Termes échiquéens
Coup intermédiaire

Coup intermédiaire

Avez-vous déjà calculé une jolie combinaison dans votre tête, puis l'avez jouée et enfin avez vu votre adversaire ruiner sa finalité par un coup aussi inattendu que forçant votre réponse ? Ne vous inquiétez pas, cela arrive même aux Grands Maîtres ! Personne n'est à l'abri des dévastateurs coups dits intermédiaires !


Qu'est-ce qu'un coup intermédiaire ?

Un coup intermédiaire, nommé "in-between move" en anglais ou encore "intermezzo" en italien est un coup inattendu qui crée une menace qui ne peut être ignorée. Ce genre de coups arrive généralement au milieu d'une série d'échanges ou d'une combinaison tactique, d'où son nom très explicite. 

Pour rendre ce concept plus clair, imaginez que vous venez d'obtenir la position ci-dessous avec les blancs. Les noirs amènent alors leur fou pour préciser l'attaque sur votre roi et supprimer votre défenseur des cases blanches après quoi ils pourront tenter de profiter de cet affaiblissement. Ils ont simplement oublié que vous déteniez un joli tour dans votre sac :

Pourquoi ce concept est si puissant ?

Avez-vous déjà entendu la citation "Les échecs sont à 99% tactiques" ? Eh bien, le coup intermédiaire est l'un des motifs tactiques les plus puissants que vous pouvez utiliser aux échecs ! Il s'avère si fort car il est, par définition, inattendu.

L'inclusion d'un coup intermédiaire permet généralement à son auteur de gagner un temps précieux ou même une pièce ! Au plus haut niveau, même le plus petit avantage peut mener à la victoire. Pouvez-vous alors imaginer ce qu'une pièce mineure supplémentaire (ou même un pion) peut faire ?

Regardez cet exemple tiré d'une partie jouée par Paul Morphy en personne. Au 10ème coup, au lieu de capturer immédiatement le fou adverse, il a décidé de commencer par sortir sa dame, avec une menace décisive : mater ! Ce coup lui a permis de gagner un temps de développement et d'obtenir une initiative confortable.

A zwischenzug by Paul Morphy.
Remarquez comment ce coup de dame intermédiaire permet à Morphy de gagner un temps précieux avant de reprendre le fou.

Exemples de coups intermédiaires par des forts joueurs

Tout au long de l'Histoire des échecs, nous pouvons trouver de nombreux cas de coups intermédiaires brillants. L'un des plus célèbres, cependant, est un coup qui... n'a jamais eu lieu. Le Tigre de Madras, Viswanathan Anand, a manqué l'occasion en or d'encaisser deux pions gratuitement contre Magnus Carlsen lors de leur match de Championnat du Monde de 2014.

Jose Raul Capablanca a délivré un autre excellent exemple de coup intermédiaire avec les noirs contre Aron Nimzowitsch en 1911. Dans cette partie, ce dernier a pris le cavalier du joueur cubain, s'attendant à ce qu'il reprenne son fou. Cependant, Capablanca avait prévu un intermède menaçant un mat imparable qui clôture la partie :

Regardons un dernier exemple avec Vladimir Kramnik aux manettes contre Levon Aronian dans une partie rapide en 2007. Dans une finale gagnante, le géant russe s'est simplifié la vie en attaquant la tour adverse avec son roi plutôt que de reprendre immédiatement un pion, sauvant ainsi un autre pion. L'écart était alors trop grand et Aronian a décidé de rendre les armes.

Testez vos capacités

Maintenant que vous connaissez le concept de coup intermédiaire et sa toute puissance, il est temps de mettre vos compétences à l'épreuve. Essayez de résoudre les problèmes ci-dessous en vous focalisant sur cette idée. Si vous ne trouvez pas la réponse, cliquez sur l'ampoule pour obtenir un indice.

Dans cette première position, les noirs s'attendent à ce que vous échangiez les dames mais vous pouvez exploiter la position du roi adverse. Comment allez-vous vous y prendre ?

Dans l'exemple suivant, les noirs viennent de jouer 1...Cxd4 qui semble gagner un pion si les blancs reprennent immédiatement en d4 avec leur propre cavalier ou leur pion "c". Pouvez-vous trouver une réponse plus intéressante ?  

Conclusion

Le coup intermédiaire peut être l'une des armes les plus tranchantes de votre arsenal échiquéen ! Calculer mieux que votre adversaire est toujours une ressource primordiale qui vous rapprochera très probablement de la victoire. Alors rendez-vous dans notre section problèmes et entraînez-vous à faire la différence en utilisant la puissance des coups intermédiaires !