L'inconnue de Caruana
Caruana après sa victoire dans le tournoi des Candidats | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

L'inconnue de Caruana

Gserper
GM Gserper
1 avr. 2018 à 00:00 |
37 | Autres

Le tournoi des Candidats est terminé et nous avons un gagnant. Fabiano Caruana a mieux joué que ses adversaires et il a su garder son calme pendant toute la compétition. 

Toute la planète échecs trépigne d'impatience dans l'attente d'un match qui s'annonce palpitant contre le tenant du titre, Magnus Carlsen. C'est le plus gros défi auquel ce dernier a jamais été confronté. En effet, c'est la première fois qu'il affronte un challenger plus jeune que lui. Et d'aussi loin que je me souvienne, jamais un challenger plus âgé que le champion n'a réussi à lui ravir le titre.

Bien sûr, je n'ai pas pris en compte les matchs-revanches dans lesquels les ex-champions ont récupérés leurs couronnes, comme Botvinnik contre Tal en 1961. Lorsque Carlsen a joué contre Anand et Karjakin, il avait, au moins du point de vue historique, un réel avantage.

Plus maintenant !

Même si Caruana ne remporte pas ce match, son nom figurera à tout jamais dans les annales des échecs aux côtés de légendes tels que Tarrasch, Korchnoi et d'autres... Et comme Fabiano fait maintenant partie de l'histoire des échecs, ses parties seront analysées de fond en comble et tous les détails de sa biographie fouillés en profondeur.

fabiano caruana american flag

Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Imaginez maintenant que les historiens des échecs trouvent une partie totalement inconnue jouée par un joueur légendaire. Bien sûr, une partie inconnue de Fischer ne vaudra pas autant d'argent qu'un tableau inconnu de Van Gogh, mais pour les passionnés d'échecs, elle aurait une valeur inestimable !

Pour célébrer la victoire de Fabiano dans le tournoi des Candidats, je vous propose donc une partie inconnue. Je ne pense pas que vous la trouverez dans une base de données, car elle a été jouée bien avant qu'il ne devienne célèbre.

Le jeune Caruana était alors âgé de tout juste 11 ans. Vous vous demandez surement maintenant comment j'ai mis la main sur cette partie. Eh bien, figurez-vous que j'ai énormément d'élèves, et qu'il est fort possible que certains d'entre eux aient joué contre de futurs champions du monde !

Lorsque j'ai vu cette partie, j'ai dit à mon élève : "Jason, ne soit pas déçu, tu as perdu contre un futur super GMI !" Comment pouvais-je le savoir ? Regardez par vous même : Dans une variante plutôt calme de la défense française, mon poulain joue un coup qui semble tout à fait naturel, et qui s'avère être en réalité une grosse erreur.

Parviendrez-vous à punir les noirs comme l'a fait Fabiano ?

Caruana a ensuite converti son avantage avec une grande précision. Saurez-vous faire comme lui ?

Je me rappelle avoir été très impressionné par le jeu de ce petit bonhomme de 11 ans. Cette partie m'a rappelé un monument des échecs :

Avez-vous identifié les similarités entre ces deux parties ? Les blancs ont un total contrôle du centre. Dans les deux, ils provoquent l'affaiblissement f5 en jouant Dh3 ! Et la partie se termine par une superbe attaque à l'aile roi. Lorsqu'il a joué cette partie, le génie cubain était déjà un professionnel chevronné, mais Caruana, lui, était à peine entré au collège !

Et ce n'est pas le seul point commun entre ces deux champions. Lorsque Capablanca joua sa première partie répertoriée, il n'avait que quatre ans et son adversaire lui donna l'avantage de la dame :

Selon le célèbre ouvrage de Vassily Panov, le jeune cubain "convertit parfaitement son avantage". Cette expression allait devenir un véritable cliché journalistique pendant toute la carrière du grand Capa.

Dans cet ancien article (en anglais), j'ai analysé une superbe victoire de Caruana contre Aronian. J'avais alors fait ce commentaire : "Il ne fait quasiment aucune erreur, et punit sévèrement son adversaire à la moindre imprécision. En ce sens, il joue quasiment comme un ordinateur humain !"

Je pense que j'aurais pu utiliser la même phrase pour décrire la partie du Fabiano de 11 ans ! Ce n'est pas un secret, aux échecs, le talent se repère très tôt. Et il est particulièrement intéressant de retrouver dans les parties du passé le style d'une futur star mondiale.

Regardez par exemple cette partie issue du tout récent tournoi des Cadidats. On y retrouve ce contrôle du centre typique, qui force la création de faiblesses à l'aile roi, suivi par une attaque de mat rapide et brutale. Ça ne vous rappelle pas la partie du petit Fabiano, par hasard ?

Le style classique de Caruana combinant la puissance tactique à de solides fondations positionnelles est très difficile à contrer, et ce par n'importe quel joueur. Je suis très impatient de voir comment Magnus va s'attaquer à l'obstacle américain !

Mieux connaître GM Gserper
Maxime Vachier-Lagrave : Le maître de l'enfermement de tour

Maxime Vachier-Lagrave : Le maître de l'enfermement de tour

Vous êtes plus fort que Magnus Carlsen !

Vous êtes plus fort que Magnus Carlsen !