GM Ian Nepomniachtchi

Photo : Maria Emelianova/Chess.com.
Nom complet
Ian Nepomniachtchi
Date de naissance
Jul 14, 1990 (âge 30)‎
Lieu de naissance
Bryansk, Russian SFSR, Soviet Union
Fédération
Russie
Profils

Classement

Bio

Ian Nepomniachtchi, dit "Nepo", est un super grand maître russe, présent au tournoi des Candidats de mars 2020. En février de cette même année, il se classe dans le top 5 mondial.

Sa réussite lors de ses affrontements avec les champions du monde est impressionnante. En parties classiques, il jouit d'un score positif contre Vladimir Kramnik (+5 -4 =4), Viswanathan Anand (+3 -2 =5) et même Magnus Carlsen (+4 -1 =6). Il surfe sur une vague similaire en rapides et blitz face aux deux monstres sacrés qu'il n'a pu défier qu'à ces cadences, à savoir Anatoly Karpov (+2 -0 =0 en 2013) et Garry Kasparov (+1 -0 =2 en 2017).

Nepomniachtchi joue régulièrement sur Chess.com et s'est même lancé dans le stream sous le pseudo de lachesisq.

Jeunesse

Nepomniachtchi est né à Briansk, en Russie, une ville d'environ un demi-million d'habitants située à près de 400 km au sud-ouest de Moscou. Il a appris à jouer dès l'âge de 4 ans et son talent n'a pas tardé à éclore puisqu'il a remporté trois championnats d'Europe consécutifs dans sa catégorie d'âge de 2000 à 2002.

En 2002, il s'est également imposé au championnat du monde des moins de 12 ans, devançant de justesse un certain Magnus Carlsen, qu'il dépassait alors au élo. Si Nepo remporte le tournoi des Candidats 2020, il sera le deuxième joueur, après le plus jeune GM de l'Histoire, Sergey Karjakin, à remporter ces deux tournois.

 

Nepomniachtchi a poursuivi une progression régulière, glanant environ 100 points élo par tranche de deux ans. Sa courbe est même d'une précision chirurgicale : il a atteint les 2400 pour la première fois en avril 2003, 2500 en avril 2005, et 2600 le même mois en 2007 - année de ses trois normes de GM, synonyme de titre ! (après celui de MI obtenu en 2004). Avril a continué de porter bonheur à Nepo puisqu'en 2008, c'est le mois qu'il a choisi pour faire son entrée dans le top 100 mondial, juste avant de fêter ses 18 ans en juillet.

Carrière

En 2010, Nepomniachtchi a remporté son premier championnat de Russie, en terrassant Karjakin à l'issue d'un départage dramatique en armaggedon, ce qui reste à ce jour son unique couronne nationale. Il s'est incliné en départage en 2013 contre Peter Svidler et n'a participé qu'à une seule reprise depuis 2014, quand il a terminé à égalité à la quatrième place en 2018.

Le titre de champion de Russie n'est pas le seul succès accompli par Nepomniachtchi en 2010. Plus tôt dans l'année, il a signé une prestigieuse victoire lors du championnat d'Europe individuel. En juillet, le mois de ses 20 ans, c'est donc logiquement qu'il a franchi la barre symbolique des 2700.

Ian Nepomniachtchi, 2010
Nepomniachtchi au Championnat d'Europe individuel 2010, qu'il a remporté. Wikipedia, public domain.

Nepomniachtchi a représenté la Russie aux Olympiades en 2010 et à toutes les occasions de l'événement biennal depuis 2014, grimpant à chaque fois d'échiquier. Son pays était doublement représenté en 2010, et Nepomniachtchi a mené son équipe "B" à une belle sixième place (l'équipe "A" ayant fini sur la deuxième marche du podium). En 2014, 2016 et 2018, il a représenté les cinquième, quatrième, puis deuxième échiquier de l'équipe première qui a terminé respectivement à la quatrième et troisième place deux fois de suite. L'Olympiade de 2020 aura lieu à Moscou en août - si elle est maintenue en fonction de l'évolution de la crise mondiale du COVID.

Parmi les autres victoires majeures en tournoi, citons l'Open d'Aéroflot à deux reprises, en 2008 et 2015, et le Mémorial Tal en 2016. même si son plus plus grand succès demeure en 2019.

Chances de titre mondial

À Jérusalem, lors de la dernière épreuve des Grands Prix FIDE 2019, Nepomniachtchi s'est assuré la deuxième place au classement général, ce qui lui a valu le dernier ticket tant convoité au Tournoi des candidats 2020, coiffant au poteau le français Maxime Vachier-Lagrave. Nepomniachtchi a battu Wei Yi en finale après un ultime marathon de 96 coups pour glaner son précieux sésame.

Nepomniachtchi a eu la possibilité d'atteindre les Candidats avant le cycle de 2020. Tête de série numéro 25 de la Coupe du monde 2011, il s'est incliné contre Gata Kamsky au troisième tour. En 2013, il était numéro 24 mais a chuté d'entrée contre Wei Yi. En 2015, retombé à la 34e place, il a été sorti de justesse au troisième tour par le numéro 2, Hikaru Nakamura, sur le score de 5-4. Il a de nouveau perdu au troisième tour en 2017 (en tant que tête de série numéro 15 contre le 47ème Baadur Jobava). Enfin, en 2019, il est parvenu jusqu'à l'étape suivante, mais le quatrième tour lui a été fatal face au numéro 12 Yu Yangyi.

Ian Nepomniachtchi, 2019
Nepomniachtchi au Tata Steel 2019 Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

C'est donc grâce à la formule des Grands Prix que Nepomniachtchi s'est qualifié. Ces épreuves comptent moins de joueurs et le russe y a d'abord été convié en 2017 par les organisateurs mais s'est contenté d'une neuvième place au classement final. Cependant, en 2019, Nepo s'est montré beaucoup plus inspiré avec des victoires lors des étapes de Moscou et de Jérusalem, ce qui lui a permis de terminer deuxième au classement général malgré une élimination prématurée au premier tour du GP de Hambourg.

Le 26 mars 2020, le tournoi des Candidats a été stoppé à mi-parcours en raison des restrictions de voyage en Russie et de la pandémie de COVID-19, Nepomniachtchi a fait la course en tête avant de subir sa première défaite face à Vachier-Lagrave lors de la septième et dernière ronde de la phase aller. Avec 4,5/7, les deux hommes se partagent la tête avant la reprise.

Style

Dans l'ouverture, Nepomniachtchi est un adepte de 1.e4 avec les blancs, malgré quelques entorses "Anglaises" (1.c4). Avec les noirs, il est un spécialiste de la Sicilienne, usant aussi à l'occasion de la Française contre 1.e4 et de la Grunfeld contre 1.d4.

En milieu de jeu, Nepo est joueur offensif et créatif, jouant pour le dynamisme avant tout, à l'image de cette partie disputée lors du Grand Prix de 2017 à Sharjah. 

Nepomniachtchi se révèle très doué en rapide et blitz, habitué à jouer très vite et mettre une pression systématique sur ses rivaux en classique, le raccourcissement des cadences lui sied à merveille.

Meilleure partie


Ouvertures les plus fréquentes

Parties