Jouez des coups idiots !
Parfois, un coup a l'air trop ridicule pour être considéré, mais que cela ne vous arrête pas !

Jouez des coups idiots !

Gserper
GM Gserper
30 oct. 2018 à 00:00 |
42 | Autres

La récente Coupe d'Europe des clubs s'est très mal passé pour Peter Svidler. Un véritable cauchemar, en vérité. Je ne me rappelle pas avoir jamais vu un GMI de l'élite mondial perdre quatre parties de suite contre des adversaires moins bien classés que lui !

Ce n'est que lors de la dernière ronde que l'on a vu pourquoi le grand-maître de Saint-Pétersbourg était toujours l'un des meilleurs joueurs du monde. Contre lui, le champion du monde Magnus Carlsen a en effet du s'employer à 100% pour survivre à une finale très difficile.

Certes, il ne s'agit pas de la partie la plus excitante de l'histoire, et je l'aurais sans doute rapidement oublié sans un tweet du GMI Golubev, dans lequel il suggérait que Svidler n'avait pas joué 9.Ce2 à cause 9...h5. En lisant cette phrase, j'ai eu du mal à en croire mes yeux. Carlsen, jouer 9...h5 ? Vraiment, 9...h5 ?

Magnus Carlsen at the European Club Cup

Magnus Carlsen à la Coupe d'Europe des clubs. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

J'ai justement joué ce système avec les blancs il y a bien longtemps, et j'ai notamment remporté grâce à lui une très courte partie lors de l'un des plus grands tournois de ma vie :

Le coup 9...h5 me semblait tellement extravagant que je n'ai pas envisagé une seconde de voir mon adversaire le jouer. Les blancs sont sur le point de faire grand roque et de lancer une marée de pions sur l'aile roi adverse. Pourquoi rendre son roi plus vulnérable ? Cela n'a aucun sens, pas vrai ?

Une rapide recherche dans la base de données m'a révélé que ce coup n'était apparu que récemment dans la théorie, devenant assez populaire en 2017. En réalité, les noirs ont un score positif avec ce coup 9...h5! Voici deux exemples provenant de tournois joués aux Etats-Unis :

Que se passe-t-il ? Y-a-t-il une explication à cette folie ? Eh bien oui : il est tout simplement assez difficile pour les blancs de construire une attaque après le coup 9...h5 ! Je ne sais pas qui fut le premier joueur à introduire ce coup ahurissant, mais je lui tire mon chapeau.

Un épisode qui prouve la sagesse de David Bronstein, qui avait écrit à propos de la position suivante :

"Dès que j'en aurais l'opportunité, j'essaierais de mettre en place un plan d'attaque harmonieux, malgré l'aspect illogique du coup 4.Dd2. Il suffit de bien prendre en compte les avantages et les inconvénients de cette idée avant de la jouer, et tout devrait bien se passer."

C'est vrai, le coup 4.Dd2 a une drôle de tête. Pourtant Tigran Petrossian lui-même a réussi à donner son nom à un système comprenant deux coups à l'apparence tout aussi loufoque.

Regardez l'étrange 5...Dd7 et surtout apparemment injustifié 6...Ff8. Ces coups ont l'air idiots, pas vrai ? Pourtant, il s'agit bien de la variante Petrossian de la française Winaver !

Par conséquent, je vous recommande de suivre l'avis de Bronstein de temps en temps et de chercher des coups à l’apparence idiote, mais qui pourrait receler une idée intéressante !

Essayez de trouver le potentiel profond derrière de tels coups. Il est fort probable que 99,9% d'entre eux s'avèrent être aussi idiots qu'ils en avaient l'air. Mais vous vous offrez la chance de découvrir une petite pépite cachée !

Et chercher des nouveautés ne peut de toutes façons qu'élargir vos horizons échiquéens. C'est une bonne chose !

Mieux connaître GM Gserper
Les secrets des nulles de salon

Les secrets des nulles de salon

Les échecs-karaté

Les échecs-karaté