Termes échiquéens
Le turc mécanique

Le turc mécanique

Imaginez une machine pouvant battre aux échecs n'importe quel joueur humain… De nos jours, rien de plus normal. Mais imaginez maintenant que l'histoire se déroule au 18ème siècle, bien avant l'invention de l'ordinateur !

Découvrez l'histoire du truc mécanique, l'automate ayant choqué le monde entier en battant des adversaires prestigieux tels que Napoléon Bonaparte ou encore Benjamin Franklin.


Le truc mécanique, qu'est-ce que c'était ?

Le truc mécanique, également connu sous le nom d"automate joueur d'échecs", était censé être un androïde capable de joueur aux échecs à haut niveau et battant de grands intellectuels et politiciens de son époque.

Prenant la forme d'un mystérieux mage coiffé à la turque, il était représenté attablé devant un échiquier de bois et tenant une longue pipe. A l'intérieur de son petit bureau ne se trouvait en apparence que des rouages mécaniques permettant le fonctionnement du système.

The Mechanical Turk, the fake chess automaton.
Une reproduction du turc mécanique. Photo : Marcin Wichary, CC.

Son histoire

Il fut crée en 1770 par l'écrivain et inventeur allemand Wolfgang von Kempelen. Ce dernier affirmait à qui voulait bien l'entendre que son automate pouvait jouer aux échecs tout seul contre n'importe quel adversaire.

The Turk's creator.
Autoportrait de Wolfgang von Kempelen. Image : Wolfgang von Kempelen, Wikimedia.

Le turc mécanique fut présenté pour la première fois à la cour de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, et battit tous ceux qui osèrent le défier. Il fut bientôt emmené dans le monde entier, car tous voulaient découvrir le prodigieux androïde joueur d'échecs.

A pamphlet advertising The Turk.
Aux quatre coins du monde, on se pâmait devant les performances de cette machine pouvant battre les humains aux échecs. Image : Iogann Nepomuck Maelzel, Wikimedia.

Durant sa tournée mondiale, le soi-disant automate battit de grandes figures politiques telles que Napoléon Bonaparte, ou encore Benjamin Franklin. Il fut même opposé au célèbre François-André Danican Philidor, unanimement considéré à l'époque comme le meilleur joueur du monde. Le français s'imposa, mais non sans déclarer qu'il avait dû jouer l'une des parties les plus difficiles de sa vie.

Malgré sa renommée mondiale, on découvrit plus tard que cet automate n'était qu'un canular. La machine se mouvait effectivement à la manière d'un humain grâce à ses rouages internes, mais elle était incapable de jouer aux échecs seule.

The mechanisms inside the Turk automaton.
De nombreuses gravures d'époque tentent d'expliciter le fonctionnement du turc mécanique. Image : Joseph Racknitz, Wikimedia.

En réalité, un fort joueur était dissimulé dans le bureau de l'automate, qu'il opérait de l'intérieur. Malgré les nombreux soupçons (dont ceux du célèbre écrivain Edgar Allan Poe), il fallut de nombreuses années d'investigation avant que la supercherie ne soit intégralement révélée.

The Turk was operated by chess masters.
Fonctionnement supposé du turc mécanique. Image : Joseph Racknitz, Wikimedia.

Le turc mécanique fut présenté au public pendant plus de 80 ans avant d'être légué au musée du peintre américain Charles Willson Peale. Ce dernier fut partiellement détruit par un incendie en 1854, le turc mécanique ne résistant pas aux flammes. Ce n'est qu'après sa destruction que le fils d'un de ses propriétaires révéla la supercherie dans une série d'articles publiée par le magazine américain Chess Monthly.

Héritage échiquéen

L'idée qu'une machine puisse battre un humain aux échecs causa un tollé international. La possibilité d'une domination intellectuelle de la machine sur l'homme fit naître chez certains une véritable peur de la technologie.

Pourtant, le turc inspira également les scientifiques, qui développèrent bientôt leurs propres machines intelligentes. D'une certaine manière, on peut avancer que ce faux automate joueur d'échecs est à l'origine de l'idée d'intelligence artificielle, devenant de facto l'aïeul des puissants moteurs d'analyse de notre époque.

The Difference Engine was inspired by The Turk.
La machine à différences, une calculatrice mécanique ayant pavé la voie à l'intelligence artificielle, fut inspirée par le turc mécanique. Photo : Geni, CC.

Conclusion

Vous savez maintenant tout du turc mécanique : son fonctionnement, son mystère, sa gloire et sa chute. Jouez en direct contre ses héritiers et tentez de faire régner l'Homme sur la machine !