Le Karma aux échecs

Le Karma aux échecs‎

Gserper
GM Gserper
|
44 | Autour des échecs

Dans mon dernier article, je n'ai pas caché qu'à mon avis, Magnus Carlsen avait provoqué le karma avec son tweet d'avant-partie contre Svidler et le retour de bâton s'est révélé brutal ! Le karma est défini dans le dictionnaire comme suit : "la somme des actions d'une personne dans ses existences actuelle et passées décide de son sort dans ses existences futures". J'ai été témoin de tant d'excès de confiance ou d'attitudes arrogantes qui se sont retournés contre de grands joueurs que j'ai envie d'y croire, Dans ledit article, j'ai fait le rapprochement entre la superbe combinaison fatale au roi de Carlsen et la séquence similaire qui lui a permis de terrasser Karjakin dans leur match. Le motif tactique est le même dans les deux parties :

Le bien avisé utilisateur de Chess.com @kamalakanta a fait remarquer à juste titre dans la section des commentaires que "La roue tourne", une expression couramment associée au karma. Cela m'a fait réfléchir à l'étrange application du proverbe de l'arroseur arrosé aux échecs, à savoir comment un joueur peut exécuter une combinaison dans une partie et être victime de la même séquence dans une autre ? Il est difficile d'expliquer à un néophyte la nature de ce phénomène. Il ferait valoir que si vous êtes capable de placer une combinaison, cela signifie que vous savez comment elle fonctionne et que vous ne permettriez donc jamais à un autre joueur de vous battre de cette même façon. Alors, pourquoi cela se produit-il ? Les joueurs d'échecs sont-ils si distraits qu'ils oublient tout simplement leurs propres combinaisons ?

Découvrez d'autres spectaculaires Dh6+!! 

Regardez notre vidéo "Les coups gagnants de Magnus Carlsen en Championnat du Monde" avec d'autres parties incroyables avec la même idée.

Regardez !
Pourquoi ai-je fait ce nœud déjà ? Ah oui ! Ne pas autoriser les sacrifices en h6...

Pour commencer, on ne peut pas reprocher à Carlsen d'avoir permis à Svidler de délivrer ce finish 48.Txh6+, tout simplement car il était imparable. Mais que dire des "jumeaux" suivants ?

Puis, sept ans plus tard, Kholmov était victime de la même combinaison :

Kholmov était-il mal au temps ou notre marin préféré était-il simplement ivre ? Malheureusement, nous ne découvrirons jamais la vérité.

Ratmir Kholmov
Ratmir Kholmov (à gauche) via le blog de Douglas Griffin. | Photo: L. Matt, Edasi

Qu'en est-il de cette célèbre partie de Tal ?

Cinq ans plus tard, le magicien de Riga a laissé son adversaire lui infliger ce même sacrifice mortel :

Avant la Seconde Guerre mondiale, un jeune maître, Isaac Boleslavsky, devenu plus tard l'un des meilleurs joueurs au monde, a mis au point un système très dangereux contre la défense Caro-Kann. L'idée clé de cette variante consistait à chasser le fou de cases blanches des noirs en jouant Ch4, prémices d'une attaque dévastatrice contre le monarque noir. Boleslavsky a gagné une très belle partie en utilisant cette idée en 1939 :

Isaac Boleslavsky
Isaac Boleslavsky via le blog de Douglas Griffin. | Photo: Unknown

Comment a-t-il pu alors tomber dans exactement le même piège trois ans plus tard ? Je n'ai pas d'explication !

Comme vous le voyez, la roue tourne !

Mieux connaître GM Gserper
Carlsen vs. Giri : la guerre du "trash talk"

Carlsen vs. Giri : la guerre du "trash talk"

Carlsen Versus Tal

Carlsen Versus Tal