Les idées brillantes de Breyer

Les idées brillantes de Breyer‎

Gserper
GM Gserper
|
85 | Tactique

Une des citations les plus célèbres de Kozma Prutkov dit : "Quand vous jetez des cailloux dans l'eau, regardez les ondulations qu'ils forment à la surface. Sans quoi, cette activité ne représentera qu'un amusement vide de sens." Bien qu'il s'agisse d'une phrase teintée d'humour, semblable à celle de Yogi Berra "On peut observer beaucoup de choses juste en regardant", les aspirants joueurs d'échecs devraient s'en inspirer.

Dans un ancien article, je suis revenu sur un problème récurrent, celui des amateurs regardant de superbes parties disputées par des joueurs exceptionnels pour ensuite tout oublier le lendemain. Aujourd'hui, nous allons analyser l'une des parties les plus brillantes jamais jouées et voir comment nous pouvons transposer ces connaissances dans nos propres joutes. 

Après seulement six coups, Breyer introduit déjà une idée très inhabituelle contre la Défense Semi-Slave – pas si surprenant quand on connait le personnage, réputé pour ses conceptions originales. La variante suivante portant son nom en est un excellent exemple :

Le coup 6.f4 !? joué par Breyer dans notre partie principale ne devrait pas surprendre nos lecteurs puisque nous avons discuté précisément de cette idée dans un article récent. En effet, les blancs préparent un fantastique avant-poste en e5 pour leur cavalier.

Chaque fois que vous voyez une idée intéressante, vous devriez toujours vous demander : "comment cela pourrait-il m'aider dans mes propres parties ?" Il y a plusieurs années, j'ai ainsi pensé découvrir une arme très puissante contre la populaire Défense Semi-Slave. Je l'ai même essayée dans une de mes parties, mais mon adversaire a dévié, puis quelque chose a mal tourné et mon cavalier n'est jamais arrivé en e5 dans l'ouverture. Comme l'a dit Jack Nicholson : "Au moins, j'ai essayé !".

Revenons à présent à la partie de Breyer :

Voici une autre idée brillante que je n'ai jamais pu utiliser dans mes parties. Les blancs ne veulent pas perdre un tempo pour recapturer le pion c4 et éloigner leur fou de la diagonale clé b1-h7. A mon avis, il faut être un véritable génie pour imaginer cette conception en premier lieu. Voici comment le "Magicien" a procédé :

Je vous propose maintenant un petit challenge. Cela devrait être un jeu d'enfant pour ceux d'entre vous qui ont lu mon dernier article.

Bien sûr, Breyer n'a pas manqué l'occasion de se faire aider par le "démon des échecs" !

Maintenant, utilisez toute votre créativité pour trouver le coup d'attaque suivant joué par Breyer. C'est incontestablement le coup le plus brillant de toute la partie ! Comptez combien d'essais il vous a fallu pour le deviner correctement et partagez ce chiffre dans les commentaires. 

Voyons comment vous vous en êtes sorti :  

1ère tentative - Félicitations, vous connaissez bien vos classiques !

2-5 tentatives - Non seulement vous êtes un très bon joueur, mais vous êtes aussi probablement un génie !

5-10 tentatives - Pas mal du tout !

43+ tentatives - Consultez nos leçons sur la marche des pièces.

L'idée de ce coup mystérieux peut être compris plus tard dans la suite de la partie :

L'idée de déplacer le roi afin d'éliminer les futurs sauvetages adverses n'est pas aussi inhabituelle qu'on pourrait le croire. Voici un autre exemple tiré d'une partie classique :

C'est la même idée qui a permis à Garry Kasparov de signer une victoire cruciale lors de la partie suivante du Championnat du Monde :

Le même coup prophylactique Rh2, afin de préparer une attaque décisive, m'a aidé à gagner le World Open :

Voici une autre énigme pour vous. Trouvez comment Breyer a pu conclure instantanément son chef d'œuvre :

Au lieu de cela, les blancs ont commis une erreur inexplicable mais l'ont quand même emporté grâce à une mauvaise décision défensive des noirs :

C'est incroyable tout ce que l'on peut apprendre de ce grand classique. Je suis sûr que vous, mes chers lecteurs, serez en mesure d'utiliser certaines de ces idées dans vos parties !

Mieux connaître GM Gserper
La seule façon de progresser en tant que joueur d'échecs (et en tant que personne)

La seule façon de progresser en tant que joueur d'échecs (et en tant que personne)

Les plus grands génies de l'Histoire des échecs

Les plus grands génies de l'Histoire des échecs