Termes échiquéens
Échecs

Échecs

Les échecs sont l'un des plus anciens jeux de société au monde, et aussi l'un des plus populaires. Que vous souhaitiez apprendre à jouer pour vous amuser avec vos amis ou faire de la compétition, vous trouverez dans cet article toutes les informations nécessaires pour que le roi des jeux n'ait plus aucun secret pour vous !


Présentation

Les échecs sont un jeu de plateau qui se dispute entre deux joueurs et simule une guerre entre deux royaumes. Des millions de personnes y jouent à la fois de manière récréative et compétitive.

Chess

Les échecs sont un jeu de stratégie au tour par tour, sans informations cachées. Pour cette raison, le facteur chance est pratiquement inexistant.

Règles

Les échecs sont un jeu complexe avec de nombreuses pièces et règles. Vous les trouverez toutes expliquées ci-dessous.

Matériel

Pour jouer aux échecs, les joueurs ont besoin au minimum d'un jeu de pièces et d'un échiquier. Une pendule est également nécessaire si les joueurs décident de disputer une partie avec une contrainte de temps. De plus, les joueurs utilisent souvent une feuille de partie pour noter leurs coups et pouvoir reconstituer leur affrontement.

Un jeu de pièces d'échecs se compose de deux armées différentes, chacune contenant huit pions, deux cavaliers, deux fous, deux tours, une dame et un roi. Les joueurs peuvent distinguer leurs pièces grâce à leur couleur, soit noires soit blanches, réminiscence des pièces en ivoire et en ébène utilisées par le passé.

Chess pieces

L'échiquier est un plateau de 8 cases colorées sur 8 avec une alternance parfaite entre le noir et blanc, formant un damier de 64 cases. Il est divisé en huit colonnes et huit rangées.

Chess chessboard
L'échiquier compte 64 cases et est divisé en rangées et colonnes.

Les pendules d'échecs permettent d'indiquer à tout moment le temps restant à chaque joueur. Elles peuvent également leur ajouter du temps supplémentaire après qu'ils aient effectué un coup (appelé incrément).

Les pièces

Il existe six types de pièces d'échecs. : les pions, les cavaliers, les fous, les tours, la dame et le roi. Chacune d'entre elles se déplace différemment et a une valeur distincte.

Chess Pieces

Les pions valent un point et ne sont pas considérés comme des pièces à part entière. Les cavaliers et les fous sont estimés à trois points, bien que les ordinateurs évaluent un tantinet mieux les arpenteurs des diagonales que les sauteurs d'obstacles. Ces deux pièces sont qualifiées de "mineures".

Les tours valent cinq points et la dame 9.5. Elles sont toutes classées comme pièces "lourdes". Le roi est la pièce la plus précieuse aux échecs - le "perdre" coûte la victoire.

Notez que la valeur des pièces n'est qu'un concept abstrait et ne détermine pas l'issue d'une partie. Un joueur peut gagner beaucoup de matériel mais s'incliner si son adversaire parvient à le mater (voir ci-dessous).

Position de départ

Il est essentiel d'apprendre la configuration initiale de l'échiquier et des pièces pour commencer une partie d'échecs. L'échiquier doit toujours avoir une case blanche dans son coin droit.

Chess correct chessboard
La case en bas à droite doit toujours être blanche.

Comme indiqué précédemment, les deux joueurs débutent avec huit pions, deux cavaliers, deux fous, deux tours, une dame et un roi. Les pions blancs vont sur la deuxième rangée de l'échiquier, tandis que les pions noirs sont installés sur la septième.

Chess pawns
Les pions sont positionnés sur les seconde et septième rangées de l'échiquier.

Les tours, les cavaliers et les fous commencent à garnir la première rangée pour les blancs et la huitième pour les noirs, de l'extérieur vers l'intérieur. La dame et le roi complètent l'armée au centre, la dame en allant toujours sur une case de sa couleur (la dame blanche sur une case blanche et la noire sur une case noire).

Chess setup
La position de départ d'une partie d'échecs.

Déplacement des pièces et captures

Chacune des pièces jouit d'un mouvement qui lui est propre.

Pions

Les pions se déplacent d'une case vers l'avant, excepté depuis leur poste de départ d'où, emportés par leur élan, ils peuvent aussi jaillir de deux cases. Ils sont les seuls à ne jamais pouvoir reculer !

Les pions capturent les pièces adverses se trouvant à portée d'une case en diagonale. Ils sont les seuls à prendre de façon différente qu'ils se déplacent. Ils bénéficient aussi dans certaines circonstances d'une règle spéciale expliquée plus bas.

Chess pawn move
Les pions peuvent avancer d'une ou de deux cases depuis leur position de départ et capturent en diagonale.

Cavaliers

Les cavaliers font un mouvement de deux cases horizontalement puis une verticalement, ou de deux cases verticalement puis une horizontalement. On dit souvent qu'ils se déplacent à la manière d'un "L" majuscule qui pourrait se retourner dans tous les sens.

Les cavaliers capturent en atterrissant sur la case de leur victime et sont les seules pièces pouvant sauter par-dessus les autres.

Chess knight move
Les cavaliers constituent les seuls sauteurs d'obstacles de l'échiquier.

Fous

Les fous peuvent se déplacer d'un nombre illimité de cases en diagonale. Ils demeurent fidèle à la couleur sur laquelle ils commencent la partie. Les joueurs démarrent toujours avec deux arpenteurs des diagonales, formant ainsi la paire de fous.

Chess bishop move
Les fous bougent exclusivement en diagonale.

Tours

Les tours jouissent d'un mouvement illimité à l'horizontale ou à la verticale. Elles permettent aussi d'accompagner le roi dans le coup spécial, intitulé "roque" (voir plus bas).

Chess rook move
À part si elles sont bloquées, les tours peuvent traverser l'échiquier d'un seul coup.

Dame

La dame est la pièce la plus puissante aux échecs. Elle peut se déplacer en diagonale, horizontalement ou verticalement d'autant de cases qu'elle le souhaite (sauf si une autre pièce la bloque). Elle combine donc les mouvements des tours et des fous.

Chess queen move.
La dame jouit d'une grande liberté de mouvements.

Roi

Le roi peut se déplacer d'une seule case dans toutes les directions. Il bénéficie également d'un super pouvoir pour se mettre à l'abri, utilisable une seule fois dans la partie, dénommé le roque.

Chess king move
Les noirs parcourent l'échiquier pas à pas.

Si vous voulez en savoir plus sur la façon dont chaque pièce se déplace, consultez notre leçon interactive sur le sujet.

Échec et mat

Quand un roi est attaqué par une pièce adverse, on dit qu'il est en échec. Le joueur victime de cette menace doit alors fuir avec son monarque, placer une pièce en bouclier ou capturer l'attaquant. Si aucune de ces options n'est possible, cela signifie qu'il est échec... et mat, la partie est donc terminée !

Chess check and checkmate
Les blancs comment par délivrer un échec avec leur dame avant de mater avec leur tour.

Mater son adversaire est l'objectif ultime aux échecs. Pour en savoir plus sur les différents schémas de mat, nous vous invitons à suivre cette leçon interactive et/ou lire cet article.

Règles spéciales

Les échecs disposent de trois règles spéciales qui ne s'appliquent que dans des situations spécifiques. Les voici :

Roquer

Les joueurs peuvent roquer pour protéger leur roi et développer simultanément une tour. Pour ce faire, le roi se déplace de deux cases vers sa tour et celle-ci saute pour atterrir à ses côtés.  

Chess castling
Dans cet exemple, les blancs effectuent le petit roque et les noirs le grand roque.

Un joueur ne peut roquer que si toutes les conditions ci-dessous sont réunies :

  • Le roi et la tour concernée n'ont jamais bougé.
  • Il n'y a aucune pièce entre le roi et la tour concernée.
  • Le roi n'est pas en échec.
  • L'adversaire ne contrôle aucune des cases se trouvant sur le chemin traversé par le roi pour roquer.

Promotion d'un pion

Lorsque les pions atteignent la rangée la plus éloignée de celle où ils ont débuté la partie, ils peuvent être promus en une pièce mineure ou majeure. Les pions des blancs se transforment donc lorsqu'ils atteignent la huitième rangée, tandis que ceux noirs sont récompensés quand ils arrivent sur la première rangée.

Chess promotion
Les pions peuvent se transformer en la pièce de leur choix, excepté le roi.

Les pions peuvent être promus à n'importe quelle pièce, quel que soit le nombre ou la nature des autres pièces encore présentes sur l'échiquier.

Prise en passant

La règle de la prise en passant est la plus déconcertante aux échecs pour un joueur débutant. Il s'agit d'une règle spéciale qui permet aux pions de capturer d'autres pions dans les conditions suivantes :

  • Le pion capturant se trouve 3 cases plus loin que sa position de départ.
  • Un pion adverse atterrit sur une colonne adjacente à la sienne en ayant avancé de deux cases d'un coup.
  • La prise en passant ne peut intervenir que lors du coup suivant cette avancée adverse.

Si toutes les conditions sont réunies, le joueur attaquant peut choisir de faire la prise en passant. Le pion attaquant se déplace alors d'une case en diagonale et atterrit une case derrière le pion capturé qui est retiré de l'échiquier.

Chess en passant capture
La prise en passant est la seule capture où la pièce qui mange n'atterrit pas sur la case de sa victime.

Résultats d'une partie

Aux échecs, un joueur peut soit gagner, soit perdre, soit faire match nul. La victoire s'obtient en matant son adversaire, en gagnant au temps ou en bénéficiant de l'abandon et la défaite de façon inverse.

La partie peut se terminer par la nulle de plusieurs manières différentes : par accord mutuel entre les joueurs, en cas de triple répétition, de position morte, de la règle des 50 coups ou de pat.

Cadence

Les parties d'échecs récréatives, sur l'échiquier (OTB=over the board), peuvent ne pas avoir de limite de temps, surtout chez les débutants. Cependant, les échecs de compétition utilisent toujours une pendule afin de limiter la durée de la partie.

Les parties sont répertoriées différemment en fonction de la cadence imposée. Les parties classiques ont des cadences plus longues, chaque joueur disposant généralement de plus d'une heure pour jouer ses coups. Ces cadences longues sont plus courantes pour les parties OTB.

Chess Time Controls
Les GMs Ian Nepomniachtchi et Maxime Vachier-Lagrave en train de s'affronter dans une partie classique au Tournoi des Candidats 2020-2021. Photo : Lennart Ootes/FIDE.

Les cadences rapides sont celles où chaque joueur dispose d'au moins 10 minutes pour jouer ses coups. Les parties en blitz sont celles où chaque joueur dispose d'au moins trois minutes, tandis que les parties en bullet sont celles où le temps est de deux minutes ou moins. Les parties rapides, blitz et bullet sont très populaires en ligne, le blitz étant la cadence la plus jouée sur Chess.com. Ci-dessous, vous pouvez voir le GM Daniel Naroditsky battre le GM Hans Niemann au temps.

Les cadences peuvent également comporter des incréments ou un délai. Un incrément est une quantité de temps ajoutée à la pendule du joueur après qu'il ait effectué un coup. Un délai, en revanche, n'est pas ajouté à la pendule du joueur. Il s'agit, au contraire, du temps dont il pour effectuer un coup avant que son temps ne commence à s'écouler à son tour de jeu.

En plus des cadences mentionnées ci-dessus, il existe aussi des parties qui peuvent s'étendre sur plusieurs jours, on parlera alors d'échecs par correspondance.

Comment jouer en ligne sur Chess.com ?

Si vous voulez jouer aux échecs en ligne contre vos amis, d'autres personnes du monde entier, ou même contre des personnalités virtuelles, Chess.com est le meilleur endroit pour le faire. Avec la plus grande base d'utilisateurs de la planète, il est facile de trouver un adversaire de votre niveau avec qui jouer à tout moment de la journée.

Jouer contre d'autres personnes

Pour jouer aux échecs contre un autre joueur humain, il vous suffit de vous rendre sur notre page Jouer. Vous y trouverez des options pour commencer une partie contre un joueur aléatoire de votre niveau ou inviter vos amis à une partie.


Depuis la page Jouer, vous pouvez affronter n'importe qui.

Jouer contre des ordinateurs

Pour jouer contre l'ordinateur ou l'une de nos nombreuses simulations de personnalités échiquéennes, il vous suffit de vous rendre sur notre page Ordinateur. Vous y trouverez différents robots, chacun ayant son propre style de jeu et ses propres forces.


Vous avez l'embarras du choix sur notre page Ordinateur.

Notation

La notation échiquéenne est une manière d'enregistrer ou d'écrire les coups d'une partie d'échecs. Bien qu'il existe différentes techniques pour ce faire, la notation officielle aujourd'hui est celle dit algébrique. Elle indique le numéro du coup, la pièce déplacée et la case où elle atterrit.

En notation algébrique, chaque case de l'échiquier a un nom, composé d'une lettre qui identifie la colonne, suivi d'un chiffre qui identifie la rangée.

Chess board squares
Chaque case de l'échiquier a un nom.

Chacune des pièces est abrégée par une lettre majuscule : "R" pour le roi, "D" pour la dame, "T" pour la tour, "F" pour le fou et "C" pour le cavalier. Les pions sont les seuls orphelins de cette appellation et on indique directement leur case d'arrivée.

Les prises sont indiquées par la lettre x, tandis que le petit roque court est noté 0-0 et le grand roque 0-0-0. 1-0 signifie que les blancs ont gagné, 0-1 les noirs et 1/2-1/2 une nulle.

Les coups 1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.O-O Fe7 6.Fxc6 décrivent la partie suivante :

Pour plus d'informations sur la notation algébrique, ses utilisations et comment la comprendre, consultez cet article ou cette leçon interactive.

Fédérations d'échecs 

Les fédérations d'échecs sont les organismes de réglementation qui supervisent et prennent en charge toutes les questions officielles liées aux échecs.

La FIDE est la Fédération internationale des échecs et l'organe directeur de toutes les questions liées aux échecs dans le monde. C'est elle qui organise les événements échiquéens les plus importants, tels que le Tournoi des Candidats et le Championnat du Monde. C'est également elle qui décerne les titres échiquéens et supervise le classement international des joueurs.

Chess FIDE
FIDE logo. Image : FIDE/fide.com.

De nombreux pays ont également leurs propres fédérations, comme l'US Chess aux États-Unis ou la Fédération Française des Échecs (FFE) en France. Les fédérations nationales s'occupent des questions propres à leur pays, comme l'organisation d'événements nationaux et la supervision des classements nationaux. Certaines fédérations nationales décernent également des titres nationaux (non reconnus par la FIDE).

Système de classement

Les classements représentent la force relative d'un joueur par rapport aux autres. La FIDE a choisi le système Elo pour déterminer les classements internationaux des joueurs. Toutefois, les fédérations nationales peuvent adopter des systèmes différents, comme le système de classement ECF de la Fédération anglaise.


Le profil FIDE du numéro 1 français MVL (mai 2021). Image : FIDE/fide.com.

Le système de classement Glicko est celui qui est généralement adopté aux échecs en ligne. Il fonctionne de manière similaire au système de classement Elo, mais permet plus de variance dans ses calculs.

Titres

Les titres échiquéens sont des reconnaissances accordées par les fédérations d'échecs aux joueurs qui atteignent l'excellence. Ces titres sont basés sur les compétences, les performances et le rang des joueurs.

La FIDE décerne les titres internationaux mixtes de Candidat Maître, Maître FIDE, Maître International et Grand Maître. Elle accorde également des titres exclusifs aux femmes de Candidate Maître, Maître FIDE féminin, Maître international féminin et Grand Maître féminin.


