Quand les GMs sont prêts à tout pour gagner

Quand les GMs sont prêts à tout pour gagner‎

ColinStapczynski
ColinStapczynski
|
170 | Autres

Avec le titre de Grand Maître vient toujours une certaine aura qui place ces champions dans une autre sphère que celle où évoluent les joueurs lambdas. Pourtant, ils sont tout aussi humains, commettent parfois des erreurs et haïssent généralement la défaite. Brillants, ingénieux ou rusés, ils parviennent la plupart du temps à l'éviter mais quand les choses tournent mal, ces forces naturelles peuvent se mettre au service de leur côté obscur.

En effet, "rusé" ne rime pas qu'avec combinaisons tactiques ou concepts stratégiques mais aussi avec des "astuces" à la moralité douteuse, en dehors de l'échiquier,  afin d'inverser le cours d'une partie. Certains de ces "trucs" ont assurément aussi été utilisés par des joueurs non titrés mais dans cet article nous allons nous intéresser à cinq pratiques déjà employées par des Grands Maîtres.


Jouer la comédie

Il existe des moyens, croyez-le ou non, de "faire son cinéma" tout en disputant une partie d'échecs. "L'acting", généralement associé au poker et ses phases de bluff, a souvent fait figure d'arme inattendue aux échecs. Je pourrais vous raconter un exemple dont j'ai moi-même été témoin quand j'avais 14 ans mais au lieu de cela, je vais rendre hommage aux talents de comédien d'une légende de notre jeu, Miguel Najdorf. Outre sa contribution à l'histoire des échecs, comme en témoigne son nom laissé à une des ouvertures les plus populaires de tous les temps (la Sicilienne Nadjorf.), il aurait pu remporter un oscar.

Dirty tricks GMs use
GM Najdorf (à droite) en 1973. Photo : Rob Mieremet/Dutch National Archives, CC.

On raconte que Najdorf avait pour habitude de faire semblant d'être au bout du rouleau pour pousser son adversaire à se relâcher quand ce dernier était gagnant. Mais venons-en à une histoire plus concrète, alors qu'il jouait une finale contre le GM Svetozar Gligoric aux Olympiades de 1952, Nadjorf s'est grossièrement tapé sur le front juste après avoir joué 39.Cxd3 :

Dirty tricks that grandmasters use
Nadjrof a accompagné son dernier coup d'une tape sur le front, synonyme de dégoût. 

Il sous-entendait ainsi avoir oublié l'évidente tactique 39...Cxe4 - qui paraissait gagner deux pions et la partie - que Gligoric s'est empressée de jouer avant de se rendre compte du désastre ! Voici comment les pitreries de Najdorf ont été récompensées :

Selon Gligoric : "Najdorf... s'est tapé le front comme s'il réalisait qu'il venait de faire une "gaffe". Je suis naïvement tombé dans le piège et, sous la pression du temps, j'ai pris le pion [39...Cxe4 ?], après quoi Najdorf a simplement gagné une pièce. Même l'imperturbable Paul Keres, témoin de la scène, ne pouvait contenir son fou-rire, et peut-être aurais-je aussi vu le côté amusant de la chose si je n'avais pas été la victime de cette farce grossière ! 

...peut-être aurais-je aussi vu le côté amusant de la chose si je n'avais pas été la victime de cette farce grossière ! 
— GM Svetozar Gligoric

Si vous connaissiez Najdorf pour son jeu de classe mondiale dans les années 1940 et 1950 ou pour sa célèbre Sicilienne, vous pouvez dorénavant ajouter à son pédigré, la palme du meilleur comédien échiquéen.

Fuir l'adversité

Esquiver les matchs de Championnat du Monde ne serait plus vraiment possible de nos jours, mais c'était le cas auparavant. À l'époque, le champion du monde pouvait choisir les défis qu'il acceptait et ceux qu'il refusait. Certains champions du monde semblaient relever tous les challenges qu'ils pouvaient, tandis que d'autres, pour diverses raisons, préféraient conserver leur couronne au chaud autant que possible.

Pour tenter de mettre fin à cet imbroglio, "l'accord de Londres" de 1922 a été signé par la plupart des joueurs parmi les plus forts du monde. Le champion du monde de l'époque, Jose Raul Capablanca, a accompagné cette proposition de plusieurs critères précis stipulant que le tenant du titre devait accepter un match si certaines conditions étaient remplies. Malheureusement, le joueur cubain a été victime de ses propres règles après avoir été surclassé à la surprise générale par Alexander Alekhine en 1927 qui s'est donc emparé du titre alors qu'il ne comptait pas la moindre victoire face à Capablanca avant cet affrontement. 

dirty tricks grandmasters use
Alekhine est devenu champion du monde en 1927. Photo : Wikimedia.

De nombreuses négociations ont été lancées pour mettre au point une revanche Alekhine-Capablanca, mais ces pourparlers ont toujours échoué pour une raison ou une autre, Alekhine restant ferme sur le fait que Capablanca devait suivre les règles de l'accord de Londres (ce qui semble juste).

Cependant, en 1929, Alekhine a accepté d'affronter le GM Efim Bogoljubov pour le titre, bien que ce dernier ne respectait pas le dit accord et semblait loin du niveau de Capablanca. Alekhine a remporté facilement ce duel et ainsi conservé sa couronne.

Les discussions sur une revanche Alekhine-Capablanca ont alors repris mais sans porter leurs fruits pour autant. En 1934, Alekhine a livré un nouveau duel à Bogoljubov (et une fois de plus, les règles de l'accord de Londres n'étaient pas respectées), et il a facilement gardé son titre. On ne peut qu'imaginer la frustration et le sentiment d'injustice qu'a dû ressentir Capablanca pendant cette période.

dirty tricks grandmasters use
Capablanca n'a jamais obtenu son droit de revanche. Photo: Wikimedia.

En 1935, Alekhine a affronté Max Euwe dans un nouveau match de Championnat du Monde. Pensez-vous que les règles de l'accord de Londres étaient en place ? Évidement que non. Cependant, une surprise est arrivée et Alekhine s'est incliné. Lors de la revanche Euwe-Alekhine de 1937 (toujours en dehors des clous), Alekhine a reconquis son bien de manière convaincante. Il resta champion du monde jusqu'à sa mort en 1946 et son règne (17ans) s'avéra être le deuxième plus long de l'Histoire, bien qu'il n'ait jamais donné sa revanche à Capablanca.

Alekhine et Capablanca sont tous deux considérés comme faisant partie des 10 plus grands joueurs de tous les temps et sont sans aucun doute des légendes des échecs. Cela dit, il semble bien qu'Alekhine se soit dérobé devant Capablanca après lui avoir subtilisé sa couronne - ce qui, en terme de fair play, pose sérieusement question. 

Abuser de la pendule

J'imagine que la grande majorité des joueurs de tournois qui lisent ces lignes on déjà vécu la situation suivante, d'un côté ou de l'autre : un joueur oublie d'appuyer sur la pendule après son coup. La plupart du temps, son adversaire lui indique son oubli d'un geste amical et la partie se poursuit normalement.

Cependant, il existe de nombreuses histoires de joueurs qui ne choisissent pas la voie de la courtoisie et font plutôt semblant de "réfléchir" pendant que le temps de leur adversaire s'écoule. Oublier de presser la pendule peut arriver à n'importe qui, y compris au légendaire Garry Kasparov.

dirty tricks grandmasters use
Même l'Ogre de Bakou a oublié d'appuyer sur la pendule. Photo : Rob Bogaerts/Dutch National Archive, CC.

Lors de la deuxième partie de Championnat du Monde de 1987, Kasparov a omis de valider son coup et pendant près de trois minutes, son rival Anatoly Karpov, est resté assis à réfléchir comme si de rien n'était. Le temps que Kasparov réalise son oubli, il ne lui restait plus qu'une minute pour effectuer ses 14 coups derniers coups avant le contrôle de temps.

Kasparov a fini par perdre la partie, mais pour être juste, reconnaissons qu'il était déjà dans une situation très difficile quand "l'incident" s'est produit. Bien qu'il n'ait pas enfreint les règles (ce n'est le rôle de personne d'autre que du joueur, lui-même, d'appuyer sur la pendule), que pensez-vous de l'attitude Karpov ?

Kasparov n'est certainement pas le seul joueur à avoir été victime de cette situation. L'ancien challenger au titre mondial, Nigel Short, a dramatiquement perdu au temps de la sorte dans une position gagnante en 2018 :

dirty tricks grandmasters use
 Nigel Short a perdu d'une des façons les plus douloureuses en 2018. Photo: Twitter

Que feriez-vous si un GM comme Short ou Kasparov oubliait d'appuyer sur la pendule alors qu'il est mal au temps contre vous ? Fair-play ou prêt à tout pour gagner ?

Infiltrer l'équipe adverse

Il existe de nombreuses suspicions dans l'histoire des échecs quant à des pratiques douteuses. Des secondants invités à prendre un verre, rentrés malade et incapables d'aider leur joueur pendant les ajournements, des fuites sur les préparations, des membres de l'équipe qui auraient donné des informations à l'autre camp. Lors du match de Championnat du Monde Kasparov-Karpov de 1986, Kasparov a licencié un membre de son équipe, le GM Evgeny Vladimirov, après avoir perdu trois parties d'affilée. L'Ogre de Bakou l'a accusé d'avoir transmis des informations au camp de Karpov (bien que cela n'ait jamais été prouvé).

