Joueriez-vous des coups aussi insensés ?
Le GM Serper présente certains des coups les plus fous que vous n'ayez jamais vus.

Joueriez-vous des coups aussi insensés ?‎

Gserper
GM Gserper
|
48 | Tactique

Il y a environ 30 ans, le célèbre entraîneur soviétique Vladimir Zak a écrit un livre intitulé "The ways of chess improvement" (Les moyens de progresser aux échecs). J'ai déjà exprimé mon opinion sur cet individu dans un article précédent. Néanmoins, le livre était assez intéressant, principalement parce que Zak a rassemblé de nombreuses parties peu connues jouées par de jeunes joueurs d'échecs. Certains d'entre eux sont devenus plus tard champions du monde, mais la plupart n'ont pas poursuivi à un niveau professionnel. Voici l'une de ces parties.

Je n'ai pas ajouté exprès les annotations de l'auteur. Beaucoup de variantes étaient incorrectes, ce qui n'est pas surprenant vu la complexité de la partie. Il serait injuste de se moquer des gens qui ont essayé de trouver la vérité aux échecs 30 ans en arrière dans le labyrinthe des complications, alors qu'aujourd'hui n'importe quel moteur d'échecs s'amuserait de leurs conclusions. Cependant, voici ma traduction du commentaire de Vladimir Zak sur le coup des Blancs 22.Rxc3 :

Deux qualités sont requises pour jouer un tel coup : un grand courage et une pauvre compréhension de la position. Shterengas jouit grandement des deux ! - Zak

Venant de Zac, je n'étais pas surpris de lire une critique aussi sévère des coups joués par le garçon. Il m'a par exemple vivement conseillé d'arrêter de jouer aux échecs car je n'avais pas d'avenir dans ce domaine. Cela explique pourquoi l'un de ses élèves, le GMI Alex Yermolinsky, pense que Zak n'aurait pas dû être autorisé à côtoyer des enfants. Ce qui est amusant, c'est que le coup courageux 22.Rxc3, bien qu'il ait été objectivement mauvais, a permis aux blancs de gagner la partie seulement six coups plus tard ! On peut objecter que c'était une partie disputée par des enfants et que tout peut arriver dans les compétitions scolaires. Eh bien, regardons une partie jouée dans un match de Championnat du Monde !

Je ne sais pas quel signe utiliser pour qualifier le coup 7.g4. Il enfreint de nombreuses règles stratégiques élémentaires, alors mérite-t-il deux points d'interrogation ou un seul ? Kasparov lui a attribué "?!", ce qui signifie que le coup est douteux.

Qu'ont joué les GMs au lieu de 7.g4?

Trouvez la réponse avec notre explorateur d'ouvertures les plus populaires aux échecs.

Essayez maintenant !

Voici ce que l'un des meilleurs joueurs de l'époque, le GM Salo Flohr, a écrit à propos de ce coup :

"Après 7.g4, je n'en croyais pas mes yeux. Je n'avais jamais vu un tel coup de toute ma vie. [...] J'ai vu le coup 7.g4 comme un bluff et je l'ai vivement critiqué. Le lendemain, j'ai reçu la visite de Lasker, qui assistait au match. Il m'a donné la leçon suivante : "Jeune homme, ce n'est pas parce que vous n'avez jamais joué un coup aussi courageux que 7.g4 que vous avez le droit de critiquer Alekhine en ces termes. Vous êtes encore trop jeune pour comprendre l'idée profonde d'Alekhine".

Salo Flohr
Salo Flohr en 1933. Photo : Wikipedia.

Quand j'ai suivi en direct la neuvième partie du dernier Championnat du Monde féminin, j'ai été pris par un sentiment de déjà vu !

Le coup 21.a4 a stupéfié le monde des échecs. Voici la réaction d'un grand maître populaire qui commentait la partie en direct : "21.a4 est choquant !", "C'est un strip-tease échiquéen", etc. En écoutant toutes les critiques acerbes sur cette avancée de pion des blancs, j'avais vraiment envie de répéter les sages paroles prononcées par Lasker, mais je ne l'ai pas fait. Il aurait été bizarre que vers minuit (oui, il était si tard à Seattle), je commence à discuter avec mon ordinateur, n'est-ce pas ? Le moins que je puisse faire pour montrer mon plus grand respect à la courageuse championne du monde est d'attribuer deux points d'exclamation à son coup 21.a4.

Venons-en maintenant au point principal de cet article. J'espère que vous avez déjà remarqué un schéma intéressant. Dans les trois parties que nous avons vues aujourd'hui, la position des blancs a commencé à s'améliorer considérablement juste après leur coup "déjanté", comme si Caïssa voulait récompenser les joueurs d'échecs les plus téméraires. Ainsi, même si ces coups étaient objectivement douteux ou même carrément mauvais (22.Rxc3 ?), ils ont tous conduit à la victoire. Ma question est donc la suivante : devons-nous les qualifier de douteux ou de géniaux ? Et plus important encore, joueriez-vous des coups aussi insensés dans vos parties ? N'hésitez pas à partager votre opinion dans les commentaires.

Mieux connaître GM Gserper
Comment gagner une finale supposée "dead draw" ?

Comment gagner une finale supposée "dead draw" ?

Que peuvent nous apprendre les dames sur les échecs ?

Que peuvent nous apprendre les dames sur les échecs ?