Le top mondial est uniquement composé de Grands Maîtres.

Les fédérations nationales peuvent également avoir leurs propres titres, qui ne sont valables que sur leur territoire. Les titres de Maître National et de Maître à vie de US Chess en sont un exemple.

Compétitions

Les échecs sont un sport de compétition avec de nouveaux tournois nationaux et internationaux organisés chaque année. Avec des milliers d'événements dans le monde entier, il existe des compétitions pour les joueurs de tous niveaux. La plus prestigieuse est le Championnat du Monde d'échecs, un match entre le champion du monde actuel et un challenger.

Chess competition
Magnus Carlsen et Fabiano Caruana s'affrontent dans le Championnat du Monde 2018. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Tout comme les échecs OTB, les échecs en ligne proposent également de nombreuses compétitions chaque année. Chess.com organise des événements populaires tels que les Titled Tuesday, le Speed Chess Championship, et les PogChamps.

Les compétitions se déroulent généralement selon le format toutes rondes, au système Suisse ou à élimination directe. Les arènes sont également courantes dans les compétitions en ligne.

Théorie et stratégie

Avec une telle histoire et une telle popularité, il est naturel que les Maîtres aient étudié le jeu en profondeur à travers les âges. La théorie des échecs est l'ensemble des connaissances accumulées au cours de l'histoire du jeu. Elle divise généralement une partie en trois étapes : l'ouverture, le milieu de jeu et la finale.

Ouverture

La théorie des ouvertures englobe les premiers coups d'une partie. La théorie stipule que les joueurs doivent s'efforcer de contrôler le centre, développer leurs pièces sur de bonnes cases et garder leur roi en sécurité. Les Maîtres ont étudié des ouvertures spécifiques avec des lignes et des variations analysées en profondeur. Parmi les ouvertures les plus jouées figurent la Défense Sicilienne et la Ruy Lopez, mais il en existe bien d'autres qui jouissent d'une grande popularité.

Pour en savoir plus sur les ouvertures, consultez nos articles, vidéos et leçons sur le sujet. Vous pouvez également consulter notre page Ouvertures ou les étudier à l'aide de notre Explorateur d'ouvertures.


Découvrez notre leçon sur les principes de base des ouvertures.

Milieu de jeu

Après l'ouverture, arrive le milieu de jeu. La théorie du milieu de jeu implique des concepts stratégiques et positionnels tels que les bons ou mauvais fous, les structures de pions, les manœuvres de pièces, la surprotection, l'espace, etc.

Pour en savoir plus sur le milieu de jeu, consultez nos articles, vidéos et leçons sur le sujet.


Découvrez notre leçon pour optimiser l'utilisation de vos pièces.

Finale

On parle de finale lorsque la plupart des pièces ont quitté l'échiquier. Certains auteurs considèrent que la finale commence quand les joueurs échangent les dames. Quoi qu'il en soit, la théorie des finales implique des concepts tels que la promotion des pions, l'opposition, la triangulation, les forteresses, etc.

Pour en savoir plus sur les finales, consultez nos articles, vidéos et leçons sur le sujet. Vous pouvez également apprendre et pratiquer les finales grâce à notre outil Finales.


Approfondissez les finales avec notre leçon consacrée.

Tactiques

Les tactiques représentent une arme qu'un joueur utilise pour tirer profit de la position en vue d'un gain immédiat, comme le gain de matériel ou un mat. Un joueur peut étudier de nombreux motifs tactiques pour améliorer son jeu, mais les motifs de base sont les attaques à la découverte, les enfilades, les clouages et les fourchettes.

Pour en savoir plus sur les tactiques, consultez nos articles, vidéos et leçons sur le sujet. Vous pouvez également vous entraîner à la tactique en utilisant notre page Puzzles.


Gagner plus de parties en progressant en tactique !

