Choc à la Coupe du monde : Carlsen, Kramnik et Nakamura éliminés

Choc à la Coupe du monde : Carlsen, Kramnik et Nakamura éliminés

La Coupe du monde a vécue aujourd'hui son plus grand choc depuis le début de la compétition, avec l'élimination de trois ultra-favoris : Magnus Carlsen, Vladimir Kramnik et Hikaru Nakamura.

Carlsen n'a pas réussi à battre Bu, c'en est terminé pour lui. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Les autres éliminés du jour sont Alexander Onischuk, Vladislav Artemiev, Paco Vallejo et Yuryi Kuzubov. Anton Kovalyov a déjà quitté Tbilissi depuis hier.

Bu Xiangzhi, Peter Svidler, Vassily Ivanchuk, Daniil Dubov, Wesley So, Vladimir Fedoseev, Maxim Rodshtein et Wang Hao se sont qualifiés pour le quatrième tour sans passer par les départages.

Maxim Matlakov, qui avait perdu hier contre Levon Aronian, a réussi à redresser la barre en l'emportant aujourd'hui. Des 16 matchs de cette ronde, la moitié vont aller aux départages.

Coupe du monde 2017 | Résultats du troisième tour

Fed Joueur Fed Joueur Classique Rapide Blitz Score
Carlsen (2827) Bu Xiangzhi (2714) 0-1, ½-½ ½-1½
Onischuk (2682) Svidler (2756) ½-½, 0-1 ½-1½
Lenderman (2565) Vachier-Lagrave (2804) ½-½, ½-½ 1-1
Grischuk (2788) Navara (2720) ½-½, ½-½ 1-1
Ivanchuk (2727) Kramnik (2803) ½-½, 1-0 1½-½
Giri (2777) Sethuraman (2617) ½-½,½-½ 1-1
Aronian (2802) Matlakov (2728) 1-0, 0-1 1-1
Artemiev (2692) Dubov (2666) ½-½, 0-1 ½-1½
Vallejo (2717) So (2792) 0-1, ½-½ ½-1½
Nepomniachtchi (2741) Jobava (2702) ½-½, ½-½ 1-1
Nakamura (2781) Fedoseev (2731) ½-½, 0-1 1-1
Rodshtein (2695) Kovalyov (2649) 1-0, 1-0* 2-0
Caruana (2799) Najer (2694) ½-½, ½-½ 1-1
Li Chao (2745) Rapport (2675) ½-½, ½-½ 1-1
Wang Hao (2701) Kuzubov (2688) ½-½, 1-0 1½-½
Ding Liren (2771) Vidit (2702) ½-½, ½-½ 1-1

Anish Giri, tel un héros homérique, a vécu une véritable odyssée, échappant plusieurs fois à la mort aux mains des Lestrygons. Plusieurs fois, il faillit rendre les armes contre S.P. Sethuraman, ce qui aurait signifier son élimination. Il avait même déjà prévu la suite immédiate : se rendre dans la chambre de son secondant, le GMI Erwin l'Ami, (et non pas dans la sienne, qu'il partage avec sa femme et son fils David) et lui demander de sortir.

"J'avais juste envie d'être seul." a-t-il déclaré.

null

Dans le rôle du Lestrygon, S.P. Sethuraman a éliminé Harikrishna et est passé très près de la victoire contre Anish Giri. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Mais le batave n'a pas abandonné. Il a mené son navire à travers vents et marées, en dépit du danger. Sur le chemin, il a loupé une nulle forcée, puis un peu plus loin il s'est un peu égaré vers son havre de paix. Mais finalement, il est arrivé à bon port.

"J'ai complètement loupé mon ouverture" a-t-il déclaré. Il a également manqué les coups 24.Tg3 et 25.Txg6, déjà émoussé par l'état de sa position. A partir de ce moment, le hollandais est passé en "mode survie". Dans toute cette agitation, il a loupé un échange de dames au 64ème coup, mais il est tout de même parvenu à sauver la nulle tant convoitée.

null

Anish Giri a survécu à une terrible odyssée. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Giri et Sethuraman joueront aux départages pour une place au quatrième tour face à Vassily Ivanchuk, qui a battu Vladimir Kramnik avec les noirs aujourd'hui. Kramnik, qui a remporté la coupe du monde 2013 à Tromsø (en battant Ivanchuk 1,5-0,5 au passage !) n'a pas réussi cette fois-ci à contenir le fantasque ukrainien.

"Il a joué agressivement avec les coups 13.h4 et 14.c4" a déclaré Ivanchuk. "Cela m'a permis d'avoir du contre-jeu, mais la position restait très compliquée. Je ne sais pas où il s'est trompé, et j'ai surement fait des erreurs moi aussi. C'était une belle bataille." 

null

Kramnik a joué agressivement, mais Ivanchuk était armé pour lui répondre.. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Ivanchuk a notamment suggéré un autre coup pour son adversaire au 21ème. C'est ici que Kramnik a décidé de sacrifier un pion qu'il ne reverrait jamais.

null

Dans un bon jour, Chuky est toujours capable de battre n'importe qui avec n'importe quelle couleur, et il l'a encore prouvé aujourd'hui. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

Kramnik abandonne le combat. Après avoir signé la feuille de partie, le grand Vladimir a à nouveau serré respectueusement la main de son adversaire, lui souhaitant sans doute bonne chance pour la suite de la compétition. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Chess.com a interviewé Ivanchuk (en anglais)

Même pour le meilleur joueur du monde, battre Bu Xiangzhi avec les noirs lorsque ce dernier est en forme est une mission quasi-impossible. Magnus Carlsen n'a pas réussi à revenir au score aujourd'hui, et en se contentant de la nulle, il est éliminé de la Coupe du monde.

null

Avant le tournoi, Carlsen avait mentionné que ce qui l'intéressait était le mélange de parties classiques, rapides et blitz. Ironie du sort, il n'aura joué que des parties classiques ! | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Le Champion du monde a réfléchi près de deux minutes avant de joueur son deuxième coup. Comment jouer contre l'ultra-solide 1.Cf3 e6 2.c4 quand on doit absolument gagner ? C'est un système contre lequel la plupart des joueurs ont déjà du mal à annuler !

Carlsen a effectivement égalisé rapidement dans une semi-slave, mais il n'a jamais obtenu plus. Bu a gardé le contrôle de la colonne d et de la septième rangée, et par conséquent le contrôle de la partie. Une victoire impressionnante pour le chinois, qui est le premier à battre Carlsen en match depuis Gata Kamsky en.... 2007 ! C'était également en Coupe du monde.

null

Carlsen accepte la nulle, synonyme d'élimination. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Autre résultat inattendu : la défaite d'Hikaru Nakamura. Inattendu, mais pas pour tout le monde : "Pour moi, ce n'est pas une grande surprise. J'ai très bien joué aux échecs toute l'année !" a déclaré son bourreau, Vladimir Fedoseev. 

Le GMI américain a "probablement oublié sa préparation dans l'ouverture", selon Fedoseev. Le russe l'a sans doute surpris en employant la partie des quatre cavaliers, une ouverture qu'il ne joue presque jamais.

"C'était difficile de se rappeler de tout, il a donc choisi de jouer des coups dynamiques, mais j'étais simplement mieux préparé et j'ai vite eu une très bonne position." a-t-il déclaré. Son entraîneur Alexander Khalifman, vainqueur du championnat du monde à élimination directe organisé par la FIDE en 1999 à Las Vegas, l'a rejoint à Tbilissi aujourd'hui. Il pourra sans doute lui prodiguer des conseils très utiles pour la suite de la compétition.

Cette élimination était visiblement très dure à digérer pour Nakamura, qui a passé 13 minutes à regarder sa feuille de partie avant d'abandonner.

null

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

null

Nakamura a souffert longtemps... | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

...mais il a finalement abandonné... | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

...avant d'analyser la partie avec le sourire. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Il faut voir le bon côté des choses : mes propriétés en Floride n'ont pas l'air de prendre l'eau, contrairement à mon jeu !

Chess.com a interviewé Fedoseev (en anglais).

La défaite de ces favoris a des conséquences directes. Tout d'abord, il n'y aura pas de match pour la troisième place. En effet, Carlsen et Karjakin sont déjà sortis. La lutte pour une place au prochain tournoi des Candidats fait toujours rage : So a subtilisé aujourd'hui même la place de Kramnik au classement ELO.

Grande nouvelle : So dépasse Kramnik à la moyenne ELO sur l'année

Caruana 2807 So 2806 Kramnik 2805

Kramnik devra donc espérer que Caruana ou So rejoignent la finale pour prendre une des places réservées aux deux meilleurs moyennes ELO. Il ne verrait pas non plus d'un mauvais oeil le fait de les voir avancer en faisant des mauvaises performances en classique (ce qui leur ferait perdre des points ELO) tout en gagnant aux départages !

Et puisque l'on parle de perte de points en classique... On pourrait renommer le tableau actuel "Le massacre de Tbilissi" : les 13 meilleurs joueurs du monde ont tous perdu des points ! Seul Magnus Carlsen pointe encore au dessus des 2800 ELO.

Le classement au 10 Septembre 2017 par 2700chess.com

null  

Mais le bonheur des uns fait le malheur des autres. Plus les favoris sont éliminés de la Coupe du monde, plus le prochain Tournoi Chess.com de l'île de Man sera fort. Kramnik, Anand, Nakamura, Adams, Gelfand, Eljanov, Vallejo et Howell, déjà sur la liste des inscrits, pourront participer.

Après avoir joué une très belle partie hier, tous les observateurs s'attendaient à voir Levon Aronian passer au prochain tour. Mais peut-être Maxim Matlakov s'est-il inspiré de ses exploits de la veille, quand il avait déclaré "Levon a joué brillamment. Un moment, j'ai cru que j'avais une bonne position, mais il m'a simplement débordé de tous les côtés, à chaque coup." 

null

Matlakov devait gagner, et il l'a fait. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Matlakov a donc joué une grande ligne (7.Tb1) de la semi-Tarrasch, qu'il avait déjà jouée récemment contre Shimanov. En outre, son bon ami Peter Svidler l'a utilisé pour battre Hou Yifan au Grand Prix de Genève.

