Tari et Abdumalik champions du monde juniors
Zhansaya Abdumalik et Aryan Tari sont les nouveaux champions du monde junior

Tari et Abdumalik champions du monde juniors

C'est officiel, la Norvège n'a plus un, mais deux champions du monde d'échecs. Magnus Carlsen et tous les fans norvégiens peuvent se réjouir : le GMI Aryan Tari a remporté les Championnats du monde juniors qui se tenaient à Tarvisio, en Italie. Le jeune prodige indien de 12 ans Rameshbabu Praggnanandhaa a quant à lui réalisé sa première norme de grand-maître.

Les championnats du monde juniors garçons et filles se tenaient du 13 au 25 novembre à Tarvisio, en Italie. La compétition était ouverte à tous les joueurs nés après le 1er janvier 1997.

Ce tournoi de 11 rondes au format suisse proposait une cadence de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, avec un incrément de 30 secondes par coup dès le premier coup. Les propositions de nulles étaient interdites avant le 30ème coup.

L'aspect particulier de cet événement (qui, après tout, est un championnat du monde !) faisait qu'il était possible d'y remporter des titres, et pas seulement des normes. Le vainqueur, si il n'est pas encore GMI, remporte en effet immédiatement le titre, tandis que les médaillés d'argent et de bronze reçoivent le titre de MI.

Ce tournoi avait donc un double enjeu pour le jeune Praggnanandhaa R, toujours dans la course pour battre le record de précocité de Sergey Karjakin, devenu GMI à 12 ans et sept mois. Praggnanandhaa a environ trois mois pour réaliser trois normes, mais la victoire aux mondes juniors aurait pu conclure sa quête en une seule fois ! 

Le MI indien ne l'a pas emporté, mais sa quatrième place, assortie d'un score de 8/11 lui garantit sa première norme de GMI. Plus que deux !

Admirez la détermination du prodige lors de cette finale de cavaliers remportée au panache contre la tête de série numéro un du tournoi.

null

Praggnanandhaa réussit sa première norme de GMI. | Photo : Ruggero Percivaldi/Page facebook officielle.

Félicitations à Praggnanandhaa pour sa superbe performance. J'ai adoré ses victoires contre Sunilduth Lyna et Van Foreest. Il reste invaincu, mais était un peu court pour gagner le tournoi. Aravindh a fait le spectacle avec de jolies victoires techniques contre Basso et Alekseenko et une superbe victoire tactique contre Xu Xiangyu dans la dernière ronde pour terminer premier ex-aequo. Un résultat impressionnant compte tenu de sa défaite à la première ronde. Félicitations à Aryan Tari pour sa victoire bien méritée. Une belle série de victoires de la ronde 2 à la ronde 6, et ensuite contre Oparin. Le futur champion était un peu nerveux dans la dernière ligne droite, ce qui m'a rappelé mes propres doutes contre Gad Rechlis en 1987, mais il s'est accroché pour remporter le titre. J'espère que ce championnat marque le début de grandes rivalités.

C'est donc le norvégien Aryan Tari qui remporte le tournoi au départage bucholz, devant les GMI Manuel Petrosyan (Arménie, argent) et Aravindh Chithambaram Vr. (Inde, bronze).

Tari, tête de série numéro cinq du tournoi, a commencé par une nulle (comme la tête de série numéro un, le hollandais Jorden van Foreest). Le norvégien a ensuite remporté cinq parties de suite, dont une contre le petit frère de Jorden, Lucas, avant de concéder une nulle à l'américain Awonder Liang.

Sa victoire à la huitième ronde contre le très fort grand-maître russe Grigoriy Oparin a fait la différence. La rupture de pion au 9ème coup rappelle certaines structures de françaises, dans lesquelles les noirs améliorent leur contrôle du centre au prix d'un pion. Un plan qui a fonctionné à merveille.

Le norvégien a ensuite réalisé deux nulles, contre Praggnanandhaa, puis contre le MI chinois Xu Xiangyu.

A l'entrée de la dernière ligne droite, Tari menait la danse en solitaire avec 8/10. Six joueurs le suivaient à un demi-point, parmi lesquels figuraient Van Foreest ainsi que Praggnanandhaa.

Tari parvint à tenir une finale de cavalier compliquée, la nulle fixant son résultat final à 8,5/11. Aravindh et Petrosyan, qui remportèrent tous les deux leur dernière partie avec les noirs, figurent à ses côtés sur le podium.



null

Aryan Tari, le nouveau champion du monde junior. | Photo : Ruggero Percivaldi/Page Facebook officielle.

Championnats du monde juniors 2017 / Garçons | Classement final (Top 20)

Cl. TNo Fed Titre Nom Elo Pts. TB1 TB2 TB3 Rp w Elo+/-
1 5 GMI Tari Aryan 2581 8,5 0 72 78 2718 8,5 19,2
2 16 GMI Petrosyan Manuel 2554 8,5 0 67 72,5 2670 8,5 15,9
3 7 GMI Aravindh Chithambaram Vr. 2572 8,5 0 66 70,5 2645 8,5 10,9
4 26 MI Praggnanandhaa R 2509 8 0 72,5 77,5 2688 8 25,9
5 1 GMI Van Foreest Jorden 2616 8 0 71 77 2631 8 2,2
6 32 MF Sorokin Aleksey 2483 8 0 69,5 75 2673 8 27,6
7 6 GMI Karthikeyan Murali 2578 8 0 67 72 2654 8 10,3
8 30 MI Lomasov Semen 2490 7,5 0 74,5 79,5 2630 7,5 21,4
9 11 GMI Alekseenko Kirill 2563 7,5 0 74 79,5 2628 7,5 9,9
10 21 MI Xu Xiangyu 2543 7,5 0 72 76,5 2597 7,5 8,5
11 56 MF Liu Yan 2422 7,5 0 71,5 75 2634 7,5 32,5
12 17 GMI Bai Jinshi 2553 7,5 0 66,5 72 2587 7,5 5,4
13 28 MI Triapishko Alexandr 2508 7,5 0 65 70 2572 7,5 9,9
14 22 GMI Tran Tuan Minh 2538 7,5 0 64,5 69 2577 7,5 6,3
15 20 GMI Sarana Alexey 2543 7,5 0 64 69,5 2557 7,5 2,7
16 12 GMI Martirosyan Haik M. 2561 7,5 0 63,5 68,5 2599 7,5 5,7
17 3 GMI Svane Rasmus 2587 7,5 0 63,5 68 2546 7,5 -4,1
18 45 GMI Kobo Ori 2460 7 0 70,5 76 2563 7 15,7
19 2 GMI Oparin Grigoriy 2606 7 0 69 73 2564 7 -3,8
20 33 GMI Gagare Shardul 2482 7 0 68 72,5 2559 7 11,7

(L'intégralité des résultats est disponible ici.)

Le formidable Aryan Tari est le nouveau champion du monde junior ! Il a su garder son calme malgré une position difficile dans la dernière ronde. C'est la marque d'un champion.

Merci à tous, je suis très content d'être le second norvégien champion du monde !

Tari et Van Foreest se retrouveront en janvier dans le groupe des Challengers lors du 80ème tournoi de Wijk aan zee, le Tata Steel Chess Tournament.

La jeune MI kazakh Zhansaya Abdumalik, 17 ans, remporte finalement l'or chez les filles, après avoir pris l'argent en 2013 et le bronze en 2015. Elle reprend le flambeau de sa compatriote Dinara Saduakassova, championne l'année dernière.

Après sept rondes, Abdumalik partageait la première place avec la GMF russe Anastasya Paramzina. Grâce à un finish convaincant, (trois victoires), Abdumalik termine sur un score de 9,5/11 (perf à 2599 !), un point entier devant sa première poursuivante.

Voici sa victoire dans l'avant-dernière ronde. Les blancs font grand roque face au hérisson, mais ne lance pas d'attaque, et répondent mal à une rupture de pion centrale typique. 



null

Zhansaya Abdumalik, championne du monde junior. | Photo : Ruggero Percivaldi/Page Facebook officielle.

Championnats du monde juniors 2017 / Filles | Classement final (Top 20)

Cl. TNo Fed Titre Nom Elo Pts. TB1 TB2 TB3 rtg+/-
1 1 MI Abdumalik Zhansaya 2428 9,5 0 71,5 77 20,5
2 44 GMF Paramzina Anastasya 2123 8,5 0 70,5 71 103
3 13 MF Yu Jennifer 2321 8 0 69 74,5 34,4
4 11 GMF Tsolakidou Stavroula 2340 8 0 66 70,5 34
5 16 GMF Tokhirjonova Gulrukhbegim 2306 8 0 65 69 22,8
6 10 MI Osmak Iulija 2345 7,5 0 74,5 80 9,5
7 5 MIF Shuvalova Polina 2386 7,5 0 68,5 73,5 -1
8 22 MIF Injac Teodora 2244 7,5 0 60,5 65,5 28
9 43 MFF Kanakova Natalie 2134 7,5 0 60 63,5 116,8
10 8 MI Nomin-Erdene Davaademberel 2358 7 0 72 77 0,5
11 15 MIF Aakanksha Hagawane 2312 7 0 66,5 71,5 21
12 6 MIF Badelka Olga 2374 7 0 66 71 -12,4
13 18 MIF Dordzhieva Dinara 2295 7 0 65 70 6,8
14 21 FID MF Antova Gabriela 2257 7 0 62,5 63,5 3,4
15 29 MFF Janzelj Lara 2192 7 0 61 65,5 20,2
16 23 MFF Chernyak Viktoria 2236 7 0 58 63 -2,6
17 12 MIF Vaishali R 2325 6,5 0 70,5 76 -11
18 9 MIF Khomeriki Nino 2347 6,5 0 70,5 75,5 -13,2
19 14 MIF Obolentseva Alexandra 2320 6,5 0 66,5 71,5 8,2
20 2 MI Khademalsharieh Sarasadat 2419 6,5 0 66,5 71,5 -17,3

(L'intégralité des résultats est disponible ici.)

Mieux connaître PeterDoggers
Dvorkovich élu président de la FIDE

Dvorkovich élu président de la FIDE

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne

Mamedyarov relègue Carlsen au second rang à Bienne