Infos
Carlsen remporte le GRENKE Chess Classic, l'open pour Niemann

Carlsen remporte le GRENKE Chess Classic, l'open pour Niemann

Colin_McGourty
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Magnus Carlsen a remporté une partie formidable avant d'échapper de peu au retour de son adversaire Richard Rapport pour s'imposer 1,5 à 0,5 en finale du GRENKE Chess Classic. C'est sa troisième victoire sur le super-tournoi allemand. Bonne fin de tournoi pour Maxime Vachier-Lagrave qui vient à bout de Vincent Keymer en départages blitz pour s'octroyer la dernière place sur le podium. Pendant ce temps, le champion du monde Ding Liren battait facilement Daniel Fridman pour terminer en cinquième position. Du côté de l'open, c'est Hans Niemann qui s'impose avec autorité (8/9). Il devance notamment le jeune MI turc Yagiz Kaan Erdogmus (12 ans), qui réalise au passage sa dernière norme et devient le quatrième plus jeune GMI de l'histoire !

Les finales se jouaient en match aller-retour en cadence 45 minutes. Les deux premiers du tournoi toutes rondes s'affrontaient pour le titre, les troisième et quatrième pour la dernière place sur le podium, et les deux derniers pour les accessits.

Carlsen s'impose avec autorité face à Rapport 

Après avoir gaffé une pièce contre ce même Rapport en début de semaine, Carlsen a su se remettre en selle, scorant un joli 7/9. Sur son élan, il remportait une partie somptueuse dans la française Winaver. Bien qu'il reconnaissait ne pas connaitre le coup 14...g6 joué par son adversaire, il trouvait immédiatement le plan idéal, baptisé "opération cases noires" ! Une idée également vue à tempo par le GMI Anish Giri, qui officiait aux commentaires.

Cette merveille est notre partie du jour. A ce titre, la voici analysée ci-dessous par le GMI Rafael Leitao. Attachez vos ceintures !

GM Rafael Leitao GotD

Carlsen n'avait donc besoin que d'une nulle pour accrocher son troisième GRENKE (après des victoires en 2015 et 2019). Et s'il obtenait effectivement, c'était au prix d'un combat de tous les instants. "J'aurais tout aussi bien pu abandonner que jouer 14...Cg6?!" avouait-il après la partie. Pourtant, il voyait le bon coup 14...g5!, mais refusait de rentrer dans cette ligne peu claire.

Rapport prenait le contrôle de l'échange. Bientôt, le superbe sacrifice 25.d6! coupait l'échiquier en deux et poussait Carlsen au bord du précipice.

Le norvégien était complètement perdant, mais continuait à se battre et à calculer d'éventuelles complications. Cahin-caha, il parvenait même à égaliser, avant de fauter à nouveau. Finalement, les nerfs du roumain étaient les premiers à lâcher. Dans la panique du zeitnot, il commettait l'erreur finale et devait se contenter de la nulle par répétition.

Quelle partie pour terminer le tournoi !

Comme à Weissenhaus il y a quelques semaines, Carlsen a su se remettre d'un départ moyen et continue sa belle série. En effet, il a remporté les six derniers tournois auxquels il a participé !

"Je n'ai pas de favori, vive les échecs ! Ca va être amusant." déclarait Carlsen à propos du Tournoi des Candidats. Quand on lui demandait si la présence d'ambitieux jeunes loups lui donnait envie de revenir, il répondait sans langue de bois :

"Pour ces jeunes ambitieux, il est mieux de ne pas avoir dans les pattes un joueur plus vieux qui vient sans ambition ! Je ne me voyais pas venir prendre une place à un joueur vraiment motivé."

Les batailles pour les accessits ont été tout aussi âprement disputées.

MVL sur le podium

Notre Maxime national attrapait le dernier strapontin à l'issue du plus long match du jour. Après deux parties très disputées se soldant par des nulles, les joueurs devaient se départager en cadence 10/2. Avec les pièces noires, Keymer ratait une belle chance de gain dans la troisième.

Dans la quatrième, Keymer poussait un peu trop ses pions et connaissait des problèmes tactiques. Il décidait alors de tout envoyer, mais Maxime défendait avec précision et quand la poussière des échanges retombait, le français se retrouvait gagnant.

Une fin de tournoi décevante pour le numéro un allemand, mais ses exploits de la veille lui permettent de rentrer chez lui la tête haute.

Ding Liren sauve l'honneur

Voir le champion du monde jouer pour éviter la dernière place dans deux tournois consécutifs ? C'est un peu surprenant, mais c'est hélas la réalité du moment pour le chinois. Cependant, contre Fridman, il se montrait incisif dès l'ouverture et exploitait parfaitement une imprécision adverse pour remporter un pion et la partie. Un véritable moment charnière selon Anish Giri.

L'évènement est sans doute loin d'être historique, mais reste notable. La seconde partie était un exemple à montrer dans toutes les écoles d'échecs sur le thème : "Comment faire nulle quand ce résultat suffit à gagner le match ?" Ding termine donc cinquième, et Fridman en dernière place, comme on aurait pu le prédire avant le tournoi. Pourtant, l'allemand a été loin d'être ridicule toute la semaine.

Hans Niemann gagne l'open tandis qu'Erdogmus devient GMI à 12 ans seulement

Hans Niemann sait se mettre en valeur ! Photo : Angelika Valkova/GRENKE Chess.

Le GRENKE Chess Open se terminait également ce lundi. Niemann finissait sur une très bonne note en s'imposant avec les pièces noires face à Velimir Ivic. Dans le même temps, ses rivaux à 7/8 faisaient nulle et le laissaient s'imposer en solitaire avec 8/9 et une performance à 2813. Voilà qui justifiait parfaitement sa décision de prendre deux nulles rapides contre les jeunes prodiges Christopher Yoo et Erdogmus un peu plus tôt dans le tournoi.

A un demi-point, on retrouve un groupe de neuf joueurs. Le classement final est disponible ci-dessous :

TS No Titre Nom FED Elo Points Buch. Perf.
1 5 GMI Niemann, Hans Moke 2676 8 56 2813
2 7 GMI Saric, Ivan 2670 7.5 58 2765
3 3 GMI Fedoseev, Vladimir 2690 7.5 56.5 2774
4 10 GMI Kollars, Dmitrij 2629 7.5 56 2752
5 15 GMI Chigaev, Maksim 2617 7.5 55.5 2679
6 1 GMI Erigaisi Arjun, 2748 7.5 54 2735
8 GMI Shevchenko, Kirill 2670 7.5 54 2710
8 6 GMI Anton Guijarro, David 2671 7.5 53.5 2709
9 41 MI Tiglon, Bryce 2509 7.5 53 2672
10 9 GMI Bluebaum, Matthias 2655 7.5 51.5 2627
11 16 GMI Svane, Frederik 2617 7 58.5 2665
12 12 GMI Svane, Rasmus 2623 7 58 2690
13 21 GMI Yoo, Christopher Woojin 2583 7 57 2672
14 19 GMI Maurizzi, Marc`Andria 2602 7 56.5 2692
15 4 GMI Sjugirov, Sanan 2690 7 55.5 2662
22 GMI Ivic, Velimir 2582 7 55.5 2657
17 2 GMI Sarana, Alexey 2699 7 55 2649
18 37 GMI Gavrilescu, David 2524 7 54.5 2603
19 17 GMI Kamsky, Gata 2616 7 54 2651
32 MI Erdogmus, Yagiz Kaan 2540 7 54 2646
21 23 GMI Pultinevicius, Paulius 2575 7 51.5 2630
29 GMI Nasuta, Grzegorz 2552 7 51.5 2546
38 MI Vogel, Roven 2521 7 51.5 2576
24 20 GMI Indjic, Aleksandar 2595 7 51 2613
87 MI Hrbek, Stepan 2417 7 51 2514
26 28 GMI Muradli, Mahammad 2555 7 50.5 2571
31 GMI Hong, Andrew 2542 7 50.5 2600
55 MI Buckels, Valentin 2450 7 50.5 2546
29 50 MI Bazakutsa, Svyatoslav 2462 7 50 2543
80 MI Petkidis, Anthony 2423 7 50 2532
31 47 MI Kramer, Julian 2469 7 49.5 2498
62 MI Wachinger, Nikolas 2442 7 49.5 2511
77 MI Divya Deshmukh, 2424 7 49.5 2585
34 53 MI Koellner, Ruben Gideon 2453 7 49 2497
35 52 MI Krastev, Alexander 2457 7 48.5 2501
36 43 GMI Gharibyan, Mamikon 2499 7 46.5 2471
37 46 MI Feuerstack, Aljoscha 2471 7 45.5 2563

Classement complet | Les parties

Hans Niemann remporte donc le premier prix de 20 000€. Si le système des précédentes éditions reste en vigueur, il devrait se voir offrir en 2025 une place dans le Classic. Le tweet de victoire du jeune américain était prévisible !

Après le tournoi, il révélait avoir été proche de devoir abandonner le tournoi à cause d'une infection à l'oreille. Il espère en tout cas être de retour pour jouer le Classic en 2025 !

Autre performance notable : celle du prodige turc Erdgomus qui, à l'âge de 12 ans, neuf mois et 29 jours, devient le quatrième plus jeune GMI de l'histoire. Et évidemment, le plus jeune en activité.

Une performance qui aurait pu être plus impressionnante encore, le jeune loup étant tout proche d'annuler face à la tête de série numéro un Arjun Erigaisi dans l'avant-dernière ronde.

C'est la fin de ce festival qui a réuni plus de 2500 joueurs. Tous les yeux du monde échiquéen vont désormais se tourner vers Toronto et le Tournoi des Candidats 2024. Rendez-vous jeudi !

Le replay des finales

Notre diffusion en direct était commentée par le GMI Anish Giri et le MI Lawrence Trent.

Colin_McGourty
Colin McGourty

Colin McGourty led news at Chess24 from its launch until it merged with Chess.com a decade later. An amateur player, he got into chess writing when he set up the website Chess in Translation after previously studying Slavic languages and literature in St. Andrews, Odesa, Oxford, and Krakow.

Mieux connaître Colin_McGourty
Carlsen triomphe au Freestyle Chess G.O.A.T. Challenge

Carlsen triomphe au Freestyle Chess G.O.A.T. Challenge

La finale commence calmement, Keymer bat le champion du monde

La finale commence calmement, Keymer bat le champion du monde