TERRORISME pt.3

EETech
EETech
Mar 17, 2012, 8:20 AM |
0

Jusqu’à quand ?

“ IL FAUT s’attaquer... aux cœurs et aux esprits. ” Telle est la conclusion d’un spécialiste qui, pendant 20 ans, a étudié le profil psychologique d’individus dits terroristes.

Mais qu’est-ce qui peut changer le cœur et l’esprit de personnes que la soif de vengeance a rendues si violentes ?

Un livre qui transforme les cœurs

Dans les années 1990, Hafeni a réfléchi à ses croyances religieuses et s’est procuré une bible. Il raconte : “ J’ai commencé par étudier les Évangiles [les livres bibliques de Matthieu, Marc, Luc et Jean], qui relatent la vie de Jésus. J’ai rapidement été attiré par sa personnalité. Sa bonté et son impartialité m’ont fait chaud au cœur. ”

Il explique qu’“ un passage des Écritures a touché la corde sensible : Actes 10:34 et 35 ”. On y lit : “ Dieu n’est pas partial, mais [...] en toute nation l’homme qui le craint et pratique la justice est agréé de lui. ”

“ J’en ai conclu, dit-il, que ce sont les gens eux-mêmes qui sont à l’origine du tribalisme, du nationalisme et des préjugés raciaux. Mais le message biblique peut transformer les esprits. En réalité, le plus important dans la vie, c’est d’être approuvé par Dieu. C’est plus important que de se battre pour une tribu, une race ou une couleur de peau. ”

Joseba était à la tête d’un groupuscule armé qui avait prévu de faire sauter un poste de police. “ Mais avant que nous puissions mettre notre plan à exécution, se souvient-il, j’ai été arrêté. J’ai passé deux ans en prison. ” Puis, sa femme, Luci, s’est mise à étudier la Bible avec les Témoins de Jéhovah. Après quelque temps, il s’est joint à leurs discussions.

Il poursuit : “ Jésus, que j’apprenais à connaître, est devenu mon exemple. Parmi ses déclarations, j’ai été particulièrement sensible à celle-ci : ‘ Tous ceux qui prennent l’épée périront par l’épée. ’ Je savais que c’était vrai. ” (Matthieu 26:52). Il reconnaît : “ Assassiner n’engendre que haine et désir de vengeance chez les proches des victimes. La violence n’apporte que la souffrance, pas un monde meilleur. ” Joseba a commencé à revoir sa façon de penser.

Hafeni lisant la BibleHafeni saluant quelqu’un dans une salle du Royaume des Témoins de JéhovahJoseba et sa femme prêchant à un pêcheur

Hafeni et Joseba ont éprouvé personnellement que les enseignements bibliques peuvent influencer puissamment une vie.

Hafeni et Joseba ont l’un comme l’autre éprouvé personnellement que les enseignements bibliques peuvent influencer puissamment une vie. Les Écritures affirment que “ la parole de Dieu est vivante et puissante ”, et qu’elle peut discerner “ les intentions du cœur ”. (Hébreux 4:12.) Beaucoup ont corrigé leur façon de penser et d’agir grâce au pouvoir de la Parole de Dieu. Mais dispose-t-on de preuves que l’application des enseignements bibliques est un réel facteur d’unité mondiale ?

Une fraternité authentique

Hafeni s’est mis à assister aux réunions des Témoins de Jéhovah. L’harmonie raciale qu’il y a observée l’a fortement impressionné. “ C’était extraordinaire de se retrouver assis aux côtés de Blancs, dit-il. Jamais je n’aurais cru qu’un jour je pourrais appeler ‘ frère ’ un Blanc. Cela a renforcé ma conviction que les Témoins appartenaient à la vraie religion. Il régnait parmi eux l’unité à laquelle j’aspirais et, malgré les différences raciales, un amour mutuel. ”

Jésus a déclaré que ses véritables disciples se reconnaîtraient à ‘ l’amour qu’il y aurait entre eux ’. (Jean 13:34, 35.) Il a par ailleurs refusé de prendre part aux conflits politiques. “ Vous ne faites pas partie du monde ”, a-t-il dit à ses disciples (Jean 6:15 ; 15:19 ; Matthieu 22:15-22). Le vrai christianisme d’alors se caractérisait par l’amour et la neutralité, et il en va de même aujourd’hui.

Ils appliquent les enseignements de Jésus

Comment l’amour peut-il triompher des forces qui engendrent division et terrorisme ? Lorsque des questions politiques sont cause d’inimitiés, la loyauté envers une ethnie, une race ou une nation dresse souvent des individus, ou des pays, les uns contre les autres.

En 1914, par exemple, la fierté ethnique a poussé Gavrilo Princip à assassiner l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône austro-hongrois. Princip appartenait à la Main noire, organisation qui, conformément à sa constitution, préférait atteindre ses idéaux par “ l’action révolutionnaire plutôt que culturelle ”. Ce meurtre a déclenché une guerre entre pays dits chrétiens, qui fut le point de départ de la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle sont morts des millions de combattants prétendant suivre Jésus, le “ Prince de paix ”. — Isaïe 9:6.

Ce conflit terminé, Harry Fosdick, un pasteur de renom, a reproché aux autorités prétendues chrétiennes de n’avoir pas appris à leurs ouailles à imiter Jésus. “ Nous avons mis au monde des hommes pour la guerre, a-t-il écrit [...]. Nous avons fait de nos soldats des héros, et même dans nos églises nous avons levé nos étendards. ” Il conclut : “ De la même bouche sont sorties des louanges au Prince de la paix et des exhortations à la guerre. ”

Par contre, une étude sociologique publiée en 1975 révélait : “ Les Témoins de Jéhovah ont toujours maintenu leur position de ‘ neutralité chrétienne ’ non violente en dépit des deux guerres mondiales et des affrontements militaires qui s’ensuivirent pendant la période de la ‘ guerre froide ’. ” Bien que maltraités et jetés en prison, ils “ n’ont jamais réagi avec violence ”. L’étude conclut : “ Les enseignements des Témoins de Jéhovah viennent de leur conviction que la Bible est la parole inspirée de Dieu. ”

La valeur des principes bibliques

Un ex-Premier ministre belge a un jour reçu d’un voisin un livre sur la vie de Jésus intitulé Le plus grand homme de tous les temps (publié par les Témoins de Jéhovah). Impressionné par ce qu’il a lu, il a écrit à son voisin : “ Il est évident que, si les gens s’intéressaient davantage au message de l’Évangile et suivaient les principes de Jésus Christ, le monde actuel serait tout autre. ”

Il ajoute : “ Nous n’aurions pas besoin d’un Conseil de sécurité ; il n’y aurait pas non plus d’attaque terroriste, et la violence serait bannie. ” Il fait toutefois ce commentaire : “ Tout cela n’est qu’utopie. ” Mais est-ce vraiment utopique ? D’ores et déjà, la Bible a aidé de nombreuses personnes de toutes origines à rejeter la violence et à surmonter le ressentiment qu’on accumule quand, depuis des décennies, on assiste à des tueries gratuites.

La bombe qui a failli tuer André et qui a causé la mort de plusieurs de ses amis avait été déposée par un groupe d’activistes. André a par la suite appris et mis en pratique le conseil biblique encourageant à “ pardonner volontiers ”. (Colossiens 3:13.) Plus tard, Hafeni, qui des années après l’attentat en question s’était rallié aux activistes, a lui aussi appris à appliquer les principes bibliques. Il a alors rejeté la violence (Psaume 11:5). Aujourd’hui, les deux hommes travaillent ensemble dans un bureau de traduction des Témoins d’un pays africain.

Un avenir sûr

Des millions de personnes dans le monde constatent que l’étude de la Bible bâtit en eux la confiance en l’avenir. Un jour, André rendait visite à un voisin pour lui montrer la promesse biblique d’un monde nouveau juste (Isaïe 2:4 ; 11:6-9 ; 65:17, 21-25 ; 2 Pierre 3:13). Tout à coup, des soldats munis d’armes automatiques ont cerné la maison et ordonné à André de sortir pour un interrogatoire. Découvrant qu’il était un enseignant de la Bible, très apprécié de son voisin, ils l’ont laissé tranquille.

André était en train d’expliquer que Dieu allait intervenir dans les affaires humaines comme il l’avait fait aux jours de Noé, lorsque “ la terre se remplit de violence ”. (Genèse 6:11.) Dieu a supprimé le monde d’alors par un déluge universel et a gardé en vie Noé, homme pacifique, et sa famille. “ De même que furent les jours de Noé, a annoncé Jésus, ainsi sera la présence du Fils de l’homme. ” — Matthieu 24:37-39.

‘ Si les gens suivaient les principes de Jésus Christ, le monde actuel serait tout autre. Nous n’aurions pas besoin d’un Conseil de sécurité ; il n’y aurait pas non plus d’attaque terroriste, et la violence serait bannie. ’ — Un ex-Premier ministre belge.

“ Le Fils de l’homme ”, c’est Jésus. Dieu l’a nommé Roi du gouvernement céleste appelé Royaume de Dieu. À la tête des forces célestes divines, il débarrassera bientôt la terre de la violence (Luc 4:43). Sous sa domination, “ la justice fleurira ”. Il protégera ses sujets “ de l’oppression, de la violence ”. — Psaume 72:7, 14, Bible de Jérusalem.

Par la suite, tous ceux qui aiment la droiture et qui deviendront des sujets de ce Roi céleste verront la terre se transformer en un paradis paisible (Luc 23:42, 43). La Bible promet que “ les montagnes porteront la paix pour le peuple, et les collines aussi par la justice ”. — Psaume 72:1-3, Bible à la Colombe.

N’aimeriez-vous pas vivre dans un monde dirigé par un tel roi ? Un monde dans lequel, c’est certain, le terrorisme n’aura pas sa place.

Hafeni et André

Grâce à l’application des principes bibliques, Hafeni et André ont l’un pour l’autre un amour authentique.