GM Maxime Vachier-Lagrave

Nom complet
Maxime Vachier-Lagrave
Date de naissance
Oct 21, 1990 (âge 29)‎
Lieu de naissance
Nogent-sur-Marne, France
Fédération
France
Profils

Classement

Bio

Maxime Vachier-Lagrave (ou “MVL”) est un super grand-maître français classé dans le top 5 mondial depuis 2016. Son pic Elo, atteint en août 2016, est de 2819, ce qui fait de lui le septième joueur le mieux classé de l'histoire.

Son palmarès est pléthorique : Trois fois champion de France, quintuple vainqueur du festival de Bienne, deux fois champion d'Europe de blitz, etc... Il fait aujourd'hui partie du petit club très fermé des joueurs ayant une véritable chance d’accéder au titre mondial.

Et cela pourrait arriver dès 2020, car au moment où Chess.com publie ces lignes (novembre 2019), Maxime est en seconde position du Grand Prix FIDE derrière Alexander Grischuk juste avant la finale de Jérusalem. Les deux premières places étant qualificatives pour le Tournoi des Candidats, il est tout à fait envisageable de le retrouver l'année prochaine en tant que challenger de Magnus Carlsen pour le titre suprême.

Début de carrière (1994-2004)

Maxime Vachier-Lagrave découvre les échecs à l'âge de quatre ans. Après avoir reçu un échiquier pour Noël, le futur prodige se passionne très rapidement pour le jeu.

En 1997, il remporte le championnat de France petit poussin. Le premier d'une longue série dans les catégories de jeunes. Son site officiel explique que la moisson commence à Montluçon en 97 et se termine par le titre junior à Reims en 2004, à l'âge de 13 ans. Au passage, à douze ans seulement, il termine deuxième du championnat du monde benjamins et ajoute trois podiums à son palmarès mondial en poussins, benjamins et minimes.

En 2004, à 13 ans seulement, Maxime devient maître international.

GMI à 14 ans et champion de France (2004-2009)

Vachier-Lagrave commence son ascension vers le titre de grand-maître en 2004. Il termine troisième du championnat de Paris avec une perf à 2703 Elo et réussit sa première norme.  Il obtient sa seconde normale au tournoi du NAO Chess Club avec une performance à 2605. Finalement, début 2005, il termine second du tournoi de maîtres d'Evry avec une perf à 2712 et remporte sa troisième norme, synonyme de titre.

En février 2005, MVL devient donc officiellement grand-maître. Il n'est âgé que de quatorze ans, quatre mois et six jours, ce qui fait de lui l'un des plus jeunes GMI de l'histoire. La même année, il participe pour la première fois au championnat de France élite.

Pour sa première participation, il termine troisième avec 7/11. L'année suivante, il réalise un score de 6/11 et termine cinquième. En 2007, du haut de ses seize ans, il marque 7,5/11, terminant premier ex-æquo avec le redoutable Vladislav Tkachiev. Les deux joueurs jouent deux parties rapides de départages mais annulent deux fois. Le titre se décide donc en blitz, Maxime remportant les deux parties et par la même occasion son premier titre national.

Le jeune Maxime Vachier-Lagrave réalise plusieurs autres performances de prestige. En 2006, il termine sixième de l'Open Aeroflot avec 6/9, à un demi-point seulement des leaders, et réalise une performance à 2775 Elo. Il remporte également le tournoi des jeunes maîtres de Lausanne. Il est alors le plus jeune concurrent et domine des références mondiales de sa génération telles que Vugar GashimovWang Yue ou encore Radoslaw Wojtaszek.

En 2008, il remporte le tournoi Gyorgy Marx VI avec un score de 7/10 (invaincu), un point devant le second, Alexander Beliavsky. Il termine ensuite second du championnat de France, une performance qu'il rééditera en 2009.

C'est justement en 2009 qu'il réalise l'une des plus impressionnantes performances de sa jeune carrière au festival de Bienne. Invité au tournoi des grand-maîtres, il réalise un score de 6/10 (invaincu) et remporte la victoire avec un demi-point d'avance sur Alexander Morozevich et Vassily Ivanchuk. Il domine à cette occasion deux autres joueurs d'élite : Fabiano Caruana et Boris Gelfand. 

Maxime Vachier-Lagrave in 2008 at the Chess Bundesliga league
Maxime Vachier-Lagrave en 2008 en Bundesliga. Photo : Stefan64/CC 3.0.

Un peu plus tard dans l'année, Maxime participe aux championnats du monde Junior et termine premier ex-æquo avec Sergei Zhigalko (10,5/13), qu'il bat en départages pour s'adjuger le titre mondial. Cette victoire le qualifie d'office pour la Coupe du Monde 2011, où il sera éliminé au second tour.

Joueur professionnel et champion d'Europe de blitz (2010-2015)

Jusqu'en 2010, MVL reste un joueur amateur. Après avoir obtenu sa licence de mathématiques, le jeune prodige français décide de passer professionnel à plein temps.

Il réalise d'emblée deux performances impressionnantes. En octobre, il joue le tournoi Unive aux Pays-bas, un double ronde dans lequel il affronte Alexei ShirovAnish Giri et Sergei Tiviakov. Maxime bat Shirov une fois, Tiviakov deux fois, et annule deux fois contre le phénomène Giri (16 ans) pour remporter le tournoi avec un point d'avance sur son plus proche poursuivant. Fin décembre, il participe au championnat d'Europe de blitz qu'il remporte avec 22/26, loin devant les ukrainiens Ivanchuk (20/26) et Ruslan Ponomariov (19.5/26).

Les saisons qui suivent sont tout aussi excellentes pour le français. Début 2011, il termine cinquième du très fort tournoi de Wijk aan Zee en annulant au passage contre le numéro un mondial Magnus Carlsen.

Il revient aux Championnat de France en 2011 après deux secondes places (2008 et 2009) et une année d'absence. Cette fois, il fait honneur à son statut de favori et s'impose avec 7/11 (invaincu) devant le sextuple champion de France Etienne Bacrot. C'est le deuxième titre national du prodige.

En 2012, toujours au championnat de France, il est en tête à égalité avec trois autres joueurs (Bacrot, Romain Edouard et Christian Bauer) avec 7/10 à l'orée de la dernière ronde. La tragédie frappe alors le tournoi lorsque le bébé de Christian Bauer, tout juste âgé de quatre mois, décède dans la nuit. Les joueurs décident collectivement d'annuler la dernière ronde. Un départage est initialement organisé entre Vachier-Lagrave, Edouard et Bacrot, mais il sera finalement annulé. Les quatre hommes terminent donc premier ex-aequo du championnat de France 2012.

La même année, le désormais triple champion de France remporte la SPICE Cup avec un score de 6/10. Un tournoi réunissant à St-Louis (Etats-Unis) six des stars montantes de la discipline : Vachier-Lagrave, Le Quang LiemDing LirenCsaba BaloghWesley So et Georg Meier. Maxime termine l'année en beauté en remportant à nouveau le championnat d'Europe de blitz avec 18,5/22 devant Gabriel Sargissian (17,5/22) et Vladislav Tkachiev (17/22).

En 2013, MVL remporte pour la seconde fois le tournoi de grand-maîtres du festival de Bienne. Quatre joueurs terminent premier ex-æquo et Maxime s'impose en départage après avoir battu Ding 2-0 en demi-finale et Alexander Moiseenko (qui avait auparavant franchi l'obstacle Bacrot) 1,5-0,5 en finale.

En août, le français brille de mille feux à la Coupe du Monde de la FIDE, un tournoi à élimination directe mettant aux prises 128 joueurs. Tête de série numéro 23, il remporte son tableau en éliminant Alexander Shabalov (tête de série numéro 106), Isan Reynaldo Ortiz Suarez (tête de série numéro 87), Leinier Dominguez Perez (tête de série numéro 10) and Gelfand (tête de série numéro 7). En quarts de finale, il vient à bout de Caruana (tête de série numéro 2) avant de perdre contre le futur vainqueur Vladimir Kramnik (tête de série numéro 3).

Les deux années suivantes, Maxime demeure impérial à Bienne en remportant le tournoi de grand-maîtres en 2014 et 2015 (à chaque fois avec un demi-point d'avance sur Wojtaszek), portant par la même occasion son total à quatre victoires dans ce festival.

L'année 2015 est fructueuse à plus d'un titre : MVL termine second du Tata Steel de Wijk an Zee derrière Carlsen, second du Championnat du monde de blitz derrière Grischuk et partage la première place du London Chess Classic avec Carlsen et Giri. En départages, il termine troisième après avoir battu Giri et perdu contre Carlsen. Le classement, établie au système Sonneborn-Berger, recevra les critiques unanimes des observateurs.

