Radjabov remporte la Coupe du Monde, MVL troisième.
Le vainqueur de le Coupe du Monde, Teimour Radjabov, entouré de fans et du drapeau azéri. Photo: Kirill Merkuryev/FIDE.

Radjabov remporte la Coupe du Monde, MVL troisième.

PeterDoggers
PeterDoggers
|
1 | Couverture d’événements d’échecs

Teimour Radjabov est récompensé de 110,000$ après son succès contre Ding Liren (80,000$), en finale de la Coupe du Monde FIDE, qui s'est dessiné en départage dans la portion de 5 minutes + 3 secondes par coup. Maxime Vachier-Lagrave s'adjuge la médaille de bronze (60,000$) grâce à sa double victoire contre Yu Yangyi ($50,000) en rapides.

Figurent au palmarès de cette prestigieuse compétition : Levon Aronian (2005 et 2017), Gata Kamsky (2007), Boris Gelfand (2009), Peter Svidler (2011), Vladimir Kramnik (2013) et Sergey Karjakin (2015). Aujourd'hui, un nouveau nom s'est greffé à cette liste de joueurs exceptionnels, celui de l'ex prodige azéri, Radjabov.

Étonnamment relâché et combatif aux moments opportuns, le natif de Bakou, âgé de 32 ans a pris le dessus sur Ding, 26 ans et tête de série numéro 1 du tournoi, dans les blitz après un valeureux come-back en classique.

Radjabov Ding 2019 FIDE World Cup final
Ding et Radjabov au début de la session de départages. Photo: Kirill Merkuryev/FIDE.

Radjabov a fait une entrée fracassante sur la scène échiquéenne dès ses 15 ans en battant l'ogre Garry Kasparov dans son tournoi fétiche de Linares, en 2003. Neuf ans plus tard, le joueur azéri atteignait son plus haut classement avec un pic à 2793 en novembre 2012, qui le propulsait alors au quatrième rang mondial.

Sa qualification en finale - synonyme de ticket pour le tournoi des candidats 2020 - au détriment de Vachier-Lagrave, constituait déjà une surprise relative. Peu actif sur le circuit durant une assez longue période, d'apparence détachée pour ne pas dire parfois démotivée, sa consécration à Khanty-Mansiysk revêt le goût de l'inattendu. 

Dans une interview donnée la semaine passée, Radjabov a révélé avoir longuement considéré arrêter les échecs : "Soit vous êtes ici en train de jouer, soit vous ne jouez simplement pas aux échecs et c'est le genre de chose que j'envisage depuis 10 ans".

Cet état d'esprit a pu contribuer à la sérénité dégagée tout au long de cette journée, n'avoir aucune réelle attente et se satisfaire de la position d'outsider peut se révéler être un sérieux atout.

Radjabov 2019 FIDE World Cup final
Radjabov, "tranquille le chat" durant les départages. Photo: Kirill Merkuryev/FIDE.

Vous pouvez jeter un œil aux deux parties rapides puis aux suivantes disputées en 10+10, toutes soldées par la nulle, en bas de l'article. Ding a laissé passer une belle opportunité dans leur premier duel puisqu'il obtint un avantage décisif aussi bien sur l'échiquier qu'à la pendule, qu'il a échoué à concrétiser. Il le regretta dans les blitz de 5+3, portion où l'action a pris une toute autre ampleur !

Dans le premier d'entre eux, disputé sur le terrain de la Catalane, le joueur chinois jouissait d'un léger plus que Radjabov est parvenu à garder sous contrôle jusqu'à basculer dans une finale où sa position devenait sans danger. De plus en plus à l'aise, au lieu de se satisfaire de la nulle avec les pièces noires après un long combat, l'azéri décida de tester son adversaire. Bien lui en prit. 

"C'était assurément une défaite qu'il aurait pu éviter", a déclaré Radjabov. "Je pense qu'il pouvait forcer la nulle à de très nombreuses reprises et qu'à un moment donné, il était même légèrement mieux. Il m'a proposé nulle et j'ai alors réalisé qu'il était nerveux, sinon vous n'avez qu'à tendre la main et sceller implicitement la nulle".

Ding Liren 2019 FIDE World Cup final
La proposition de nulle de Ding l'a rendu vulnérable aux yeux de son rival. Photo: Kirill Merkuryev/FIDE.

La situation de Ding Liren est devenue déplaisante lorsqu'il a manqué un thème de fourchette et s'est retrouvé à défendre 2 pions contre 3 à l'aile roi avec un fou contre un cavalier - mais surtout un roi trop éloigné de l'action. La position était toujours objectivement nulle mais le joueur chinois n'a su trouvé la défense la plus active.

Cette défaite inattendue fut dure à encaisser pour l'homme qui avait battu Magnus Carlsen en départages seulement un mois auparavant. La fatigue a certes dû jouer un rôle, mais Radjabov n'était pas dans un état de fringance ultime non plus !

"Je ne ressens rien d'autre pour l'instant qu'un épuisement extrême", telle fut la première réaction du lauréat de la Coupe du Monde, après le second blitz. "OK, [Je suis] content des deux dernières parties, j'ai pu prendre le dessus au moment du money-time où nos mains bougent presque malgré nous".

Ding devait pourtant être satisfait du milieu de jeu obtenu lors du blitz revanche avec les noirs sur une Sicilienne Rauzer.

Comme en atteste Radjabov, sa tache n'a en rien était facile : "Dans la deuxième partie, bien sûr, il a la mission délicate de devoir gagner à tout prix avec les noirs. J'hésitais à opter pour un 1.d4 ou 1.e4 et bien que vous devez faire nulle, vous n'êtes jamais sûr de comment vous y prendre. En particulier dans une situation aussi tendue, ce n'est pas comme si on jouait dans son salon et qu'on essayait tranquillement de partager le point, surtout que vous savez que votre adversaire est motivé pour revenir. C'était une partie délicate."

Radjabov 2019 FIDE World Cup press conference
Les joueurs à la conférence de presse. Photo: Kirill Merkuryev/FIDE.

Ding aurait pu mettre à mal Radjabov s'il avait trouvé 23...Dc7, le joueur azéri a senti qu'il traversait des eaux troubles mais s'en est sorti grâce à cette occasion manquée par son adversaire.

"A un moment donné, je crois que j'ai perdu la coordination de mes pièces, a expliqué Radjabov, et j'étais mal au temps, peut-être deux minutes de moins, mais j'ai réussi à faire front et maintenir l'équilibre. J'ai ramené mes pièces et incrusté ma dame en b6, ce qui s'est révélé être une très bonne décision - de là elle gardait un œil permanent sur f2 et évitait toutes les tactiques à base de tour prend pion et les menaces qu'il pouvait créer."

À partir de là, la situation s'est graduellement détériorée pour Ding, au point que Radjabov dépasse ses attentes en allant cherchant la victoire par un joli coup de Trafalgar :

Des annotations de Dejan Bojkov seront bientôt ajoutées.


Interview de Radjabov.

L'approche terre-à-terre de Radjabov dans ce tournoi, qui lui a permis d'aller loin jusqu'à même l'emporter, était toujours présente lors de sa dernière interview dépourvue d'excitation excessive. C'était à se demander si les 127 autres participants n'auraient pas été plus heureux d'un tel succès.

"En fait, cette victoire ne change rien pour moi en général," a commenté Radjabov. "Ce n'est pas comme si j'allais la célébrer comme par exemple quand j'ai battu Garry [Kasparov] à Linarès alors que je n'avais que 15 ou 16 ans. J'étais vraiment heureux à ce moment là, car c'était l'un des meilleurs joueurs de tous les temps et que j'étudiais ses parties et ainsi de suite, le battre était une vraie source de joie pour moi. Je ne peux pas la comparer à aujourd'hui, même s'il s'agit de la victoire d'un tournoi et que ce n'était pourtant qu'une partie dans un tournoi."

L'analyse de Ding lors de la conférence de presse finale était comme toujours aussi humble que concise : "je pense qu'aujourd'hui, il a bien joué, mieux que moi."

Ding Liren loses 2019 FIDE World Cup final
Ding s'incline pour la seconde fois d'affilée en finale de la Coupe du Monde. Photo: Kirill Merkuryev/FIDE.

Vachier-Lagrave s'est imposé de manière convaincante lors des deux parties rapides pour la troisième place. En moins de deux heures, le GM français avait terminé le travail.

Malgré deux nulles solides grâce à la Petrov en classique, Yu a décidé de tenter une Sicilienne dans la première partie de départage. Il a semblé surpris par le système peu commun choisi par MVL, caractérisé par un fianchetto précoce et le coup De2, aussi sa réaction a été imprécise et dès la sortie de l'ouverture, sa position était délicate. Vachier-Lagrave - en excellente forme aujourd'hui - a su augmenter son avantage jusqu'à porter le coup de grâce :

Vachier-Lagrave Yu Yangyi tiebreak 2019 FIDE World Cup press conference
Vachier-Lagrave et Yu Yangyi, luttant pour la troisième place, à côté de la finale. Photo: Kirill Merkuryev/FIDE.

Le choix d'ouverture de Yu dans la seconde partie semblait logique, à savoir la variante 7.Da4+ dans la Grunfeld, avec laquelle Shakhriyar Mamedyarov avait signé une victoire probante contre Vachier-Lagrave au Grand Prix de Riga en juillet.

Cependant, MVL a immédiatement dévié en optant pour 7...Cd7, à l'image de Wei Yi, plus tôt dans la compétition, contre ce même adversaire. Yu a tenté une autre approche mais finalement inférieure et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire MVL s'est retrouvé en total contrôle :

Interview de MVL.

"C'est évidemment un soulagement", a déclaré MVL. "C'est toujours décevant que je n'aie pas réussi à me qualifier directement pour le tournoi des candidats, mais j'espère bien sûr avoir une chance dans les Grands Prix FIDE, à partir de novembre. C'est, de fait, très bien de terminer sur une bonne note. Aujourd'hui, j'ai très bien joué. J'ai obtenu de très bonnes positions dès le début, ce qui m'a beaucoup aidé".

Une très longue période d'échecs intensifs se termine pour Vachier-Lagrave, qui, depuis la mi-juillet, a disputé le Grand Prix de Riga, le Paris Grand Chess Tour, les Rapide et Blitz de Saint Louis, la Sinquefield Cup et la Coupe du Monde FIDE, sans oublier son succès lors du match de Speed Chess Championship contre Wei Yi

Vachier-Lagrave interview 2019 FIDE World Cup press conference
Vachier-Lagrave interviewé par la FIDE. Photo: Kirill Merkuryev/FIDE.

A cet égard, il est décevant mais compréhensible qu'il n'ait pas accepté l'invitation au très attendu Open Isle of the Man. MVL a expliqué : "j'échappe à mon devoir. Je joue sans arrêt depuis la fin du mois de juin, donc je prends congé en octobre !"

La reprise du joueur français est prévue pour la troisième étape du cycle de Grands Prix FIDE - sa meilleure chance actuelle de se qualifier pour les candidats - mais pas sans relâcher la pression avec quelques festivités avant cela.

"Je vais probablement prendre quelques verres avec mes amis, c'est sûr, je vais traîner à Paris et voir comment ça se passe. Ce sera ensuite le retour à la case départ avec le Grand Prix FIDE à Hambourg, dans un mois."

FIDE World Cup Finals Results

Seed Fed Title Player - Seed Fed Title Player G1 G2 G3 G4 TB1 TB2 TB3 TB4 TB5 TB6 TB7
1 GM Ding Liren - 10 GM Teimour Radjabov ½-½ 1-0 0-1 ½-½ ½-½ ½-½ ½-½ ½-½ 0-1 0-1 .
3 GM Vachier-Lagrave Maxime - 12 GM Yu Yangyi ½-½ ½-½ ½-½ ½-½ 1-0 1-0 . . . . .

Les parties des départages à revivre :

Le tableau :

2019 FIDE World Cup final bracket(Cliquer sur l'image pour zoomer)

La Coupe du Monde FIDE a eu lieu du 9 septembre au 4 octobre à Khanty-Mansiysk, en Russie. Chaque tour était constitué de deux parties classiques, suivies d'un éventuel départage le troisième jour. La finale comptait quatre parties classiques et chacun des finalistes s'est qualifié pour le tournoi des candidats 2020. Les prix totaux étaient de 1.6 million de dollars (1.45 million d'euros). Vous trouverez davantage d'informations dans notre précédent article.

La prochaine échéance au top niveau est le Chess.com Grand Swiss, du 10 au 22 octobre à l'Isle of Man, où le vainqueur se qualifiera directement pour le tournoi des candidats. Les principales têtes d'affiche sont Magnus Carlsen, Fabiano Caruana, Wesley So et Viswanathan Anand.

Vous trouverez tous les événements à suivre dans notre calendrier de tournois.


Previous reports:

Mieux connaître PeterDoggers
Ding Liren triomphe au Grand Chess Tour 2019

Ding Liren triomphe au Grand Chess Tour 2019

Rausis perd son titre de GMI et écope de 6 ans d'interdiction de jeu pour avoir triché avec son téléphone

Rausis perd son titre de GMI et écope de 6 ans d'interdiction de jeu pour avoir triché avec son téléphone