Carlsen Versus Tal

Carlsen Versus Tal‎

Gserper
GM Gserper
|
58 | Autres

Magnus Carlsen n'est pas seulement le meilleur joueur du monde, il est aussi un formidable promoteur de notre jeu. Il est capable d'organiser un circuit en ligne de tournois de haut niveau comme de relever le défi d'un amateur qui a annoncé publiquement son intention de le battre un mois seulement après avoir appris à jouer aux échecs ! Il est aussi difficile de passer à côté de ses frasques aussi ubuesques que régulières avec Anish Giri sur la toile. Pourtant, quand j'ai vu le tweet suivant adressé à Peter Svidler (polborta sur Twitter), j'ai pensé qu'il s'agissait uniquement d'un énième "troll" sans lendemain :

Mon poulain polborta ferait bien d'être prêt pour 1.c3 e5 2.c4 Cf6 3.Cc3 Fb4 4.h4 dans la première ronde.

Eh bien, voici la partie qu'ils ont disputé dans la foulée de cette provocation :

 

Les amateurs d'échecs éclairés ont certainement remarqué que Carlsen avait déjà joué cette "ouverture" auparavant :

C'est une chose de l'employer avec les noirs, mais c'en est une autre de perdre un temps volontairement pour la jouer avec les blancs et ne plus pouvoir prétendre obtenir un avantage grâce au fait de commencer la partie.

Quand je vois des "ouvertures" comme celle-ci, je ne peux m'empêcher de faire une analogie avec l'entrée en matière du célèbre combat McGregor contre Khabib. J'imagine que je ne suis pas le seul ! 

Je parie que vous vous souvenez également de la fin de cet affrontement. Voici la version échiquéenne conclue par un superbe KO :

Vous vous rappelez sans doute d'une combinaison très similaire apparue dans une autre partie de Carlsen :

Cependant, rien de nouveau sous le soleil. Nous pouvons tracer un parallèle avec une histoire vieille de plus de 60 ans. Voici comment Jiri Vesely se remémore cet incroyable épisode dans son livre "My White and Black Memories" (Mes souvenirs en noir et blanc) :

J'ai été témoin de comment Tal a battu Milko Bobotsov. La veille, après que Tal ait terminé la partie de son tournoi, il a enchaîné les blitz avec Nikola Padevsky, en prenant systématiquement les pièces noires afin qu'il puisse répéter inlassablement la même variante. Pour le plus grand amusement des spectateurs, arrivait toujours le même moment où Tal sacrifiait sa dame pour deux pièces mineures, sans aucune obligation de le faire mais pour le simple spectacle. Le magicien de Riga gagnait certains de ses blitz, en perdait d'autres, et tout le monde autour de la table profitait du show. Tal voulait manifestement s'amuser et il sacrifiait donc sa dame partie après partie, façon peu commune de se mettre un "handicap". Une grande hilarité régnait autour de lui, un maître nageur surveillait ce drôle cirque, couvé du regard par une joueuse bulgare d'une grande beauté dans un minuscule bikini et avec laquelle Tal avait blitzé la veille avec une règle bien particulière qui stipulait qu'il ne gagnait qu'en cas... de partie nulle !

Dans son livre, Mikhail Tal n'a pas fait mention de beautés bulgares en minuscules bikinis mais il a expliqué que le futur grand maître Milko Bobotsov était l'un de ceux qui riaient et se moquaient de ses sacrifices de dame. Tal était énervé (on sait maintenant pourquoi !) et a mis Bobotsov au défi d'accepter le même sacrifice dans leur partie du tournoi prévue le lendemain. Ainsi, pour le plus grand plaisir des spectateurs, Tal et son adversaire ont tous les deux joué leurs premiers coups en moins d'une minute, après quoi Bobotsov avait donc une dame de plus ! Voici la partie :

Les gens aiment comparer les meilleurs joueurs du passé avec les joueurs de l'élite actuelle. Les disputes du type "qui est le meilleur : Fischer ou Caruana ?" ne m'intéressent guère, car les arguments sont toujours très subjectifs et il n'y a aucun moyen de prouver ou de réfuter l'une des deux réponses. Donc, si vous me demandez qui serait le vainqueur d'un match entre le Carlsen actuel et le Tal des années 1960, je ne pourrai pas répondre à cette question. Qu'est-ce qui prévaudrait : la technique impeccable de Carlsen ou la créativité sans limite de Tal ? Je n'en sais rien. Par contre, il serait beaucoup plus facile pour moi de deviner le favori d'un tel match s'il était précédé d'un tweet comme celui-ci :

Mon poulain de Riga #lemagicien a intérêt à être prêt pour 1.c3 e5 2.c4 Cf6 3.Cc3 Fb4 4.h4 dans la première ronde.

En comparant deux situations similaires où deux grands joueurs ont annoncé les ouvertures qu'ils allaient jouer le lendemain et leurs issues, il m'est facile de choisir un "poulain" ! Donc, pour moi, c'est Tal 1, Carlsen 0.

Mieux connaître GM Gserper
Les secrets des échecs sur internet

Les secrets des échecs sur internet

Challenge Art/Échecs

Challenge Art/Échecs