Histoire

Il n'existe pas de preuve absolue de la date exacte de l'apparition des échecs. Cependant, les historiens tendent à s'accorder sur le fait que les échecs ont évolué à partir de jeux de société indiens antérieurs, probablement le chaturanga. Cet ancien jeu indien partageait deux caractéristiques présentes dans toutes les futures variantes : un pouvoir différent pour chaque pièce et le fait que le sort du roi détermine l'issue de la partie.

Le chaturanga a ensuite évolué en shatranj au cours du septième siècle. Le shatranj s'est répandu à l'est, au nord et à l'ouest, acquérant différentes caractéristiques en cours de route. Après avoir atteint l'Europe, le jeu a lentement évolué vers ce que nous connaissons aujourd'hui comme les échecs standards.

À partir des années 1800, les matchs d'échecs entre deux joueurs pour déterminer le champion du monde ont gagné en popularité. Le premier champion officiel a été désigné en 1886 lorsque Wilhelm Steinitz a battu Johannes Zukertort. La FIDE a commencé à organiser le Championnat du Monde en 1948, et le GM Mikhail Botvinnik a remporté le titre.

Chess World Champion
Steinitz a été le premier à devenir officiellement champion du monde. Photo : Wikimedia, CC.

De 1948 à 1993, la FIDE a continué à organiser le Championnat du Monde. Outre Botvinnik, ont été sacrés dans cette période : Vasily Smyslov, Mikhail Tal, Tigran Petrosian, Boris Spassky, Bobby Fischer, Anatoly Karpov et Garry Kasparov.

En 1993, le champion du monde en titre Kasparov a eu des désaccords avec la FIDE et a créé une autre organisation internationale d'échecs, la Professional Chess Association (PCA), avec le GM Nigel Short. A partir de 1993, deux titres de champion du monde ont coexisté, un décerné par la PCA (en faveur de Kasparov puis Vladimir Kramnik) et l'autre par la FIDE. Le titre a été réunifié en 2006, avec la victoire de Kramnik sur le champion FIDE, Veselin Topalov.

Chess Kramnik
Kramnik s'est adjugé la couronne réunifiée en 2006. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Depuis lors, la FIDE conserve la main mise sur l'organisation des Championnats du Monde. Parmi les vainqueurs figurent Viswanathan Anand et l'actuel champion du monde Magnus Carlsen.

L'année 2020 a connu une formidable révolution dans le monde des échecs. Le jeu en ligne a pris des proportions gigantesques, propulsé par la pandémie de COVID-19 et la mini-série Netflix Le Jeu de la Dame. Les échecs se sont imposés dans le monde de l'esport, avec des événements comme les PogChamps, qui illustrent parfaitement la participation du jeu au paysage du streaming et de la création de contenu.

Variantes

Les variantes d'échecs sont des jeux dérivés de la version standard. Ils peuvent s'écarter des règles classiques de nombreuses façons, notamment en utilisant des échiquiers, des pièces, un nombre de joueurs différents, etc.

Parmi les variantes les plus populaires, citons le blitz à 4, où deux joueurs font équipe et affrontent un autre duo sur deux échiquiers distincts. Les pièces capturées par un joueur peuvent être utilisées par son partenaire dans sa propre partie.

Une autre variante populaire a émergé les échecs à 4 joueurs. Comme son nom l'indique, quatre joueurs se partagent le même échiquier, qui est agrandi pour l'occasion.

Chess Variants
Les échecs à 4 voient autant de joueurs s'affronter sur le même champ de bataille.

Les joueurs d'échecs et les passionnés peuvent également créer des variantes pour apporter un peu de fantaisie aux échecs standard. Un exemple notable est représenté par les Échecs960, créés par Fischer pour perturber la préparation des ouvertures des joueurs, qui, selon l'américain, ruinait l'intérêt des échecs.

Vous pouvez jouer à de nombreuses variantes sur Chess.com et donc même créer votre propre jeu sur notre page Variantes.

Conclusion

Vous avez maintenant appris tout ce dont vous avez besoin pour disputer une partie d'échecs. Consultez notre rubrique Chess.com/terms pour plus d'informations sur le jeu.