Ding terrasse Carlsen en départages et s'adjuge la Sinquefield Cup
Ding Liren remporte sa première Sinquefield Cup. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Ding terrasse Carlsen en départages et s'adjuge la Sinquefield Cup

PeterDoggers
PeterDoggers
|
4 | Couverture d’événements d’échecs

En devenant le premier joueur à dominer Magnus Carlsen dans un match de départage depuis 2007, Ding Liren a décroché la très relevée Sinquefield Cup 2019. Le Grand Maître chinois est récompensé par 82,500$ et 16.5 points pour le compte du Grand Chess Tour grâce à ses deux blitz victorieux.

Personne ne niera pourtant que Ding prenait part à cette opposition avec le statut d'outsider, arguments à l'appui :

Pour commencer, Carlsen n'avait plus perdu le moindre départage depuis son match des Candidats avec Levon Aronian, en 2007. Il restait dès lors sur une série faramineuse de 10 victoires consécutives dans cet exercice décisif. 

Il y a moins de 2 ans, Carlsen avait surclassé Ding dans un match de blitz et rapides, déjà à Saint-Louis. La lourde défaite du joueur chinois s'expliquait en partie par le trop grand respect qu'il vouait à l'époque au champion du monde.

Procédons à une avance rapide de 21 mois pour constater que les progrès du joueur chinois sont évidents. Le dorénavant numéro trois mondial, sur les talons de Fabiano Caruana (qu'il a battu durant la Sinquefield Cup), a pu faire le plein de confiance en neutralisant Magnus Carlsen dans leur partie classique, faisant montre d'exceptionnelles facultés défensives.

Ajoutons à cela que Ding a partagé la seconde place aux rapides et blitz de Saint-Louis (disputés juste avant la Sinquefield Cup), épreuve combinée où Carlsen n'a pas brillé avec sa sixième place - soit son pire résultat depuis longtemps.

Tout cela mis bout à bout, la victoire de Ding est-elle si surprenante ? 

Ding Carlsen playoff 2019 Sinquefield Cup
Le début de la première partie des départages. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

L'explication de Ding lui-même est peut-être la plus convaincante : il ne ressentait à cette échéance aucune pression.

“Aujourd'hui, je suis dans un état d'esprit très différent de la veille. Hier, comme je l'ai dit, j'étais vraiment stressé. Je jouais mon tournoi, mais aujourd'hui, je disputais juste un match. Je venais de réaliser un très bon résultat et j'avais envie de faire encore mieux. C'est comme un bonus. J'ai remporté le premier prix et j'ai atteint mon objectif. Je me sens juste relaxé et j'ai pris du plaisir à jouer ces parties." 

Ding in between games 2019 Sinquefield Cup
Ding, ressentant peu de pression entre deux parties. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Carlsen s'est, pour sa part, montré beau joueur dans la défaite :

”Je dois reconnaître qu'il a été bien meilleur que moi aujourd'hui et qu'il mérite largement sa victoire."

—Magnus Carlsen

Carlsen playoff 2019 Sinquefield Cup
Carlsen avec Maurice Ashley. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Le champion du monde a aussi fait remarquer que malgré ses deux victoires pour terminer le tournoi, il était toujours à la recherche de sa meilleure forme.

”Cela a évidemment à voir avec le fait qu'il est un très bon joueur mais je n'étais clairement pas dans un bon jour. Je n'arrivais à rien faire fonctionner, je réfléchissais trop longtemps et j'étais sur la défensive la plupart du temps. Il n'y a pas eu photo."

Ses deux bonnes notes finales en classique ont participé à adoucir cet échec en départages : “c'est ce qui fait que je ne me sens pas trop déçu, j'aurais adoré gagner aujourd'hui, mais j'ai réussi à sauver les meubles ces deux derniers jours, donc je ne suis pas trop impacté par cette défaite.”

Carlsen 2019 Sinquefield Cup
Carlsen : "Je n'arrivais à rien." | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Les joueurs ont commencé par deux parties rapides de 25 minutes avec 10 secondes de délai. Le tirage au sort avait attribué les blancs à Carlsen qui s'est immédiatement heurté à une forte résistance de la part de Ding. Le joueur chinois a trouvé 19...exd5! et 21...g5! deux forts coups qui lui garantirent même une légère initiative :

Carlsen a égalisé confortablement à son tour avec les noirs dans une Catalane ouverte, garantissant ainsi du rab pour les spectateurs, les joueurs passant au format de deux blitz de 5 minutes avec 3 secondes de délai.

La première partie a rapidement tourné en faveur de Ding. Dans une Anglaise aux faux airs de Catalane, Carlsen s'est retrouvé dans une position passive, dure à appréhender en pratique. Il a décidé, sans grande réussite, de sacrifier un pion pour se donner un peu d'air et après le seizième coup des blancs (16.Tac1), sa pendule indiquait déjà moins d'une minute alors que son adversaire en comptait encore presque quatre.

Ding Carlsen playoff 2019 Sinquefield Cup
Carlsen s'est retrouvé sous pression dès la sortie de l'ouverture et après seulement seize coups, avait moins d'une minute à la pendule. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Pendant un temps, Carlsen parvint à garder sous contrôle la finale de tours avec un pion de moins, agrémentée de fous de couleurs opposées, mais peu à peu Ding fit des progrès. À partir du 48ème coup, Carlsen devait défendre avec uniquement 9 secondes, sans possibilité d'augmenter son capital temps, Ding avait quant à lui encore 52 secondes.

Pourtant Carlsen continua de plier sans rompre pour autant. Comme les ordinateurs l'ont plus tard révélé, Ding a manqué deux gains clairs dans cette finale, sur le point de s'achever par la nulle. Le GM chinois semblait incapable de trouver un moyen de forcer la forteresse adverse quand soudainement Carlsen appuyait un dixième de seconde trop tard sur la pendule. Un tragique 0.00 s'afficha alors sur le cadran.

Ding Carlsen playoff flag time 2019 Sinquefield Cup
L'arbitre signifie aux joueurs que Carlsen a perdu au temps. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

“J'ai eu beaucoup de chance qu'il tombe, je ne trouvais pas comment gagner“, a déclaré Ding. “La position finale est peut-être déjà très compliquée à concrétiser. Je pense que j'ai raté un gain. Quand l'arbitre a indiqué qu'il avait perdu au temps, j'ai été très surpris car j'étais uniquement concentré sur la position et non la pendule.”

Dos au mur, Carlsen a opté pour une Ruy Lopez lors du blitz revanche, et - petite surprise - a autorisé l'échange de son fou de cases blanches, le préféré de Bobby Fischer dans cette variante. Le GM norvégien a certainement considéré que la fermeture du centre justifiait une telle décision mais cette absence de répondant sur cases blanches lui fut plus tard fatale.

Ding a pris l'espace qui s'offrait à lui et a installé ses pièces sur les cases les plus naturelles, la situation à la pendule demeurant cette fois plus ou moins équilibrée. 

C'est alors que Carlsen a trouvé une astuce pour gagner une qualité, Ding dépensa 45 secondes sur 29...Fxc6, qui laisse supposer qu'il avait manqué l'idée du champion du monde. Cependant, sacrifier la tour pour le fou était intéressant puisqu'il récupérait au passage un pion central très important qui lui ouvrait la grande diagonale blanche.

Ding Carlsen playoff 2019 Sinquefield Cup
Carlsen échouant à trouver une défense dans la position finale. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Deux coups plus tard, on pouvait d'abord croire que Carlsen avait interdit à son adversaire la prise du pion e4, mais Ding en décida autrement, comptant ensuite sur la magnifique retraite 32...Fa8! qu'il joua instantanément. 

Malheureusement, l'angle de la caméra à Saint-Louis était uniquement concentré sur l'échiquier et la réaction du norvégien ne fut donc pas visible pour les spectateurs, mais d'après le commentateur Yasser Seirawan : "ce coup est arrivé comme un choc pour Carlsen."

Il s'est avéré que le champion du monde aurait pu prendre le fou de cases noires, en dépit de la très menaçante batterie axée sur la grande diagonale, conduisant à une position peu claire. Il a toutefois écarté cette éventualité et après l'échange de la dame noire contre ses deux tours, il rata une autre ressource défensive, cette fois décisive. Ding est parvenu à ériger une attaque de mat gagnante, conclue par un nouveau très joli coup en arrière 40...Ne7

Le mat était si esthétique que Carlsen abandonna dans un sourire. Il donna à Ding deux poignées de main, une pour la partie en elle-même et après s'être levé, une autre pour le tournoi.

Ding Carlsen playoff handshake 2019 Sinquefield Cup
Une deuxième poignée de main pour le vainqueur du tournoi Ding. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Ding, qui a révélé il y a quelques jours, travailler tout seul à Saint-Louis sans l'aide d'un secondant, a également amélioré son anglais. Il peut facilement être excusé pour la citation suivante - bien que pas entièrement juste grammaticalement - où il semble confirmer l'adage disant que pour obtenir une nulle, mieux vaut jouer pour le gain.

“Évidemment, je me sens très heureux après avoir disputé une si belle partie. Je suis très content d'avoir joué cette dernière partie avec le feu, et non pas d'avoir juste survécu avec une nulle, je me devais de jouer, d'obtenir l'initiative et je devais combattre pour la nulle."

Ding Maurice Ashley 2019 Sinquefield Cup
Ding, revoyant le moment final de la partie. | Photo: Lennart Ootes/Grand Chess Tour.

Comme toujours, le joueur chinois s'est montré modeste quant à son tournoi :

“Je ne m'y attendais pas. Durant les deux ou trois premières parties, je pense que mon niveau de jeu n'était pas si bon, en particulier face à Karjakin contre qui j'étais nettement moins bien, à l'inverse contre Vachier-Lagrave, j'étais bien mieux à la sortie de l'ouverture et je n'ai pas su trouver de plan convenable."

“Je n'ai pas réalisé que je n'étais pas en très grande forme mais ma victoire contre Anish (désignée par Kasparov comme meilleure partie du tournoi) m'a donné beaucoup de confiance. J'ai bien joué. Après la journée de repos, j'ai par moments commencé à envisager le gain du tournoi mais ce n'était pas réaliste jusqu'à ce que je batte Fabiano, alors je me retrouvais premier ex-equo. Je voulais juste annuler toutes mes parties restantes et au moins partager la première place."

Ding a gagné 82,500$ contre 67,500 pour Carlsen. Les deux joueurs ont récolté 16.5 points pour le compte du Grand Chess Tour.

2019 Sinquefield Cup Final Standings Prizes
Le classement final et les prix de la Sinquefield Cup 2019. | Image: Spectrum Studios.

Superbe performance de Ding Liren à Saint-Louis, avec plusieurs excellentes parties. De plus, battre avec brio l'ogre Magnus en blitz, rend on ne plus méritée sa victoire !

Playoff coverage:

Vous pouvez trouver toutes les parties ici comme sur notre portail de directs. Davantage de photos du tournoi sont disponibles ici. Le site officiel est également à portée de clic.


Previous reports:

Mieux connaître PeterDoggers
Radjabov remporte la Coupe du Monde, MVL troisième.

Radjabov remporte la Coupe du Monde, MVL troisième.

La Coupe du monde d'échecs en sept questions

La Coupe du monde d'échecs en sept questions