De plus en plus esseulé, Kirsan annonce un investissement de 30 Millions de dollars.

De plus en plus esseulé, Kirsan annonce un investissement de 30 Millions de dollars.

Dans une nouvelle lettre envoyée à toutes les fédérations échiquéennes, le président de la FIDE, Kirsan Ilyumzhinov, a annoncé aujourd'hui un investissement de 30 millions de dollars dans les échecs. Pendant ce temps, Jorge Vega, président du continent américain et jusque là un important allié de Kirsan dans les élections a publiquement choisi le camps des autres officiels de la FIDE.

Photo d'Ilyumzhinov: par David Llada.

Cette semaine, les lettres ouvertes sont publiées les unes après les autres et la Fédération anglaise des échecs a demandé à la FIDE de publier la transcription complète des enregistrements de la récente réunion à Athènes.

La situation autour de Kirsan et de la FIDE en général (veuillez trouver les articles précédant de Chess.com à ce sujet ici et ici) va sûrement connaître son dénouement le 10 Avril prochain alors que de nouvelles informations sortent peu à peu.

Nouvelles promesses.

Mardi dernier, Kirsan a envoyé une lettre dans son style enjoué à toutes les fédérations. Il prévoit toujours arriver au nombre d'un milliard de joueurs d'échecs dans le monde et détaille son plan ambitieux :

« Pour sa mise en œuvre, j'ai l'intention de jeter les bases d'un travail systématique qui me permettra d'atteindre cet objectif. Bien qu'étant sous sanction j'ai reçu l'homologation pour la fondation de bienfaisance « Kirsan Fund » aux États-Unis. Ce fonds servira les activité qui s'étendront de l'Amérique du Nord à l'Amérique du Sud. Ce mois-ci, je prévois d'ouvrir le fonds Kirsan à Bruxelles (qui servira pour l'Europe et l'Afrique) et à Séoul (pour l'Asie, l'Australie et l'Océanie). J'ai l'intention d'investir 10 Millions de dollars dans chacun de ces fonds. »

Ilyumzhinov dit que le projet se concentrera sur les échecs actuellement en vigueur dans les programmes scolaires mais il comprendra également de nouveaux programmes intitulés « Les échecs dans les villages » , « Les échecs dans les familles », « les échecs pour les personnes handicapées »

null

Ses détracteurs liront cette lettre avec le dernier jour des élections présidentielles de la FIDE de 2014 en tête. Juste après que son opposant, Garry Kasparov, eut proposé un investissement de $10 millions « demain » si il était élu lors de l'assemblée générale à Tromsø (Norvège), Ilyumzhinov avait alors annoncé dans son speech qu'il doublerait la mise : « Je paierai $20 Millions aujourd'hui ! »

Quelques minutes plus tard, Ilyumzhinov était réélu avec 110 voix contre 61. Mais on attend encore les $20 Millions sur les comptes de la FIDE !

Jorge Vega rejoint les représentants de la FIDE

On peut voir cette dernière lettre d'Ilyumzhinov comme un acte de désespoir. Elle fut écrite quelques heures après que Jorge Vega, pourtant l'un de ses plus gros soutiens jusqu'alors, eut publié une déclaration sur le site de la FIDE. Vega qui s'était déjà montré quelque peu critique envers Ilyumzhinov lors de l'assemblée générale de Baku en Septembre 2016 a maintenant choisi ouvertement le camp des adversaires de Kirsan.

null

Jorge Vega. | Photo: FIDEAmerica.com.

Le président du continent américain avait aidé Kirsan à obtenir les votes d’Amérique latine lors de précédentes élections (contre Bessel Kok en 2006, Anatoly Karpov en 2010 et Garry Kasparov en 2014). Cependant, aujourd'hui, Vega soutient la version donnée par les responsables de FIDE au sujet de ce qu'il s'est passé lors de la réunion du dernier conseil présidentiel.

« Tout d'abord, et pour clarifier les choses, je tenais à vous informer que la démission de M.Ilyumzhinov en tant que Président de la FIDE n'a jamais été à l'ordre du jour ou proposé par un membre du PB au cours des différentes réunions. C'est M.Ilyumzhinov qui en a parlé à trois reprises lors de la première réunion puis dans la secondes qui avait lieu entre quatre murs. Il a mentionné à de nombreuses reprises en pleine crise émotionnelle son intention de démissionner. »

Le prochain aspect soulevé par Vega est intéressant. Il suggère qu'une proposition faite par Ilyumzhinov concernant Agon (la compagnie qui a les droits pour organiser les différents tournois concernant le cycle de championnat du monde) est la raison principale de la crise actuelle.