"Je savais qu'après quelques bons coups, la position serait excellente pour les blancs." a déclaré Matlakov. "Levon connait bien sur tous ces coups, alors après 11.a4 (cxd4 12.cxd4) 12...Fd7 j'ai décidé de sacrifier un pion. Après 15...exd5 16.exd5 Fb5, la position est sans doute nulle, mais peut-être Levon a-t-il voulu me battre deux fois."

null

Aronian va encore devoir se battre demain pour éliminer Matlakov. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

C'était le match de la nouvelles génération des échecs russes : Danill Dubov - Vladislav Artemiev. Après une nulle dans la première partie, tout pouvait arriver, et dès l'ouverture la position s'est rapidement enflammée.

Cette Najdorf a roques opposés a littéralement explosée lorsque Dubov a joué la nouveauté 13.Fb5, rappelant la variante de Göteborg. L'ordinateur veut s'emparer du fou immédiatement. Artemiev, lui, a attendu plusieurs coups.

Au 20ème coup, moment critique : Dubov choisit de ne pas prendre en e8 et en g4, ce qui aurait rapproché la position de l'égalité. Après la partie, on a mieux compris pourquoi : "Dans ce match, et plus généralement dans ce tournoi, j'ai décidé de prendre tous les risques. Mon adversaire est un joueur très talentueux. Vous avez bien vu ce qu'il a fait à Radjabov ! Sa technique est à peu près parfaite. J'ai donc décidé de créer des positions ultra-complexes, quitte à être moins bien. Je voulais surtout le forcer à sortir de sa zone de confort."

null

Daniil Dubov dans le rôle du risque-tout. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Et pour être compliquée, cette partie, elle le fût ! Pendant longtemps, Artemiev a réussi à trouver son chemin parmi une kyrielle de choix. Sa position était même bien meilleure, mais il n'a pas réussi à garder le cap en zeitnot. "Bien sûr, j'ai eu beaucoup de chance." a déclaré Dubov après sa victoire.

null

Artemiev n'est pas parvenu à conserver son bel avantage, et il a même fini par perdre. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Deux autre joueurs se sont qualifiés aujourd'hui en remportant la seconde partie après une nulle hier. Tout d'abord, Peter Svidler a lentement pris le dessus sur Alexander Onischuk. Ils ont joué une "finale précoce" avec les dames et deux cavaliers chacun. La structure de pions était particulièrement remarquable, les deux joueurs ayant des pions doublés sur la colonne e. Svidler a vite obtenu un large avantage.

null

Peter Svidler est toujours en course pour remporter une seconde Coupe du monde. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

En toute discrétion, Wang Hao s'est également qualifié pour le prochain tour. Le GMI chinois a éliminé Boris Gelfand au tour précédent, et cette fois, il a imposé sa loi à Yuryi Kuzubov. Ce dernier a fait un choix étonnant au 26ème coup en donnant un fou pour trois pions.

Une idée intéressante qui a laissé les blancs avec un groupe de pions très forts, dont deux passés, en a2-b3-c4-d3-e4. Mais il s'est avéré que Kuzubov avait sous-estimé le contrôle de son adversaire sur les cases noires. Ses pions allaient donc rester à quai pendant toute la partie, tandis que la pièce en plus de Wang faisait la différence. 

null

Wang Hao est qualifié pour le prochain tour. Il affrontera le vainqueur de Ding - Vidit. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

Maxim Rodshtein signe la feuille de partie et gagne 2-0 sans jouer. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

Les champions du monde Carlsen et Kramnik, qui passaient un petit moment dehors pendant la ronde, se sont retrouvés un instant enfermés à l'extérieur. Une métaphore de leur futur dans cette Coupe du monde. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

Ce jeune spectateur a apprécié le spectacle. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

Ivanchuk ressemble presque à James Bond sur cette photo, pas vrai ? | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Parties fournies par TWIC.

La Coupe du monde se déroule du 3 au 27 septembre à Tbilissi, en Géorgie. Chaque match consiste en deux parties classiques (quatre en finale) et des départages en rapides et blitz le troisième jour. L'enveloppe des prix est de 1,6 millions$, dont 120 000$ pour le seul vainqueur. En outre, les deux finalistes se qualifieront pour le prochain Tournoi des Candidats.

Comment suivre l'événement :

Chess.com diffuse les parties de tous les grands tournois mondiaux sur Chess.com/Live, et la coupe du monde ne fait pas exception à la règle. En outre, sur Chess.com/TV, les commentaires en direct seront assurés par les Chessbrahs, un des plus belle équipe de commentateurs du monde avec les GMI Eric Hansen, Robin van Kampen et Yasser Seirawan ainsi que le MI Aman Hambleton.


Mieux connaître PeterDoggers
Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic