Infos
Infos
Hou Yifan remporte son second WSCC

Hou Yifan remporte son second WSCC

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

La GMI Hou Yifan est la première joueuse à remporter à deux reprises la couronne du WSCC. Un exploit réalisé en disposant de la GMI indienne Harika Dronavalli sur le score de 15-11 en finale du Julius Baer Women's Speed Chess Championship 2023.

"Après sa première victoire, elle n'a jamais lâché les rênes du match" remarquait notre commentateur Daniel Naroditsky. Les ingrédients de ce succès ? Une résilience à toute épreuve lui ayant permis de sauver plusieurs positions perdantes, et une précision chirurgicale au moment de convertir ses avantages. 

Hou 15-11 Harika | Finale


Lors de sa première victoire en 2021, c'est déjà Harika que la chinoise avait retrouvé en finale. Elle l'avait alors emporté sur le score de 15 à 13. Cette fois encore, l'outil de prédiction SmarterChess annonçait une courte victoire (1 point d'écart) pour Hou Yifan.

Pourtant, elle allait réaliser un score bien plus impressionnant, prenant les commandes du match dès la première section pour ne jamais relâcher la pression.

5/1: Hou 5-3 Harika

Dès les quatre premières parties, Hou prenait un avantage de trois points. Son adversaire parvenait toutefois à remporter deux parties un peu plus tard pour rester à portée de fusil, mais la tendance semblait d'ors et déjà claire...

Le thème du match : les finales bon cavalier contre mauvais fou ! A chaque fois, la quadruple championne du monde se retrouvait du côté gagnant.

Dès la première partie, notre commentatrice Jennifer Shahade se sentait une âme de poétesse : "Je sais que nous allons voir beaucoup de parties aujourd'hui, mais je pense que je n'oublierais jamais ce magnifique cavalier en c5 et ce roi en d4. Un contrôle des cases noires exceptionnel, une véritable œuvre d'art sur l'échiquier."

Je pense que je n'oublierais jamais ce magnifique cavalier en c5 et ce roi en d4. Un contrôle des cases noires exceptionnel, une véritable œuvre d'art sur l'échiquier.

—Jennifer Shahade 

Avec une telle introduction, vous aurez sans doute compris qu'il s'agit de notre partie du jour. La voici donc analysée par la GMI Rafael Leitao :

La deuxième partie était sans doute la plus passionnante de la section. Les deux joueuses commettaient tour à tour des gaffes offrant la victoire à leur adversaire, mais personne ne saisissait sa chance, et le combat se terminait par une nulle inattendue.  

La championne 2021 remportait coup sur coup les parties 3 et 4, la première en mettant la pression jusqu'au bout en finale de tour, la seconde en convertissant un avantage de deux pions à l'issue d'une belle escarmouche tactique.

Désormais menée de trois points, l'indienne se rebellait et remportait sa première victoire grâce au superbe sacrifice 15...Cg6!, menaçant ...Ch4 suivi de ...Dg2#. Les blancs parvenaient malgré tout à rester dans la partie, mais finissaient bien plus tard par perdre la finale de tours.

Harika remportait également la partie suivante en refusant notamment une triple répétition. Mais Yifan avait le dernier mot dans la suivante grâce au sacrifice de qualité 23.Txb3! qui lui permettait un peu plus tard d'enfermer le fou noir en h3.

Une nulle précise dans la dernière permettait à Hou de compter 2 points d'avance à l'entrée de la portion 3/1.

3/1: Hou 5,5-3,5 Harika

La GMI chinoise entamait cette portion sur les chapeaux de roues en remportant deux parties de suite pour mettre son adversaire la tête sous l'eau.

Dans la première, elle punissait les noirs, trop ambitieux, qui lançaient l'attaque sans avoir roqué au préalable. Dans la seconde, nous apprenions que le pourtant solide système de Londres n'est pas à l'abri des assauts de la numéro un mondiale féminine.

Après une nulle, elle remportait encore deux parties de suite, prenant un avantage de six points. Après avoir remporté une belle finale grâce au thème du coup intermédiaire, elle profitait une fois de plus d'un bon cavalier contre un mauvais fou pour s'imposer et tuer tout suspense.

Pourtant, Harika était loin d'avoir abandonné. Elle remportait les deux parties suivants. "Si elle veut revenir au score, il faut qu'elle joue aussi bien jusqu'à la fin." commentait Naroditsky.

Mais dans les deux dernières parties, Hou parvenait à sauver des positions très compromises. Si ces deux nulles s'étaient transformées en victoire, alors peut-être, la remontada de l'indienne aurait pu se matérialiser…

1/1: 4,5-4,5 Harika

Avec quatre points de retard, Harika devait prendre tous les risques pour revenir au plus vite. Mais la GMI chinoise continuait à convertir sans trembler ses positions avantageuses tout en sauvant les plus dangereuses.

Les deux premières parties se terminaient par la nulle, malgré un pion d'avance dans la première pour la seconde GMI indienne de l'histoire. Elle remportait finalement la troisième pour revenir à trois points. Las, Hou annihilait sa scandinave en 16 coups en représailles.

Elle remportait également la suivante, calculant un joli mat forcé en laissant son adversaire damer un pion.

Dronavalli gagnait bien les deux dernières parties, mais il était trop tard.

Pour sa victoire, Hou Yifan remporte 10 000$, plus 5769,23$ au prorata des points marqués. Harika se consolera avec 4230,77$.

"J'ai eu la chance d'avoir de bonnes positions dès le début." commentait la chinoise après la bataille. "Dans la portion de bullet, j'avais du mal à tout voir, mais globalement, je suis satisfaite de ma performance, surtout comparée aux matchs précédents."

La numéro un mondiale féminine reviendra-t-elle aux échecs professionnels dans le futur ? A cette question de nos commentateurs, elle n'a pas répondu "oui", mais elle n'a pas dit "non" non plus !

Harika se montrait quant à elle déçue de sa performance : "Je ne suis pas content de mon jeu. Je pense que c'est dû à l'enchaînement des matches... J'ai terminé ma demi-finale à 23h hier soir, et je joue la finale dès le lendemain... Je vais avoir des regrets pendant un moment..."

Harika s'est montrée amère, mais bonne perdante.

"C'est l'un des mes tournois préférés. Jouer contre les meilleures du monde depuis le confort de chez soi, avec une très belle enveloppe de prix... C'est le top ! J'espère pouvoir revenir l'année prochaine !" ajoutait elle toutefois.

Il s'agissait du dernier Speed Chess Championship de l'année, rendez-vous en 2024 pour la suite de la saga !

Pour revoir le match
Retrouvez les diffusions du Julius Baer Women's Speed Chess Championship 2023 sur Chess.com/TV. Vous pouvez également retrouver le tournoi sur notre chaîne Twitch ou sur YouTube.com/Chess. Les parties sont à retrouver en intégralité sur notre page évènements.

Retrouvez la diffusion du match avec les commentaires du GMI Naroditsky et de la GMF Shahade. 

La Julius Baer Women's Speed Chess Championship (WSCC) est une compétition d'échecs en ligne à laquelle participe bon nombre des meilleures joueuses du monde. Elle propose une enveloppe de prix totale de 75 000$.


Précédemment

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !