x
Échecs - Jouer et apprendre

Chess.com

GRATUIT - sur Google Play

GRATUIT - sur le Windows Phone Store

VOIR
Eljanov, Fedoseev, Harikrishna et Wei Yi commencent très mal leur Coupe du monde

Eljanov, Fedoseev, Harikrishna et Wei Yi commencent très mal leur Coupe du monde

La Coupe du monde de la FIDE commençait ce dimanche à Tbilissi, Géorgie. De très forts grands maîtres ont perdu leurs parties : Pavel Eljanov, Vladimir Fedoseev, Pentala Harikrishna et Wei Yi sont déjà au bord de l'élimination. Parmi les outsiders ayant battu des joueurs mieux classés figurent deux GMI cubains.

Le Hualing Hotels & Preference à l'aube. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

On pourrait croire qu'il s'agit d'un grand open. La salle de jeu accueille plus de 100 joueurs de niveaux variables, et plusieurs arbitres se répartissent les sections à couvrir.

Pourtant, ce tournoi n'a rien d'un open.

Les joueurs s'affrontent pendant deux ou trois jours, et ne joueront qu'un maximum de sept adversaires. A chaque match, c'est tout ou rien. Dès mercredi, la moitié des concurrents prendront déjà l'avion du retour. La plupart seront des outsiders, mais quelques favoris pourraient être dans la charrette. Ont-ils déjà réservé leurs billets de retour ? Et si oui, à quelle date ?

Des 128 participants, 126 seulement ont joué aujourd'hui. Le GMI Yaroslav Zherebukh, originaire d'Ukraine mais jouant pour les Etats-Unis depuis 2015, ne peut quitter le pays car il est actuellement dans l'attente du "Green Card" américaine. Cela a permis à son adversaire désigné, le GMI Alexander Onischuk (USA) de fêter son 42ème anniversaire en toute détente. Il se qualifie pour le deuxième tour sans jouer.

Coupe du monde 2017 | Premier tour, Jour 1

Fed Joueur Fed Joueur Classique Tiebreak Score
GM Carlsen, M (2827) FM Balogun, O (2255) 1-0
GM Dreev, A (2648) GM Bachmann, A (2634) 1-0
GM Fier, A (2569) GM Bacrot, E (2728) ½-½
GM Bu Xiangzhi (2714) GM Flores, Diego (2580) 1-0
GM Vakhidov, J (2518) GM Svidler, P (2756) 0-1
GM Amin, Bassem (2699) GM Erdos, Viktor (2619) ½-½
GM Wojtaszek, R (2739) GM El Debs, F (2533) 1-0
GM Zherebukh, Y (2621) GM Onischuk, A (2682) 0-1*
IM Khusenkhojaev, M (2455) GM Vachier-Lagrave, V (2804) ½-½
GM Grachev, B (2654) GM Melkumyan, H (2642) ½-½
GM Eljanov, P (2734) GM Lenderman, A (2565) 0-1
GM Tari, Aryan (2588) GM Howell, D (2701) ½-½
GM Grischuk, A (2788) GM El Gindy, E (2455) 1-0
GM Cori, Jorge (2648) GM Jones, G (2668) 1-0
GM Hjartarson (2539) GM Navara, David (2720) 0-1
GM Cheparinov (2695) GM Mastrovasilis (2573) 1-0
Dai, Changren (2422) GM Kramnik, V (2803) 0-1
GM Areshchenko (2645) GM Demchenko, A (2650) 1-0
GM Ivanchuk, V (2727) GM Kazhgaleyev (2570) ½-½
GM Pantsulaia (2593) GM Duda, J (2698) 0-1
GM Giri, Anish (2777) GM Dzagnidze, N (2519) 1-0
GM Xiong, J (2633) GM Motylev, A (2668) ½-½
GM Gonzalez Vidal (2547) GM Harikrishna (2741) 1-0
GM Ponomariov (2694) GM Sethuraman, SP (2617) ½-½
GM Aronian, L (2802) IM Cawdery, D (2449) 1-0
GM Piorun, K (2644) GM Hou Yifan (2670) ½-½
GM Sadorra, J (2574) GM Matlakov, M (2728) 0-1
GM Andreikin, D (2708) GM Goganov, A (2567) ½-½
IM Smirnov, A (2508) GM Karjakin, S (2780) ½-½
GM Dubov, Daniil (2666) GM Fridman, D (2625) ½-½
GM Radjabov, T (2742) GM Ziska, H (2545) ½-½
GM Bok, Benjamin (2620) GM Artemiev, V (2692) 0-1
IM Ruiz Castillo (2377) GM So, Wesley (2792) 0-1
GM Mareco, S (2649) GM Bluebaum, M (2633) ½-½
GM Vallejo Pons (2717) GM Karthikeyan (2574) 1-0
GM Antipov, M (2578) GM Tomashevsky (2710) ½-½
GM Nepomniachtc (2741) GM Palac, Mladen (2535) ½-½
GM Nguyen, N (2629) GM Adhiban, B (2670) ½-½
GM Pourramezana (2534) GM Yu Yangyi (2750) ½-½
GM Jobava, B (2702) GM Salgado Lopez (2627) ½-½
GM Nakamura, H (2781) GM Mollah Abdul (2454) 1-0
GM Bruzon Batista, L (2651) GM Anton Guijarro (2656) 1-0
GM Bacallao Alonso,Y (2573) GM Fedoseev, V (2731) 1-0
GM Inarkiev, E (2694) GM Mchedlishvili (2607) 1-0
IM Yeoh, Li Tian (2478) GM Anand, V (2794) 0-1
GM Akobian, V (2662) GM Kovalyov, A (2649) 0-1
GM Adams, M (2738) GM Batchuluun (2566) ½-½
GM Hovhannisyan (2594) GM Rodshtein, M (2695) ½-½
GM Caruana, F (2799) GM Solomon, K (2398) 1-0
GM Lenic, Luka (2646) GM Fressinet, L (2657) ½-½
GM Kulaots, K (2571) GM Vitiugov, N (2728) ½-½
GM Najer, E (2694) GM Aleksandrov (2580) 1-0
GM Sambuev, B (2529) GM Wei Yi (2748) 1-0
GM Rapport, R (2675) GM Cordova, E (2616) 1-0
GM Li Chao (2745) GM Krysa, L (2540) ½-½
GM Sevian, S (2610) GM Nisipeanu, L (2674) ½-½
IM Liu, Guanchu (2455) GM Mamedyarov (2797) 0-1
GM Kuzubov, Y (2688) GM Zhigalko, S (2642) ½-½
GM Gelfand, B (2737) GM Stupak, K (2579) 1-0
GM Sengupta, D (2589) GM Wang Hao (2701) ½-½
GM Ding Liren (2771) GM Haddouche, M (2487) 1-0
GM Kovalenko, I (2634) GM Kravtsiv, M (2670) 0-1
GM Kunin, Vitaly (2531) GM Le, Quang Liem (2739) ½-½
GM Vidit, S (2702) GM Delgado Ramirez, N (2614) ½-½

 Sur les 63 parties, on ne dénombre que 29 nulles. Certains forts grand-maîtres se sont contentés du demi-point avec les noirs, espérant l'emporter demain avec les blancs. Parmi eux, Sergey Karjakin (opposé au MI australien Anton Smirnov, le plus jeune joueur engagé), Yu Yangyi (qui jouait contre le GMI iranien Amirreza Pourramezanali) et Le Quang Liem (contre le GMI allemand Vitaly Kunin).

null

Le MI Anton Smirnov obtient la nulle contre le tenant du titre. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Maxime Vachier-Lagrave a été bien inspiré en offrant la nulle au MI tadjike Muhammad Khusenkhojaev. Ce dernier avait en effet une position assez favorable, avec un bon pion de plus.

null

Il porte toujours la barbe, mais la performance de MVL n'était pas au niveau de celle de St Louis. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

L'une des nulles les plus expéditives fut signée par les GMI Teimour Radjabov et Helgi Dam Ziska (le premier féroïen a obtenir ce titre). L'azéri semblait se méfier des connaissances théoriques de son adversaire. Peut-être est-il simplement plus à l'aise du côté noir de "son" est-indienne ? Quoi qu'il en soit, une nulle en 15 coups avec les noirs est un résultat inespéré pour Ziska.

null

Radjabov a proposé une nulle étonnamment précoce. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Comme Radjabov, Ian Nepomniachtchi, Li Chao, Michael Adams et Vassily Ivanchuk ont du se contenter d'un demi-point avec les blancs. Ils devront faire très attention demain avec les pièces noires.

Mais les grands perdants de cette première journée sont les GMI Wei Yi, Vladimir Fedoseev, Pentala Harikrishna et Pavel Eljanov. Ils ont tous les quatre perdu contre des adversaires moins bien classés et doivent absolument l'emporter demain. Pour corser l'affaire, Eljanov aura les noirs.

Wei Yi a particulièrement souffert aujourd'hui contre le GMI canadien d'origine russe Bator Sambuev. Ce dernier a été récemment au cœur d'un départage très controversé aux championnats du Canada, tournoi zonal lui ayant permis de se qualifier pour la Coupe du monde. 

Interrogé par Chess.com, Sambuev n'a pas souhaité évoquer le sujet tant qu'il sera en compétition à Tbilissi. Il a déclaré avoir beaucoup étudié le jeu de son adversaire et trouvé une variante pouvant lui poser des problèmes. Une préparation admirable.

Game of the Day by Dejan Bojkov

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

La défaite de Pavel Eljanov contre le GMI Aleksandr Lenderman fut particulièrement étonnante. Après avoir joué une combinaison basée sur une fourchette de cavalier, l'ukrainien se faisait surprendre par le même thème tactique. 

Lenderman, réaliste, a déclaré avoir eu "beaucoup de chance".

Dejan Bojkov a repéré un autre candidat dans la catégorie "gaffe du jour" : Le MI Daniel Cawdery (un des deux sud-africains engagés avec le GMI Kenny Solomon) a bien résisté contre Levon Aronian, mais il a loupé un échec important que les Chessbrahs Yasser Seirawan et Eric Hansen n'ont pas manqué de mentionner dans leurs commentaires. (Plus d'infos dans la suite de l'article). 

 

null

Aronian discute avec Ashot Vardapetyan, l'arbitre arménien. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Bojkov nous propose également le coup du jour, joué par un ancien vainqueur de l'épreuve. Vladimir Kramnik jouait la variante Breyer de l'espagnol en lieu et place de sa berlinoise habituelle. Il n'est pas parvenu à obtenir un réel avantage, mais dès l’apparition d'une faiblesse chez son adversaire, il a été sans pitié.

En l'absence de leur numéro un Leinier Dominguez, les deux grand-maîtres cubains ont fait plaisir à leur fans aujourd'hui. Le GMI Yusnel Bacallao Alonso a battu le russe Vladimir Fedoseev, qui regrettera sans doute d'avoir refusé une répétition de coups.

Une autre grosse surprise fut la victoire de Yuri Gonzalez Vidal contre Pentala Harikrishna. L'indien a choisi la défense russe dans laquelle il a forcé une séquence tactique qui profite tout simplement aux blancs. Hari a du manquer quelque chose, et le cubain n'en demandait pas tant.

null

Harikrishna doit gagner demain sous peine d'élimination. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Et qu'a fait Magnus Carlsen, le premier champion du monde de l'ère moderne à participer à la Coupe du monde ? C'est Georgios Makropoulos, le secrétaire général de la FIDE, qui a joué le premier coup pour lui : 1.e4. (L'absence du président de la FIDE Kirsan Ilyumzhinov laisse d'ailleurs à penser que la rupture est plus que jamais consommée.) Carlsen n'a eu aucun mal à disposer du MF Oluwafemi Balogun, malgré la grande décontraction de ce dernier. Le nigérian a trouvé de très bons coups de défense, mais il a fini par craquer.

Fabiano Caruana a terminé sa partie contre Solomon par une tactique simple mais esthétique.

null

Caruana discute avec le célèbre photographe Lennart Ootes. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Le sacrifice de qualité d'Ernesto Inarkiev était plus difficile à voir, mais tout aussi logique. Contre un héros local, l'échange des fous contre les cavaliers en début de partie s'est avéré payant.

Seules deux joueuses se sont qualifiées pour l'événement. Hou Yifan joue sa cinquième coupe du monde, mais elle n'est allée qu'une seule fois au-delà du premier tour. C'était il y a deux ans, à Bakou. Aujourd'hui, elle a annulé contre le GMI polonais Kacper Piorun.

L'autre féminine est la GMI locale Nana Dzagnidze, qui n'a pas pu résister à Anish Giri. La géorgienne a loupé l'idée tactique des blancs au 16ème coup, et elle a souffert jusqu'à la fin. Giri a loupé "des petites choses", comme il l'a dit lui-même après la partie, mais pas assez pour laisser filer la victoire.

"C'est une compétition qui est amusante à regarder, mais pas à jouer" a déclaré le batave. "Les parties sont très difficiles nerveusement, même pour les têtes de série. Magnus a sans doute plus de pression que nous tous. Tout le monde l'attend au tournant, il doit gagner. Il a plusieurs fois exprimé sa préférence pour ce format pour déterminer le champion du monde, c'est donc un peu comme si il mettait virtuellement sa couronne en jeu. Pour les spectateurs, c'est génial, mais je pense que dans deux ans, il restera à la maison pour regarder !"

Télécharger le PGN de parties du jour

Parties fournies par TWIC.

La Coupe du monde se déroule du 3 au 27 septembre à Tbilissi, en Géorgie. Chaque match consiste en deux parties classiques (quatre en finale) et des départages en rapides et blitz le troisième jour. L'enveloppe des prix est de 1,6 millions$, dont 120 000$ pour le seul vainqueur. En outre, les deux finalistes se qualifieront pour le prochain Tournoi des Candidats.

Comment suivre l'événement :

Chess.com diffuse les parties de tous les grands tournois mondiaux sur Chess.com/Live, et la coupe du monde ne fait pas exception à la règle. En outre, sur Chess.com/TV, les commentaires en direct seront assurés par les Chessbrahs, un des plus belle équipe de commentateurs du monde avec les GMI Eric Hansen, Robin van Kampen et Yasser Seirawan ainsi que le MI Aman Hambleton.


Related reports:

En ligne