En 2018, la préparation de Fabiano Caruana a "accidentellement" atterri sur Youtube quelques heures seulement avant sa quatrième partie de Championnat du Monde avec Magnus Carlsen. Bien que la vidéo n'ait pas été en ligne très longtemps, cela a suffi pour que l'équipe de Carlsen puisse s'en rendre compte. Les détails de ce malheureux accident ne sont pas encore connus.

dirty tricks grandmasters use
La préparation de Caruana a fuité sur Youtube durant le match de Championnat du Monde 2018. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Le duel de 1978 entre Karpov et Viktor Korchnoi a donné lieu à une grande bataille sur l'échiquier mais des événements étranges se sont produits dans les coulisses tout au long de l'affrontement. Korchnoi s'était détaché de l'Union Soviétique, qui n'a pas apprécié que son titre de champion du monde soit menacé par ce transfuge.

Korchnoi, dont la famille était coincée en Union soviétique, comptait dans son entourage quelques individus que l'on qualifiera de mystiques, il a en effet accusé l'équipe de Karpov de lui envoyer des messages codés dans ses yaourts pendant les parties - oui, vous avez bien lu.

Cette plainte qui décrétait que selon le type de yaourt que mangeait Karpov le message était différent, n'a pas été ignorée. Ce dernier s'est retrouvé tenu d'informer l'arbitre en chef avant la partie s'il voulait changer la saveur de son yaourt ou l'heure à laquelle il le recevrait. Une scène abracadabrantesque dans un duel entre les deux meilleurs joueurs du monde de l'époque.

Il existe un merveilleux documentaire sur ce fantastique match de Championnat du Monde intitulé "Closing Gambit" qui devrait être visionné par tous les fans (âgés de plus de 12 ans, environ et bilingues).

Cacher une pièce

Je ne veux pas pointer du doigt le GM Bator Sambuev, triple champion du Canada, mais l'incident l'impliquant avec le MI Nikolay Noritsyn est l'exemple le plus récent que j'ai pu trouver d'un joueur cachant une pièce nécessaire à la promotion de son adversaire. Lors des départages en blitz pour le championnat canadien 2017, Noritsyn était en position de gagner et sur le point de promouvoir un pion, lorsque cela s'est produit :

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, Sambuev tenait la dame noire dont Noritisyn avait besoin pour promouvoir son pion, mais il l'a ensuite reposée comme si de rien n'était quand l'arbitre est intervenu.

Lorsque Noritsyn a avancé son pion et a échoué à trouver sa dame pour le transformer, il a eu le même réflexe que d'innombrables joueurs (moi y compris), à savoir prendre une tour et la retourner, ce qui est le signe universel d'une dame dans les parties amicales. Malheureusement, les arbitres ont appliqué le règlement et la dame s'est retransformée en tour, ce qui a coûté la partie à Noritsyn.

dirty tricks grandmasters use
Le MI Nikolay Noritsyn s'est fait "voler" le titre de champion du Canada 2017. Photo : John Upper/CFC.

Sambuev a nié avoir caché volontairement la dame noire, mais si tel était le cas il aurait pu le signifier à l'arbitre, non ? Si je tenais dans ma main par inadvertance la dame de mon adversaire dans cette situation, j'en ferais part à l'arbitre ou au directeur du tournoi.

Est-ce que je pense que Sambuev a intentionnellement caché la dame ? Je vous cite ma réplique préférée de la série Futurama en guise de réponse : "Tout ce que je sais, c'est que mon instinct me dit "peut-être".

Conclusion 

Tous ces tours pour le moins douteux réalisés par les Grands Maîtres ont un point commun : aucun d'entre eux ne peut arriver sur Chess.com ! Vos adversaires ne peuvent pas cacher vos pièces capturées, ni jouer la comédie, esquiver un adversaire pour un match de Championnat du Monde ou manipuler la pendule.

J'espère que vous avez apprécié cette immersion dans l'histoire des échecs et ses méandres allant du comique au plus sombre. N'hésitez pas à nous faire savoir dans les commentaires quelle pratique vous a le plus choqués ! 

Mieux connaître ColinStapczynski
Sept magiciens des finales

Sept magiciens des finales

Le Jeu de la Dame sur Netflix - Toutes les infos

Le Jeu de la Dame sur Netflix - Toutes les infos