Le chef-d'œuvre inachevé de Magnus Carlsen
Magnus Carlsen. Photo: Maria Emelianova / Chess.com.

Le chef-d'œuvre inachevé de Magnus Carlsen‎

Gserper
GM Gserper
|
43 | Tactique

Les personnes ayant suivi les rapides et blitz du Tata Steel 2019 de Calcutta se souviendront à jamais du dernier jour de ce super-tournoi qui a commencé par une étrange nulle en cinq coups de Magnus Carlsen avec les blancs.

Le champion du monde, jusqu'alors en état de grâce, s'allongeait dans la foulée sur le canapé de la salle de repos, visiblement souffrant de forts maux d'estomac. 

Cette image a fait les gros titres de la presse échiquéenne et m'a profondément peiné tant Carlsen semblait parti pour écrire une nouvelle page de l'histoire dans cet événement qu'il dominait allègrement. Voilà donc à quoi il en était réduit :

Si Magnus Carlsen s'est résolu à une nulle si rapide c'est assurément qu'il se sentait alors incapable de jouer aux échecs. Saluons au passage l'attitude fair play de Vidit Gujrathi qui n'a pas essayé de tirer profit de la triste condition de son rival.

Carlsen day 1 2019 Tata Steel Chess India Rapid & BlitzCarlsen au rapide et blitz du Tatal Steel 2019 en Inde. Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

J'étais certain que le tournoi était terminé pour le champion du monde, pourtant Carlsen a réussi à récupérer assez rapidement et nous avons pu de nouveau assister à sa marche triomphale. L'une de ses parties s'est d'ailleurs révélée remarquable.

Pouvez-vous deviner le coup des noirs dans la position suivante ?

Que Carlsen a-t-il obtenu pour le cavalier sacrifié ? Un simple pion ? Eh bien ce n'est pas tout ! Le roi blanc est désormais dans une situation précaire, le fou en g7 se met à rayonner et le pion f4 est une véritable épine dans la position blanche, mises bout à bout, les compensations noires sont plus que décentes pour la pièce. 

Comment Carlsen a-t-il pu évaluer correctement tous les avantages positionnels du sacrifice dans un blitz où le temps de réflexion est très limité ? À vrai dire, il n'a certainement pas eu à le faire puisque ce sacrifice est une ressource typique de la défense Est-Indienne.

Voici quelques exemples classiques :

Revenons à la partie So-Carlsen.

Après le sacrifice Cf4, la position des blancs n'a cessé de se détériorer à chaque coup et très vite, So s'est retrouvé dans une situation critique. Le Grand Maître américain est cependant réputé pour sa capacité à trouver des ressources et je doute que Carlsen s'attendait à conclure la partie facilement.

Néanmoins un sacrifice inattendu de So a pris le champion du monde par surprise. Essayez de trouver le meilleur coup des noirs dans la position suivante :

Magnus Carlsen a malheureusement échoué à trouver cette suite (souvenez-vous qu'il s'agit d'un blitz !).

Dans la position finale où les deux joueurs se sont entendus sur la nulle, les blancs venaient de prendre un gros avantage. J'imagine que So était satisfait de sauver une partie perdante et que psychologiquement il n'était tout simplement pas prêt à changer de mode et jouer pour le gain. 

Il est regrettable que Carlsen ne soit pas parvenu à convertir cette partie qui se serait parfaitement fondue dans la collection des Est-Indiennes sublimées par le sacrifice thématique du cavalier en f4. Je vous souhaite d'avoir plus de succès avec ce sacrifice, en particulier si vous êtes un adepte de la défense Est-Indienne avec les noirs.

Mieux connaître GM Gserper
Que peuvent nous apprendre les dames sur les échecs ?

Que peuvent nous apprendre les dames sur les échecs ?

Le secret des fous de couleurs opposées

Le secret des fous de couleurs opposées