So bat Anand en finale à Léon

So bat Anand en finale à Léon

Malgré avoir commis en ½ finale l'une des gaffe les plus étrange depuis plusieurs années Wesley So a remporté le tournoi de Léon en triomphant devant Viswanathan Anand en finale.

So était venu avec ses lunettes de soleil pour battre Anand en finale. | Photo: Official Facebook page.

La 30ème édition du Torneo Magistral de Ajedrez Ciudad de León se déroulait sur 3 jours, du vendredi 7 au dimanche 10 Juillet. Il est bon de voir que ce tournoi, qui se dispute dans une petite ville située à 300km au nord ouest de Madrid, perdure année après année.

Le format reste le même, avec 4 joueurs qui s'affrontent en ½ finale puis en finale en matches à élimination directe. La cadence est de 4 parties en 20+10, puis 2 blitz 5+3 en cas d'égalité et enfin un blitz Armageddon pour se départager.

Dans la première ½ finale,  Wesley So affrontait le joueur polonais Jan-Krzysztof Duda. Leur première partie vit une incroyable gaffe arriver, à mettre au même niveau que le mat en un que Kramnik s'était pris face à Deep Fritz en 2006.

En conférence de presse, So expliqua qu'il s'attendait à ce que son adversaire prenne d'abord en d2 puis en f3 et qu'il a joué une sorte de prémove, en jouant contre le coup auquel il pensait être confronté, et non celui arrivé en réalité!

null

Alfonso Lahuerta Izquierdo, le directeur général sportif de la région de Castilla et de Léon , jouant le premier coup | Photo: Official Facebook page.

Un coup dure pour So qui revenait directement de Louvain pour jouer à Léon accompagné par Lotis Key, sa mère adoptive.

Après avoir annulé la seconde partie, So remporta les parties 3 et 4 et évita ainsi une élimination précoce. Duda a obtenu des chances dans une variante jouée à l'époque par le jeune Bobby Fischer, mais il provoqua peut-être Caissa en déviant des pas du génial américain:-) ?

Le lendemain, c'était au tour de Vishy Anand d'entrer dans l'arène. L'ex champion du monde est toujours très populaire en Espagne, pays dans lequel il a résidé pendant longtemps avant de retourner vivre à Chennai il y a quelques années.

Anand essayait de remporter la « decima » à Léon (une dixième victoire dans ce tournoi), vous pouvez donc imaginer que Anand est à Léon ce que Kramnik est à Dortmund ou Nadal à Rolland Garros !

Le premier obstacle sur sa route était le joueur local IM Jaime Santos Latasa. Rien d'insurmontable à première vue ! Mais Jaime Santos a une nouvelle fois montré tout son talent en tenant Anand en partie rapides (2-2).Dans la 1ère partie, Santos a tenu la nulle avec les noirs en jouant énergiquement dans une variante Breyer de l'espagnole.

Il prit ensuite la tête dans ce mini match en remportant une très belle finale.

null

Jaime Santos, le héros local a très bien joué | Photo: Official Facebook page.

Anand répliqua immédiatement ! Son 1.Cf3 puis 2.e3 a peut-être été inspiré par Kramnik et était peut-être une tentative d'éviter le débat théorique. Par une transposition de coup, les joueurs sont entré dans une variante de la Caro-Kann dans laquelle les blancs ne sont pas avoir grand chose mais Anand a joliment outplayé son adversaire dans cette partie.

Après une nouvelle nulle, Anand remporta les 2 blitz et se qualifia pour la finale dans laquelle il retrouverait So le dimanche.Ce match aussi alla jusqu'aux blitz après 4 parties nulles en rapide. La partie 2 vit l'ex champion du monde s'échapper de manière miraculeuse :

null

Anand contre So en finale. | Photo: Official Facebook page.

So remporta finalement le tournoi en gagnant 1,5-0,5 lors des blitz. Il l'emporta dès le premier blitz et annula lors du second. Après une longue période de tournois (Norway Chess, Paris, Leuven et Leon), le numéro 1 US peut enfin rentrer chez lui pour un repos mérité. On le retrouvera lors de la Sinquefield Cup. Anand sera là également.

Une jolie vidéo de présentation des organisateurs.

Comme toujours, à côté du tournoi principal, de nombreux autres événements avaient lieu pendant toute la semaine à Léon comme un tournoi Open, des simultanées, des master classes...

C'est vraiment une semaine échiquéenne très agréable qui vaut le coup d’œil si jamais vous vous trouvez en Espagne à ce moment de l'année !

La seule remarque négative qui puisse réellement être faite concerne le suivi live sur internet. Plus tôt dans la semaine, Chess.com critiquait Agon pour leur site web décevant et mauvais suivi vidéo des Grand Prix FIDE. Et pour être honnête, l'interface n'était pas top non plus pour le suivi de Léon.

Les commentaires étaient seulement en espagnol et la vidéo direct paraissait assez amateur. Et plus important encore, l'échiquier pour suivre les parties live ne fonctionnait pas bien.

Pourquoi l'auteur est-il se pointilleux sur ces détails ? Parce qu’il est là depuis un moment, suivant les tournois live depuis la fin des années 90. Ces choses étaient déjà désagréables à l'époque mais voir encore maintenant un tel amateurisme dans la retransmission et la couverture de notre sport tant aimé deux décennies plus tard est difficile à saisir.

Parties de TWIC.

Mieux connaître PeterDoggers
Dvorkovich élu président de la FIDE

Dvorkovich élu président de la FIDE

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne