Attention aux pièces non défendues !
Votre échiquier est correctement configuré

Attention aux pièces non défendues !

IM Silman
28 déc. 2017 à 00:00 |
45 | Autres

Votre échiquier est correctement configuré. Merci ne pas toucher aux pièces. 

J'ai pris le contrôle de vos coups. Si vous souhaitez parler, je monterais le volume. Si vous souhaitez simplement marmonner que vous devenez fou, je baisserais le volume à votre convenance. J'ai maintenant pris le contrôle de vos pensées. Je peux changer la couleur de l'échiquier, façonner votre compréhension du jeu. Vous rendre affûté comme une lame de rasoir, ou fat comme Monsieur Jourdain. Pendant la prochaine heure, contentez-vous de vous installer confortablement, et je me chargerai de tout le reste.

Je répète : votre échiquier est correctement configuré. Vous êtes sur le point de prendre part à une aventure formidable. Vous allez faire une expérience échiquéenne mystérieuse, qui prend sa source aux tréfonds de votre âme : LE MYSTÈRE DES PIÈCES NON DÉFENDUES. 

sine waves

Les joueurs débutants jusqu'aux joueurs classés 1600 rêvent tous d'atteindre un jour les 2000 Elo, et malheureusement, peu s'en approche. La plupart d'entre eux lisent des livres d'échecs, mais ils se plaignent souvent que ceux-ci ne leur sont pas d'une grande aide. D'autres jouent beaucoup en blitz, espérant que l'expérience les porte d'elle-même vers des cieux plus cléments. D'autres encore pensent avoir progresser à la lecture d'un ouvrage, mais pourtant, leur classement fait du surplace. Frustrant, n'est-ce pas ?

Laissez-moi sortir un instant des sentiers battus. Prêts ? Très bien, allons-y. Commencez par fermer ce livre !

Ignorez toutes les figures d'autorité (je contrôlerai vos pensées). En réalité, avant de suivre les recommandations des autres, il vous faudra corriger les défauts les plus profondément ancrés dans votre jeu.

Dans les prochaines semaines, je vais écrire plusieurs articles sur ce thème. Nous allons mettre le doigt sur des choses simples, qui semblent évidentes, mais que vous ignoriez jusqu'à présent, ou que vous connaissiez, mais que vous remettiez trop souvent au hasard.

Ce premier article porte sur le thème des pièces et des pions non défendus. C'est vrai, on pourrait penser que ce problème ne concerne que les débutants. Et pourtant... Les joueurs classés 1600 et moins laissent tout le temps des pièces "en l'air" selon l'expression consacrée, et leurs adversaires font souvent de même (mais ils ne le remarquent pas, et chaque camp loupe des gains faciles).

Voici un exemple d'un joueur classé 1422, victime du "syndrome des pièces et pions non défendus."

Si cet exemple vous fait rire, et que vous pensez ne jamais (ou si rarement...) laisser des pièces en l'air, vous vous voilez la face. En vérité, vous laissez très souvent des pièces en prise, mais ni vous ni votre adversaire ne le remarquent.

Bien sûr, on peut parfois se permettre de laisser des pièces sans protection :

Nous allons maintenant partir à la rencontre de beaux cas de pièces en prise, tout en vous proposant un avant-goût du prochain article : "Ne pas se préoccuper des idées de son adversaire."

Vous pensez que des débutants ou des joueurs classés sous les 1600 auraient du mal à trouver ces coups ? Pourtant, il suffisait d'identifier la faiblesse des pions a7 et b7, et les coups qui suivent coulaient de source !


Il est temps de passer aux exercices !

Tout d'abord, une petite précision : Lorsque je poste un exercice, de nombreux lecteurs oublient qu'ils est possible de cliquer sur le point d'interrogation en bas à gauche pour accéder aux annotations, même sans résoudre le problème. Une autre source de confusion fréquente est la question des coups alternatifs. Bien entendu, dans de nombreuses situations, il y aura plusieurs bons coups (ou même plusieurs manières de mater !). Dans ce cas, beaucoup pensent que j'ai oublié ces coups. Ce n'est pas le cas. Le problème, c'est que le logiciel ne permet de mettre qu'un seul "meilleur" coup. Généralement, l'autre coup que vous réclamez à cor et à cris est mentionné dans les annotations !

EXERCICE 1

Voyons si vous parvenez à donner du matériel après avoir compris que les pièces noires n'étaient pas en très bonne posture...


EXERCICE 2

EXERCICE 3

Face à la menace Fxf4, les noirs viennent de jouer 29...g5. Maintenant que le pion f4 est bien défendu, que faire ?

EXERCICE 4

Les blancs ont plusieurs options : 10.Cd4, 10.h3, 10.Fd2, ou 10.b4. Quelle est la plus mauvaise des quatre ?

Parfois, vous oublierez qu'une de vos pièces n'est pas défendue (cela peut arriver à tout le monde). Pas de panique. Parfois, les désagréments sont mineurs, et quand bien même l'issue serait fatale, vous aurez appris quelque chose ! (la douleur est une enseignante inflexible). Mais quand vous vous serez bien entraînés à identifier les pièces non défendues de l'adversaire, et les vôtres, cela se produira de moins en moins.

Dans notre dernier exemple, les blancs remarquent que le fou c5 des noirs n'est pas défendu, et se jettent dessus sans arrière-pensées. Malheureusement, il est déjà trop tard pour rattraper une position déjà bien mal engagée, et la "combinaison" accouche d'une rapide débâcle.

Je sais que tous les jours classés en deçà de 1600 laissent régulièrement des pièces sans protection. Pour vous améliorer drastiquement, commencez par vous entraîner à reconnaître les pièces non défendues (chez vous ou chez votre adversaire) dans chaque position.

Pour ce faire, je vous propose ces quelques astuces : 

  • Analysez vos parties et notez toutes les pièces et les pions que vous avez laissé en prise. Vous risquez d'être horrifié !
  • Vous allez vous rendre compte que vous avez perdu des parties en laissant des pièces sans protection, et que vous avez loupé des gains lorsque votre adversaire a fait de même.
  • Attention, laisser une pièce ou un pion "en l'air" n'est pas forcément une mauvaise chose. Souvent, votre adversaire n'a pas de moyens immédiats de le punir. Cependant, si vous n'êtes pas en permanence au courant de l'ensemble des pièces non défendues sur l'échiquier, vous allez au devant de graves ennuis.
  • On pourrait croire que c'est facile, mais (apparemment) non. Le seul moyen d'exercer votre œil à repérer les pièces sans protection est de toujours inspecter chaque pièce, à chaque coup (et dans les deux camps !). Le mieux reste d'effectuer ces vérifications sur le temps de votre adversaire.
  • En maîtrisant ce "simple" concept, vous améliorerez vos résultats de manière spectaculaire !
Mieux connaître IM Silman
Qui était Henry Ernest Atkins?

Qui était Henry Ernest Atkins?

Ouvrez l’œil : L'art d'observer le jeu adverse

Ouvrez l’œil : L'art d'observer le jeu adverse