GM Wesley So

Nom complet
Wesley So
Date de naissance
Oct 9, 1993 (âge 26)‎
Lieu de naissance
Bacoor, Cavite, Philippines
Fédération
États-Unis
Profils

Classement

Bio

Wesley So est un super Grand Maître philippino-américain figurant parmi les meilleurs joueurs du monde. Enfant prodige, il participe à ses premiers tournois à l'âge de neuf ans, avant de devenir à 14 ans le neuvième plus jeune GMI de l'histoire. Dès l'année suivante, il réalise l'exploit de franchir la barre symbolique des 2600  battant ainsi le record de Magnus Carlsen.

En mars 2017, il atteint son top élo avec un pic à 2822, le propulsant à la deuxième place mondiale derrière le norvégien et faisant de lui le cinquième joueur le mieux classé de tous les temps, derrière Carlsen, Garry Kasparov, Fabiano Caruana et Levon Aronian. Au vu de ses nombreux accomplissements, multiples titres de champion national, victoires dans des tournois de l'élite et de son âge - il est encore dans la vingtaine - il peut espérer marquer l'Histoire des échecs de son sceau. 

Jeunesse(1999 à 2009)

Welsey apprend à jouer aux échecs à l'âge de six ans et fait ses premiers pas dans des compétitions d'abord locales et réservées aux jeunes à neuf ans. ll ne tarde pas à se démarquer en devenant champion des Philippines en 2003, dans la catégorie dans moins de 10 ans.

Trois ans plus tard, à peine âgé de 14 ans, So devient le plus jeune MI philippin de l'histoire ainsi que le plus jeune membre de l'équipe nationale masculine aux 37e Olympiades. En 2007, So confirme tous les grands espoirs placés en lui en décrochant le titre de GMI à 14 ans, un mois et 28 jours, soit le neuvième prodige le plus précoce à obtenir pareille distinction et le plus jeune philippin de tous les temps à réaliser cet exploit. Il est à ce moment là, le numéro un mondial chez les moins de 16 ans.

Wesley So in 2008.
Wesley So en 2008. Photo : F Hoppe, CC 3.0.

So rafle tout sur son passage chez les juniors. En 2007, il remporte l'Open et devient le plus jeune champion national puis il décroche la médaille d'or du premier échiquier au Championnat du monde par équipe des moins de 16 ans. Il poursuit ses performances impressionnantes en devenant le plus jeune vainqueur de l'Open de Dubaï en 2008, année exceptionnelle où il fait tomber le record de Carlsen en dépassant les 2600 élo.

Arrivée au top niveau (2009 à 2015)

Sa première participation dans un tournoi fermé de l'élite arrive en 2009, à Wijk aan Zee lorsqu'il s'adjuge le groupe C du 71ème Corus. Son score de 9,5/13 lui assure un point d'avance sur ses premiers poursuivants Tiger Hillarp Persson et Anish Giri. Il conclut l'année une nouvelle fois à la première place mondiale de sa catégorie d'âge. 

Entre 2009 et 2011, So se coiffe par trois fois de la couronne philippine. Cependant, il migre aux États-Unis en 2012 après avoir accepté une bourse de scolarité fournie par la Webster University, située dans le Missouri. En 2014, il devient officiellement un joueur évoluant sous le drapeau américain et déménage au Minnesota pour vivre avec ses parents adoptifs.

Durant cette période, So ne cesse d'évoluer et démontre régulièrement son immense talent. Il remporte l'Open l'International du Québec en 2012 et seulement un jour après la fin de ce tournoi, Il écrase Ray Robson lors du 7ème Blitz Death Match de Chess.com sur le score de 23 à 9. En 2013, il inscrit son nom au palmarès de cinq tournois majeurs : l'Open de Reykjavik, le Calgary International Chess Classic, le Univé Crown Group et le Championnat du Monde universitaire. En 2014, il s'impose au 49e Capablanca Memorial ainsi qu'aux tournois inauguraux de l'ACP Golden Classic et du Millionaire Chess.

Professionnel à temps plein (2015 à 2019)

Il s'invite définitivement dans l'arène des joueurs d'échecs professionnel à plein temps en 2015, à partir de quoi sa carrière prend une nouvelle ampleur.

En janvier 2015, il termine second à Wijk aan Zee avec le score impressionnant de 8,5/11 points, derrière l'intouchable Magnus Carlsen. et à égalité avec Maxime Vachier-Lagrave, Anish Giri et Ding Liren. Puis en juin, il se classe deuxième dans un autre tournoi d'élite, le Sparkassen Chess Meeting, derrière Fabiano Caruana mais devant Vladimir Kramnik et Ian Nepomniachtchi. En novembre, il remporte la finale du 8ème Bilbao Masters après avoir battu Giri dans un blitz de départage, devançant au passage Viswanathan Anand et Ding.

V. Anand - W. So. in Bilbao, Spain.
V. Anand - W. So à Bilbao, Spain. Photo: Manu de Alba.

So s'illustre d'aussi belle manière en 2016 avec en point d'orgue sa superbe victoire à la Sinquefield Cup.  Le joueur "le plus faible" du tournoi est classé 2751 et avec une performance à 2859, So dompte par ordre de classement : Anand, Aronian, Caruana, Veselin Topalov, Vachier-Lagrave, Hikaru Nakamura, Ding, Peter Svidler et Giri. L'année suivante, So réalise un autre coup d'éclat en glanant l'a médaille d'or individuelle au troisième échiquier avec les États-Unis lors des 42èmes Olympiades. Il contribue ainsi grandement avec ses coéquipiers Caruana, Nakamura, Samuel Shankland et Ray Robson à la victoire américaine dans la compétition, une première depuis 40 ans (1976) ! L'année spectaculaire de So s'achève par deux victoires de prestige à Londres en quelques jours seulement : le Grand Chess Tour et le London Chess Classic.

Le phénomène de 22 ans démarre 2017 sur les chapeaux de roues en triomphant à la 79ème édition du Tata Steel. Il finit avec un point d'avance sur le champion du monde Carlsen et sur un groupe de stars comprenant Aronian, Sergey Karjakin et Giri. Il porte alors sa série d'invincibilité en parties classiques à 56 et devient numéro 2 mondial. En mars, So, MVP de la compétition, emmène son équipe de St. Louis Arche Bishop jusqu'au titre lors de la première Pro Chess League organisée par Chess.com. Un mois plus tard, So devient pour la première fois champion des États-Unis devant des joueurs tels que Alexander Onishcuk, Varuzhan Akobian, Caruana et Nakamura. Parmi les autres faits marquants de 2017, citons sa victoire au XXX Torneo Magistral de Ajedres en Espagne et son beau parcours  jusqu'en demi-finale de la Coupe du Monde.

Wesley So Won Tata Steel.
Wesley So vainqueur du Tata Steel. Photo : Alina l'Ami.

En 2018, So réalise de solides performances, du moins selon ses standards élevés. Il a terminé troisième seul ou ex aequo lors de gros événements comme le Championnat des États-Unis, le Tata Steel et l'Altibox Norway Chess, où il bat Carlsen pour la première fois dans une partie classique. So remporte une grande victoire lors du tournoi YourNextMove GCT Rapide et Blitz 2018 à Louvain, en Belgique. La domination de So dans la section de rapides suffit pour lui assurer le gain du combiné  devant Karjakin, Vachier-Lagrave, Nakamura, Aronian, Alexander Grischuck, Shakhriyar Mamedyarov, Anand, Caruana et Giri.

En 2019, So participe activement au Grand Chess Tour, se classant deux fois parmi les quatre premiers et prend aussi part à la Coupe du Monde. En mai 2020, So remporté le Clutch Chess Champions Showdown, un mini tournoi à élimination directe auquel participent les quatre meilleurs joueurs américains. Il élimine Nakamura au premier tour et prend le meilleur en finale sur Caruana.

Présent et futur

So demeure un des joueurs les mieux classés au monde. Avec plusieurs titres de champion national et son statut de cinquième joueur le mieux classé de tous les temps, il a déjà accompli beaucoup en peu de temps. Gardez à l'esprit qu'il n'a encore que la mi-vingtaine.

Il ne fait guère de doute que So restera actif au plus haut niveau dans un avenir proche. Il est jeune, a été classé numéro deux mondial et n'est joueur d'échecs professionnel à plein temps que depuis quelques années, le meilleur est donc possiblement encore à venir !

Meilleure partie


Ouvertures les plus fréquentes

Parties