« Je peux réaffirmer que ce qui a déclenché cette crise n'était pas une requête du PB pour demander la démission de M.Ilyumzhinov , mais une proposition de M. Ilyumzhinov concernant AGON, la société à laquelle la FIDE a accordé les droits exécutifs pour l'organisation des différents cycles du Championnat du monde, qui a été rejeté de manière écrasante par le Conseil présidentiel. »

null

La coopération entre la FIDE et Agon a toujours été curieuse.

En 2012, lorsque la FIDE a signé le contrat avec Agon (alors dirigé par Andrew Paulson), il était convenu que Agon paierait un dépôt de 500 000 $. Mais cette somme n'a jamais été payée, pendant que Ilyumzhinov avait l'autorité «de prendre la décision personnelle de décider s'il fallait résilier ou non le contrat avec Agon», a déclaré le vice-président Georgios Makropoulos plus tard.

En 2014 Chess.com avait  obtenu un document qui suggérait que Kirsan était contrôlé secrètement par Ilyumzhinov lui-même. D'après le contrat signé par le président de la FIDE et par Paulson, Kirsan Ilyumzhinov possédait 51% de la société. Ilyumzhinov et Paulson ont nié que le contrat soit effectif.

en 2015, le conseil présidentiel de la FIDE a accepté, que 20% des prix distribué lors du championnat du Monde de Blitz et de Rapide a Berlin, rétribué par Agon (dirigé maintenant par Ilya Merenzon) à la FIDE soit reporté jusqu'au prochain championnat. A l'encontre de l'avis du trésorier de la FIDE Adrian Siegel.

Le fait que le conseil président ait "largement rejeté" la proposition d'Ilyumzhinov à propos d'Agon récemment à Athènes suggère que les officiels de la FIDE commencent à perdre patience.

Les Statuts de la rencontre du 10 Avril.

Une bataille sur le plan légal était à attendre. Est ce que les officiels de la FIDE peuvent réellement initier un conseil présidentiel extraordinaire le 10 Avril à Athènes. Comme écrit dans notre article précédent c'est au président de demander un tel meeting d'après le manuel de la FIDE.

Comme nous l'avions aussi écrit dans notre dernier article, un autre point crucial pourrait être la décision de Kirsan en Décembre 2015 de "se retirer de toutes les opérations légales, d'affaires et financières de la FIDE" après que le Département du Trésor Américain ait pris des sanction contre lui. Nous avions demandé: quel est à présent son pouvoir? est ce que le président député Georgios Makropoulos peut demander un conseil présidentiel extraordinaire? Peut il prendre d'autres décisions?

C'est précisément ces questions qui ont été adressées dans des lettres ouvertes après notre article. Tout d'abord Ilyumzhinov a dit dans une lettre au 31 Mars 2017 que le prochain CP serait "irrégulier", et que les décisions prises lors de ce CP seraient "invalides".

Je me suis retiré de toutes les opérations légales, d'affaires et financières de la FIDE seulement vis-à-vis des tiers. En ce qui concerne mes pouvoirs à l'intérieur de la FIDE, je n'ai jamais eu l'intention de les déléguer à Mr. Makropoulos car les sanctions américaines n'affectent pas mon travail pour cela.

null

Ensuite, Makropoulos a répond en suivant notre raisonnement , et a même d'ailleurs joint une lettre venant des avocats de la FIDE.

null

null

A l'exception d'Andrey Filatov, président de la fédération Russe des échecs et vice-président de la FIDE, Ilyumzhinov semble avoir perdu le soutien des officiels de la FIDE. En Septembre 2016 ils avaient déclaré qu'Ilyumzhinov ne pourrait pas briguer un nouveau mandat en 2018 si les sanctions américaines étaient toujours effectives. La situation (financière) avec Agon n'a pas arrangée les choses.

Ilyumzhinov est président de la FIDE depuis 1995. La situation pour lui à la tête de la FIDE n'a jamais été aussi instable.


Articles précédents:

Mieux connaître PeterDoggers
Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic