Articles
La puissance du clouage

La puissance du clouage

Gserper
| 53 | Tactique

Le clouage est probablement le motif échiquéen le plus courant. Il m'est difficile d'imaginer une partie jouée par un Maître sans clouage en prenant en compte les variantes qui auraient pu se produire. De plus, c'est probablement l'une des tactique les plus évidentes à maîtriser. En effet, les clouages sont généralement faciles à repérer et à utiliser. La devise générale ici est "Clouez et gagnez !" Voici un exemple basique :

Parfois, un clouage inattendu peut changer complètement le cours de la partie. Voici un exemple tiré d'une partie jouée par de super Grands Maîtres qui m'a fait une très forte impression lorsque je débutais aux échecs. Il démontre très bien l'énorme pouvoir du clouage. Il semble que les blancs dominent complètement, avec leurs pièces lourdes sur la septième rangée alors qu'en réalité les noirs sont gagnants. Pouvez-vous trouver pourquoi ?

Les exemples susmentionnés sont élémentaires : vous attaquez une pièce clouée et la gagnez. Parfois, c'est plus compliqué que cela. Vous clouez la pièce de votre adversaire et même si vous ne pouvez pas la croquer tout de suite, le clouage le paralyse complètement. La partie classique suivante en est un très belle illustration :

Il existe une position que l'on trouve dans de nombreux livres pour débutants. Je pense qu'elle a été composée par le GM Siegbert Tarrasch pour démontrer la puissance écrasante du clouage. Elle ressemble à ceci :

Bien que cet exemple soit en effet très instructif et que la combinaison des blancs soit assez belle, malheureusement, elle n'est suffisante que pour la nulle. Pouvez-vous trouver comment les noirs peuvent facilement survivre après que les blancs aient lancé leur combinaison ?

Le Chessable Masters qui vient de s'achever fut un triomphe pour Ding Liren. On ne peut pas parler d'une énorme sensation puisque le Grand Maître chinois est le numéro deux mondial. C'est pourquoi le joueur qui m'a le plus impressionné dans ce tournoi est sans aucun doute Praggnanandhaa R. Voici un fragment de sa partie que je préfère :

Praggnanandhaa a sacrifié une pièce mineure pour établir un clouage permanent, tout comme dans la position de l'ouvrage de Tarrasch, sauf que dans ce cas les conséquences du sacrifice ne sont pas si évidentes. En général, la diagonale h4-d8 est responsable d'une très grande partie des clouages. Je me souviens de ma propre partie qui m'a aidé à gagner un tournoi et à obtenir ma deuxième norme de GM :

Bien sûr, ma combinaison n'est qu'un jeu d'enfant comparée à celle de Pragg. Alors que j'ai immédiatement gagné du matériel, son clouage n'a fait que paralyser les pièces noires et beaucoup restait encore à faire. C'est d'ailleurs un autre clouage qui a vraiment décidé de la partie :

J'espère qu'après avoir lu cet article, vous, mes chers lecteurs, ne manquerez jamais un clouage décisif dans vos parties !

Mieux connaître GM Gserper
Les plus jeunes Candidats

Les plus jeunes Candidats

Les échecs enseignés par Bobby Fischer

Les échecs enseignés par Bobby Fischer