Quel joueur a eu le plus d'influence sur le jeu d'échecs ?
Garry Kasparov | Photo : Maria Emelianova / Chess.com.

Quel joueur a eu le plus d'influence sur le jeu d'échecs ?‎

Gserper
GM Gserper
|
153 | Parties extraordinaires

Les aficionados des échecs adorent débattre, notamment pour savoir qui est le meilleur joueur de l'histoire.

Comme je l'avais évoqué dans un ancien article, cette question n'a pas de réponse. Il est très difficile de prédire le résultat d'un hypothétique match pour le titre entre Fischer et Karpov en 1975, ou d'une fantasmatique rencontre entre Capablanca et Carlsen.

Par contre, il est beaucoup plus facile de déterminer qui est le joueur ayant eu le plus d'influence sur les échecs.

Bien entendu, la réponse à cette question restera subjective. Si je vous demande de nommer le compositeur le plus influent de l'histoire, citerez-vous Bach, Mozart, Beethoven, ou un autre ? Cela dépendra de votre sensibilité.

A mon humble avis, c'est Garry Kasparov qui a eu le plus gros impact sur les échecs modernes.

Je dois bien admettre que mon avis est biaisé, ayant moi-même été élève de la célèbre école Botvinnik-Kasparov. Si j'avais eu la chance de parler d'échecs avec Bobby Fischer, mon avis aurait peut-être été différent. Mais je peux vous affirmer que quand je pense aux échecs, de près ou de loin, Kasparov n'est jamais loin ! 

Voici un exemple récent.

Comme tout le monde, j'ai adoré la partie Aronian-Grischuk lors de la dernière ronde de la récente Sinquefield Cup. Laissez-moi vous raconter ce qui m'a traversé l'esprit alors que je suivais la partie en direct.

Aronian

Levon Aronian à la Sinquefield Cup 2018. | Photo : Mike Klein/Chess.com.

Dès les premiers, coups, je n'ai pu contenir mon excitation.

Des souvenirs de jeunesse me sont revenus en pleine figure...

J'ai 17 ans, je viens de recevoir le tire de maître et de me qualifier aux championnats soviétiques de première division. Mes adversaires : de très forts grand-maîtres dont j'ai vu les photos dans tous les magazines d'échecs.

Dans la première ronde, je suis opposé au GMI Timoschenko. Le secondant de Garry Kasparov lors de ses matchs de championnat du monde contre Anatoly Karpov !

Comment éviter les célèbres préparations du clan Kasparov ? Voici ce que j'ai choisi :

J'étais très content d'avoir survécu aux grandes complications que j'avais moi-même initié dès l'ouverture ! Alors que je me souvenais avec bonheur de cette partie jouée il y a plus de trente ans, la partie Aronian-Grischuk continuait.



Mmhh, Grischuk laisse les blancs poster leur cavalier sur la très dangereuse case f5. Kasparov nous a fréquemment rappelé qu'un cavalier en f5 était un signe annonciateur d'une attaque imminente. Comme on le voit dans la partie suivante :

Pendant ce temps, à la Sinquefield Cup, la partie était entrée dans un milieu de jeu très complexe :

Encore des souvenirs de jeunesse ! Nous sommes cette fois en juillet 1988, et je suis dans l'armée soviétique. Je découvre qu'en Sibérie aussi, l'été est très chaud ! Je vais jouer dans deux mois le plus important tournoi de ma vie (les championnats du monde junior), et je recherche frénétiquement toute possibilité d'entraînement ou partie à analyser. (J'ai d'ailleurs déjà écrit un article sur mon expérience dans l'armée.)

Je ne me rappelle plus exactement comment, mais j'ai réussi à mettre la main sur le dernier numéro du journal "Soviet Sport", qui proposait des articles quotidiens sur les très fort championnats d'URSS d'échecs. Voici la position que je découvris. Voyez-vous les similarités avec la partie Aronian-Grischuk ?

Essayez de trouver les coups de Kasparov, qui termine cette partie très énergiquement.

Voilà qu'en direct, Aronian sacrifie courageusement une tour et lance une attaque sur le roi noir. A l'instar de Kasparov, il joue bien entendu le coup g4 !

A vous de terminer la partie comme Levon Aronian !

Le coup le plus impressionnant de la séquence est bien sûr 29. Re3!!

Un roi montant à l'assaut pour l'attaque, c'est la marque de fabrique de Kasparov, comme il l'a démontré à de nombreuses occasions. Voici la plus célèbre : 

Voici ce que Kasparov dira du coup 31.Rh2!! : "La dernière prophylaxie. Il est primordial d'enlever le roi de la faible première rangée. Ceci fait, les blancs sont prêts à passer à l'attaque."

Eh oui, alors que Levon Aronian réalisait un chef d'oeuvre sous mes yeux, je ne pouvais m'empêcher de penser à l'héritage de grand Kasparov. Maintenant, vous comprenez mieux pourquoi il est pour moi le joueur le plus influent de l'histoire des échecs !

Mieux connaître GM Gserper
Le seul problème des Échecs960 (Fischer Random)

Le seul problème des Échecs960 (Fischer Random)

Comment trouver le meilleur coup ?

Comment trouver le meilleur coup ?