seule faiblesse du camp noir : le pion c5. Maxime s'est donc résolu à l'abandonner pour la cause !

"J'avais une mauvaise position" a déclaré le français. "J'étais en mode survie jusqu'au coup 37...h5, qu'il n'aurait pas du me laisser jouer. Ensuite, ma position était toujours pénible à jouer, mais le pire était derrière moi."

null

MVL discute avec Etienne Bacrot, juste après la partie. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

Gennadi Sosonko (à droite) en compagnie d'invités distingués : Anna Chakvetadze, ancienne N°5 mondiale au classement WTA était en visite avec son marie Pavel Kuftyryev. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

(Cliquez pour agrandir.)

Parties fournies par TWIC.

La Coupe du monde se déroule du 3 au 27 septembre à Tbilissi, en Géorgie. Chaque match consiste en deux parties classiques (quatre en finale) et des départages en rapides et blitz le troisième jour. L'enveloppe des prix est de 1,6 millions$, dont 120 000$ pour le seul vainqueur. En outre, les deux finalistes se qualifieront pour le prochain Tournoi des Candidats.

Comment suivre l'événement :

Chess.com diffuse les parties de tous les grands tournois mondiaux sur Chess.com/Live, et la coupe du monde ne fait pas exception à la règle. En outre, sur Chess.com/TV, les commentaires en direct seront assurés par les Chessbrahs, un des plus belle équipe de commentateurs du monde avec les GMI Eric Hansen, Robin van Kampen et Yasser Seirawan ainsi que le MI Aman Hambleton.


Mieux connaître PeterDoggers
Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Karjakin et Kramnik à Nice ce week-end !

Karjakin et Kramnik à Nice ce week-end !