Infos
Infos
Firouzja impressionnant ; un classico Carlsen-Caruana !

Firouzja impressionnant ; un classico Carlsen-Caruana !

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Alireza Firouzja, Magnus Carlsen, Fabiano Caruana et Wesley So ont réussi leur entrée en matière dans la Division I de la Julius Baer Generation Cup pour se hisser en demi-finale du tableau des gagnants.

Le prodige tricolore n'a fait qu'une bouchée de Nodirbek Abdusattorov (3-0) et retrouvera So, tout aussi impressionnant contre Pavel Eljanov, terrassé sur le même score. L'autre affiche sera un remake du match pour la couronne de 2018. Le numéro 1 mondial s'est tranquillement défait d'Amin Tabatabaei 2.5-0.5 tandis que le GM américain s'est imposé au forceps 3-2 contre Denis Lazavik.

En Division II, Laurent Fressinet a dominé Alexey Dreev pour s'offrir un duel avec Vladislav Artemiev en quart de finale.

En Division III, Etienne Bacrot a pris le dessus sur Georg Meier et sera opposé en quart de finale à Shamsiddin Vokhidov.

La compétition se poursuit jeudi 31 août à partir de 17:00, heure française.

Retransmission :
Suivez la Julius Baer Generation Cup sur la Chess.com/TV. Vous pouvez également regarder le direct sur notre chaine Twitch et toutes nos retransmissions sur YouTube.com/Chess. Les parties sont disponibles sur notre Page Événement.
La première journée de la Phase K.O. avec aux commentaires le MI Stéphane Bressac.

Division I

La première journée de la cinquième étape du Champions Chess Tour 2023 s'est révélée riche en action. Trois des participants arrivaient en pleine forme : Carlsen, tout juste auréolé de la Coupe du Monde FIDE, Caruana, troisième après une démonstration dans les départages de la petite finale, et Firouzja, double vainqueur la veille du Titled Tuesday.

Résultats du Jour 1


Carlsen-Tabatabaei 2.5-0.5

Carlsen, déjà assuré de participer à la grande finale en décembre, est en lice pour remporter son troisième tournoi du CCT cette année quand Tabatabaei vivait son baptême du feu en Division I.

Dans la première partie, le Norvégien a tenté un sacrifice de qualité dès l'ouverture, mais le Grand Maître iranien s'est défendu avec ténacité, prenant même à plusieurs reprises un léger ascendant.

La deuxième partie a très vite pris une tournure sauvage lorsque Tabatabaei a envoyé son pion h pour un assaut précoce dans une Anglaise. Rapidement, cependant, les joueurs se sont retrouvés dans une finale peu commune où les deux camps devaient gérer au mieux des pions doublés. Le numéro 1 mondial a sacrifié un pion au moment opportun pour ensuite faire parler sa magie dans cette phase de jeu. 

Vous ne pouvez tout simplement pas survivre contre Magnus en finale !

— David Howell

Le champion du monde de rapide a enchaîné par une autre victoire dans la partie suivante, scellant l'issue du match.

Le GM Rafael Leitao a analysé en détails cette partie :

De manière plutôt énigmatique, Carlsen a déclaré lors de l'interview d'après-match : "J'espère pour mon adversaire aujourd'hui... que même si ses deux dernières parties n'ont pas été très bonnes, qu'avec quelques changements, vous savez, de nouvelles personnes avec qui travailler, de meilleures influences, peut-être qu'il pourra encore mieux jouer".

"Faites-vous référence à Hans Niemann ?" a demandé Tania Sachdev au micro, ce à quoi Carlsen a répondu avec un sourire : "Je parle d'influences en général". 

Lazavik-Caruana 2-3

Caruana participait à un tournoi à élimination directe de la division I pour la quatrième fois de la saison. Après être passé tout près de la victoire lors de deux événements précédents, atteignant la grande finale sans pouvoir terminer le travail, il est revenu en force via les Play-in.

Lazavik, quant à lui, s'est qualifié pour la première fois pour la Division I en remportant la Division II de la dernière épreuve du CCT, l'Aimchess Rapid. À seulement 16 ans, le GM biélorusse est le plus jeune joueur à atteindre la Division I cette saison.

Aucun des deux protagonistes n'a obtenu de réelles chances de gain dans les deux premières parties, qui se sont terminées par des nulles, mais la troisième joute a mis le feu aux poudres dans un match très serré. Caruana a commis une gaffe dans une finale de tours égales qu'il est censé annuler 99 fois sur 100.