Dans l'élite mondiale (2016-2019)

En juillet 2016, Vachier-Lagrave réalise l'un des plus grands exploits des échecs modernes. A une ronde de la fin du Sparkassen Chess Meeting de Dortmund, il s'assure la première place avant de finir à 5,5/7, un point et demi devant Leinier Dominguez et deux joueurs classés au-delà des 2800 Elo : Kramnik et Caruana. Il enchaîne par une nouvelle prestation remarquée au Festival de Bienne où il remporte sa quatrième victoire consécutive, cette fois dans un match contre le russe Peter Svidler. Maxime s'impose 5,5 à 2,5, avec un score de 3/4 dans la partie classique qui lui permet de booster son Elo à 2819.

Peter Svidler and Maxime Vachier-Lagrave begin their first classical game
Peter Svidler et Maxime Vachier-Lagrave début leur match. Photo: Festival de Bienne.

Un chiffre officialisé sur le classement d’août de la FIDE. Maxime Vachier-Lagrave devient alors le septième joueur le mieux classé de tous les temps.

En 2017, le français remporte une victoire de prestige à la Sinquefield Cup. Invaincu, il bat le champion du monde Magnus Carlsen au terme d'une partie homérique et conserve un demi-point d'avance sur le norvégien et Viswanathan Anand jusqu'à la fin. Levon Aronian et Sergey Karjakin terminent quatrième ex-aequo de ce tournoi d'élite. Le français, bien placé au classement général du Grand Chess Tour, manquera la victoire de peu, échouant à trois points de Magnus Carlsen à l'issue de la saison.

2018 est l'année des seconde places. Maxime termine deuxième du très fort Open de Gibraltar (défaite en départages contre Aronian), deuxième du St. Louis Rapid and Blitz et finalement deuxième du London Chess Classic ainsi que du Grand Chess Tour. En novembre, cependant, le parisien remporte le Masters de Shenzen en dominant Giri et Ding en départages après avoir terminé à 5,5/10.

En 2019, Vachier-Lagrave termine à nouveau proche de la victoire à plusieurs reprises. En mai, il partage la seconde place avec Hikaru Nakamura au Grand Chess Tour Côte d’Ivoire. En juillet, au Grand Prix FIDE de Riga, il perd l'armageddon en finale face à Shakhriyar Mamedyarov. En septembre et octobre, il remporte cinq matchs de suite à la Coupe du Monde de la FIDE avant de chuter en demi-finale face au futur vainqueur Teimour Radjabov. Il finira malgré tout à la troisième place en terminant par une victoire sur Yu Yangyi.

En juillet, Maxime remporte tout de même une jolie victoire à domicile lors de l'étape parisienne du Grand Chess Tour en devançant Anand et les russes Grischuk et Ian Nepomniachtchi.

L'un des plus beaux moments de la vie de Maxime restera sans doute le 20 novembre 2019, jour où il devient père en "adoptant" le maître international  Danny Rensch en bullet. Cet évènement spécial organisé par Chess.com et nommé Adopt-A-Danny faisait référence à une blague échiquéenne : lorsque l'on bat dix fois de suite le même adversaire, on dit qu'on "l'adopte". A cette occasion, Maxime a aidé à lever 1700$ pour la fondation Dave Thomas pour l'adoption.

Présent et futur

Maxime Vachier-Lagrave fait partie du club très fermé des joueurs qui ont aujourd'hui une chance réelle de ravir le titre mondial à Magnus Carlsen. Il figure avec une régularité déconcertante au sommet du classement des plus grands tournois du monde, et comme ses trois titres de champion de France et son record Elo à 2819 en attestant, il fait partie des tous meilleurs joueurs du monde.

Maxime Vachier-Lagrave
Maxime Vachier-Lagrave. Photo : Maria Emelianova / Chess.com.

Au moment où nous publions ces lignes (novembre 2019), MVL est bien parti pour se qualifier pour le prochain Tournoi des Candidats. S'il parvient à conserver sa place dans le top 2 du GP FIDE, il fera partie des huit joueurs qui s'affronteront pour l'honneur de rencontrer Carlsen pour le titre mondial.

Quoi qu'il arrive, il semble devoir faire partie de l'élite mondiale pour de nombreuses années encore. A l'approche de la trentaine, son palmarès échiquéen devrait encore s'étoffer, peut-être jusqu'au sommet... Allez Maxime !

Meilleure partie


Ouvertures les plus fréquentes

Parties