Mieux communiquer avec son conjoint

EETech
EETech
Mar 2, 2012, 11:35 AM |
0

“ JE N’AURAIS pas dû dire ça. ” “ Je me suis mal exprimé. ” Vous êtes-vous déjà fait ce genre de réflexion après avoir tenté de communiquer avec votre conjoint ? La communication est un art qui s’apprend. Comme dans tout art, il semble que certaines personnes soient naturellement douées, tandis que d’autres vont peiner beaucoup plus. Cependant, même si vous appartenez à la deuxième catégorie, rien ne vous empêche d’apprendre à exprimer vos pensées avec délicatesse, à communiquer efficacement.

Il arrive que les relations entre mari et femme portent la forte empreinte d’un moule culturel. “ Un homme doit parler peu ”, aura-t-on enseigné aux garçons. Et l’on jugera superficiels ceux qui parlent beaucoup. Il est vrai que la Bible dit : “ Tout homme doit être prompt à entendre, lent à parler. ” (Jacques 1:19). Mais, d’une part, ce principe s’applique aussi bien aux femmes qu’aux hommes ; d’autre part, il appuie l’idée que communiquer ne consiste pas seulement à parler. Si deux personnes se parlent pendant des heures, mais qu’elles ne prennent pas la peine de s’écouter, il n’y aura pas vraiment de communication entre elles. Comme le montre le verset cité précédemment, l’art d’écouter est primordial pour bien communiquer.

Une communication silencieuse

Un mari et sa femme en train de boire du thé

Dans certaines sociétés, la femme est censée garder son point de vue pour elle. Quant à l’homme, il doit se tenir résolument à l’écart du reste de la famille. Dans un tel contexte, mari et femme en sont réduits à deviner ce que souhaite leur conjoint. Certaines femmes, devenues très habiles à discerner les besoins de leur mari, savent y répondre promptement. Ainsi, mari et femme “ communiquent ” silencieusement. Toutefois, la plupart du temps, ce genre de communication est à sens unique. Tandis que la femme apprend à discerner ce que pense ou ressent son mari, ce dernier est rarement incité à acquérir la même habileté.

Bien entendu, il existe des cultures dans lesquelles les hommes tiennent compte des besoins affectifs de leur femme et s’efforcent de les combler. Cependant, même dans un tel cas, bien des couples auraient tout intérêt à mieux communiquer.

Il est essentiel de communiquer

Une communication franche permet d’éviter les malentendus. Témoin cet épisode des débuts de l’histoire d’Israël. Les tribus de Ruben et de Gad, ainsi que la demi-tribu de Manassé, qui s’étaient établies à l’est du Jourdain, avaient bâti “ un grand autel, bien visible ” près du fleuve. Les autres tribus en ont tiré de mauvaises conclusions. Croyant que leurs frères de l’autre côté du Jourdain avaient commis un acte d’apostasie, les Israélites vivant à l’ouest se sont préparés à la guerre contre les “ rebelles ”. Cependant, avant de se mettre en marche, ils ont envoyé une délégation communiquer avec les tribus de l’est. Sage décision ! Ils ont ainsi appris que l’autel n’était pas destiné à offrir des holocaustes ou des sacrifices illicites. Simplement, les membres des tribus de l’est craignaient qu’à l’avenir leurs voisins leur disent : “ Vous n’avez pas de part en Jéhovah. ” L’autel devait témoigner qu’eux aussi étaient des adorateurs de Jéhovah (Josué 22:10-29). Ils ont nommé l’autel “ Témoin ”, sans doute afin de témoigner que, pour eux, Jéhovah était le vrai Dieu. — Josué 22:34, note.

Leur explication a suffi à convaincre les autres tribus, qui ont abandonné l’idée de prendre des mesures punitives contre eux. En somme, une communication franche a permis d’éviter un conflit armé. Plus tard, quand la nation d’Israël s’est rebellée contre Jéhovah Dieu (son mari au sens figuré), celui-ci lui a dit que, dans sa miséricorde, il ‘ parlerait à son cœur ’. (Hoshéa 2:14.) N’est-ce pas là un bel exemple pour ceux qui sont mariés ? Efforcez-vous donc de toucher le cœur de votre conjoint afin qu’il ou elle puisse comprendre vos sentiments. C’est important, surtout s’il s’agit d’une question sensible. Une journaliste américaine, Pattie Mihalik, a fait cette remarque : “ Certains disent que les mots ne coûtent rien ; pourtant, ils peuvent aussi avoir une valeur inestimable. Et, bien qu’on puisse trouver dur d’exprimer ses sentiments, on a parfois beaucoup plus à y gagner qu’en plaçant de l’argent à la banque. ”

Améliorer son aptitude à communiquer

‘ Notre mariage a été un échec dès le départ ’, prétendront certains. ‘ Il n’y a rien à faire pour sauver notre union ’, affirmeront d’autres. Peut-être estimeront-ils que, une fois marié, il est impossible d’améliorer son aptitude à communiquer. Pourtant, songez à ceux qui vivent dans une société où le mariage est arrangé par les familles. Beaucoup parviennent à établir une bonne communication au sein de leur couple.

Dans un pays d’Orient, un mariage avait jadis été arrangé. On avait demandé à un serviteur de jouer le rôle d’intermédiaire et d’entreprendre un long voyage pour trouver à un homme une épouse. Une fois mariés, les époux, qui vivaient il y a près de 4 000 ans, ont fait preuve d’une remarquable aptitude à communiquer. Le mari, Isaac, rencontra l’intermédiaire et sa future femme dans la campagne. Le serviteur “ se mit à raconter à Isaac toutes les choses qu’il avait faites ”. Le récit biblique dit ensuite : “ Après cela, Isaac la fit entrer [Rébecca] dans la tente de Sara sa mère [acte qui scellait officiellement le mariage]. Ainsi il prit Rébecca et elle devint sa femme ; il en tomba amoureux. ” — Genèse 24:62-67.

Vous noterez qu’Isaac a d’abord écouté le compte rendu qui lui était fait et que ce n’est qu’ “ après cela ” qu’il a pris Rébecca pour femme. L’intermédiaire était un serviteur digne de confiance qui était attaché à Jéhovah, le Dieu qu’Isaac adorait. Isaac avait donc de bonnes raisons d’avoir confiance en cet homme. Ensuite, il “ tomba amoureux ” de Rébecca, qu’il avait épousée.

Isaac et Rébecca ont-ils développé leur aptitude à bien communiquer ? Le mariage de leur fils Ésaü avec deux filles de Heth occasionnait de graves tensions familiales. Rébecca “ se mit à dire ” à Isaac : “ J’ai pris ma vie en aversion à cause des filles de Heth. Si jamais Jacob [leur fils cadet] prend une femme d’entre les filles de Heth, [...] à quoi bon pour moi la vie ? ” (Genèse 26:34 ; 27:46). De toute évidence, elle exprimait clairement ses préoccupations.

À Jacob, le frère jumeau d’Ésaü, Isaac dit de ne pas prendre une femme d’entre les filles de Canaan (Genèse 28:1, 2). Rébecca avait donc été entendue. Elle et son mari avaient réussi, en communiquant, à résoudre un problème familial très délicat. Ils nous laissent ainsi un bel exemple. Mais que faire si les deux conjoints ne parviennent pas à se mettre d’accord ?

En cas de désaccord

Un jeune couple en désaccord

Si un grave désaccord surgit entre vous et votre conjoint, ne vous murez pas dans le silence. Le message serait alors très clair : N’étant pas heureux, vous voudriez que votre conjoint ne le soit pas non plus. En réalité, il est possible que votre conjoint ne comprenne pas tout à fait vos attentes et vos sentiments.

Peut-être auriez-vous besoin de parler à cœur ouvert tous les deux. Si le sujet est délicat, il ne sera pas forcément facile de rester calme. Abraham et Sara, les parents d’Isaac, se sont un jour trouvés dans une situation difficile. Étant stérile, Sara avait suivi la coutume de l’époque en procurant à son mari une descendance au moyen de sa servante, Agar, qu’elle lui avait offerte comme concubine. Agar avait donné à Abraham un garçon, Yishmaël. Cependant, plus tard, Sara s’était elle-même trouvée enceinte et avait donné à Abraham un autre fils, Isaac. Quand Isaac a été sur le point d’être sevré, Sara a remarqué que Yishmaël se moquait de lui. Sentant qu’un danger menaçait son fils, Sara a pressé Abraham de renvoyer son esclave et Yishmaël. Elle a bel et bien exprimé ses sentiments de façon franche. Mais sa requête n’avait rien pour plaire à Abraham.

Comment leur différend a-t-il été résolu ? Le récit biblique déclare : “ Dieu dit à Abraham : ‘ Que rien de ce que Sara te dit sans cesse ne te déplaise au sujet du garçon et au sujet de ton esclave. Écoute sa voix, car c’est par le moyen d’Isaac que viendra ce qui sera appelé ta semence. ’ ” Abraham a tenu compte des instructions de Jéhovah Dieu. — Genèse 16:1-4 ; 21:1-14.

En cas de désaccord, chercherez-vous les conseils de Dieu ?

‘ C’est sûr, direz-vous peut-être, si Dieu nous parlait des cieux, nous n’aurions pas de mal à nous mettre d’accord ! ’ Cette remarque nous suggère un moyen supplémentaire de résoudre les désaccords conjugaux. Mari et femme peuvent écouter Dieu. Comment ? En lisant ensemble la Parole de Dieu et en considérant ce qu’elle dit comme étant le conseil de Dieu. — 1 Thessaloniciens 2:13.

Une chrétienne mariée depuis longtemps a dit : “ Souvent, quand une jeune femme vient me consulter au sujet de sa vie de couple, je lui demande si elle et son mari lisent la Bible ensemble. La plupart de ceux qui rencontrent des difficultés conjugales n’ont pas cette habitude. ” (Tite 2:3-5). L’analyse de cette chrétienne peut nous être utile à tous. Lisez régulièrement la Parole de Dieu avec votre conjoint. De cette façon, vous ‘ entendrez ’ les paroles de Dieu vous dire comment vous conduire jour après jour (Isaïe 30:21). Cependant, attention : ne vous servez pas de la Bible comme d’un bâton pour battre votre conjoint, en attirant sans arrêt son attention sur des versets que, selon vous, il ou elle ne met pas en application. Efforcez-vous plutôt de voir comment vous pouvez, l’un comme l’autre, mettre en pratique ce que vous lisez.

Un couple en train d’étudier les Écritures à l’aide de publications bibliques

Si vous avez un problème délicat à résoudre, pourquoi ne pas consulter l’Index des publications Watch Tower* ? Supposons que vous vous occupiez de parents âgés et que cela suscite des tensions dans votre couple. Au lieu de débattre sur ce que votre conjoint devrait faire ou ne pas faire, pourquoi ne pas consulter l’Index ensemble ? Commencez par regarder à l’entrée “ Parents ”. Examinez les références figurant sous chaque intertitre, notamment “ prendre soin de ses parents âgés ”. Lisez ensemble les articles correspondants dans les publications des Témoins de Jéhovah. Vous serez sans doute surpris de tout ce que vous et votre conjoint pouvez retirer des conseils fondés sur la Bible, conseils qui ont aidé bien des chrétiens sincères.

En lisant ensemble les matières données en référence, il vous sera plus facile d’avoir une vue objective de votre problème. Vous trouverez des citations et des versets bibliques qui vous indiqueront le point de vue de Dieu. Cherchez-les dans la Bible et lisez-les ensemble. Vous entendrez ainsi ce que Dieu dit au sujet de ce qui vous préoccupe.

Entretenez la communication

Avez-vous déjà essayé d’ouvrir une porte qui n’a pas été utilisée depuis longtemps ? Rouillés, les gonds ne cèdent que progressivement, en grinçant. En revanche, si la porte a été régulièrement utilisée et que ses gonds aient été bien huilés, il est facile de l’ouvrir. Il en va de même de la porte qu’est la communication. Si vous en huilez les gonds au moyen de l’amour chrétien et si vous faites de la communication une habitude, il vous sera plus facile de communiquer vos pensées, même en cas de désaccord sérieux.

Il y a un début à tout. Même si, dans un premier temps, communiquer vous demande beaucoup d’efforts, ne baissez pas les bras. Au bout du compte, vos relations avec votre conjoint se bonifieront et aboutiront à une entente durable.


*  Publié par les Témoins de Jéhovah.