Dos au mur et face à la Défense Berlinoise, le GM américain a montré toute sa classe pour égaliser.

Le vent a continué à tourner contre Lazavik dans  l'Armageddon. Caruana convertissait tranquillement un avantage décisif jusqu'à ce qu'il perde le contrôle après 57.Rc4?. Après cela, les noirs étaient de retour dans la partie, et Caruana a désespérément tenté 63.e5!?, un coup objectivement perdant, mais la nulle n'était pas une option.

Cet ultime coup de bluff s'est avéré payant et les blancs ont pu conclure tout en technique avec une dame contre deux pièces mineures.

Dans l'interview, Caruana a admis avec un sourire : "J'avais même ma souris sur le bouton abandon... mais il m'a donné une autre chance".

Abdusattorov-Firouzja 0-3

Aucun de ces joueurs n'est étranger à la Division I du CCT, tous deux l'ayant déjà atteint à deux reprises mais seul Abdusattorov est parvenu à aller au bout, décrochant ainsi son billet pour la finale. Cependant, le tricolore s'est montré sans pitié, remportant les trois parties de leur duel !

Dans la première partie, le moment clé est intervenu au 27ème coup : les blancs comptaient un pion de moins mais pouvaient encore sauver la nulle. Abdusattorov a opté pour l'option active, normalement recommandée, toutefois les échecs sont pleins d'exceptions, et les trois pièces blanches qui ont "envahi" le camp noir ont fini par se trouver bredouilles. Le GM ouzbek a dû négocier une finale perdante que Firouzja a parfaitement converti.

Dans la partie suivante, le joueur français s'est fait plaisir avec un joli mat sur l'échiquier malgré un matériel réduit :

Dans une situation très critique, Abdusattorov n'a même pas eu le temps de rêver à un come-back, Firouzja s'imposant une nouvelle fois avec les noirs alors que la nulle lui suffisait pour entériner sa domination.

So-Eljanov 3-0

Comme Caruana et Carlsen, So a déjà participé trois fois à la Division I, mais demeure toujours en quête d'un premier titre. Pour Eljanov, issu des Play-in, c'était une grande première.

La première partie s'est déroulée sans incident, jusqu'à ce qu'Eljanov ne donne un pion et abandonne 10 coups plus tard. Dans la deuxième partie, So a lancé une attaque écrasante avec les noirs pour faire le break. 

N'ayant besoin que d'une nulle dans la troisième partie, So a été confronté à la défense Hippopotame, une ouverture douteuse jouée pour créer un déséquilibre. Le Grand Maître philippin-américain n'a pas tremblé pour terminer sa journée par un sans-faute.

Tableau de la Division I

Division II

Après avoir remporté la première partie et annulé la deuxième contre Maksim Chigaev, Ian Nepomniachtchi a fait preuve de créativité dans la troisième. Ayant peut-être lu récemment Le tour du monde en 80 jours de Jules Vernes, le roi blanc a voyagé à travers les deux hémisphères de l'échiquier.

Le monarque blanc, installé sur la case g1 au 18ème coup, s'est retrouvé en a2 neuf coups plus tard. Ce n'est pas que l'on n'ait jamais vu l'idée, mais c'est tout de même assez rare et toujours frappant. 

La victoire 3 à 0 d'Alexey Sarana contre Nihal Sarin peut sembler choquante sur le papier mais le scénario n'est pas celui auquel on pourrait s'attendre. Nihal a dû déclarer forfait dans les deux premières parties car il n'arrivait pas à faire marcher sa caméra puis a perdu la troisième dans une position gagnante avec les noirs à cause d'une faute de souris.  

Tableau de la Division II

Division III

Dans cette division, les matchs se déroulent en deux parties seulement, au lieu de quatre. Dans un choc des légendes, Gata Kamsky a réussi à remporter la première partie contre Valdimir Kramnik et à sauver une finale perdante, avec des pions en moins, dans la seconde, pour gagner le match. 

Tableau de la Division III


Le Champions Chess Tour 2023 (CCT) constitue le circuit en ligne le plus important de l'année. Il est composé de six événements qui s'étalent sur toute la saison et se terminent par une phase finale en présentiel. Avec les meilleurs joueurs du monde et une dotation de 2 000 000 $, le CCT est le plus gros événement de Chess.com à ce jour.


Précédemment :

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !