Les sept plus incroyables records des échecs

Les sept plus incroyables records des échecs

SamCopeland
NM SamCopeland
9 déc. 2017 à 00:00 |
99 | Autour des échecs

Les records nous inspirent tous à viser l’excellence. La longue histoire des échecs a vu naître des records qui se sont maintenus pendant des décennies, et certains qui pourraient bien perdurer pendant des siècles.

Voici sept des records échiquéens les plus extraordinaires qui soient entrés dans l’histoire.

La plus longue séquence de victoires : le Champion du monde Bobby Fischer – 20 (ou 19 ?) parties

Bobby Fischer, World Chess Champion

Bobby Fischer, détenteur du record du monde du nombre de victoires consécutives dans les échecs de haut niveau. | Photo : Wikipédia.

Dans la course au titre qui a finalement abouti à son match contre Boris Spassky, Bobby Fischer a remporté une remarquable série de 20 parties contre une concurrence d’élite. Il a commencé sa série au Tournoi interzonal de Palma de Majorque en 1970, lors duquel il a gagné sept parties d’affilée. Comme Oscar Panno a déclaré forfait contre lui, certains historiens des échecs choisissent de ne pas compter cette partie.

Dans le Tournoi des candidats qui a suivi en 1971, Fischer a battu Mark Taimanov ainsi que Bent Larsen avec des scores parfaits de 6-0. Il remporta son premier match contre Tigran Petrosian, mais perdit la seconde partie, ce qui mit fin à la série.

Fischer battit néanmoins haut la main Petrosian et Boris Spassky et devint ainsi champion du monde.

Mentions honorables :

  • Le Champion du monde Bobby Fischer – Score de 11/11 au Championnat des États-Unis de 1963-64
  • Le GMI Fabiano Caruana – Sept victoires à la Coupe Sinquefield de 2014

La plus longue série sans défaite : le Champion du monde Mikhail Tal – 95 parties

Mikhail Tal, World Chess Champion

Mikhail Tal, détenteur du record du monde du plus grand nombre de parties de haut niveau sans défaite. | Photo : Wikipédia.

Mikhail Tal était renommé pour son style d’attaque créatif, particulièrement remarquable lors de son match pour le championnat du monde contre Mikhail Botvinnik en 1960. En l’emportant, il devint le plus jeune champion du monde de tous les temps à l’âge de 23 ans : un autre record, qui se maintint jusqu’à ce que Garry Kasparov ne batte Anatoly Karpov en 1985, à l’âge de 22 ans.

Ses problèmes de santé minèrent la carrière de Tal, et ses performances inégales peuvent en inciter certains à négliger les résultats incroyables qu’il atteignit dans ses dernières années. Du 23 octobre 1973 au 16 octobre 1974, il joua 95 parties sans une seule défaite, une prouesse qu’aucun autre joueur n’a jamais été près d’égaler.

Mentions honorables :

  • Mikhail Tal (encore lui !) – 85 parties de juillet 1972 à avril 1973
  • Le Champion du monde José Raoul Capablanca – 63 parties du 10 février 1916 au 21 mars 1924

Le plus long règne de Champion du monde : Emanuel Lasker – 27 ans

Emanuel Lasker, World Chess Champion

Emanuel Lasker, titulaire du plus long règne de Champion du monde. | Photo : Wikipédia.

Emanuel Lasker est devenu le second champion du monde en battant Wilhelm Steinitz en 1894. Il conserva son titre jusqu’à sa défaite contre José Raúl Capablanca en 1921. Il continua à participer à des tournois d’élite et à en animer jusque dans les années 1930. Il est souvent précisé que le règne de Lasker s’est prolongé à cause de la Première Guerre mondiale, qui a reporté des matchs prévus contre Rubinstein et Capablanca. Mais même en tenant compte de ces années incontestées, le règne de champion de Lasker resterait de loin le plus long de tous.

Mentions honorables :

  • Le Champion du monde Garry Kasparov – 15 ans de 1985 à 2000
  • Le Champion du monde Mikhail Botvinnik – 13 ans non consécutifs entre 1948 et 1963

L’Elo le plus élevé jamais atteint : le Champion du monde Magnus Carlsen – 2 882

Magnus Carlsen, World Chess Champion

Le Champion du monde Magnus Carlsen, le joueur le mieux classé de tous les temps. | Photo : Maria Emelianova.

En mai 2014, Magnus Carlsen a marqué les listes de la FIDE. Officieusement, il atteignit même le score de 2 889 au classement en temps réel. Certains objectent que l’inflation du classement ôte toute signification à ces records, cependant, l’analyse de Chess.com montre que les compétences échiquéennes s’améliorent de fait avec le temps.

Au moment de la rédaction de cet article, seuls 12 joueurs ont jamais atteint un classement de 2 800. Carlsen a été le seul à approcher les 2 900.

Mentions honorables :

  • Le Champion du monde Garry Kasparov – 2 851 en juillet 1999
  • Le GMI Fabiano Caruana – 2 844 en octobre 2014

Le plus jeune joueur à être devenu grand maître international : le GMI Sergey Karjakin – à 12 ans et 7 mois

Sergey Karjakin, Chess Prodigy

Le GMI Sergey Karjakin, le plus jeune grand maître international de tous les temps. | Photo : Maria Emelianova.

À la publication de cet article, Karjakin est le seul joueur à avoir jamais remporté le titre de grand maître international à l’âge de 12 ans. Karjakin a fait sa première expérience du jeu en championnat alors qu’il venait d’avoir 12 ans, en tant que second de Ruslan Ponomariov lors de son match pour le championnat du monde contre Vasily Ivanchuk.

En 2016, Karjakin put lui-même briguer le titre de champion du monde en défiant Magnus Carlsen. À la suite d’une égalité 6-6 après 12 parties classiques, chaque joueur ayant gagné une partie, le match se joua finalement au départage rapide en faveur de Carlsen.

Mentions honorables :

  • Le Champion du monde Bobby Fischer – à 15 ans, 6 mois et 1 jour en 1958
  • Le GMI Judit Polgar – à 15 ans, 4 mois et 28 jours en 1991

Le plus grand nombre de parties simultanées : le GMI Ehsan Ghaem Maghami – 604 parties

Ehsan Ghaem Maghami, Simultaneuos Chess

Le GMI Ehsan Ghaem Maghami, détenteur du record du monde pour les échecs simultanés. | Photo : Wikipédia.

Une simultanée est un ensemble de parties jouées contre plusieurs adversaires à la fois. D’habitude, les adversaires sont assis en rang ou en cercle, et le maître circule parmi eux, jouant un coup contre l’un avant de passer au suivant.

Ehsan Ghaem Maghami, le nonuple champion iranien, a disputé le nombre étourdissant de 604 parties simultanées afin de décrocher le record du monde. Il en a gagné 580, a fait seize nulles et a perdu huit parties lors de l’événement, qui eut lieu dans le stade sportif de l’Université Shahid Beheshti à Téhéran, en Iran, les 8 et 9 février 2011.

Mentions honorables :

  • Susan Polgar – 326 adversaires en 2005, pour 309 victoires, quatorze nulles et trois défaites
  • José Raúl Capablanca – 103 adversaires en 1922, pour 102 victoires et une nulle

Le plus grand nombre de parties simultanées à l’aveugle : le GMI Timur Gareyev – 48 parties

Timur Gareyev, Blindfold Chess

Timur Gareyev, détenteur du record du monde pour les échecs à l’aveugle. | Photo : Mike Klein.

Parmi les prouesses d’échecs les plus impressionnantes, la partie à l’aveugle figure en bonne place. Dans une telle partie, un joueur n’est pas autorisé à regarder l’échiquier. Les joueurs doivent garder en mémoire l’ensemble de la position, les coups étant communiqués par la notation échiquéenne. Dans une simultanée à l’aveugle, le joueur doit se souvenir de toutes les positions en même temps, ce qui représente un véritable exploit en matière de de compétence et de concentration.

Timur Gareyev a établi un nouveau record du monde pour ce format de jeu les 3 et 4 décembre 2016, en disputant 48 parties à la fois. Il en remporta 35, fit sept nulles et essuya six défaites. Vous pouvez revivre l’expérience avec le reportage de Chess.com sur la tentative de record du monde.

Mentions honorables :

  • Le MF Marc Lang – 46 adversaires en 2011
  • Le GMI Miguel Najdorf – 45 adversaires en 1947

Envie de vous mettre à établir vos propres records échiquéens ? Créez un compte sur Chess.com et commencez dès maintenant à apprendre les échecs !

Mieux connaître NM SamCopeland
Jouez contre Judit Polgar à l'occasion du Global Chess Festival !

Jouez contre Judit Polgar à l'occasion du Global Chess Festival !

Chess.com met en place de nouveaux outils pour garantir l'intégrité du jeu

Chess.com met en place de nouveaux outils pour garantir l'intégrité du jeu