Caruana remporte le tournoi des candidats
Fabiano Caruana entouré d'Ilya Merenzon d'Agon et de D.V. Sundar de la FIDE | Photo : Maria Emelianova/Chess.com

Caruana remporte le tournoi des candidats

Fabiano Caruana a remporté avec autorité le Tournoi des candidats 2018 qui se déroulait à Berlin du 10 au 27 mars. Il gagne ainsi le droit de défier Magnus Carlsen pour le titre mondial en novembre. En outre, il empoche 95 000€.

Dans la dernière ronde, Caruana a battu Alexander Grischuk avec les noirs. Sergey Karjakin a tenu la nulle malgré une gaffe contre Ding Liren, tandis que Kramnik-Mamedyarov et Aronian-So se sont également soldés par des nulles.

Caruana Press conference Candidates 2018

Caruana, tout sourire lors de la conférence de presse. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

"Je suis aux anges" a déclaré le vainqueur lors de la conférence de presse. "Il y avait beaucoup d'incertitudes avant cette dernière journée, mais finalement, tout s'est déroulé au mieux. Il y a quelques jours, je pensais avoir déjà perdu le tournoi à cause de ma défaite contre Karjakin, mais j'ai réussi à rebondir. Je ne pourrais pas être plus heureux."

Le GMI de 25 ans, né à Miami mais ayant grandi à Brooklyn, a joué pour l'Italie entre 2005 et 2015 avant de revenir dans le giron de la fédération américaine. Il remporte le tournoi avec un point d'avance. Prochaine étape : le match de championnat du monde.

En tant que passionné d'échecs, j'ai adoré suivre les candidats. Bravo à Caruana pour sa victoire bien méritée et bonne chance pour le match !

Comme il l'a évoqué dans son interview, la performance de Caruana à Berlin fut particulièrement impressionnante : Après une défaite dans la douzième ronde, l'américain a su se remobiliser pour conclure le tournoi sur deux victoires de rang. Un exploit psychologique de tout premier ordre.

Caruana beats Grischuk Candidates 2018

Caruana a disposé de Grischuk pour s'imposer en solitaire. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Cette dernière ronde fut incroyablement tendue sur trois des quatre échiquiers. Sur le dernier, So et Aronian ne jouaient plus rien au classement et se contentèrent d'une nulle en 17 coups.

Les règles de départage pour le moins alambiqués (ne serait-il pas temps de passer aux départages en blitz ?) ont obligé les joueurs à vérifier sans cesse les positions des autres échiquiers. Une question était dans toutes les têtes : "Une nulle suffira-t-elle ?"

Spectators looking at Grischuk-Caruana Candidates 2018

Le point de vue des spectateurs sur la partie Grischuk-Caruana. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

La deuxième nulle de la journée fut signée par Sergey Karjakin et Ding Liren. Les deux hommes avaient pourtant obligation de l'emporter (Ding ayant encore une infime chance théorique de gagner le tournoi).

Au 27ème coup, stupeur dans l'assemblée : Karjakin loupe une tactique très simple et perd en un instant toutes ses chances de défier Carlsen une seconde fois pour le titre. Du moins, en théorie...

Karjakin-Ding Candidates 2018

Karjakin a perdu toute chance de victoire sur une grosse erreur. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

En accrochant la nulle, Karjakin gardait un espoir de victoire finale en cas de défaites conjuguées de Caruana et Mamedyarov. Un scénario improbable. "Je suis contrarié de ne pas avoir réussi à poser le moindre problème à mon adversaire" a-t-il déclaré lors de la conférence de presse. Lorsqu'on lui demanda ce qu'il aurait pu faire mieux dans ce tournoi, le GMI russe répondit sans ambages : "J'aurais du essayer de ne pas perdre deux fois avec les blancs dans les toutes premières rondes !"

Ding Liren, lui, peut se féliciter de son excellent parcours. Pour son premier tournoi des candidats, il est le seul joueur à terminer invaincu, remportant au passage une partie importante. Le numéro 1 chinois, âgé de 25 ans seulement, sera sans doute un gros client lors des prochaines éditions.

Karjakin press conference Candidates 2018

Cette fois, il aura manqué un petit quelque chose à Karjakin. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

A la fin de la partie Karjakin-Ding, la rencontre Vladimir Kramnik-Shakhriyar Mamedyarov semblait se diriger vers la nulle. Aux alentours du 40ème coup, les affaires de Caruana semblaient se porter mieux que jamais.

Kramnik et Mamedyarov ont joué une partie complexe, dans laquelle les trois résultats semblaient possibles. "Merci à Vladimir d'avoir accepté le combat, car en cherchant le gain, il m'a aussi donné des chances de l'emporter." a reconnu le N°1 azéri.

Au 31ème coup, Kramnik manqua une occasion de prendre l'avantage, ce dont Mamedyarov profita immédiatement grâce à une jolie idée tactique. Il réussit à forcer une finale certes avantageuse pour les noirs, mais pas suffisamment pour l'emporter.

Mameyarov Candidates 2018

Mamedyarov, très ému, comprend qu'il ne pourra pas faire mieux que nulle. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Devant le but vide, Fabiano Caruana n'avait plus qu'à faire glisser la balle. Sa position gagnante lui laissait l'opportunité de proposer la nulle à Grischuk à tout instant.

"Si ma position n'avait pas été complètement gagnante, j'aurais probablement proposé la nulle" a-t-il commenté "Mais il n'avait aucun contre-jeu. Je me suis dit que ce serait dommage de ne pas jouer cette position, car le gain était vraiment automatique."

"Après le contrôle du temps, j'ai eu un doute sur ma position, mais lorsque Shakh a fait nulle, j'ai à nouveau senti que j'étais gagnant."

null

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

Grischuk vs Caruana Candidates 2018

Grischuk a choisi 3.d4 contre la défense russe de Caruana. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

"J'ai abordé cette partie en me disant qu'une nulle serait un bon résultat" a expliqué le vainqueur. "je me suis dit qu'en essayant quelque chose d'inhabituel, j'aurais plus de chances de perdre, ce qui serait idiot, car les deux autres parties avaient de fortes chances de se terminer par la nulle. Dans une rencontre en deux joueurs du top mondial, la nulle est toujours statistiquement le résultat le plus probable. Mais c'est seulement après que Ding ait joué 27...h3 que je me suis senti vraiment en sécurité."

Ding, Caruana at Candidates 2018

Caruana a gardé un œil attentif aux autres échiquiers. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

"Je n'ai pas vraiment eu l'occasion d'aller voir la partie de Shakhriyar avant le 40ème coup, car je n'avais moi-même plus beaucoup de temps. Je ne sais donc pas trop ce qui s'est passé, mais après le contrôle du temps, la position était complètement nulle, je n'étais donc pas trop inquiet. J'ai décidé de continuer à jouer normalement, sans tenter quoi que ce soit de compliqué. J'étais prêt à me contenter de la nulle. Si un de mes poursuivants l'emportait, ça aurait été décevant, mais c'était je pense un moindre risque. Si Sergey s'était soudain retrouvé gagnant, qu'aurais-je pu y faire ?"

Caruana USA flag

 Caruana célèbre sa victoire drapé des couleurs américaines. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

En remportant ce tournoi, Caruana devient le premier challenger américain depuis Gata Kamsky, qui avait affronté Anatoly Karpov en 1996 pour le titre FIDE. Précisons néanmoins qu'à cette époque, le monde des échecs était divisé en deux camps. Le champion de l'association des échecs professionnels (PCA) était alors Garry Kasparov. Caruana peut-donc être considéré comme le premier challenger américain "indiscutable" depuis Bobby Fischer en 1972, à l'époque où les échecs connaissaient leur pic de popularité mondiale.

"J'espère que les échecs vont regagner en popularité aux Etats-Unis et en Italie" a ajouté Caruana. "J'ai l'impression que le jeu devient de plus en plus populaire depuis dix ans, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. J'espère que mon match contre Magnus à Londres aidera cette dynamique. Je ferais de mon mieux pour que ce soit le cas."

La conférence de presse du vainqueur Fabiano Caruana (en anglais)

Après la conférence de presse, Caruana, son secondant Rustam Kasimszhanov, son ancien manager Lawrence Trent et deux autres amis sont allés profiter d'un dîner de fête dans un restaurant italien de Potsdamer Platz. Autour d'un excellent Chianti et de plats typiques, les tweets, les textos et les appels commencèrent à affluer. Kasimdzhanov, très fier de son poulain, porta un toast et lança à la cantonade que cette victoire arrivait deux ans trop tard !

Caruana et son coach discutèrent ensuite du meilleur moyen de se rendre à Karsruhe où, dans quelques jours seulement, Caruana jouera le Grenke Classic (ou il affrontera notamment Carlsen), tandis que Kasim et Trent joueront l'open. Le monde des échecs ne prend décidément jamais de pause...

Tournoi des candidats 2018 | Classement final

# Fed Nom Elo Perf 1 2 3 4 5 6 7 8 Pts SB
1 Caruana,F 2784 2887 ½½ ½0 ½½ ½1 11 9.0/14
2 Mamedyarov,S 2809 2832 ½½ ½0 ½1 ½½ ½½ 8.0/14 54.75
3 Karjakin,S 2763 2838 ½1 ½½ ½½ ½1 01 8.0/14 54.75
4 Ding Liren 2769 2812 ½½ ½1 ½½ ½½ ½½ ½½ ½½ 7.5/14
5 Grischuk,A 2767 2764 ½0 ½0 ½½ ½½ 01 ½½ 6.5/14 44
6 Kramnik,V 2800 2759 ½0 ½½ 10 ½½ 11 6.5/14 41.5
7 So,W 2799 2734 ½½ ½½ ½½ 6.0/14
8 Aronian,L 2794 2655 00 ½½ 10 ½½ ½½ 00 4.5/14

Parties fournies par TWIC.

Pour chaque gagnant, il faut un perdant. L'événement a été marqué par la terrible désillusion de Levon Aronian, qui une fois de plus, fut complètement hors de forme lors d'un tournoi des candidats. Une contre-performance qui l'écarte du top 10 mondial. Gageons que ce ne soit que temporaire.

Classement Elo en direct

Live ratings after Candidates

Source : 2700chess.com.

Le tournoi aura également été marqué par un départ poussif côté organisation. Heureusement, des efforts furent consentis au fur et à mesure de l'événement. Pour les joueurs, les principaux problèmes furent le manque de toilettes (seulement un cabinet disponible à distance raisonnable) et la qualité de l'hébergement. Pour les mordus d'échecs du monde entier, le site officiel ne fut pas toujours à la hauteur, avant toutefois de s'améliorer sur les dernières rondes. Espérons qu'au championnat du monde, tout sera au point dès le départ.

Karpov at Candidates 2018

Anatoly Karpov en visite lors de la dernière ronde. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Caruana Karpov stamp collection

Les joueurs ont pu admirer la collection de timbres de Karpov. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Caruana, Trent, Kasimdzhanov

Caruana, Trent et Kasimzdhanov. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Caruana wins Candidates 2018

Caruana reçoit le trophée de la victoire. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Crowd of journalists Candidates' 2018

Les média étaient présents en nombre. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Caruana winner speech Candidates' 2018

Le discours du vainqueur | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Petite sélection de tweets dont vous retrouverez les traductions au bas de l'article :


Kasparov : 

Félicitations à Fabiano Caruana qui devient le premier challenger américain depuis Fischer. Dans la tempête des candidats, il fut le seul à garder le cap ! La qualité des parties fut hélas au niveau de celle de l'organisation. Mais encore une fois, comme il y a deux ans, on retrouve Karjakin et Caruana en haut du classement. Le sang-froid est primordial. Contrairement à la progression solitaire de Fischer, la réussite de Caruana couronne les progrès constants des échecs américains au cours de la dernière décennie. Victoire aux olympiades en 2016, de nombreuses médailles en junior... C'est l'esprit de Saint Louis !

Trent :

Il y a des années, lorsque j'ai rencontré Fabiano, j'ai su qu'il était très spécial. J'ai plus tard eu l'honneur de travailler avec lui, et je suis fier d'avoir fait partie de cette aventure. Ce qui lui arrive est mérité. Il va pousser Magnus dans ses retranchements, j'en suis sûr. Bravo, mon pote, j'ai toujours cru en toi.

Greengard :

Le plus formidable, dans la victoire de Caruana, c'est que je lui avais promis de ne jamais publier cette photo de nous deux prises en 2003 à Philadelphie tant qu'il ne se serait pas qualifié pour le championnat du monde. Je promets maintenant de ne jamais la remettre tant qu'il ne sera pas champion du monde !

Anand : 

Félicitations Fabiano Caruana. Bien joué, une victoire bien mérité, je te souhaite tout le meilleur. A bientôt !

Shahade :

Incroyable, il n'aura fallu que deux ans à Fabiano pour rebondir après sa terrible défaite en bullet contre moi. Beaucoup auraient abandonné les échecs, mais lui a eu le courage de continuer, et le voilà en lice pour le titre mondial !

Ganguly : 

Bravo à Fabiano Caruana et à son équipe pour cette victoire aux candidats. Le match pour le titre promet d'être passionnant.

Hess :

J'ai grandi en jouant aux échecs avec Fabiano Caruana. Nous avions le même entraîneur (Miron Sher, qui je suis sûr est très fier), et le même niveau. Fabiano, encore adolescent, a tout sacrifié pour poursuivre son rêve de professionnel. Fabi, mon ami, tu mérites ce moment. Ne t'arrête pas en si bon chemin !

Smerdon :

On dirait bien que c'est la journée des anecdotes sur Fabiano ! Voici la mienne : Lorsqu'il avait 15 ans, nous avons joué et fait nulle. Pourtant, je n'étais pas convaincu par son jeu. Après la partie, quand je lui ai demandé ce qu'il voulait faire dans la vie, il m'a regardé d'un air incrédule et m'a répondu sur le ton de l'évidence : "Joueur d'échecs." J'avoue, j'ai ri... Aujourd'hui, c'est plutôt lui qui doit rire !

Shahade :

Fabiano Caruana affrontera Carlsen à Londres en novembre ! Comme je l'avais prédit il y a 15 mois !

Caruana :

Les candidats sont terminés. Ce fut le tournoi le plus difficile de ma vie, mais aussi le plus gratifiant. Mais nous n'en sommes qu'à la moitié du chemin... Rendez-vous à Londres, Magnus !

Mieux connaître PeterDoggers
Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic