La malédiction de Nakamura
Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

La malédiction de Nakamura

Gserper
GM Gserper
24 sept. 2017 à 00:00 |
41 | Autres

Ce n'est pas un secret : Je consacre une grande partie des mes articles aux performances d'Hikaru Nakamura.

Et ce n'est pas seulement parce que, comme des milliers de fans, je supporte ce grand-maître au style unique et spectaculaire. C'est aussi parce que j'ai eu l'occasion d'assister de près à sa transformation de petit garçon à Super-GMI. Nous avons même joué dans la même équipe en U.S. Chess League !

Vous imaginez donc à quel point son élimination prématurée en Coupe du monde fut un crève-cœur pour moi. Voici sa dernière partie dans ce tournoi.

J'ai été surpris par cette partie à plus d'un titre. Tout d'abord, après 8.Cxf7, la position noire devient très déplaisante, j'ai donc du mal à imaginer que Nakamura ait pu louper ce coup dans sa préparation, surtout quand on sait que son secondant Kris Littlejohn fait tourner les ordinateurs d'échecs les plus puissants du monde 24h/24 7 jours sur sept. Y'aurait-il eu un bug ?

Il faut voir le bon côté des choses : mes propriétés en Floride n'ont pas l'air de prendre l'eau, contrairement à mon jeu !

Même en imaginant l'inimaginable, à savoir que Nakamura puisse se retrouver hors-préparation dès le septième coup, il est tout de même difficile d'imaginer qu'il ait pu manquer le coup 8.Cxf7, un coup thématique dans ce genre de position, joué des centaines de fois.

null

Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Voici l'un des exemples les plus célèbres :

Voici le commentaire de Tal sur cette partie :

A mon avis, il n'y a même pas besoin de calculer un tel sacrifice. Il suffit de regarder la position qui en résulte pour comprendre qu'il est bon. Et en vérité, est-ce vraiment un sacrifice ? Les noirs ont deux pièces mineures pour la tour et le pion, ce qui selon la plupart des manuels équivaut à à peine un demi-point d'écart.

Dans la partie Fedoseev-Nakamura, les blancs ont obtenu une tour et deux pions contre deux pièces mineures. Si l'on suit la théorie de Tal, les blancs ont un très gros centre, une belle initiative contre un roi noir vulnérable et même un avantage matériel !

Même au cas, très improbable, où Nakamura n'ait pas étudié cette partie de Tal (ou des centaines d'autres similaires), il a forcément déjà joué des parties où deux pièces mineures viennent s'échanger contre une tour et deux pions.

Voici d'ailleurs la partie à l'issue de laquelle il fut éliminé de la Coupe du monde 2015 :

null

Bien entendu, cette partie aussi avait un prédécesseur célèbre :

Il ne faut cependant pas conclure sans réfléchir qu'une tour et deux pions soient toujours meilleurs que deux pièces mineures : tout dépend de la position. Regardez cette partie, par exemple : 

Je pense qu'Anand a abandonné un peu prématurément, mais sa position est effectivement terriblement mauvaise. Les tours noirs n'ont nulle part où aller, et les pièces blanches dominent toutes les cases clefs. Malgré le léger avantage matériel des noirs, la domination positionnelle des blancs a largement compensé le "demi-pion" en plus.

Mais dans les deux parties de Nakamura, son adversaire avait l'avantage matériel en plus de l'initiative, d'où le résultat !

Voici deux autres grands classiques pour approfondir le concept : 

A la prochaine Coupe du monde, Nakamura pourra bien jouer 2.Dh5, ou boursicoter entre les rondes, mais par pitié, Hikaru : Ne laisse plus ton adversaire échanger deux pièces mineures contre une tour et deux pions !

Mieux connaître GM Gserper
Et si Carlsen et Caruana étaient des boxeurs ?

Et si Carlsen et Caruana étaient des boxeurs ?

Jouez des coups idiots !

Jouez des coups idiots !