Caruana parachève son triomphe au Tata Steel
Caruana recevant le trophée du Tata Steel des mains de Theo Henrar, avec Carlsen (second) et So (troisième) en arrière-plan. Photo: Tata Steel Chess.

Caruana parachève son triomphe au Tata Steel

PeterDoggers
PeterDoggers
|
2 | Couverture d’événements d’échecs

Bien que déjà assuré de la  victoire finale au masters du Tata Steel, Fabiano Caruana a enfoncé le clou en s'imposant dans l'ultime ronde quand ses rivaux se partageaient tous le point. Il termine avec le score impressionnant de 10/13, soit +7, égalant au passage les performances de Magnus Carlsen (2013) et Garry Kasparov (1999).

David Anton a conservé son avance de justesse dans le tournoi challengers, s'offrant ainsi son ticket pour batailler dans la cour des grands lors de l'édition 2021. 

2020 Tata Steel Chess Wijk aan Zee
La salle de jeu durant le dernier jour. Photo: Alina l'Ami/Tata Steel Chess.

Le nombre sept a la réputation de porter bonheur. Aux échecs, il s'est souvent associé aux plus forts moments de la carrière de Caruana.

Son extraordinaire série à la Sinquefield Cup en 2014 s'était portée à 7 victoires consécutives pour démarrer la compétition et aujourd'hui, à Wijk aan Zee, son score de +7 vient conclure une autre performance exceptionnelle. 

Ils étaient avec Ding Liren considérés comme les favoris du tournoi des candidats (11 mars - 5 avril) mais sa démonstration de force fait désormais légèrement pencher la balance en faveur de l'américain (déjà vainqueur de l'édition précédente).

Caruana et sa victime du jour ont été les derniers sur le ring et après six heures de jeu et un ultime uppercut tactique, les débats étaient clos. Alors que les six autres parties du tournoi principal s'étaient achevées paisiblement, le numéro 2 mondial prenait lentement mais surement le dessus sur Vladislav Artemiev, jusqu'à parachever son gâteau d'une dernière cerise. Le GMI russe a eu beau prolonger ses souffrances plus que de raison, son destin était scellé depuis une bonne dizaine de coups quand il déposa enfin les armes.

En attente des commentaires du GMI Dejan Bojkov.

Artemiev Caruana 2020 Tata Steel Chess
Artemiev vs. Caruana sous l'inquisition un Giri intéressé par l'ouverture. Photo: Alina l'Ami/Tata Steel Chess.

Sept victoires en treize rondes et pas la moindre défaite, cela constitue évidemment une performance phénoménale surtout quand le champion du monde est de la partie. Carlsen finit souvent second quand il ne s'impose pas mais il est bien rare qu'il accuse un retard de 2 points entiers sur le vainqueur. 

Lors de l'ultime joute, il faisait face à Wesley So pour ce qui aurait pu prendre des allures de lutte pour le podium mais sans réelle surprise il n'en a rien été. Comme dans la grande majorité de ses rencontres précédentes, l'américain a semblé peu inspiré avec les blancs et d'une partie des Quatre cavaliers, a découlé une nouvelle nulle insipide.

So Carlsen Tata Steel Chess 2020
De nombreux joueurs gardaient un œil attentif sur l'affrontement rapide entre So et Carlsen. Photo: Alina l'Ami/Tata Steel Chess.

En raison d'une légère imprécision, So a même dû se montrer vigilant en fin de partie afin d'éviter la correctionnelle, rallongeant ainsi quelque peu les débats.

"Je pense qu'il a juste commis une erreur bête en jouant 33.h6", a expliqué Carlsen. "Je me sentais du coup très légèrement mieux, et quand vous avez l'impression d'avoir un pour cent de chance de gagner et zéro de perdre, vous devez aller jusqu'au bout... pourquoi ne pas le torturer un peu ?"

D'habitude, le norvégien se montre plutôt critique envers ses adversaires quand ils se montrent aussi peu enclins au combat mais cette fois-ci, les circonstances étaient différentes :

"Pour être honnête aujourd'hui, j'étais ok avec l'idée de faire nulle. Des regrets, s'il doit y en avoir c'est avant. Avant le dernier jour de repos, j'avais l'impression d'avoir des chances légitimes de remporter le tournoi mais tout s'est envolé avec mes deux dernières parties. Aujourd'hui, il n'y avait pas de réel enjeu".


Carlsen interviewé après sa partie : Tata Steel Chess.

La surprise du tournoi se nomme Jorden van Foreest, le héros local a réussi à conserver sa bonne forme jusqu'à la toute fin et son score de +1, synonyme de 4ème place ex aequo, est plus qu'honorable. Le jeune GMI de 20 ans est parvenu à contenir son compatriote Anish Giri dans la ronde finale, maintenant ainsi son rival à 50 % de points, et donc derrière lui au classement du premier néerlandais. 

"A un moment donné, en milieu du tournoi, j'ai réalisé que plutôt que d'essayer de dépasser Carlsen, je devais viser Jorden, mais finalement cela ne s'est pas vraiment concrétisé", a reconnu Giri.

"Ce tournoi a été tout simplement incroyable, bien au-delà de toutes mes attentes", a commenté un Van Foreest, très souriant.

Le tournoi restera également dans les mémoires comme l'entrée en matière d'Alireza Firouzja au plus haut niveau des échecs classiques. Après une première semaine brillante, la deuxième a été plus difficile, mais le prodige de 16 ans s'en sort avec la moyenne soit 6,5/13, un résultat à double lecture.

"J'étais satisfait avant les trois parties que j'ai perdues, j'ai très bien joué aux échecs", a-t-il réagi avant de reconnaître que ses trois défaites étaient riches d'enseignements : "Je devrais apprendre d'elles. La seule façon de s'améliorer, c'est de jouer des parties longues avec de tels joueurs et d'apprendre à leur contact".


Firouzja interviewé après sa partie. Vidéo : Tata Steel Chess.


2020 Tata Steel Chess Masters Final Standings Wijk aan Zee

Parties du masters, ronde 13

La dernière ronde a été le théâtre de parties passionnantes mais le sort du tournoi était déjà plus ou moins scellé quand Anton a signé la nulle avec Lucas Van Foreest. Le grand maître espagnol comptait alors un point d'avance sur trois joueurs mais bénéficiait d'un meilleur départage (résultat direct puis Sonneborn-Berger).

David Anton 2020 Wijk aan Zee Challengers
David Anton avec le trophée du vainqueur. Photo: Tata Steel Chess.

Anton a déclaré à propos de sa future participation au masters, : "Je serai l'un des joueurs les plus faibles, donc je pense que ce ne serait pas si surprenant que je perde pas mal de parties, mais je ferai de mon mieux. Je pense avoir bien joué contre de bons joueurs, alors j'essaierai de faire un bon tournoi".


Anton interviewé après sa partie. Vidéo: Tata Steel Chess.

Pavel Eljanov et Erwin l'Ami ont disputé une dernière partie riche en intensité et rebondissements. L'évaluation a fluctué, surtout durant le zeitnot mais après de multiples péripéties, la nulle s'est révélée être la juste issue. Retour sur ce magnifique combat :

Dans ce groupe, les jeunes talents ont également obtenu des résultats prometteurs, en particulier les prodiges de 15 ans Nodirbek Abdusattorov (deuxième), Vincent Keymer et Nihal Sarin (sixième). Ces deux derniers ont remporté leur dernière partie contre respectivement Nils Grandelius et Rauf Mamedov.

Le MI Max Warmerdam, auteur de sa première victoire la veille, a conclu son aventure par un doublé spectaculaire :, 

2020 Tata Steel Chess Challengers Final Standings Wijk aan Zee

Parties du challengers, ronde 13


Revivez la dernière retransmission en direct de Wijk aan Zee.


Previous reports:

Mieux connaître PeterDoggers
Une montre analogique synonyme de partie perdue pour le GMI Adhiban

Une montre analogique synonyme de partie perdue pour le GMI Adhiban

David Paravyan remporte l'Open de Gibraltar

David Paravyan remporte l'Open de Gibraltar