Les clés du match Carlsen-Caruana

Les clés du match Carlsen-Caruana‎

Fablibi
GM Fablibi
|
0 | Joueurs d’échecs

Le match pour le titre mondial aura lieu à Londres du 9 au 28 Novembre prochain.

Nous allons essayer de décrypter les clés du match dans cet article !

Sur le papier, le match apparaît comme hautement indécis entre Magnus Carlsen, triple champion du monde en titre et numéro 1 mondial avec un élo de 2835, face à son challenger, le numéro 2 mondial avec 2832 et l'homme en forme de l'année 2018, Fabiano Caruana.

Pour la première fois avant de disputer un match pour la couronne, Magnus n'est pas le clair favori du match.

Pourtant, Magnus sera malgré tout le favori pour ce match. Décortiquons pourquoi !

  • Magnus favori malgré tout !

Magnus est numéro 1 mondial depuis le 1er Janvier 2010 sans ne jamais quitter le trône. Ça le place naturellement comme le meilleur joueur actuel. Il fait tout mieux que tout le monde, il est complet, et supérieur à son adversaire dans certains phases du jeu.

null

De plus lors des derniers affrontements entre les deux joueurs, on ne peut pas dire que Fabiano ait mis Magnus en difficulté dans le jeu.

Globalement, si Carlsen arrive à imposer son style de position, personne ne peut rivaliser à l'heure actuelle.

Un autre avantage non négligeable est l'écrasante supériorité de Magnus sur Fabiano en rapide. Si jamais le match devait se terminer par 6-6, on ne voit pas comment Fabiano pourrait le battre en rapide. Dès lors, le challenger va devoir s'imposer pendant les 12 parties du match classique. Il ne suffira pas de faire jeu égal avec Magnus, mais de le battre.

Enfin, on peut également mettre en avant la plus grande expérience de Magnus en match (déjà 3 matches pour le titre mondial) alors que Caruana n'a jamais disputé de match.

Cependant, le constat était déjà vrai contre Karjakin et pourtant, on a senti Magnus plus fragile et à deux doigts de perdre son titre. Caruana ne pourra pas jouer comme Karjakin qui n'a jamais agressé Magnus mais qui l'avait épuisé mentalement. Mais Fabiano aura d'autres atouts que le russe !

  • Mais....

Mais Caruana a malgré tout de sérieux atouts à faire valoir ! Il a déjà battu Magnus à plusieurs reprises et il n'a pas peur de lui rentrer dedans.

J'ai eu un échange avec Vlad Tkachiev et il m'a dit selon lui là où Caruana devait frapper.

  1. Commencer le match à 100 à l'heureMagnus a souvent eu du mal à se mettre en route. On se souvient d’innombrables tournois dans lesquels il perdait dans les premières rondes avant de se chauffer et enchaîner les victoires. Lors de son premier match face à Anand, on l'avait senti très fébrile durant les quatre premières parties mais Vishy n'avait pas tenté d'en profiter. Ensuite Magnus avait posé sa patte sur le match et n'a plus laissé aucune chance au tigre de Madras.Il semble dès lors important d'entreprendre une véritable blitzkrieg !
  2. L'expertise de Rustam Kasimdzhanov, secondant principal de CaruanaRustam Kasimdzhanov est le secondant bien connu de Fabiano. L'ouzbèque a une solide expérience à ce poste et avait notamment secondé Anand lorsqu'il avait pris le titre à Kramnik en 2008. Et Anand avait totalement surclassé le russe dans sa préparation et ces choix de variantes, le malmenant dès le début du match et le mettant KO debout. «Kasim» pourrait donc se révéler précieux et donner des conseils de premiers choix.
  3. Caruana devra jouer des positions compliquéesSi il y a bien un domaine du jeu dans lequel l'américain peut être supérieur à son adversaire c'est dans les positions «bordéliques». Magnus calcule très bien mais préfère pouvoir manœuvrer. Fabiano va alors devoir faire de son mieux pour emmener le norvégien sur son terrain et le combattre au corps à corps.

On a d'autres interrogations sur les ouvertures qui seront jouées. Magnus aime jouer 1.e4 e5 et notamment la berlinoise mais Caruana l'a déjà mis en difficulté dans cette variante (et même battu). Dès lors, jouera-t'il quand même la berlinoise ? Ou alors le Marshall comme face à Karjakin en 2016 ? Des ouvertures surprises par-ci par là ? En tout cas, le norvégien va devoir trouver une arme solide avec les noirs.

Magnus ne joue pas les matches à l'ancienne, comme recommandé par Botvinnik notamment, en insistant jusqu'à trouver la faille dans le répertoire adverse, mais il cherche plutôt la surprise et à «dribbler» la prépa adverse. Son approche a des plus et des moins, il arrive à plus faire jouer son adversaire, mais au final, il a moins d'info sur le cœur de la préparation adverse et en fin de match lorsque les parties sont particulièrement importantes, il n'a pas d'indice et ne sait toujours pas où frapper.

Voilà pour l'analyse de ce match ! je vous propose maintenant de regarder 2 parties jouées en 2018 entre les deux hommes !

Voici le dernier affrontement en date :

Voici maintenant la partie remportée par Magnus en mai dernier lors du Norway Chess :

Enfin, j'ai demandé aux GMI français Matthieu Cornette (2597, sélectionneur de l'équipe de France féminine et champion de France 2016) et Axel Delorme (2510, champion de France Junior en 2010 et entraîneur au club de Clichy) leur regard avisé sur le match ainsi qu'à Sophie Milliet (2371, MI et sextuple championne de France).

null

Sophie Milliet :

"Il y a une dimension historique à ce format de match pour le titre de champion du Monde. Cela intéresse les médias du Monde entier et c'est une excellente opportunité pour les échecs d'attirer l'attention du grand public. Caruana a été impressionnant dans ses derniers tournois, notamment lors des Olympiades. Au contraire, Carlsen a un peu souffert aux championnats d'Europe des clubs, mais il a l'expérience des matchs. Ça va être serré mais je pronostiquerai sur CaruanaJe m'attends à quelques nulles solides dans les premières parties. Carlsen va probablement essayer différentes ouvertures pour éviter la préparation de Caruana. J'espère qu'on aura de l'action en milieu de match!"
Le premier match de Championnat du Monde que j'ai réellement suivi a été Kasparov - Kramnik, en 2000. Ce n'était pas le match le plus spectaculaire mais c'était un grand moment dans l'histoire de ce jeu. Depuis, j'ai suivi attentivement tous les matchs. Pour être honnête, les dernières affiches n'étaient pas forcément ce qu'on pouvait avoir de mieux.Cette fois on a LE CHOC ! Le match entre le numéro 1 mondial et le numéro 2. Même si cette année il y a eu des Olympiades très intéressantes c'est clairement l'événement le plus important de l'année ! Caruana est dans une grande grande forme. Il a très bien joué récemment. Il n'a pas peur de Magnus et il va préparer ce match très sérieusement sans aucun doute. De l'autre côté, Carlsen est numéro 1 mondial depuis 7 ans ! Je trouve dommage que récemment, à cause de résultats un peu moindres, il soit critiqué. Quand il joue "mal" il finit, au pire, second ! C'est normal d'avoir une période de moins bien et une certaine lassitude. J'ai beaucoup aimé ses dernières interviews. Il est sincèrement content d'affronter Fabiano. Il le respecte, il pense que c'est son adversaire le plus coriace. Ça montre son amour du jeu et son envie de prouver qu'il est le meilleur. Difficile de faire un pronostic sur ce match. La première victoire sera bien sûr très importante. Par rapport au dernier match on peut s'attendre à avoir plus de résultats positifs, les deux joueurs jouant sans concession. Fabiano a l'avantage d'arriver en grande confiance sur l'échiquier, ce qui n'est pas forcément le cas de Magnus. Par contre, il va avoir un déficit d'expérience car il n'a joué que peu de matchs. Un autre point en faveur de Magnus est qu'en cas d'égalité il aura un bon avantage dans les parties rapides !A titre personnel, je préférerais une victoire de Magnus. C'est à mon avis le meilleur joueur d'échecs au monde et probablement de l'histoire (ou vraiment pas loin). Si Caruana s'impose on aura bien sûr un très beau vainqueur. J'attends avec impatience ce match en espérant qu’il soit à la hauteur de l'affiche. Si les deux joueurs sont en forme on peut avoir du très grand spectacle."

Axel Delorme

"Un match pour le titre mondial, c’est quelque chose que la planète échecs entière attend, suit, observe, débriefe etc. Un événement dont on parle dans les médias au-delà même du monde échiquéen, même si les temps où les matchs revêtaient d’une importance au niveau géo-politique, comme Fischer-Spassky en 1972 et Karpov-Kasparov dans les années 1980 et 1990, sont aujourd’hui révolus.
C’est l’entrée d’un joueur dans l’Histoire de notre jeu, une trace indélébile qu’il laissera dans l’esprit de tous les passionnés d’échecs. A titre d’exemple, les finalistes malheureux, Zukertort, Bronstein ou encore Korchnoi, sont aujourd’hui respectés, reconnus comme ayant été des joueurs majeurs du jeu de leur époque. Mais il n’occupent assurément pas la même place que les « géants » Steinitz, Botvinnik ou Karpov dans l’Histoire du jeu. Me concernant, c’est un événement que je ne raterais pour rien au monde, comme la coupe du monde de football ou les JO. Je suis sûr qu’entre le suivi des parties, conférence de presse et autres commentaires de parties, je passerai entre 4 et 5 heures par jour à suivre l’événement. Comme à la coupe du monde de foot Je pronostique un match serré. 6-6, Carlsen aux départages. Je pense que Carlsen part légèrement favori, grâce à une compréhension du jeu légèrement meilleure que Caruana, ainsi qu’une expérience majeure en match. Même si Carlsen a parfois montré qu’il avait du mal avec ses nerfs en championnat du monde et qu’il surjoue parfois ses positions, comme on a pu le voir contre Karjakin. Mais le Norvégien a su renverser la tendance. Selon moi, une des forces de Carlsen, outre son niveau intrinsèque phénoménal, est de savoir réagir après de lourdes défaites. C’est la caractéristique du champion...qu’il est ! Quant à Caruana, je le trouve plus fort que Karjakin, notamment sur le plan de la créativité. Il est également très bien préparé et très ambitieux dans les ouvertures. Du moins quand il ne joue pas la Pétrov ! Sa grande force est aussi sa gestion de la pression, on l’a toujours vu « Ice man », de marbre quelles que soient les enjeux et les conditions. Mais cela vaudra-t-il pour un événement aussi important qu’un match pour le titre ? C’est une des interrogations de ce match. Caruana a toujours tenté sa chance contre Magnus, n’a jamais refusé le jeu avec les blancs, et l’a même battu a plusieurs reprises en partie lente, bien que, depuis 2015, le Norvégien a pris nettement le dessus. Mais l’Américain sait qu’il peut le battre, et il jouera crânement sa chance, il n’y a pas de doutes là dessus. Je pense que le match va commencer par quelques nulles sans grande saveur, qu’il va se débrider à partir de la 3ème ou 4ème partie et que l’on va assister à une fin de match tonitruante, où l’un des deux joueurs devra tout tenter pour revenir à 6-6. Je ne pense pas, ou peut-être je n’espère pas, que le match finira avant son terme des 12 parties. C’est déjà peu, alors s’il vous plaît, messieurs, merci de ne pas décevoir nos attentes ! Quant à mon favori de cœur, je suis admiratif du parcours de Carlsen et du joueur qu’il est mais en bon «italophile» que je suis, j’aimerais voir Caruana couronné."

J'espère que cet article vous a plu et que l'on assistera à un beau match et que le meilleur gagne !

Mieux connaître GM Fablibi
Le championnat de France à Chartres !

Le championnat de France à Chartres !

Rencontre avec MVL

Rencontre avec MVL