Infos
Carlsen revanchard ; Ju Wenjun prend la tête !
Carlsen a pris sa revanche contre Praggnanandhaa pour augmenter son avance. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Carlsen revanchard ; Ju Wenjun prend la tête !

Colin_McGourty
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Le numéro 1 mondial, Magnus Carlsen, a accru son avance au tournoi Norway Chess 2024 d'un point entier après avoir battu le GM Praggnanandhaa Rameshbabu en armageddon. Pendant quelques heures, il semblait que le GM Hikaru Nakamura allait vaincre le GM Alireza Firouzja dans la partie classique, mais c'est finalement le jeune français qui a brillamment défendu et remporté le duel en blitz dans l'armaggedon. Le champion du monde Ding Liren a gaspillé deux positions gagnantes dans la partie classique (nulle) et dans l'armageddon qu'il a perdu contre le GM Fabiano Caruana.

La championne du monde féminine Ju Wenjun mène désormais le tournoi Norway Chess féminin après avoir remporté une partie classique palpitante contre la GM Pia Cramling, tandis que la GM Lei Tingjie a remporté sa première victoire classique contre la GM Koneru Humpy. La précédente leader, la GM Anna Muzychuk, a perdu au temps dans l'armageddon contre la GM Vaishali Rameshbabu.

La ronde 9 débutera le jeudi 6 juin à partir de 17 heures, heure de Paris.

Résultats de la ronde 8

Mixte : Carlsen bat Praggnanandhaa tandis qu'Alireza Firouzja défait Hikaru Nakamura

Carlsen s'est détaché de Nakamura après avoir remporté l'armageddon tandis que son principal rival a perdu, mais avec deux rondes à jouer, les trois premiers, voire peut-être quatre, sont toujours en lice.

Classement après la ronde 8 | Mixte


Carlsen 1,5-1 Praggnanandhaa

Praggnanandhaa n'était pas sûr de ce qui lui est arrivé dans l'armageddon. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Le seul joueur à avoir battu Carlsen aux échecs en parties classiques en Norvège cette année est Praggnanandhaa, donc le numéro un mondial cherchait à prendre sa revanche avec les pièces blanches. Cependant, il n'y est pas parvenu lors de la première partie, le prodige indien ayant correctement estimé qu'il pouvait tenir dans une finale difficile.

La partie s'est conclue par une nulle en 75 coups, bien qu'auparavant Carlsen ait révélé dans le confessionnal que nous étions passés tout près de voir arriver sur l'échiquier des variantes extrêmement tranchantes issue de la variante ouverte de l'espagnole.

Cela a tout de même conduit à l'armageddon, où Carlsen a ensuite réussi à marquer une incroyable 14ème victoire en 15 armageddons avec les pièces blanches à Stavanger. Ce fut une partie où Praggnanandhaa a trouvé quelques bons coups et est arrivé tout proche de l'égalisation, mais l'ancien champion du monde a fini par gagner ce que Nakamura a qualifié de "magnifique chef-d'œuvre" dans une finale avec un bon cavalier contre un mauvais fou.

Nakamura a également indiqué : "Il trouve toujours un moyen de faire la différence !" à propos du jeu de Carlsen dans les moments critiques des tournois ou des matchs.

Cette victoire a permis à Carlsen d'accroître son avance d'un point à l'approche des deux dernières rondes, étant donné que Nakamura a fini par perdre l'armageddon.

Firouzja 1,5-1 Nakamura

Nakamura avait déjà écrasé la concurrence lors de ses visites au confessionnal avant la huitième ronde...

... et pendant la ronde 8, il s'est rendu cinq fois au confessionnal ! Cela montre à quel point sa partie classique contre Firouzja était intrigante et parfois déconcertante, commençant par une préparation mal mémorisée, puis un sacrifice de pion, ensuite une attaque à l'aile roi, puis une riposte d'Alireza Firouzja, qui, avec un peu d'aide de son adversaire, a conclut par un brillant sauvetage. Tout au long de ce parcours en montagnes russes, nous avons pu voir Nakamura faire ce qu'il fait de mieux.

C'était une partie très captivante.

La frustration de Nakamura était visible pour tous. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Nakamura s'est lui-même décrit comme étant "très, très contrarié" par l'issue de cette partie, qui aurait pu lui permettre de dépasser Carlsen et de prendre la tête du classement. Au lieu de cela, il y a eu l'armageddon, où Firouzja a pris un gros avantage dès le début mais a mal concrétisé son avantage. Nakamura n'était cependant plus assez vif pour en profiter et a finalement été vaincu.

Retrouvez la vidéo d'analyse par BlitzStream :

Ding 1-1,5 Caruana

Le dernier match de la journée dans la section mixte opposait deux joueurs qui ont eu du mal dans l'édition de cette année. Caruana était encore à portée de main des leaders s'il gagnait sur demande dans la partie classique, mais sa défense Moderne/Pirc avec 1.d4 d6!? contre le champion du monde fut source d'ennuis. Ces derniers sont arrivés, mais Caruana lâchait un soupir de soulagement lorsqu'il est entré au confessionnal pour exprimer sa surprise devant le 15.b3?! de Ding.

Cependant, Caruana a peut-être baissé sa garde par la suite, car il a ensuite perdu un pion sans compensation. La position est restée complexe, mais  il était clair que Ding, une fois de plus, n'avait pas la précision et la détermination nécessaires pour vaincre un joueur d'échecs de premier plan. La partie a atteint un dénouement déconcertant alors que le 36.Ff1? de Ding abandonnait tout son avantage et quelques coups plus tard, un match nul était convenu - sans que Ding ne teste son adversaire sur la variante unique à trouver.

Les deux parties entre Ding et Caruana ont laissé des questions en suspens. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Un schéma similaire s'est reproduit lors de l'armageddon, où après 20...cxb3 Ding était complètement gagnant. Cependant, avec plus de cinq minutes à la pendule, il a passé seulement trois secondes sur un coup qui rendait l'égalité dans la finale, donnant à Caruana le match nul dont il avait besoin pour remporter la partie.

Ding et Caruana sont éliminés de la course pour le titre, mais auront toujours leur mot à dire sur le déroulement des événements. Ding affrontera Nakamura et Firouzja lors de ses deux derniers matchs, tandis que Caruana affrontera Praggnanandhaa et Carlsen.

Femmes : Ju Wenjun prend la tête en battant Pia Cramling

Le classement féminin a été chamboulé par les victoires en parties classiques (valant trois points) pour le duo chinois Ju et Lei.

Classement après la ronde 8 | Femmes

Ju 3-0 Cramling

La deuxième victoire en parties classiques de Ju l'a mise en position de leader. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Lorsque Cramling est allée au confessionnal au début de sa partie, elle a mentionné vouloir une partie d'attaque et longue, et c'est en grande partie ce que nous avons eu, avec la légende suédoise ayant peut-être joué le coup de la journée, 21...Cc5!. La championne du monde chez les femmes a cependant esquivé avec 22.Bc2!?, et a finalement mené à bien une attaque gagnante.

C'est notre partie du jour, et la voici analysée pour vous par Rafael Leitao.

Cette victoire de trois points a vu Ju dépasser Muzychuk pour prendre une avance de 1,5 point.

Vaishali 1,5-1 Muzychuk

Après deux défaites consécutives en parties classiques, Vaishali a peut-être ressenti le besoin de changer quelque chose, ce qu'elle a fait en apparaissant pour la première fois au confessionnal.

C'était pendant une partie classique qui n'a jamais vraiment chauffé, qui se termina par un match nul en 47 coups.

Le rôle de Praggnanandhaa ne se limitait pas à encourager sa sœur à entrer dans le confessionnal ! Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Un autre match nul en armageddon aurait permis à Muzychuk de remporter la partie, mais au lieu de cela, elle a épuisé son temps après avoir réussi à s'échapper d'une position perdue plus tôt dans la partie.

Lei 3-0 Humpy

La première victoire classique de Lei est arrivée juste à temps pour lui donner des chances. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Après sept matchs nuls en parties classiques à Stavanger, Lei a finalement remporté une victoire à trois points pour se rapprocher du leader. Le résultat de la partie était mérité, mais Humpy a failli survivre dans une fin de partie folle.

Les joueurs bénéficient maintenant d'une journée de repos finale avant les deux derniers jours du Norway Chess 2024.

Appariements de la ronde 9

Nakamura n'a pas caché qu'il considère le fait d'avoir les Blancs contre un Ding peu en forme comme une excellente opportunité de marquer trois points, et Carlsen pourrait également être motivé pour améliorer son score de 5 victoires à 0 en parties classiques contre Firouzja.

Comment suivre ?
Vivez en direct le Norway Chess 2024 sur nos chaines Twitch et Youtube et retrouvez toutes les parties sur notre page événement : Mixte | Féminin.

La retransmission du jour 8 avec aux commentaires Kévin Bordi.

Le Norway Chess 2024 est composé d'un tournoi mixte et d'un tournoi féminin, chacun doté de 1 690 000 NOK (~160 000 $). Il se déroule du 27 mai au 7 juin à Stavanger. Les participants s'affrontent deux fois en classique (120 minutes/40 coups, avec un incrément de 10 secondes à partir du coup 41). Le vainqueur d'une partie classique marque trois points, le perdant, zéro ; en cas de nulle, les joueurs sont gratifiés d'un point mais se battent pour un demi-point bonus en Armageddon (10 minutes pour les blancs, sept pour les noirs à qui la nulle suffit).


Précédemment :

      Colin_McGourty
      Colin McGourty

      Colin McGourty led news at Chess24 from its launch until it merged with Chess.com a decade later. An amateur player, he got into chess writing when he set up the website Chess in Translation after previously studying Slavic languages and literature in St. Andrews, Odesa, Oxford, and Krakow.

      Mieux connaître Colin_McGourty
      Sigrun Øen, mère de Magnus Carlsen, est décédée à 61 ans

      Sigrun Øen, mère de Magnus Carlsen, est décédée à 61 ans

      Le match de Championnat du Monde entre Ding et Gukesh se déroulera à Singapour

      Le match de Championnat du Monde entre Ding et Gukesh se déroulera à Singapour