Les quatre leaders annulent à l'île de Man
Deux champions du monde et un prétendant discutent avant la ronde

Les quatre leaders annulent à l'île de Man

"La principale marque du génie, ce n'est pas la perfection, c'est l'originalité, l'ouverture de nouvelles frontières." a écrit Arthur Koestler.

Lors de la quatrième ronde du Chess.com Isle of Man International 2017, les quatre GMI de tête n'ont pas atteint la perfection, mais l'un d'entre eux a eu l'occasion de montrer toute son originalité, et ce dès le premier coup !

C'est vrai, il n'a pas fait mieux que partie nulle, mais Magnus Carlsen a tout de même ouvert avec la défense Nimzowitsch ! Non, pas la très courante nimzo-indienne, nous parlons bien ici de 1.e4 Cc6! Rustam Kasimdzhanov a révélé à Chess.com qu'il ne s'attendait de toutes façons pas à deviner l'ouverture de Carlsen dans cette première rencontre en classique entre les deux hommes. En tout cas, il ne s'attendait surement pas à une réponse aussi rare.

null

Magnus Carlsen va-t-il jouer un pion central ? Non ! Il a été très imprévisible avec les noirs dans ce tournoi. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

Au deuxième échiquier, nous avons également pu profiter d'une ouverture assez rare. 

Aleksandr Lenderman avait battu Pavel Eljanov 2-0 il y a quelques semaines à la Coupe du monde. Aujourd'hui, l'ukrainien a laissé de côté la défense hollandaise (il n'avait pas cette fois l'obligation de l'emporter), mais il a tout de même choisi une ouverture relativement rare qu'il n'avait jouée qu'une seule fois avant aujourd'hui : Le gambit dame accepté. 

Ces deux parties ont une conséquence directe : plus aucun joueur n'a un score parfait dans ce tournoi. Des 19 joueurs à 2,5/3, seuls trois sont parvenus à gagner leurs parties pour se hisser dans le groupe de tête : les GMI Laurent Fressinet, Julio Granda Zuniga, et Vidit Santosh Gujrathi.

Pour un GMI, néanmoins, la nulle était apparemment un bon résultat aujourd'hui. Nigel Short, un des nombreux joueurs à 2,5/3, préférait annuler pour éviter le groupe de Carlsen, en tête, et le grupetto d'un Vladimir Kramnik en légère méforme. C'est bien là la marque d'un vieux renard rusé !

null

Nigel Short est-il en train de schématiser la position qu'il souhaite avoir à l'issue de la ronde ? | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

Au premier échiquier, Carlsen est à nouveau arrivé en retard, pour la deuxième fois de suite. Kasimdzhanov a donc placé son pion sur e4, et attendu. Au bout de quatre minutes, Carlsen est arrivé en trombe et s'est excusé auprès de son adversaire. Puis, comme Richard Rapport à la ronde précédente, il a joué 1...Cc6. 

null

Rustam Kasimdzhanov n'avait jamais joué contre Carlsen en partie lente. Pendant quatre minutes, il a du se demander si il en aurait l'occasion. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

Peu de temps après, ce cavalier fut renvoyé dans ses pénates. Dans une position où les noirs sacrifient deux tempi pour affaiblir les cases noires adverses, Kasimdzhanov s'est senti "provoqué" par le norvégien. Il a donc poussé par principe, mais après que les noirs eut fait le dos rond, le chassé se fit chasseur. L'ancien champion du monde dut alors garder son calme pour résister aux assauts de l'actuel champion du monde.


Kasimdzhanov a discuté avec Chess.com de sa première partie contre Carlsen et de sa relation d'entraîneur avec Fabiano Caruana. (en anglais)

Avec cette nulle, Rustam reste un demi-point devant son célèbre poulain, qui annulé aujourd'hui après un petit contrôle de sécurité...

null

Le MI et arbitre international Jack Rudd semble adouber Fabiana Caruana, dont les perspectives de se qualifier pour les Candidats sont radieuses. | Photo: Mike Klein/Chess.com.

Au deuxième échiquier, Lenderman a essayé de battre un joueur classé 150 points au-dessus de lui pour la troisième fois ce mois-ci. Contre Eljanov, il a obtenu une bonne position, se procurant avec ingéniosité un redoutable pion passé. L'ukrainien, qui a raté l'or aux dernières Olympiades avec le plus faible des écarts face à l'équipe des USA coachée par Lenderman, a trouvé une liquidation intelligente pour obtenir la nulle. Mais Pavel doit tout de même considérer Lenderman comme sa bête noire, le GMI américain lui ayant pris 17 points Elo à lui tout seul au cours des dernières semaines !


Chess.com est allé interrogé Lenderman après sa partie :

Ces parties nulles dans le groupe de tête auraient pu permettre à certains membres du peloton de chasse de recoller, mais peu ont su saisir leur chance.

 Nils Grandelius et Caruana ont repris le duel entamé ici même l'année dernière, avec le même résultat : une nulle. Alexei Shirov, lui, a joué un adversaire mieux classé que lui pour la deuxième fois en deux rondes, et n'a rien obtenu contre la berlinoise de Viswanathan Anand : nulle également.

Après une innovation et un sacrifice de pion dans la variante de Cambridge Springs, Hikaru Nakamura a lutté pendant plus de six heures pour essayer de trouver la faille dans la défense de Sethuraman. Mais l'indien a tenu bon, comme l'on fait les noirs sur les échiquiers suivant, où se produisirent nulles sur nulles.

null

Hikaru Nakamura, toujours à l’affût du gain. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

Nakamura a expliqué à Chess.com qu'il avait déjà joué ce huitième coup : (en anglais) 

Trois joueurs du groupe à 2,5/3 sont parvenus à l'emporter, deux d'entre eux contre les féminines de tête. Vidit a battu le GMI Benjamin Bok, Fressinet la GMI Dronavalli Harika, et Granda Zuniga la MI Jovanka Houska.

De ces trois parties, c'est celle du français qui est la plus remarquable. En effet, il a affronté une structure similaire en tous points à celle qu'avait détruite Carlsen contre Jeffery Xiong la veille. Rappelez-vous qu'à la troisième ronde, l'espoir américain avait une formation peu enviable, composée d'un fou en e6 et de pions en d5, f5 et f7. C'est face à la même catastrophe que s'est retrouvée Harika aujourd'hui. Le triskell formé par ses pions est joli dans le drapeau breton, ou le drapeau mannois, mais pas sur un échiquier.

null

Laurent Fressinet est maintenant à 3.5/4. Pourrait-il jouer contre son patron occasionnel, Magnus Carlsen ? Pas à la prochaine ronde en tout cas, car il a décidé de prendre un jour de repos. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

On peut penser qu'une belle marche du roi dans le style de Short-Timman aurait suffit à briser les défenses noires. Comme dans la célèbre partie de Short, amener le roi en h6 pour menacer Dg7# semblait la voie à suivre. Mais Laurent a hésité, faisant un pas en avant, un pas en arrière, avant de se rendre compte que son pion h pouvait tout aussi bien accomplir cette tâche.

La partie de Vidit était riche en variations, mais elle a failli tourner court. Bok a semblé vouloir répéter les coups Cg5 et Cf3, une manœuvre qui a fait signer beaucoup de nulles dans l'espagnole fermée. Heureusement pour les fans, ce n'est pas arrivée. Pas sûr que Bok soit aussi heureux que nous.

Nous vous proposons ci-dessous en vidéo une analyse complète de la partie par le vainqueur lui-même. (en anglais)

Ses deux défaites dans ce tournoi ont sérieusement handicapé ses chances de se qualifier pour le prochain tournoi des Candidats, mais Vladimir Kramnik est tout de même retourné au combat aujourd'hui, en remportant une est-indienne du côté blanc contre la GMF Altan-Ulzii Enkhtuul. Voir le grand russe au 50ème échiquier d'un open est une expérience rare, pour les observateurs comme pour l'intéressé !

null

Vladimir Kramnik au 50ème échiquier ?? Oui, je vous assure que cette photo n'est pas truquée ! | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

A la fin de la partie, il a placé d'instinct les rois sur les cases blanches centrales, pour signaler un gain blanc.

null

Les habitudes ont la vie dure. | Photo: Mike Klein/Chess.com.

Mais il y avait un problème : il ne jouait pas sur un échiquier DGT ! On imagine que ce sera de nouveau le cas bientôt. De toutes façons, il joue contre le MI Lawrence Trent lors de la prochaine ronde, ce dernier partagera donc surement l'intégralité de la partie sur son compte Twitter...

null

Prochain adversaire pour le GMI Vladimir Kramnik : le Seigneur Sith Lawrence Trent. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

La série d'adversaire féminine de Hou Yifan va connaitre un temps d'arrêt à la prochaine ronde. En effet, la meilleure joueuse du monde a choisi de prendre une journée de repos (qui rapporte un demi-point) après sa victoire contre la GMF Yuliya Schvayger, sa quatrième adversaire féminine en quatre jours.

Pour couper court aux rumeurs, deux experts ont donné leur avis sur la question. L'organisateur du tournoi, Alan Ormsby, a tout d'abord confirmé qu'il n'avait reçu aucune plainte d'aucun joueur à propos des appariements. Ensuite, le GMI David Smerdon, docteur en économie et grand amateur de ce genre de sujets (en anglais), a fait un petit calcul, et a estimé que les chances de Yifan de jouer quatre femmes de suite étaient de 3000/1 ou 4000/1.

"C'est un hasard complètement dingue" a déclaré l'australien. Mais ça n'a rien d'impossible. Pour remettre ces chiffres en perspective, il a ajouté que statistiquement, Ding Liren pouvait être donné vainqueur de la Coupe du monde à 30 000/1, soit un événement 10 fois moins probable.

null

Petite question pour David Smerdon (à gauche) : Quelle était la côté de sa nulle contre Carlsen à la dernière olympiade ? | Photo: Mike Klein/Chess.com.

Deux outsiders ont réussis un résultat somptueux à la troisième ronde : James Tarjan et Nino Batsiashvilli. A la quatrième, ces deux-là semblent toujours bien synchronisés : Après avoir battu deux champions du monde (Kramnik et Hou respectivement), il ont tous les deux joués la défense des deux cavaliers aujourd'hui !

null

Nino Batsiashvilli semble jouer son meilleur jeu contre les adversaires les plus forts. | Photo: Maria Emelianova/Chess.com.

Batsiashvilli a encore prouvé sa belle forme du moment en annulant contre le GMI Paco Vallejo. Tarjan, lui a failli réussir un autre bel exploit, mais il a chuté après s'être vu offrir un fou, comme dans la partie de la veille !


Malheureusement pour les fans des Chessbrahs, le MI Aman Hambleton n'est pas parvenu à accéder aux échiquier DGT une seule fois depuis le début du tournoi. Aujourd'hui, il a annulé contre un autre MI. Malgré un tournoi plutôt terne pour le moment, Aman et son compère, le GMI Eric Hansen, ne manquent pas de choses à raconter. Chess.com a interviewé les célèbres streamers dans la salle d'analyse.

Les appariements complets de la prochaine ronde sont disponibles ici.

Chess.com Isle of Man International 2017 | Classement après la ronde 4/9

Pos. Cm Fed Titre Nom Elo Pts
1 1 GMI Carlsen Magnus 2827 3,5
8 GMI Eljanov Pavel 2734 3,5
12 GMI Vidit Santosh Gujrathi 2702 3,5
18 GMI Kasimdzhanov Rustam 2676 3,5
26 GMI Fressinet Laurent 2657 3,5
27 GMI Granda Zuniga Julio E 2653 3,5
46 GMI Lenderman Aleksandr 2565 3,5
8 3 GMI Caruana Fabiano 2799 3
4 GMI Anand Viswanathan 2794 3
5 GMI Nakamura Hikaru 2781 3
6 GMI Adams Michael 2738 3
7 GMI Gelfand Boris 2737 3
14 GMI Short Nigel D 2698 3
15 GMI Rodshtein Maxim 2695 3
16 GMI Sutovsky Emil 2683 3
17 GMI Leko Peter 2679 3
19 GMI Rapport Richard 2675 3
20 GMI Movsesian Sergei 2671 3
21 GMI Adhiban B. 2670 3
23 GMI Jones Gawain C B 2668 3
24 GMI Riazantsev Alexander 2666 3
28 GMI Grandelius Nils 2653 3
29 GMI Sargissian Gabriel 2652 3
30 GMI Xiong Jeffery 2633 3
31 GMI Shirov Alexei 2630 3
33 GMI Sethuraman S.P. 2617 3
34 GMI L'ami Erwin 2611 3
35 GMI Sokolov Ivan 2603 3
38 GMI Huschenbeth Niclas 2596 3
41 GMI Tari Aryan 2588 3
47 GMI Pichot Alan 2565 3
49 GMI Deac Bogdan-Daniel 2559 3
55 GMI Swapnil S. Dhopade 2532 3
68 MI Batsiashvili Nino 2472 3
97 MI Harsha Bharathakoti 2394 3

L'Open International Chess.com de l'île de Man est un tournoi d'élite qui aura lieu du 23 septembre au 1er octobre. La cadence est de 100 minutes pour 40 coups, 50 minutes pour 20 coups puis 15 minutes pour finir la partie, avec un incrément de 30 secondes à chaque coup. L'enveloppe des prix est de 133 000£, dont 50 000£ pour le vainqueur. (environ 56 500€). Les rondes commencent à 14h30 heure de Paris, sauf la dernière, qui commencera à 13h00. Les commentaires en directs sur Chess.com/TV seront assurés par le GMI Simon Williams et la MIF Fiona Steil-Antoni.



Mieux connaître FM MikeKlein
Pas de départages : Carlsen, Caruana et Aronian remportent tous la Sinquefield Cup

Pas de départages : Carlsen, Caruana et Aronian remportent tous la Sinquefield Cup

Samuel Shankland remporte le Championnat des Etats-Unis

Samuel Shankland remporte le Championnat des Etats-Unis