Articles
Etes-vous un bon joueur d'échecs ?
Vous êtes sans doute meilleur que vous ne le pensez !

Etes-vous un bon joueur d'échecs ?

Gserper
| 190 | Pour les débutants

La semaine dernière, mon article sur le sprint de problèmes a rencontré un beau succès, et je tiens à vous remercier pour vos messages. Voir tous ces gens de différents pays, aux opinions politiques différentes et aux niveaux d'échecs hétéroclites, rassemblés par la même grande passion, me donne foi en la devise de la FIDE "Gens una sumus," qui signifie en latin "nous sommes une seule famille". C'est vrai !

L'un des commentaires que j'ai le plus reçu peut être résumé ainsi : "Selon le barème que vous avez proposé, je suis censé être un fort joueur de compétition, mais je ne suis classé que 1600 Elo, votre évaluation est donc erronée !" Evidemment, ce commentaire pose une question fort logique : Qu'est-ce qu'un fort joueur de compétition ? Ou, mieux encore, qu'est-ce qu'un fort joueur en général ?

C'est une question à laquelle il est très difficile de répondre. Magnus Carlsen ne considère sans doute pas un joueur classé hors du top 50 mondial comme "fort".

magnus carlsenMagnus Carlsen. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Cependant, pour quelqu'un qui vient juste d'apprendre les règles, tout le monde semble jouer comme un grand-maître. Ne riez pas, je sais de quoi je parle ! Il y a quelques temps, l'un de mes jeunes élèves m'a raconté qu'il avait joué une simultanée contre un grand-maître dans son club. J'ai été assez surpris, car je n'avais pas entendu parler d'un tel événement. Après enquête, il s'avère que le "grand-maître" en question était un joueur local classé aux alentours des 1800 Elo !

Les réactions de certains lecteurs m'ont vraiment surpris. Je m'attendais à voir des commentaires tels que "Youpi, j'ai marqué plus de 20 points et je ne suis que 1600 !  Mais j'ai plutôt vu des "J'ai marqué plus de 20 points, mais je ne suis que 1600, je suis nul." 

Il faut des années de travail et de pratique pour atteindre un Elo de 1600, pourquoi ne pas en être fier ? Cela me fait penser à ces gens qui se plaignent que leur vie est très dure, alors qu'ils ne souffrent que de désagréments mineurs et temporaires. Ils oublient qu'ils ont un toit au-dessus de la tête, de la nourriture dans leur assiette, de l'eau potable et l'accès à une hygiène décente. Ils vivent déjà bien mieux que des milliards d'autres personnes !

Parlons un peu statistiques. Selon les données de la fédération américaine, un classement Elo situé entre 1600 et 1699 vous classe devant 83% des membres de la fédération ! Ces statistiques datent de 2004, car je n'ai pas pu en trouver de plus récentes, mais j'estime que ce chiffre serait encore plus important aujourd'hui, car les échecs scolaires explosent, et la base s'élargit considérablement chaque année !

Selon Benjamin Disraeli "Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les fieffés mensonges, et les statistiques."

statistics

Vous faites peut-être également parti de ce gens qui ne croient pas aux statistiques. Ou vous pensez peut-être qu'on ne mesure pas la qualité d'un joueur en regardant les statistiques et les pourcentages, mais en évaluant son jeu ! Soit.

Dans ce cas, n'oubliez pas qu'un classement Elo modeste n'empêche pas de bien jouer aux échecs. Faisons une expérience simple. Je vous propose ces deux parties. L'une d'entre elles fut jouée par deux GMI en demi-finale du championnat d'URSS, tournoi généralement considéré comme l'un des plus forts du monde. L'autre a été jouée par un de mes élèves (1543 Elo USCF) contre un joueur local (2079 Elo USCF).

Parviendrez-vous à trouver la partie jouée par des grand-maîtres et celle jouée par des amateurs ? La réponse est à la fin de l'article.

Partie 1 :

Partie 2 :

Alors, qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à mentionner votre réponse dans les commentaires en ajoutant, si vous le souhaitez, les indices sur lesquels vous vous êtes appuyés. J'espère que j'ai réussi à vous convaincre qu'être un bon joueur ne se mesure pas au classement Elo, ou du moins pas uniquement.

Et vous, êtes-vous un bon joueur d'échecs ? 

Réponse :

Partie 1 :

  • Vladimir  Makogonov (GMI) contre Mark Taimanov (GMI), Championnat d'URSS (demi-finale), Bakou 1944

Partie 2 :

  • Mon élève (1543 USCF) contre un joueur local (2079 USCF)

Mieux connaître GM Gserper
Le secret des Maitres Ouzbeks

Le secret des Maitres Ouzbeks

Trolling aux échecs : le bon, la brute et le truand

Trolling aux échecs : le bon, la brute et le truand