Abdusattorov (13 ans) devient le deuxième plus jeune GMI de l'histoire
Nodirbek Abdusattorov. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com

Abdusattorov (13 ans) devient le deuxième plus jeune GMI de l'histoire

En réalisant sa troisième norme de grand-maître dimanche dernier, l'ouzbek Nodirbek Abdusattorov est devenu le deuxième plus jeune GMI de l'histoire. Seul Sergey Karjakin a fait preuve d'une plus grande précocité.

Abdusattorov jouait le Mémorial Tchigorine à Saint-Pétersbourg, où il a réussi un score de 6,5/9, battant au passage les GMI S.P. Sethuraman et Evgeny Levin. Il a terminé par deux nulles face aux GMI Artyom Timofeev et Evgeny Alekseev.

Voici sa victoire (avec les noirs) contre Sethuraman :

Ce 6,5/9 a permis à Abdusattorov de faire d'une pierre deux coups, franchissant les 2500 Elo et réalisant sa troisième norme. Rappelons que pour obtenir une norme, il est nécessaire de réaliser une performance d'au moins 2600, ce qu'il a réussi avec une perf à 2629. (Réajustée à 2644 dans le cadre du calcul d'une norme, son adversaire classé 2058 de la première ronde étant considéré comme 2200.)

La FIDE exige également qu' "au moins deux fédérations autres que celle du candidat soient représentées" dans le tournoi, et que "le candidat affronte un maximum de 3/5 d'adversaires appartenant à la même fédération que lui, et un maximum de 2/3 d'adversaires appartenant à une seule et même fédération.

Cette dernière exigence aurait pu s'avérer problématique, car huit des neufs adversaires du jeune Nodirbek étaient russes. Heureusement, cette clause issue du Manuel de la FIDE est arrivée à la rescousse :

1.43e Compterons pour les normes, les tournois suisses auxquels participent au moins 20 joueurs classés FIDE appartenant à au moins trois fédérations étrangères, et dont au moins 10 possède un titre de GMI, MI, GMF ou MIF. (...)

null

Nodirbek Abdusattorov aux Masters de Sharjah en mars 2017. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Abdusattorov, né le 18 septembre 2004, a donc coché toutes les cases nécessaires à l'obtention du titre de GMI ce 29 octobre 2017, à l'âge de 13 ans, 1 mois et 11 jours. C'est plus jeune que Parimarjan Negi, qui était devenu grand-maître à 13 ans, 4 mois et 22 jours, et que Magnus Carlsen, qui a obtenu ce titre à 13 ans, 4 mois and 27 jours.

Le record est toujours la propriété de Sergey Karjakin, devenu grand-maître à 12 ans, 7 mois et 0 jour. Abdusattorov devient bien évidemment le plus jeune GMI en activité. Une place qu'il subtilise à l'américain Awonder Liang.

Les plus jeunes grand-maîtres de l'histoire

No. Fed Joueur Pays Age
1. Sergey Karjakin Russie 12 ans, 7 mois, 0 jour
2. Nodirbek Abdusattorov Ouzbékistan 13 ans, 1 mois, 11 jours
3. Parimarjan Negi Inde 13 ans, 4 mois, 22 jours
4. Magnus Carlsen Norvège 13 ans, 4 mois, 27 jours
5. Wei Yi Chine 13 ans, 8 mois, 23 jours
6. Bu Xiangzhi Chine 13 ans, 10 mois, 13 jours
7. Samuel Sevian USA 13 ans, 10 mois, 27 jours
8. Richard Rapport Hongrie 13 ans, 11 mois, 6 jours
9. Teimour Radjabov Azerbaïdjan 14 ans, 0 mois, 14 jours
10. Ruslan Ponomariov Ukraine 14 ans, 0 mois, 17 jours
11. Awonder Liang USA 14 ans, 1 mois, 20 jours
12. Wesley So USA 14 ans, 1 mois, 28 jours
13. Etienne Bacrot France 14 ans, 2 mois, 0 jour
14. Illya Nyzhnyk Ukraine 14 ans, 3 mois, 2 jours
15. Maxime Vachier-Lagrave France 14 ans, 4 mois, 0 jour
16. Peter Leko Hongrie 14 ans, 4 mois, 22 jours
17. Jorge Cori Pérou 14 ans, 5 mois, 15 jours
18. Hou Yifan Chine 14 ans, 6 mois, 16 jours
19. Jeffery Xiong USA 14 ans, 6 mois, 25 jours
20. Anish Giri Pays-Bas 14 ans, 7 mois, 2 jours
21. Yuriy Kuzubov Ukraine 14 ans, 7 mois, 12 jours
22. Bogdan Daniel Deac Roumanie 14 ans, 7 mois, 27 jours
23. Dariusz Swiercz Pologne 14 ans, 7 mois, 29 jours
24. Aryan Chopra Indie 14 ans, 9 mois, 3 jours
25. Nguyen Ngoc Truong Son Vietnam 14 ans, 10 mois, 0 jour
26. Daniil Dubov Russie 14 ans, 11 mois, 14 jours
27. Ray Robson USA 14 ans, 11 mois, 16 jours
28. Fabiano Caruana USA 14 ans, 11 mois, 20 jours
29. Yu Yangyi Chine 14 ans, 11 mois, 23 jours

Un autre jeune joueur est toujours en course pour battre le record de Karjakin : Rameshbabu Praggnanandhaa. Le prodige indien est âgé de 12 ans, 2 mois et 21 jours, ce qui signifie qu'il lui reste quatre mois pour réussir trois normes de GMI. Praggnanandhaa jouait d'ailleurs également le Mémorial Tchigorine, mais il n'a réussi qu'une décevante performance à 2314.

null

Gros plan sur le prodige aux Masters de Sharjah en mars 2017. | Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Abdusattorov avait déjà fait la une de la presse échiquéenne en 2014, lorsqu'il avait battu deux grand-maîtres à l'Open de Tachkent, alors qu'il était âgé de neuf ans seulement. Il avait réalisé sa première norme au Mémorial Tchigorine l'année dernière, avant d'en réussir une autre à Abou Dhabi en août 2017.

Il est de loin le plus prometteur talent ouzbek depuis Rustam Kasimdzhanov, vainqueur du championnat du monde par éliminations directes en 2004 à Tripoli. Ce dernier a longtemps été le second de Vishy Anand, et travaille aujourd'hui avec Fabiano Caruana. Il a commenté l'exploit de son jeune compatriote pour Chess.com :

"Je ne le connais pas encore très bien, mais je suis très impressionné, comme tout le monde. Son jeu semble très mûr et réfléchi, et il est difficile de prévoir jusqu'où il pourrait aller. J'ai encadré un entrainement avec lui et quelques autres enfants à Tachkent, il y a quelques temps. Il était clairement très doué, mais les autres jeunes arrivaient à suivre le rythme. J'ai beaucoup d'espoir dans le futur échiquéen de l'Ouzbékistan. Et bien que je ne connaisse pas personnellement Nodirbek, il m'a tout l'air d'être un gentil garçon."

Magnus Carlsen et Nodirbek Abdusattorov jouent au football, il y a deux ans aux Master du Qatar.

L'ouzbek Dmitry Kayumov, qui entraîne Abdusattorov, déclarait dans une interview en russe en février dernier : "En 40 ans en tant qu'entraîneur à travers le monde, j'ai vu éclore de nombreux GMI, mais je dois bien admettre que je n'ai jamais vu un joueur aussi talentueux que Nodirbek. C'est un garçon athlétique, qui travaille dur, sa mémoire est excellente, il mémorise les parties et les positions très facilement, et qualité encore plus rare et importante, il n'a peur de personne."

Mieux connaître PeterDoggers
Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic