Efim Geller, le tueur de l'échiquier
Efim Geller 1 - 0 Le reste du monde

Efim Geller, le tueur de l'échiquier

Silman
IM Silman
15 déc. 2017 à 00:00 |
36 | Autres

Il y a quelques années, dans un café de Pasadena, en Californie, je discutais avec un groupe de jeunes taïwanais d'une vingtaine d'années. Nous avons parlé de leur pays d'origine, avant d'aborder le sujet de la musique pop. Je n'ai pas pu m'empêcher de préciser que la pop me donnait généralement envie de vomir. J'ai ensuite poursuivi en vantant les mérites des ZZ top, des Rolling Stones, des Doors, de Pink Floyd, ou encore de Led Zeppelin...

Ils m'ont regardé avec de grands yeux vides, avant que l'un d'entre eux ne lâche le morceau : "Jamais entendu parler..."

Je ressens de temps en temps la même chose lorsque je discute avec de jeunes joueurs d'échecs (entre 10 et 20 ans). "As-tu lu les livres d'Eugène Znosko-Borovsky ?" - "Qui ?". "As-tu étudié les parties de Leonid Stein ? - "Quoi ?" "Et Isaac Boleslavsky ?" - "Un bol de quoi ?" 

J'imagine que c'est normal quand on atteint mon âge canonique. Mais je n'arrive pas à me défaire de l'idée que si l'on ne connait pas les maîtres du passé, on manque tout un pan de l'âme des échecs. Tant de parties mémorables, tant d'anecdotes incroyables, certaines drôles, d'autres dingues, d'autres encore très triste...

Pour lutter contre l'oubli, je vais aborder dans les semaines à venir certains joueurs oubliés qui ont fait beaucoup pour les échecs. Notre premier "héros des temps anciens" (pas si ancien que ça, d'ailleurs !) est Efim Geller. (1925-1998). Ce rouleau-compresseur des échecs soviétiques, cigarette toujours pendue au coin des lèvres, était craint de tous.

Vous pensez peut-être que j'affabule, et que les meilleurs mondiaux, tels Botvinnik, Smyslov, et d'autres, l'aurait écarté comme du menu fretin...

efim geller

Efim Geller via Wikipedia. 

Eh bien détrompez-vous ! Il fit mieux que de se défendre contre Mikhail Tal (6 victoires, 6 défaites, 23 nulles) et Paul Keres (7 victoires, 8 défaites, 21 nulles) et avait un score positif contre Mikhail Botvinnik (4 victoires, une défaite, 7 nulles), David Bronstein (5 victoires, 4 défaites, 12 nulles), Bobby Fischer (5 victoires, 3 défaites, deux nulles), Lajos Portisch (4 victoires, deux défaites, 12 nulles), Vasily Smyslov (11 victoires, 8 défaites, 37 nulles) et Tigran Petrossian (5 victoires, 3 défaites, 12 nulles).

On peut légitimement se demander comment un tel maître de l'attaque n'est jamais devenu champion du monde. Il faut reconnaître qu'il a manqué de chance, affrontant deux fois un Boris Spassky au sommet de son art dans le cycle des candidats. Il perdit contre ce dernier 5,5-2,5 en 1965, et sur le même score en 1968. Le destin est parfois cruel...

GELLER ET LA DEFENSE EST-INDIENNE

Geller fut l'un des premiers joueurs à confirmer le potentiel dynamique de la défense est-indienne. Dans cette partie, Kotov, un célèbre attaquant, est battu sans ménagement.

Les deux joueurs se retrouvent en 1951 et cette fois encore, Geller s'impose grâce à l'est-indienne. Ils jouèrent une troisième fois dans cette variante en 1952, faisant nulle, puis encore une quatrième fois la même année. Cette fois, les blancs se firent sauvagement "sécher", en 23 coups seulement :

LA PUISSANCE DE GELLER

Cette superbe partie commence par une ligne à l'époque très populaire contre la Grünfeld. Dès le 20ème coup, Geller a déjà une position gagnante, et c'est le feu d'artifice sur l'échiquier !



EXERCICES

C'est maintenant l'heure de vous prendre pour le grand Geller, avec ces quatre exercices.

Mais tout d'abord, une petite précision : Lorsque je poste un exercice, de nombreux lecteurs oublient qu'ils est possible de cliquer sur le point d'interrogation en bas à gauche pour accéder aux annotations, même sans résoudre le problème. Une autre source de confusion fréquente est la question des coups alternatifs. Bien entendu, dans de nombreuses situations, il y aura plusieurs bons coups (ou même plusieurs manières de mater !). Dans ce cas, beaucoup pensent que j'ai oublié ces coups. Ce n'est pas le cas. Le problème, c'est que le logiciel ne permet de mettre qu'un seul "meilleur" coup. Généralement, l'autre coup que vous réclamez à cor et à cris est mentionné dans les annotations !

Voilà, amusez-vous bien, et surtout, lisez bien les annotations.

EXERCICE UN



EXERCICE DEUX

EXERCICE TROIS

EXERCICE QUATRE

Mieux connaître IM Silman
Frank Marshall, troisième partie : Capablanca entre en scène

Frank Marshall, troisième partie : Capablanca entre en scène

Frank Marshall, deuxième partie : A la conquête du titre mondial

Frank Marshall, deuxième partie : A la conquête du titre mondial